Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
1826_PDF_du_17_09_2013

1826_PDF_du_17_09_2013

Ratings: (0)|Views: 37 |Likes:
Published by PDF Journal

More info:

Published by: PDF Journal on Sep 16, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

09/17/2013

pdf

text

original

 
MARDI 17 SEPETEMBRE 2013
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2408 PRIX 20 DA
millionspourbattrel’USMA 
20
Courbis répond
à Geiger
«Contrairementàlui, jenaiaucunplanpourlebattre»«Contrairementàlui, jen’aiaucunplanpourlebattre»«Contrairementàlui,jen’aiaucunplanpourlebattr«Contrairementàlui,jen’aiaucunplanpourlebattre»«Contrairementàlui, jen’aiaucunplanpourlebattre»«Contrairementàlui, jen’aiaucunplanpourlebattre»
J-4
USMAMCA
é é 
 Algérie-Burkina,
çauraitpuêtrepire
Halilhodzicsoulamais…prudent
G
«Jouer leretour cheznous est unavantage»
G
«Le manquede compétitionde mes joueursm’inquiète»
Paul Put
(ent. Burkina) :
«L’Algérie ne mefait pas peur !»
Saâdane :«Ilssont largementà notre portée»
Raouraoua :
«J’ai prié Dieude nous éviterl’Egypte»
 
Feghouli ene xclusi vi téau 
«Je rê ve de f ê ter la quali f ’ a vec le peuplealgérien»
L’aller :le 15 octobreà OuagaLe retour :
le 19 novembreà Blida
Les supportersexigent une victoireau 20-Août
«Gagnez et nous voussoutiendrons durant toutela saison !»
Ebossé
:«On doit tirerprofit de leurmauvais départ»
JSK
G
USMH
El Amali :
«Charef doitrevenir»
 
