Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Le salut ou la rédemption?

Le salut ou la rédemption?

Ratings: (0)|Views: 16|Likes:
Published by bahrmanou
Bertrand Comparet
Bertrand Comparet

More info:

Categories:Types, Research
Published by: bahrmanou on Aug 14, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/18/2014

pdf

text

original

 
L    ?
B L. C
Extrait de
Votre Héritage
Notes critiques de Clifton A. Emahiser
Depuis longtemps, les églises prêchent l’évangile du salut et elles oublient oumême nient qu’il y ait autre chose dans la Bible. Pour vous qui êtes intéressé parce message, il est temps de considérer un évangile plus important, l’évangile dela
rédemption
, car celui-ci vous concerne. Sans au moins un salut, une personnen’a rien, car elle n’aurait pas de vie au-delà de la vie présente. D’un autre côté,qu’obtient-elle exactement par le salut? Dans l’Ancien Testament, quatre motshébreux ont été traduits par « salut ». La racine de chacun de ces quatre motssignie simplement « sécurité, délivrance du danger ou de la destruction ». Dansle Nouveau Testament, deux mots grecs sont aussi traduits par « salut », et cesdeux mots possèdent aussi la même racine. Par le salut, on acquiert la vie, on estdélivré de la mort, mais il n’est rien dit du niveau ou du standard de cette vie.Cette question doit être résolue par quelque chose de plus que le simple salut etil ne fait aucun doute que le sujet des récompenses pour une vie méritoire en faitpartie.Je désirerait vous apprendre quelque chose sur le plus grand espoir et la plusgrande occasion qui se présente à vous, la
rédemption
, qui est une chose trèsdiérente, pour laquelle des mots diérents possédant des signications dié-rentes sont utilisés. La rédemption signie le rachat.
Racheter, c’est acheter ànouveau quelque chose que l’on possédait auparavant
. Si je possédais su-samment d’argent, je pourrais acheter tout ce qui se trouve à Los Angeles mais,quelle que soit ma richesse, je ne pourrais
racheter
quoi que ce soit à Los An-geles, car rien ne m’appartenait auparavant là-bas. Pourquoi est-il si importantde comprendre le sujet concernant le rachat de quelque chose qui nous appar-tenait auparavant? Parce que Yahshua nous a dit que, lorsque les évènementsque nous observons actuellement dans le monde commenceront à se passer, alorsnous devrons lever la tête et regarder vers le ciel car notre rédemption est proche.Essayons de bien comprendre ce qu’Il nous dit.
 
L    ?
B.L. Comparet
Yahweh a établi les règles du rachat dans le Livre du Lévitique. Si un hommedevenait pauvre et devait vendre ou hypothéquer sa propriété, il ne la perdaitpas pour toujours. Lui ou un de ses parents pouvait la racheter, ou bien Yahwehla rachèterait pour lui lors du Jubilé. Lévitique 25:25–28 dit :« Si ton frère est devenu pauvre, et vend une partie de sa possession,alors que celui qui a le droit de rachat, son plus proche parent, vienneet rachète la chose vendue par son frère. Mais si un homme n’a per-sonne qui ait le droit de rachat, et que sa main ait acquis et trouvésusamment de quoi faire son rachat, il comptera les années depuissa vente, et restituera le surplus à celui à qui il avait vendu, et il re-tournera dans sa possession ».Quatre mots hébreux, particulièrement le mot
gaw-al
, sont utilisés pour
racheter
ou
rédemption
. Ils possèdent la signication de « rendre libre, en repayant ouvengeant». Deux d’entre eux signient également «séparation», et le mot
gaw-al
,le plus utilisé, signie aussi « le plus proche parent, la personne qui a le droitde rachat ». Quand le possesseur a perdu sa possession par une vente ou une sai-sie et que, dans sa pauvreté, il ne peut racheter sa propriété, celle-ci peut êtrerachetée pour lui, mais uniquement par une personne qui possède elle-même ledroit d’héritage en tant que plus proche parent. Par exemple, lorsque le prophèteJérémie était en prison à Jérusalem, son neveu lui demanda de racheter certainesterres. Jérémie chapitre 32 raconte cette histoire. Quand il existait plusieurs pa-rents, seul le plus proche avait le droit de rachat mais, s’il ne voulait pas ou nepouvait pas exercer ce droit, ce droit passait au parent suivant sur la liste. Cettesituation est illustrée en Ruth chapitres 3 et 4. Boaz ne pouvait racheter la terrede Naomi avant d’avoir demandé d’abord à un plus proche parent, qui refusa,laissant ainsi à Boaz le droit de rédemption.Il en va de même pour la rédemption de notre gloire perdue; nous ne pouvons laracheter et aucun homme ne peut la racheter pour nous. Psaumes 49:7 dit :« Un homme ne pourra en aucune manière racheter son frère, ni don-ner à Yahweh sa rançon ».Notre plus proche parent est notre Maître Yahweh, en tant que Créateur et Dieu;Il est notre Père.On nous raconte en Jérémie 31:9 ce que Yahweh déclare à Jérémie :« Car je serai pour père à Israël, et Éphraïm sera mon premier-né ».EntantqueYahshua,IlestnotreFrère,commelesoulignebreux2:10–12.Étantà la fois notre Père et notre Frère, Il est réellement notre plus proche parent, Celuiqui possède à la fois le droit et la capacité de racheter. Du fait qu’Il t justes SesLois en tout premier lieu, Il les honore par Ses propres actions.
La rédemption est uniquement pour ceux qui appartenaient à Yahweh enpremier lieu
, Son peuple Israël. Comme nous le rappelle Ésaïe 63:19 :2
 
