Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
0Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Innocence des mudjâhidîn de l’accusation d’être des kharijites ou des takfiris !!

Innocence des mudjâhidîn de l’accusation d’être des kharijites ou des takfiris !!

Ratings: (0)|Views: 128|Likes:
Published by lansesolide

More info:

Published by: lansesolide on Sep 13, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/15/2014

pdf

text

original

 
 Page | 1
Innocence des mudjâhidîn de l’accusation d’être des kharijites ou des takfiris
!!Tirés des propos des leaders, des émirs des mudjâhidîn ainsi que de leurs savantset de leurs prédicateurs.
 
Shaykh Usâma b. Lâden
 
On a été accusé par l’appellation et de manière instantanée et 
on a dit :
« ceux-là rendent mécréants les Musulmans. »
 
Et le refuge est auprès d’Allâh
!
Shaykh Sulaymân Al `Ulwân
 Les Gens de la Sunna ne rendent pas mécréants [les Musulmans pour la perpétration]des péchés et ne rendent pas mécréants ceux qui commettent les péchés majeurs tant 
qu’ils ne rendent pas licite un grand péché dont l’interdiction est péremptoire.
Et ceux qui affilient aux
mudjâhidîn
dans le Sentier d’Allâh le fait qu’ils rendent mécréants les Musulmans ou qu’ils excommunient de manière globale ou qu’ils rendent 
mécréants suite à la perpétration de grands péchés : ceux-là forgent sur eux desmensonges.Il
n’est pas connu des
mudjâhidîn
 
dans le Sentier d’Allâh qu’ils rendent mécréant par lespéchés majeurs, ni par les péchés et ce qu’ils disent c’est ce que disent les Gens de laSunna concernant l’excommunication lors de
 
l’association à Allâh ainsi
que lors duremplacement de
la Loi d’Allâh et d
u fait de porter secours aux mécréants contre lesMusulmans.Et les imâms des Musulmans ne divergent aucunement : quiconque vient avec unpropos, ou un acte ou une croyance qui annule le fondement de la foi, et ne s
’assemble
pas avec elle et que la preuve lui a été établie et les ambiguïtés dissipées : il est dès lorsmécréant.
Et ceux qui considèrent ceci comme étant l’école juridique des kharijites, ce son
t desinnovateurs : les jahmites, les murjites. Et ceux-là
lient les annulatifs de l’Islâm par voie
pratique à la croyance et au reniement et au fait de le rendre licite : et ceci est caduc parle Livre, la Sunna et le consensus.
 
 Page | 2
Et celui dont l’apostasie a eu lieu car il a renié les deux
attestations de foi ou l
’un
e
d’entre elles
: son islamité est affirmé par [la prononciation] des deux attestations de foi
et son apostasie est affirmée lors de son rejet d’une obligation péremptoire ou pouravoir commis l’un des annulatifs de l’Islâm tels que
: associer à Allâh, ou insulter leMessager (sallâ-llâhu `alayhi wa sallam), ou remplacer la Loi islamique, ou aider les
mécréants contre les Musulmans. Il n’entrera pas dans l’Islâm tant qu’il n’acceptera pasce qu’il aura renié et qu’il se repente à Allâh pour ce qu’il aura
it commis relevant desannulatifs et il répétera les deux attestations de foi. Et il ne sera pas Musulman par ceque contiennent les deux attestations de foi sans le repentir car il prononçait les deuxtémoignages de foi et ne les contestait pas.Et les savants sont unanimes concernant « lâ ilâha illa Allâh
», que cette parole n’est point bénéfique à son locuteur tant qu’il n’aura pas mis un terme à ce qui annule cette
parole.
Shaykh Usâma b. Lâden
 Nous avons pour conviction que les Musulmans sont Musulmans et nous ne rendons
mécréant personne à moins qu’il ait commis l’un des annulatifs de l’Islâm connus de la
Religion par nécessité.
Shaykh Sulaymân Al `Ulwân
 Les laïcs, les tyrans et leurs ânes : les murjites, ne veulent aucunement du discoursportant sur
les annulatifs de l’Islâm et ne prononcent pas l’excommunication des athéeset des apostats et ils détestent entendre l’excommunication même concernant Satan le
lapidé. Ils ne connaissent pas les affaires de la Religion et ne comprennent rien desjugements autre que la mécréance moindre que la mécréance [
kufrun dûna kufr 
]. Et ilsargumentent par cela [
kufrun dûna kufr 
] à l'encontre des gens de la Sunna dans chaqueaffaire, chaque malheur, chaque incroyance et chaque apostasie. Et ceux-là, par Allâh, ilsvi
vent dans les ténèbres de la désorientation et de l’ignorance.
 