02
équipe nationale
Coup d’œil 
N° 2408
www.lebuteur.com
Mardi 17 septembre 2013De notre envoyéspécial en Egypte :NedjmeddineSidi Athmane
Tout d’abord, quelles sont vosimpressions concernant le tirageau sort qui s’est déroulé ?
Le tirage au sort aurait pu nousfaire tomber sur n’importe quelleéquipe africaine. Désormais, noussommes prêts à affronter le Bur-kina Faso.
Peut-on savoir pourquoi vousavez serré dans vos bras AbouRida, après le tirage au sort ?
(Rires) C’est simple, Abou Rida estun ami et frère. Aussi, l’Algérie te-nait à éviter l’Egypte. Sincèrement,on n’avait pas besoin de ce genrede rencontre et je remercie Dieud’avoir de nous avoir mis sur lechemin du Burkina Faso. Nousallons essayer de faire denotre mieux pournous qualifier enCoupe dumonde pour ladeuxième foisconsécutiveet la qua-trième foisdans l’histoiredu football al-gérien.
Abou Rida voulaitcoûte que coûte éviter l’Algé-rie. Partagez-vous son avis ?
Sincèrement, moi aussi je souhai-tais éviter l’Egypte aux barrages,pour ne pas revivre le scénario de2009. On veut, en fait, garder tou- jours de bonnes relations avec nosfrères égyptiens. Je pense que ce ti-rage est une occasion pour lesdeux équipes de se qualifier en-semble en Coupe du monde.
Vous nous avez donné l’impres-sion d’être aux anges, après avoirappris que l’Algérie affrontera leBurkina Faso. Que pouvez-vousnous dire là-dessus ?
Non, je n’étais pas heureux. Je seraicontent, lorsqu’on aura décroché lebillet pour le Brésil. Je pense que laraison principale est que leséquipes arabes ne vont pas se croi-ser lors de ce dernier tour. Tout lemonde sait qu’un derby entre l’Al-gérie, l’Egypte, la Tunisie, le Marocet la Libye a toujours été intense.Donc, c’est tout à fait normal que je sois heureux.
Que pouvez-vous nous dire sur leBurkina Faso, futur adversaire del’Equipe nationale ?
Le tirage au sort nous arrange, dumoment que nous allons affronterle Burkina Faso. Mais n’oubliez pasque cette équipe est coriace. LesBurkinabés possèdent d’énormesqualités et dans ce genre de ren-contre, il faut prendre l’adversairetrès au sérieux. Je pense que leschances de qualification en Coupedu monde sont égales. Ce sera du50/50 pour chaque équipe.
Livrer le match retour austade Mustapha-Tchakerconstituera-t-il un avantagepour les Verts, selon vous ?
Je ne suis pas de ceux qui croienten ce genre de détails. Nous avonsdéjà arrachés le billet de qualifi-cation en Coupe du mondeen dehors de nos bases.Donc, tout est possibledans ce genre de rencon-tre. Le football n’a jamaisété une science exacte.
Avec qui vous êtes-vousentretenu, juste après letirage au sort ?
J’ai directement joint le sélec-tionneur national, Vahid Halil-hodzic, du moment qu’il suivait letirage au sort sur le petit écran.
Que vous a-t-il dit exactement ?
Il était très soulagé. Pour nous, leBurkina Faso, c’est commel’Egypte ou la Côte d’Ivoire. Il fautle respecter. S’ils ont atteint cestade de la compétition, c’est qu’ilssont bons. Nous avons devonsnous 180 minutes pour assurerune qualification en Coupe dumonde. On doit se donner à fondet redoubler d’efforts. Il ne faut pasoublier que cette équipe avaitanimé la finale de laCoupe d’Afrique.
Comment voyez- vous les chancesde l’Algérie ?
J’espère de toutmon cœur voirl’Algérie décrocherle billet de la quali-fication au Brésil etparticiper à unedeuxième Coupe du mondeconsécutive. La prochaine étapesera la plus difficile et on doit fairetrès attention. Je me suis entretenuavec des amis et je leur ai fait sa- voir que le prochain tour sera trèsdifficile, du moment que le foot-ball n’est pas une séance exacte.Personnellement, je suis persuadéque chaque équipe qui a atteint cestade de la compétition fera toutson possible pour se qualifier.