L    ?
« Nous sommes à toi
: tu n’as jamais dominé sur eux. Ils ne furent jamais appelés de ton nom ».En conséquence, en Ésaïe 43:1 et 44:21–22, Yahweh déclare :« Mais maintenant, ainsi dit Yahweh qui t’a créé, ô Jacob, et qui t’aformé, ô Israël : Ne crains point, car
je t’ai racheté
; je t’ai appelé parton nom,
tu es à moi
. [...] Je t’ai formé; tu es mon serviteur, Israël;tu ne seras pas oublié de moi. J’ai eacé comme un nuage épais testransgressions, et comme une nuée tes péchés : reviens à moi,
car jet’ai racheté
».Yahshua vint pour nous racheter, et Luc 1:68 le souligne :«
Béni soit Yahweh, le Dieu d’Israël, car il a visité et sauvé sonpeuple
».Le prix du
rachat
fut payé au Calvaire, mais la rédemption n’est pas complète,car enlever les intrus et restaurer pour nous la possession est un long processus,toujours en cours. En Ésaïe 63:4, Yahweh a dit :« Car le jour de la vengeance est dans mon cœur, et l’année de mesrachetés est venue ».C’est l’année vers laquelle nous regardons avec espoir, observant les signes quinous disent que ce temps est très proche.Qu’avons-nous perdu qui doit être racheté? Tous les droits, les pouvoirs et lagloire que possédait originellement Adam, en tant que ls de Yahweh. On nousdit qu’il fut fait à l’image de Yahweh. Mais êtes-vous maintenant à l’image deYahweh? Yahweh est-il imparfait, sujet aux maladies, au vieillissement et à lamort, incapable de faire de bonnes choses ou de résister au mal? Vous êtes danscette condition, et donc vous avez perdu l’image de Yahweh, et celle-ci doit être
rachetée pour vous
.Il fut promis à Adam la domination sur toute la Terre, mais nous avons perdula domination partout sauf sur nos propres terres. Certains parmi notre peuple,en Allemagne de l’Est, en Hongrie, en Tchécoslovaquie, dans les nations Balteset dans une partie de la Finlande, ont perdu leur autonomie. Cependant, la res-tauration de l’image de Yahweh nous est promise. Par exemple, en Osée 13:14,en I Corinthiens 15:48–49, en Philippiens 3:20–21 et en Romains 8:13–39, larestauration de notre domination sur le monde entier nous est promise.Comment furent perdues ces choses? Notre ancêtre Adam les vendit ou les échan-gea à Satan contre la connaissance, ou expérience, du bien et du mal. Yahweh luiavait commandé de ne participer qu’au bien, jamais au mal. D’où Paul déclare,en Romains 7:14 :3

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->