Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Warren Ellis - Comme Des Animaux en Cage

Warren Ellis - Comme Des Animaux en Cage

Ratings: (0)|Views: 63 |Likes:
Published by gabz
Voici une courte nouvelle écrite en 2000 par Warren Ellis pour la revue Nature. Au menu : convergence des technologies et transhumanisme. Traduction française : Courrier International n° 529-530 - 21 déc. 2000
Voici une courte nouvelle écrite en 2000 par Warren Ellis pour la revue Nature. Au menu : convergence des technologies et transhumanisme. Traduction française : Courrier International n° 529-530 - 21 déc. 2000

More info:

Published by: gabz on Jun 19, 2009
Copyright:Traditional Copyright: All rights reserved

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF or read online from Scribd
See more
See less

06/19/2009

pdf

 
Comme des animaux en cage
Voici une court nouvelle écrite en 2000 par Warren Ellis pour la revue Nature. Au menu :convergence des technologies et transhumanisme, dans des délires assez similaires à ce que l'on  peut trouver dans sa bédé Transmetropolitan. 
Le 28 mars 2468, temps universel. La Réserve humaine de la zone tempérée de Londres, enAngleterre, estime que l'élevage des deux derniers humains souches est la justification de sondifficile travail d'identification, d'isolation et de protection de la race "pure" des êtreshumains de l'époque du deuxième millénaire.
 "La charnière entre le deuxième et le troisième millénaire est vitale", explique Daybreak Sigridsdottir, conservatrice en chef des humains souches, au cours d'un bref entretienradiotélépathique. "C'est à ce moment précis que s'est développée la biotechnologie pratique.L'introduction de matériaux artificiels et étrangers dans la structure génétique humaine a débuté à peine dix ans après le début du deuxième millénaire. Depuis lors, il n'y a plus rien de sûr." Mme Sigridsdottir est une zoologue de haut niveau. En passant au crible les registres du mondeentier, elle a retrouvé des humains qui n'avaient subi aucune modification du fait de la technologie biologique moderne. Elle se souvient parfaitement de ses sentiments contradictoires quand on adécouvert que seules deux personnes sur Terre possédaient encore une structure biologiqueidentique à celle des humains d'avant l'an 2000."Il y a longtemps que nous avons cessé de penser à la manière dont nous vivons. Par exemple, nousinspirons profondément afin d'avoir assez d'oxygène pour voler, mais nous ne nous préoccupons pasde ce que contient cette bouffée d'air. Dans 66 % des cas, 1 m3 d'air au niveau de la mer renfermeune particularité génétique, provenant d'un labo ou produite par un organisme vivant et capable des'adapter au métabolisme de celui qui respire. Et c'est là que nous en sommes. L'ADN de la plupartd'entre nous est éloigné d'au moins 0,5 % de celui des êtres humains souches. Avec 1 ou 2 % dedifférence, vous avez un chimpanzé. D'après ces mêmes critères, beaucoup d'entre nous ne sont plus humains. Nous sommes quelquechose d'entièrement différent." Nine Nevada Rockets, porte-parole de l'association Transhumaine,exprime un autre point de vue sur ce phénomène depuis son nouveau territoire de l'océan Pacifique."Cela ne veut rien dire. Je pourrais vous donner mille arguments prouvant la 'non-fiabilité' dugénome après 1945, du fait de l'introduction dans l'environnement d'éléments provenant desexplosions nucléaires. La structure génétique humaine a changé avec chaque nouvelle immunitéacquise et transmise à nos descendants.De quel droit la Réserve humaine se permet-elle de dire quiest humain et qui ne l'est pas ?"Mme Sigridsdottir, qui souligne en passant que Mme Rockets communique grâce un organetélépathique dérivé de la biologie des baleines et des anguilles, rétorque : "Regardez-nous ! Nousavons acquis des caractéristiques mécaniques provenant des animaux ; nous avons inventé denouvelles aptitudes et trouvé les nouveaux organes internes qui nous permettent de les fairefonctionner. M. Rockets, par exemple, est constitué de neuf bioformes de néodauphins partageant lemême cerveau sur un réseau local géré par des modems organiques situés dans leurs gueules. Noussommes aussi éloignés de ces deux humains souches qu'ils le sont des chimpanzés sauvages."

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->