Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
1Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
201309

201309

Ratings: (0)|Views: 158|Likes:
Published by Nicolas Roberge

More info:

Published by: Nicolas Roberge on Sep 17, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

02/28/2014

pdf

text

original

 
barreau.qc.ca
 /journal
Poste-publication canadienne : 40013642
Septembre 2013Vol. 45 n
o
9
Droit de l’environnement
Nouvelle
Loi sur les mines 
 à l’étude
Suivez le Barreau
#JdBQ
Table desmatières
PARMI NOUS
4
PROPOS de lA BÂTONNIèRe
6
le BARReAU vU PAR le dIRecTeUR géNéRAl
7
dROIT de RegARd
10
cAUSe PHARe
14
 vIe ASSOcIATIve
16
leS cONTeS de lA Fée déONTO
17
PROJeTS de lOI eT cOMITéS
32
JURIcARRIèRe
36 À 38
TAUX d’INTéRÊT
41
PeTITeS ANNONceS
42
Suite page 8
Mélanie Beaudoin
La ministre des Ressources naturelles, M
me
Martine Ouellet, a présenté, le 29 mai dernier, le projet de loi 43proposant une nouvelle
Loi sur les mines
. Le Barreau sera reçu en commission parlementaire pour présenterses commentaires.
   P   h  o   t  o  :   i   S   t  o  c   k  p   h  o   t  o
 
PAGE 2
SePTeMBRe 2013
LE JOURNAL – BARREAU DU QUÉBEC
 
LE JOURNAL – BARREAU DU QUÉBEC
SePTeMBRe 2013
PAGE 3
Johanne Landry
La Cour du Québec célèbre ses 25 ans
La Cour du Québec a seulement 25 ans ! Voilà unanniversaire qui peut surprendre. Bien entendu, il y avaitune magistrature avant. Ce que l’on célèbre en 2013,précise
Éliabeth Corte
,
 juge en chef 
, c’est la fusion dela Cour de la session de la paix, de la Cour provincialeet du Tribunal de la jeunesse. « Pour former une Cour plus forte parce qu’elle est unie, dit-elle, parce que ses juges parlent le même langage, adoptent une mêmevision et planifient ensemble pour améliorer les servicesofferts aux justiciables dans toutes les chambres.C’est plus facile d’aller plus loin en groupe qu’en plusieursentités séparées. »En 1975, le ministre de la Justice,
Jérôme Choquette
,écrivait un livre blanc intitulé
La justice contemporaine
.« L’une des conclusions était de réunir ces juridictions enune seule institution, rappelle
Albert Gobeil
,
premier juge en chef de la Cour du Québec
. Il a fallu treize ansavant que ça se concrétise. » Objectifs de cette Cour unifiée : améliorer l’efficacité et la rentabilité et faire ensorte d’en faciliter l’accès au citoyen, qu’il n’ait plus àchercher où présenter sa cause, qu’il s’adresse à la Cour du Québec qui le dirigera vers la bonne chambre.
Les défis d’une Cur unifiée
Deux défis d’envergure se sont présentés au moment oùla Cour du Québec a été constituée. Le premier concernaitles magistrats. « Il était important, indique Albert Gobeil,que les juges aient l’assurance que nous allions reconnaîtrel’expérience et l’expertise acquises dans les juridictionsantérieures afin qu’ils se retrouvent non pas dans unenouvelle institution qui ferait fi du passé, mais bien dansune nouvelle institution qui allait tenir compte du passé.Si tu oublies ton histoire, il est difficile d’aller où quece soit. Nous avons donc fait en sorte que les jugesse sentent chez eux, respectés dans leur expérienceinstitutionnelle et personnelle. »Le second défi : rendre la Cour plus accessible et plus efficace.« Il s’agissait de faire en sorte que les motifs pour lesquelsla Cour du Québec avait été créée se concrétisent. Nousavons donc mis en place des mécanismes d’analyse et decontrôle qui n’existaient pas ou très peu. »
Une Cur en évluin
« Nous avons instauré, avec le Conseil de la magistrature,la formation permanente et cela, dès le départ, raconteAlbert Gobeil. Si certains la souhaitaient, d’autres n’yvoyaient pas un besoin évident, car ce n’était pas unepratique dans l’histoire des tribunaux. » Aujourd’hui,la formation permanente est structurée et organiséeet les juges profitent d’un programme qui leur permetde parfaire régulièrement leurs connaissances, souligneÉlizabeth Corte.
Le 31 août 1988, un projet de loi unifiait trois tribunaux pour former la Cour du Québec. Histoire d’uneinstitution qui se veut contemporaine.
Suite page 9
Éliabeth Corte, juge en chef de la Cour du Québecdepuis 2009

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->