Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
elmensdidolo00ouvr_djvu

elmensdidolo00ouvr_djvu

Ratings: (0)|Views: 8 |Likes:
Published by cfpinbox
literature
literature

More info:

Published by: cfpinbox on Aug 02, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as TXT, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/29/2014

pdf

text

original

 
*3/HulÉLÉMENSD'IDÉOLOGIE DU COMMERCEETDE L'ADMINISTRATIONFINANCIÈRE ET MILITAIRE.Conformément à la loi qui assure la propriété , trois exemplaires ont étédéposés.IMPRIMERIE DE C.-.l. DL MAT,RUE DE LA BATTERIESJUL*H 1974ÉLÉMENSD'IDÉOLOGIE DU COMMERCEETDE L'ADMINISTRATIONFINANCIÈRE ET MILITAIRE,EH CE QUI CONCERNELES CHANGES ET ARBITRAGES,ouLES SPÉCtLATIOSS ES F01SDS PUBLICS ET LES HAUTES COMBINAISONS DU CREDIT ET 1)F.L'AMORTISSEMENT DE LA DETTE , SOUS LE RAPPORT DE i/ÉCONOMIE POLITIQUE ;PAR P.-C.-L. OUVRAT,
 
ANCIEN PROFESSEUR A LONDRES ET A PARIS.Ouvrage où l'on trouve la solution extraordinaire ment simplifiée des problèmesles plus intéressans qui se présentent dans la carrière commerciale et finan-cière, ainsi que des exemples de plusieurs comptabilités , telles que cellesd'une grande maison de banque et 'de commission, d'un établissementthéâtral , d'une maison particulière , de L'EXPLOITATION D'UN CHEMIN DEFER , et notamment celle d'un RÉGIMENT D'INFANTERIE , par un moyentout-à-fait nouveau , mais si surprenant , si simple que, même sans vérifica-tion , il n'y a pas à craindre d'omissions, ni les erreurs de t-lume ou de calcul. On y présente aussi des vues tout-à-fait nouvelles , de "la plus haute importance, sur laCOMPTABILITÉ A ÉTABLIR DES MOUVEMENS DU BUDGET, pour éviter des recherchespénibles, et une perte de temps CONSIDÉRABLE à MM. les Représentai ou Députés.BRUXELLES ,Chez LEROUX, Libraire de l'École militaire et du Dépôt du la Guerre,rue de la. Madeleine , n° 9.MON S, même Maison, Grande Place, b° 38. ^.lABlBl/fym dccc xxxv irl%%h.r*s-2 k6(s1736193$AVANT-PROPOS
 
Un ministre a dit qu'on pouvait tout prouver par descalculs. Nous ne partageons pas cette opinion , parce quenous ne saurions admettre que la lassitude et l'ennui , à latorture des chiffres , soient une preuve de conviction. Nousprenons toujours acte de cette déclaration faite, sans douteaucun , dans le seul but de prouver combien les questionsde hautes finances sont encore dans ï obscurité.On conçoit que lord Byron, en folâtrant avec sa museromantique , admette spirituellement la grave erreurfinancière de ces mots échappés à sa plume , à sa légèretédes Grâces séductrices : t Que la mer sans fond de la ré-» duction de la rente et des liquidations , n absorbe nulle-» ment la dette, mais qu'elle absorbe tout ce qu'elle reçoit. »On conçoit aussi que Y Assemblée nationale, en France,généreusement entraînée par l'éloquence magique de Mi-rabeau, ait rendu son décret du 3 octobre 1789, ainsiconçu : « L Assemblée nationale accepte DE CONFIANCE» le plan de M. le premier Ministre des finances. »Mais n'y aurait-il pas d'autre preuve de l'incontestableempire de la vérité, de la démonstration et des calculsd'évidence dans les hautes questions de finances, il noussuffira de produire celle du triomphe de la combinaison dePitt, présentée dans la séance du 29 mars 1786, à laquellele célèbre Fox , son ennemi politique, donna loyalement sonadhésion pleine et entière , dont le hill passa à V unani-mité dans les deux chambres (wilhout a single dissentimentvoice), et pour la sanction duquel, enfin, le roi voulut serendre en personne au parlement *.* Le docteur G. Tomline , dans ses Mémoires sur la vie du T. II. W. Pitt f12 AVANT -PROPOS.Dans les questions dépure comptabilité , les championssont beaucoup plus animés contre la réforme, parce quela raison, qu'ils méconnaissent, exige d'eux le sacrifice desrésultats d'une longue habitude. Il y a souvent de la super-stition dans leur opiniâtreté : c'est, alors, le captif orientalrenfermé dans son cercle. Les adeptes de la routine vousdiront gravement : que le labyrinthe de chiffres , de con-trôles, de procès-verbaux, de registres, qui occupe inutile-ment une infinité d'employés, sans permettre d'approfondirun simple compte de caisse, est une comptabilité admirable !Un article du journal Le Temps, du 8 avril 1835, nousdispense de toute réflexion personnelle au sujet de lacomptabilité administrative. Nous copions cet article.« On paraît avoir pris enfin, au ministère de la guerre, la résolution de suivre» l'exemple si heureusement donné par la marine r en s'occupant des moyens de

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->