Comment comptez-vous prépa-rer cette rencontre décisive ?
Pour le moment, on doit d’abordconnaître la date du match allerque le Burkina Faso devra fixerprochainement. Le match retouraura lieu en Algérie et c’est nousqui choisirons la date. Autrementdit, on doit d’abord connaître leprogramme détaillé pour pouvoirse fixer.
Confirmez-vous que le match re-tour aura lieu le 19 novembre ?
Tout à fait, le match retour auralieu le 19 novembre prochain, austade Mustapha-Tchaker de Blida.Pensez-vous que le fait que les joueurs de l’Equipe nationaleconnaissent déjà le stade du Bur-kina Faso constitue un avantage ?
Je ne sais pas encore si les res-ponsables burkinabés vont opterpour ce stade. Voussavez, peu importele lieu de la rencon-tre, l’essentiel est d’êtreprêts pour les affronter.
Que pensez-vous de cetteéquipe du Burkina Faso ?Je pense que toutes leséquipes qualifiéespour les barragespossèdent lemême niveau. Lesrencontres s’an-noncent toutesdifficiles et ondoit respectertoutes les équipes.Toutefois, nous allonsfaire de notre mieux pournous qualifier en Coupe dumonde.
Sur quel détail se jouera cetterencontre, selon vous ?
C’est un match comme les autres,comme je l’avais déjà dit aux joueurs. Je n’aime pas parler desdétails, mais il faudra gagner. Laqualification ne doit pas nouséchapper.
Ne pensez-vous pas que les datesFIFA pourraient poser problème,du moment que les joueurs nebénéficieront que de cinq joursseulement ?
Non, je ne pense pas que celapuisse nous poser problème. Les joueurs bénéficieront de cinq joursde préparation, comme ce fut lecas à chaque fois.
L’Algérie est-elleprête pour cetterencontre ?
Nous étionsprêts, avantmême deconnaître notreadversaire. J’aiparlé avec les joueurs pour qu’ilssoient prêts à centpour cent etqu’une élimina-tion serait unéchec et prou- verait quon neméritait pasd’aller au Brésil.
Avez-vous promisune récompense aux  joueurs, en cas de qualification ?
J’ai déjà parlé de ce sujet, du mo-ment que les joueurs sont au cou-rant de tout. Ils savent d’ores etdéjà combien ils toucheront, s’ilsréussissent à décrocher le billetpour la Coupe du monde. Sincère-ment, je ne peux pas vous commu-niquer la somme exacte.
Quelles sont les décisions prisespar la FAF, juste après le tirageau sort ?
Demain ou après-demain, une dé-légation se rendra à Ouagadougoupour inspecter les lieux et supervi-ser d’autres équipes, pour qu’onsoit prêts sur tous les plans.Qui avez-vous chargé de se rendreà Ouagadougou ?Ce sera Walid Sadi, Zafzaf et Tas-faout.
Que pensez-vous du tirage ausort ?
Je pense que le tirage est équilibré.Comme je viens de vous dire, lefait d’avoir évité leséquipes arabes est déjàbien. Toutefois, je suis trèscontent d’avoir évitél’Egypte, pour ne pas avoir àrevivre le scénario de 2009.
Y a-t-il une autre raison qui vous ait poussé à éviterl’Egypte ?
Le fait de les éviter per-mettra aux deux nationsde participer à la pro-chaine édition de laCoupe du monde. J’ai-merais bien voir l’Egypteen Coupe du monde.
Comment voyez-vous leschances des autreséquipes arabes ?
Je n’aime pas trop fairedes pronostics, mais cetirage au sort nous aévité de gros problèmes.
On vous laisse le soin deconclure…
J’aimerais bien voir les troiséquipes arabes en Coupe dumonde. Pour nous, on doit confir-mer notre participation en 2010 etrester sur la même lancée. Je lanceun appel aux supporters algérienspour qu’ils soient à fond avec nouspour réaliser cet exploit et partici-per à la prochaine édition de laCoupe du monde. Je le redis en-core une fois, le match face auBurkina Faso n’est pas facile. Ondoit les prendre très au sérieux.
 Entretien réalisé  par N. S.
Raouraoua
 
