Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
exposition «Autour de l’Aimable Grenot, frégate corsaire sous le règne de Louis XV» à Granville

exposition «Autour de l’Aimable Grenot, frégate corsaire sous le règne de Louis XV» à Granville

Ratings: (0)|Views: 562|Likes:
Published by avranches.infos
exposition «Autour de l’Aimable Grenot, frégate corsaire sous le règne de Louis XV» à Granville - musée du Roc
du 1er septembre 2013 au 5 janvier 2014
exposition «Autour de l’Aimable Grenot, frégate corsaire sous le règne de Louis XV» à Granville - musée du Roc
du 1er septembre 2013 au 5 janvier 2014

More info:

Categories:Types, Brochures
Published by: avranches.infos on Aug 31, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/14/2014

pdf

text

original

 
 
D O S  S RDR S  S 
 
 
 Sommaire
 De la pêche à la morue, à la course aux ennemis….…page 3 La découverte de manuscrits inédits……………………page 4 Regards sur le bureau d’un corsaire……………...........page 5Une énigme sous la mer................................................page Catalogue d’exposition.................................................page 9 Autour de l’exposition.................................................page 10 Informations pratiques................................................page 11
«
On armoit à Granville le corsaire
le Grenot 
, de quarante canons, quatre centshommes. Je m’y embarquai pour lieutenant. La course fut heureuse. Quelquescombats, et j’eus ma part, au désarmement, deux mille quatre cents livres.Quelle fortune ! Je voulois acheter tout Granville !
»
Georges-René Pléville Le Pelley (1726-1805)
2
 
 
 De la pêche à la morue, à la course aux ennemis
3
G
ranville fut l'un des plus importants ports mo-rutiers de France au XVIII
e
siècle. La pêche àla côte et sur les bancs de Terre-Neuve formades milliers de marins, reconnus pour leur courage etleur connaissance de la mer. Lors des nombreux conflitsqui jalonnèrent les siècles, la cité normande reconvertis-sait ses activités maritimes vers la guerre de course, en particulier du règne de Louis XIV à la fin du Premier Empire. La course est l'institution par laquelle, en tempsde guerre, le roi ou le représentant de l'État permet à un particulier d'armer un navire marchand pour «
courir  sus sur la mer aux ennemis du Roi
». En capturant des bâtiments ennemis, les capitaines corsaires devenaientdes auxiliaires de la Marine. Ils freinaient le commerceet les approvisionnements des paysennemis. Mandatés par une com-mission de leur gouvernement, ilsse différenciaient totalement desactivités des pirates, qui atta-quaient pour leur seul profit, tout bâtiment quel que soit sa nationalité, en temps de guerrecomme en temps de paix. De nombreux règlements, en-traînant une procédure détaillée a nourri des dossiersadministratifs importants. La guerre de course n’était pas sans risques et entraînait pertes et faillites, mais fitaussi la richesse de certains armateurs granvillais, telsque Léonor Couraye du Parc. Celui-ci arma sous le rè-gne de Louis XV, une frégate corsaire très importante,
 L’Aimable Grenot 
, qui fit naufrage devant Saint-Maloen 1749 et fût redécouverte par des plongeurs en 1995.
C’est donc une triple immersion que proposel’exposition temporaire du musée du Vieux Gran-ville :
au sein des manuscrits de l’époque qui décriventl’organisation précise de l’activité corsaire, puis dansune riche maison d’armateur corsaire de la cité, où serévèlent le luxe et le raffinement du XVIII
e
siècle, enfin,au cœur des fouilles archéologiques, qui ont fait renaîtrel’épave de
 L’Aimable Grenot 
.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->