Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
8 Degats de Livraison

8 Degats de Livraison

Ratings:
(0)
|Views: 4|Likes:
Published by captain maan

More info:

Published by: captain maan on Aug 06, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/07/2014

pdf

text

original

 
404
 
PROBLÈMES DE LIVRAISON
8
 
Dégâts de livraison
§§
Qui assume les risquesdu transport ? 
• Conditions de vente ......................2340• Conditions générales d’achat ......2341• Responsabilité présuméedu transporteur ..............................2342 
 Modèle de clause de conditions générales de vente : page 405
Préserver ses droits vis-à-visdu transporteur 
• Ouvrir le colis .................................2343• Faire des réserves :– où les inscrire ? ...........................2344– des réserves précises ................2345• Adresser un courrier recommandé :– délai de trois joursà respecter ...................................2346– à défaut de courrier ...................2347• Laisser la marchandise en l’état ..2348• Demander une expertise :– intérêt de l’expertise .................2349– convocation à l’expertise .........2350– dépôt du rapport de l’expert ..2351§§• Assigner en justice dansles 12 mois .......................................2352 
 Modèle de courrier au transporteur :page 408
 
 Modèle de demande d’expertise :page 409
L’indemnité due par le transporteur ou son assureur 
• Condamnationdu transporteur ..............................2353• Exonération du transporteur ......2354– faute de l’expéditeur ..................2355– vice proprede la marchandise .......................2356– force majeure ..............................2357• Indemnité limitée :– limitation réglementaire ............2358– limitation contractuelle .............2359• Indemnisation totale– faute lourdedu transporteur ..........................2360– vol des marchandises .................2361– partage des responsabilités ......2362• Action du destinataire ..................2363
Qui assume les risques du transport ?
Conditions de vente
 
2340
Le vendeur est tenu de délivrer la chose vendue en la remettant à l’acheteur.Lorsque cette délivrance doit entraîner le transport de la marchandise vendue, laconvention prévoit si la livraison se fait au départ de l’entreprise du vendeur ouà l’arrivée, chez l’acheteur.Si la livraison a lieu au départ des magasins du vendeur, la marchandise voyageà partir du moment où elle est remise au transporteur aux risques et périls del’acheteur.
 
 
405
 
DÉGÂTS DE LIVRAISON
Si, au contraire, le vendeur prend à sa charge le transport et si la vente estconclue avec la stipulation que la marchandise est livrable chez l’acheteur, levendeur assume les frais et les risques du transport.Si rien n’est prévu, les risques du transport sont à la charge du client, sauf s’il prouveque l’expéditeur a commis une faute (par exemple, un emballage insuffisant).
Vente internationale.
Un maraîcher français achète à une société hollandaise des nutri-ments. Les documents commerciaux de la société précisent que les ventes sont CPT(carriage paid to). Cet incoterm signifie que le vendeur est responsable des marchandises jusqu’à leur remise au premier transporteur. Les nutriments sont endommagés lors deleur déchargement. Le maraîcher ne peut présenter aucune réclamation à l’encontre dela société
(CA Orléans 18 novembre 2004, n° 03-1606)
.
Conditions générales d’achat
 
2341
De son côté, l’acheteur peut adopter des conditions générales d’achat pour écar-ter les risques du transport.
Risques mis à la charge du fournisseur.
Une entreprise prévoit, dans ses conditionsgénérales d’achat, que les marchandises voyagent aux risques et périls du fournisseur. Lamarchandise achetée est volée au cours de son transport depuis l’Italie. Pour obtenir lepaiement de sa facture, le fournisseur met en avant la clause « franco-frontière » inclusedans son contrat de vente. Il perd son procès, les juges donnant application aux conditionsgénérales d’achat. Quant à la clause « franco-frontière », elle ne concerne que les frais de transport et n’a pas pour effet de différer le transfert de propriété
(cass. com. 23 juin 1998,BC IV n° 210)
.
Responsabilité présumée du transporteur
 
2342
Que les risques du transport aient été mis à la charge du vendeur ou du client,le transporteur routier est toujours présumé responsable des défectuosités etdes manquants constatés à la livraison
(c. com. art. L. 133-1)
: pour être indemnisépar le transporteur, le destinataire n’a pas à démontrer que celui-ci a commisune faute. Encore faut-il qu’il accomplisse les formalités décrites aux paragraphes2343 à 2348. Ces formalités doivent être respectées par le destinataire, même siles marchandises voyagent aux risques et périls de l’expéditeur. Dans un tel cas, ledestinataire pourra être tenté de ne pas s’astreindre aux formalités légales s’il n’aaucun préjudice à faire indemniser. Il doit cependant s’y conformer car, à défaut,le transporteur pourra refuser toute indemnité à l’expéditeur ; celui-ci sera alorsen droit de se retourner vers le destinataire pour obtenir la réparation de sonpréjudice.
• Tous types de transports.
« Dès lors qu’il a pris en charge la marchandise et jusqu’à cequ’elle soit délivrée, le transporteur en est responsable. La loi française comme les con-ventions internationales ratifiées par la France (Convention de Genève relative au trans-
M O D È L E
 Modèle de clause de conditions générales de vente
Les marchandises voyagent aux risques et périls du client, auquel il appartient de vérifier lebon état des marchandises au moment même de leur livraison.
 