Shaykh Ayman Adh-Dhawâhirî
 Un jeune du pays des deux lieux saints questionne :
« 1/ Certains ont parlé sur 
l’organisation d’Al Qâ’îda ainsi que de ses leaders et ont dit qu’ils rendaient mécréa
nts lesMusulmans, quel est votre avis à ce sujet ? 2/ Est-ce vrai que le shaykh Ayman a rendumécréant Ibnu Bâz et Ibnu `Uthaymîn ? »
Ma réponse au jeune du pays des deux lieux saints est que nous ne rendons pasmécréants les Musulmans et que, moi-même, j
e n’ai pas rendu mécréant Ibnu Bâz et 
Ibnu `Uthaymîn.
Shaykh Usâma b. Lâden
 
Ce qui est étrange c’est qu’on nous fait dire ce que nous ne disons pas et certaines
personnes [y] prêtent foi. Les
mudjâhidîn
 
ont été accusés d’être affiliés à l’école
dogmatique des kharijites : ils savent pourtant que nous sommes innocents de cetteécole dogmatique. Voici donc nos prises de paroles et notre réalité qui témoignent decela. Et lorsque nos maisons ont été pulvérisées sur nous par les armes au Soudan :tuent-ils que les kharijites ? Quant à nous, nous avons pour croyance que les
 
 Page | 3
désobéissances se situant sous la mécréance n’expulsent pas le croyant de la foi et 
combien même ce serait un péché majeur.Certes, ils forgent sur eux des mensonges.
L’émir Abû `Umar Al B
aghdâdî
 
Certes les gens nous ont accusés de nombreux mensonges n’ayant aucune origine au
sein de notre crédo. Ils ont donc prétendu que nous rendions mécréant les masses desMusulmans et que nous rendions licite leur sang ainsi que leurs biens et que nous
contraignons les gens à entrer au sein de notre Etat par l’épée
: et à ce propos, voici
certaines de nos constantes qui répliquent à ce genre de mensonges jusqu’à ce qu’il nereste plus au menteur d’excuse ou au bien
-aimé, une ambiguïté.Quatrièmement : no
us ne rendons pas mécréant un individu d’entre les Musulmans qui
prient en direction de notre
qibla
 
par le fait qu’il ait commis des péchés tels lafornication, la consommation de l’alcool, et le vol tant qu’il n’aura pas rendu cela licite. Et 
quant à notre parole au sujet de la foi, elle se trouve être au juste milieu : entre celle deskharijites exagérateurs et entre celle des murjites laxistes. Et quiconque prononce lesdeux attestations de foi et nous montre son islamité, et ne commet aucun des annulatifs
de l’Islâm
: nous nous comportons avec lui comme nous nous comportons avec la massedes Musulmans. Et nous confions son for intérieur à Allâh le Très-Haut. Quant à lamécréance, elle est de deux types : 1/ grande et 2/ petite. Et son jugement retombe sur
son auteur par la croyance, ou par la parole ou par l’acte des membres
; mais
l’excommunication d’un individu précis parmi eux et le jugement portant sur sonéternité en Enfer sont suspendus à l’application des conditions du
takfîr 
et de lasuppression de ses empêchements.
Shaykh `Atîyatullâh Al-Lîby
 Que disparaisse ce bas-monde ! Et que nous nous anéantissions et que s'anéantissent nos organisations, nos groupes et nos projets plutôt que soit versé par nos mains le sangd'un Musulman sans aucun droit. Et nous avons explicité que nous nous conformions à
la Sharî’a de notre Maître (Puissant et Majestueux) qui a interdit de tuer une âme si cen’est par droit.
 
Shaykh Abû Mos
’ab Az
-Zarqâwî
 Quant à nous, par Allâh
: nous n’agréons pas que le sang des Musulmans
soit versé sansaucun droit. Par Allâh
! Le fait que je présente mon cou afin qu’il soit frappé m’est plusaimé que d’avoir pour objectif de tuer un Musulman sans aucun droit.
 
Shaykh Sulaymân Al `Ulwân
 Et ceux qui disent à propos des combattants dans le S
entier d’Allâh ainsi que de ceux quileur portent secours et qui défendent leurs sacralités et leurs honneurs qu’ils necomprennent pas l’Islâm
 
: ils ne veulent en réalité qu’ôter leur gêne d’être restés assis
avec ceux qui sont assis [femmes, enfants, vieillards, malades] ainsi que pour leur retard.

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->