Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
La dispersion de la force du peuple saint

La dispersion de la force du peuple saint

Ratings: (0)|Views: 10 |Likes:
Published by bahrmanou
Bertrand Comparet
Bertrand Comparet

More info:

Categories:Types, Research
Published by: bahrmanou on Sep 21, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/15/2014

pdf

text

original

 
L      
Extrait de
Votre Héritage
Notes critiques de Clifton A. Emahiser
B L. CLa plupart des prophéties dans le Livre de Daniel furent écrites dans un langageobscur de façon à ce que la signication complète des évènements ne puisse de-venir claire qu’à l’époque de leurs accomplissements respectifs. L’une de ces pro-phéties, qui a laissé perplexes tous les érudits jusqu’à récemment, se trouve enDaniel 12. Elle parle expressément de la toute n des âges. Son application ànotre époque nous montre où nous sommes dans l’Histoire. Ce passage de Daniel12:1, 4–7 se lit :« En ce temps-là se lèvera Micaël, le grand chef, qui tient pour les lsde ton peuple; et ce sera un temps de détresse tel, qu’il n’y en a paseu depuis qu’il existe une nation jusqu’à ce temps-là. Et en ce temps-làton peuple sera délivré : quiconque sera trouvé écrit dans le livre. [...]Et toi, Daniel, cache les paroles et scelle le livre jusqu’au temps de lan. Beaucoup courront çà et là; et la connaissance sera augmentée. Etmoi, Daniel, je regardai; et voici deux autres qui se tenaient, l’un deçà,sur le bord du euve, et l’autre delà, sur le bord du euve. Et il dit àl’homme vêtu de lin qui était au-dessus des eaux du euve : Jusquesà quand la n de ces merveilles? Et j’entendis l’homme vêtu de linqui était au-dessus des eaux du euve; et il leva sa main droite et samain gauche vers les cieux, et jura par celui qui vit éternellement quece serait pour un temps déterminé, et des temps déterminés, et unemoitié de temps;
et lorsqu’il aura achevé de disperser la force dupeuple saint, toutes ces choses seront achevées
».Ce texte a constitué une énigme. An de solutionner cette énigme, nous devrionscommencer par répondre à la question :
qui est le peuple saint?
Premièrement,que signie «saint»? Un «saint» est-il une personne dévote et bien-pensante quifait tout un cinéma lorsqu’il refuse de goûter à un verre de bière? Non, « saint »
 
L       
B. L. Comparet
signie simplement « dédié au service de Yahweh ». Tous les hommes sont im-parfaits; même le Roi David était imparfait : il était un homme adultère et unmeurtrier. Malgré ces imperfections, le Roi David fut l’unique personne que Yah-weh ait jamais appelé « un homme selon mon cœur ».Yahweh ne choisit pas le Roi David à cause de ses péchés mais malgré eux. LeRoi David avait sincèrement dédié sa vie au service de Yahweh. Le sacrice deYahshua sur la croix fut susant pour eacer tous les péchés. Le
peuple saint
,c’est la race qui est dédiée au service de Yahweh, qui est porteuse de Ses objectifs,malgré les défauts et péchés individuels de ses membres. Yahweh les a sélection-nés, de même que Yahshua ayant choisi Ses douze disciples, comme il est écriten Jean 15:16 :« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais c’est moi qui vous ai choi-sis ».Ce fait est conrmé en de nombreux endroits de la Bible.En Exode 19:6, Yahweh promet :«Et vous me serez un royaume de sacricateurs, et une nation sainte».Si vous croyez que Yahweh a renié Sa promesse à cause de nos fautes et péchéspersonnels, rappelez-vous que I Pierre 2:9 répète cette même garantie réconfor-tante. En Lévitique 19:2, Yahweh dit :« Parle à toute l’assemblée des ls d’Israël, et dis-leur : Vous serezsaints, car moi, Yahweh, votre Dieu, je suis saint ».Lévitique 20:26 nous assure :« Et vous me serez saints, car je suis saint, moi, Yahweh; et je vous aiséparés des peuples, pour être à moi ».Deutéronome 7:6 nous rappelle :«Car tu es un peuple saint, consacré à Yahweh, ton Dieu; Yahweh, tonDieu, t’a choisi, an que tu sois pour lui un peuple qui lui appartienneen propre, d’entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre ».Ésaïe 62:11–12 couronne cette garantie glorieuse :« Voici, Yahweh a fait entendre jusqu’au bout de la terre : Dites à lalle de Sion : Voici, ton salut vient; voici, son salaire est avec lui, et sarécompense devant lui. Et on les appellera le peuple saint, les rachetésde Yahweh ».2
 