«Unedélégation de laFAF se rendra àOuagadougou dansles prochainesheures»«Je ne suispas content d’êtretombé sur le Burkina,mais je serais auxanges, en cas dequalification»
«Les joueurs seront bien récompensés, en cas de qualification»
«Enapprenant quel’adversaire étaitle Burkina Faso,Halilhodzic étaitsoulagé»
«Le Burkina Faso est une équipeà prendre très au sérieux»
«J’ai pri Dieu de nousviter l’Egypte»
L’Algérie n’est qu’à deux doigts de réaliser un exploit detaille. Pour se qualifier en Coupe du monde, les Fennecsdoivent d’abord surclasser le Burkina Faso. Une sélectionque les Verts ont récemment battue, en amical, au stadeMustapha-Tchaker de Blida. A l’issue du tirage au sort quis’est déroulé hier matin, au Caire, nous nous sommes ap-prochés du président de la Fédération algérienne defootball, Mohamed Raouraoua. L’homme fort de la FAF,très sollicité par les différents médias, a accepté de nousaccorder cette interview dans laquelle il a surtout évo-qué, bien évidemment, le match décisif que l’Algériedevra remporter face au Burkina Faso pour espérer alleren Coupe du monde au Brésil. Entretien !
 
Vahid Halilhodzic estimeque le tirage au sort desbarrages du Mondial amis l’Algérie face à unadversaire qui pourraitconstituer un dangerpour les Verts. Le sélec-tionneur national penseque ce sera du 50/50face au dernier finalistede la CAN. Par ailleurs, ilexplique dans cette in-terview les difficul-tés qu’il traverseen ce momentavec la sélec-tion, du faitque certains joueurs nesont pas com-pétitifs avecleur club, cesderniers temps. Ceproblème semble, eneffet, préoccuper Halil-hodzic qui n’a pas hésitéà prendre attache avecles joueurs concernéspour leur demander deredoubler d’efforts afind’affronter les Etalonsen octobre en étant bienen jambe.
Bonjour coach, on aimeraitavoir vos impressions sur le ti-rage au sort…
Allez-y, poser vos questions, jesuis un peu occupé.
Vous allez jouer le Bur-kina Faso aux barrages,un commentaire ?
Le tirage au sort nous adonné le Burkina Faso pourles barrages, je ne sais pas sic’est un bon tirage ou non. LeBurkina Faso possède une trèsbonne équipe depuis un bon mo-ment, ce qui veut dire que c’est ungroupe cohérent. Aussi, c’est uneéquipe qui est en pleine confiance.
Pensez-vous que la tâche desVerts sera facile ?
Notre tâche ne sera pas du toutfacile. Je pense que notre missionsera complexe.
Mais le fait de jouer la pre-mière manche à Ouagadougouet le retour à Blida est un avan-tage pour l’EN, n’est-ce pas ?
On ne peut pas direça. Si on se quali-fie en Coupe dumonde, c’estune bonnechose, maissi on est éli-minés, cen’est pas bon.En général,lorsqu’il s’agitd’un tour qui se joue en aller-retour et àélimination direct, on préfère tou- jours jouer le match retour cheznous, afin de pouvoir bien gérer lematch aller. Mais on verra d’ici là.Jouer à Ouagadougou nous ar-range un peu, je ne vous cache pas.Il ne faut pas oublier qu’on connaîtce stade puisque nous avons déjà joué face au Mali lors des élimina-toires. Même si nous avons perduce jour- là, mais on avait fait unetrès bonne première mi-temps.
Honnêtement coach, êtes-vousconfiant ?
Vous voulez la vérité ! Je suis trèssoucieux de l’état de mes joueurs.J’ai suivi les différents champion-nats lors du dernier week-end et fi-gurez-vous que 90% de mes joueurs n’ont pas joué. Il y a lematch aller qui approche et je medemande dans quelle forme je vaisavoir mes joueurs. Dans ce genrede situation, ça ne dépend pas demoi. Les joueurs ne jouent pas et ilsaccusent un manque de compéti-tion. C’est une situation complexe.
Vous paraissez un peu inquiet ?
Il y a de quoi être inquiet.Lorsqu’on a des joueurs qui ne jouent pas, ça veut dire qu’ils accu-sent un manque de compétition.Du coup, ils ne pourront pas êtreprêts à 100%, si la situation per-dure. J’ai appelé certains et envoyédes messages électroniques àd’autres pour leur demander dese donner à fond et de multiplierle travail, afin de gagner uneplace de titulaire. La compétitionest très importante.
Avant de conclure, vous avezaffronté le Burkina Faso enamical en juin dernier, com-ment avez-vous trouvé cetteéquipe ?
Avant ce match, je connaissaiscette équipe burkinabée. Pour les éli-minatoires de la Coupe du monde2010, lorsque j’étais à la tête de la sé-lection ivoirienne, j’avais affronté leBurkina Faso qui avait laissé unetrès bonne impression. Lors dudernier match amical, le BurkinaFaso avait montré de belles choses.D’ailleurs, c’était un bon test pournous qui nous a permis d’aller cher-cher deux victoires hors de nos bases.Je connais certains joueurs qui évo-luent à l’étranger, ils sont vrai-ment bons. Cela me pousse à direque pour ce tirage au sort, ce seradu 50/50. Il n’y aura pas de favori, jene le pense pas. En plus, il ne faut pasoublier que l’équipe du Burkina Fasoa montré de belles choses lors de ladernière Coupe d’Afrique des nationsen Afrique du Sud. Elle avait réussi àatteindre la finale en perdant diffici-lement face au Nigeria par un petitscore.