406
 
PROBLÈMES DE LIVRAISON
port routier de marchandises du 19 mai 1956, dite ‘‘CMR’’, Convention de Bruxelles du25 août 1924, dite ‘‘règles de La Haye’’ amendée par le protocole modificatif du23 février 1968, dit ‘‘règles de Visby’’ concernant le transport maritime et Conventionde Varsovie du 12 octobre 1929 en ce qui concerne le transport aérien) consacrentune responsabilité ‘‘de plein droit’’, ‘‘objective, du transporteur’’. Tenu d’une obligationde résultat en ce qui concerne l’acheminement, ce dernier voit sa responsabilité engagéepar le simple fait que des avaries ou des manquants ont affecté les biens transportés. Desmécanismes sophistiqués de cas exceptés l’exonèrent de sa responsabilité. Il en est ainside la force majeure
(voir §§ 2357 et 2361)
. Traditionnellement, la responsabilité du trans-porteur pour manquants ou avaries est une responsabilité plafonnée. Les conventionsinternationales comme la loi française ainsi que les contrats-types
(voir § 2358)
prévoientqu’en cas de manquants ou d’avaries, la victime ne sera indemnisée que pour une sommelimitée » (Responsabilité et limitation en droit des transports, rapport 2002 de la Cour decassation). Attention, les paragraphes qui suivent se limitent essentiellement à la présenta- tion des règles applicables au transport terrestre national.
• Transports postaux.
Les pertes et avaries survenues au cours des transports postaux nesont pas réglées par l’article L. 133-1 du code de commerce mais par les articles 1134 etsuivants et 1382 et suivants du code civil. Les actions doivent être engagées dans le délaid’un an à compter du lendemain du jour du dépôt de l’envoi
(c. postes et communicationsélectroniques art. L. 7 et L. 10 modifiés par la loi 2005-516 du 20 mai 2005)
.
• Déménageur.
Le contrat de déménagement n’est pas un contrat de transport et lesrègles spéciales applicables au contrat de transport ne lui sont donc pas transposables
(cass. com. 3 avril 2001, n° 98-21233)
. Ainsi, les formalités à accomplir et les délais à respecter en cas de dégâts de transport ne sont pas exigés dans le cadre d’un contrat de démé-nagement
(cass. com. 1
er 
avril 2003, n° 614 FS-PB)
. Toutefois, la loi du 12 juin 2003 a ajoutéce dernier alinéa à l’article 5 de la loi 82-1153 du 30 décembre 1982 : « Sont considéréscomme des transports de marchandises les opérations de transports effectuées dans lecadre d’un déménagement. » Plus récemment, la Cour de cassation a eu l’occasion deconsidérer qu’un contrat de déménagement était un contrat de transport
(avec la limite degarantie qui en découlait ; voir § 2358)
car les opérations de manutention étaient, en l’espèce, très accessoires : la prestation du déménageur consistait uniquement à prendre des caisseset des palettes dans les locaux de l’entreprise cliente, qui s’était chargée de l’emballage,pour les transporter dans les nouveaux locaux de l’entreprise
(cass. com. 10 mars 2004, BC IVn° 46)
. De son côté, la cour d’appel de Versailles a estimé que le transport d’archives par un déménageur était soumis à la souscription annale
(voir § 2352)
des contrats de trans-ports
(CA Versailles 27 janvier 2005, Gaz. Pal. 5/7 juin 2005, p. 23)
.
Préserver ses droits vis-à-vis du transporteur 
Ouvrir le colis
 
2343
Bien qu’il soit parfois difficile de disposer du temps nécessaire à l’ouverture descolis au moment où le livreur se présente, cela est indispensable si le destinataireveut conserver un recours en cas de dégâts.La mention « sous réserve de déballage » est sans valeur. Cette mention, tropsouvent indiquée sur les bons de livraison, est dépourvue de toute efficacité.En effet, si le destinataire constate ensuite des dommages ou des manquants,cette seule mention ne suffira pas à démontrer qu’ils existaient déjà lors de lalivraison.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->