L       Nous, de descendance Anglo-Saxonne, Scandinave, Celtique et Teutonique, nousne devrions jamais être trompés par les mensonges vicieux de ceux qui, aujour-d’hui, tentent de dégénérer la race Blanche. Les anges ont donné à Daniel lesprophéties concernant la n des âges, la terrible bataille et la destruction quil’accompagneront. Daniel se demandait quand tout cela allait arriver, et l’angelui répondit :« ... et lorsqu’il aura achevé de
disperser la force du peuple saint
,toutes ces choses seront achevées ».Jusqu’àcesdernièresannées,cesparolesétaientincompréhensibles.Nousnevou-lions pas les croire parce que la
dispersion de la force du peuple saint
prophé-tisait des troubles. Certaines personnes essayèrent de voir une signication dié-rente dans le mot « disperser », mais il s’agit du mot hébreu
nawfat 
, « disperser,ou réduire en pièces et éparpiller les fragments». Dès lors, notre pouvoir doit êtreéparpillé, dans un sens défavorable, puis le temps des troubles se terminera avecnotre sauvetage, par le retour de Yahshua en compagnie des armées célestes.
Quand notre pouvoir était concentré
dans les Première et Seconde GuerresMondiales, il était irrésistible. Mais étant dispersé, un peu par ci, un peu parlà, il peut être détruit par l’ennemi car il n’y a susamment de puissance enaucun endroit. C’est exactement ce que nos ennemis ont planié. Un des principesbasiques de la guerre, qui est beaucoup plus ancien que l’ancienne Égypte, estqu’une armée groupée peu défaire une armée beaucoup plus grande dispersée enplusieurs groupes; il sut de battre chaque petit groupe l’un après l’autre.Nos ennemis nous manœuvrent pour que nous commettions l’erreur fatale de dis-perser nos forces. Beaucoup d’entre vous se souviennent que certains patriotesprévoyants nous ont avertis, il y bien des années, que des politiciens hauts-placésdans notre gouvernement étaient au service de l’ennemi. Ces traîtres avaient pla-nié d’envoyer l’armée des États-Unis dans toutes sortes d’endroits dans le mondean de la disperser, ensuite de désarmer les citoyens à domicile et de les laisser,entièrement désespérés, entre les pattes de nos ennemis. C’est exactement ce quiest en train de se passer. Nous avons récemment pu voir un haut ociel d’un étatdes États-Unis proclamer qu’il ne croyait pas au danger d’une prise de pouvoirdes communistes. Il fait maintenant les eorts les plus extraordinaires pour désar-mer chaque citoyen américain loyal et patriotique qui pourrait s’opposer à un telrenversement de régime. Nous voyons les forces américaines au Vietnam comp-ter plus de 50.000 hommes. Notre gouvernement a récemment annoncé que si laChine Rouge prenait une part plus active dans ce conit, 300.000 soldats amé-ricains seraient envoyés au Vietnam, ce qui utiliserait pratiquement toute nosforces armées qui ne sont pas déjà en Europe. Cette folie passe tout entendement.Nous devons gagner la guerre du Vietnam, mais nous ne pouvons pas la gagnersur la base d’un homme pour un homme. Le Chine Rouge peut envoyer quinzeou vingt hommes pour chacun des nôtres. Même si chaque Américain tuait dix3

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->