 Entretien réalisé par HamzaRahmouni
L
e tirage au sort des barrages a été effectué hier auCaire. Tous les Algériens attendaient avec impatiencede connaître l’adversaire des Verts, lors de cet ultimetour des qualifications de la Coupe du monde 2014.Beaucoup craignaient, en effet, l’Egypte, le Cameroun oumême le Sénégal, mais finalement, le tirage a été clément pourles protégés de Vahid Halilhodzic. L’Algérie affrontera doncl’équipe du Burkina Faso. Les matchs aller sont prévus entre les11 et 15 octobre, tandis que les matchs retour sont prévus entreles 15 et 19 novembre. La sélection algérienne aura la chancede jouer le match retour chez elle à Blida, mais pour ce qui estdu match aller, il aura lieu au stade du 4-Août de Ouagadou-gou. La date a été choisie par la Fédération burkinabée de foot-ball. Durant notre présence lors du tirage au sort, nous avonsrencontré le secrétaire général de la Fédération burkinabée defootball, Bertrand Kaboré, qui nous a annoncé que ses respon-sables ont déjà choisi la date du 15 octobre pour lé déroule-ment du match aller.
… le retour à Blida le 19 novembre
Pour ce qui est du match retour, il aura lieu au stade Musta-pha-Tchaker de Blida, comme de coutume, puisque l’EN reçoitses adversaires depuis plus de quatre ans dans ce stade. Ce seraun grand avantage pour les Verts qui vont devront ainsi gérer lematch aller, afin de se donner à fond lors du match retour prévuentre les 15 et 19 novembre. Néanmoins du côté algérien, onpréfère jouer le 19 novembre, dans le but de profiter au maxi-mum de la date FIFA, afin d’avoir le temps nécessaire de se pré-parer au match face aux Etalons. Nous avons rencontré leprésident de la Fédération algérienne de football, MohamedRaouraoua, au cours du tirage qui préfère jouer le 19 novembre.
Bertrand Kaboré (SG Fédérationburkinabée de football) : «Nous allonsprofiter au maximum de la date FIFA»
Le SG de laration burkinabée de football, Ber-trand Kaboré, nous a déclaré que le sélectionneur belge desEtalons, Paul Put, souhaite profiter de cette date FIFA, afin debien préparer son équipe, en prévision de la rencontre face àl’Algérie.
«Nous allons recevoir l’Algérie en premier, puis nous dé- placer à Alger. Nous souhaitons jouer le match aller le 15 octobreafin de bien nous préparer à cette rencontre qui sera très difficile.Vous savez, avec calendrier de la FIFA, on ne peut pas avoir letemps nécessaire pour préparer de tels rendez-vous»
, a-t-il dit.
Les fédérations des deux pays saisirontla FIFA avant le 20 septembre
Néanmoins, nous en saurons plus concernant les dates desdeux matchs, d’ici à quelques jours. En effet, la Fédération in-ternationale de football a fixé la date du 20 septembre aux dixfédérations concernées par les barrages de notifier par écrit ladate, l’horaire du coup d’envoi et le stade qui abritera le match.
 N. S.
Raouraoura a rencontré Paul Put…
l
l
Le président de la Fédération algérienne defootball, Mohamed Raouraoua, a rencontré, àl’issue du tirage au sort au Caire, le sélectionneur desEtalons, le Belge Paul Put, adversaire des Verts. Lesdeux hommes ont discuté brièvement.
… et le SG de la Fédérationburkinabée
l
l
Outre Paul Put, Mohamed Raouraoua a ren-contré aussi le secrétaire général de la Fédéra-tion du Burkina Faso, Bertrand Kaboré. Les deuxhommes, qui se connaissent parfaitement bien, ontdiscuté de cette double confrontation.
L’ENTV s’est acquittée des droits deretransmission de la rencontre
l
l
La Télévision algérienne s’est déjà acquittéedes droits de retransmission de la rencontreface au Burkina Faso. Une source sûre nous a confirmécette information, faisant part que l’entreprise pu-blique de la télévision s’est acquittée des droits de cetterencontre, bien avant le tirage au sort. Une bonne nou- velle pour les Algériens qui suivront le match aller endirect à partir de Ouagadougou.
Une boule avait suscitéla polémique
l
l
Au cours du tirage au sort, une boule avaitfait polémique, car elle contenait deux pa-piers. Finalement, le chargé du tirage au sort nous afait savoir que le tirage a été préparé en Suisse et qu’ilne s’agissait que d’une erreur.
 
03
équipenationale
Coup d ’œil 
N° 2408
www.lebuteur.com
Mardi 17 septembre 2013
Halilhodzic
parle du tirage
au sort et tire la sonnette d’alarme
«Le faitd’avoir jouéà Ouagadougouconstitue unavantage»
«C’est toujours bien de jouer le retour à domicile, mais…»
«Avecle manquede compétition,ce me retrouvedans unesituationcomplexe»
Le match aller à Ouagadougoule 15 octobre…
«Faceau BurkinaFaso, cesera du50/50»«Je medemande dansquelle forme je vaisavoir mes joueurs,alors que ce week-end, 90% d’entreeux sont restéssur le banc»

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->