Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Paradoxe dissipé : Pourquoi le Canada est fort en recherche et faible en innovation

Paradoxe dissipé : Pourquoi le Canada est fort en recherche et faible en innovation

Ratings: (0)|Views: 4|Likes:
Paradoxe dissipé aborde deux questions qui sont une source de préoccupation constante pour les responsables des politiques, les dirigeants de l’industrie et les économistes au Canada : (i) Pourquoi l’excellence en recherche au Canada ne s’est-elle pas traduite en une progression de l’innovation des entreprises?, et (ii) Comment l’économie canadienne a-t-elle pu soutenir une prospérité relative malgré un faible niveau d’innovation et une croissance de la productivité tout aussi faible? Pour traiter ces questions, les auteurs du rapport ont examiné les chemins complexes par lesquels la recherche mène à l’innovation, ainsi que les facteurs qui influencent les stratégies des entreprises canadiennes. À ce titre, le rapport explore le paradoxe canadien actuel et relève quatre grandes tendances qui constitueront des défis pour les entreprises canadiennes dans les années qui viennent.
Paradoxe dissipé aborde deux questions qui sont une source de préoccupation constante pour les responsables des politiques, les dirigeants de l’industrie et les économistes au Canada : (i) Pourquoi l’excellence en recherche au Canada ne s’est-elle pas traduite en une progression de l’innovation des entreprises?, et (ii) Comment l’économie canadienne a-t-elle pu soutenir une prospérité relative malgré un faible niveau d’innovation et une croissance de la productivité tout aussi faible? Pour traiter ces questions, les auteurs du rapport ont examiné les chemins complexes par lesquels la recherche mène à l’innovation, ainsi que les facteurs qui influencent les stratégies des entreprises canadiennes. À ce titre, le rapport explore le paradoxe canadien actuel et relève quatre grandes tendances qui constitueront des défis pour les entreprises canadiennes dans les années qui viennent.

More info:

Published by: The Council of Canadian Academies on Oct 01, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/11/2014

pdf

text

original

 
Le savoir au service du public 
Pourquo l Canaa st ort n rchrcht abl n nnovaton
Un paradoxe dissipé
 
Conseil des aCadémies Canadiennes
180, ue Elg, bueu 1401, Ottw (Oto), C K2P 2K3
 Avis :
Ce rapport a été produit à l’initiative du Conseil des académies canadiennes (CAC),sous l’autorité de son conseil des gouverneurs. Les membres du groupe consultatif qui arédigé ce rapport ont été choisis par le CAC pour leurs compétences particulières et demanière à ce que la composition du comité soit équilibrée. Les membres du conseil desgouverneurs sont issus de la Société royale du Canada (SRC), de l’Académie canadiennedu génie (ACG) et de l’Académie canadienne des sciences de la santé (ACSS), ainsi que dugrand public.Les opinions, constatations, conclusions et recommandations présentées dans cette publicationsont celles de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement la position des organismes
auxquels ils sont afliés ou dont ils sont employés.
Catalogag avant publcaton  Bblothqu t Archvs Canaa
Un paradoxe dissipé : pourquoi le Canada est fort en rechercheet faible en innovation.Publié aussi en anglais sous le titre: Paradox lost.Comprend des références bibliographiques et un index.Monographie électronique en format PDF.Publié aussi en format imprimé.ISBN 978-1-926558-72-1 (pdf)1. Recherche industrielle--Canada. 2. Innovations--Canada.I. Conseil des académies canadiennes, organisme de publicationT177.C2P37 2013b 607’.271 C2013-906401-XCe rapport peut être cité comme suit :Conseil des académies canadiennes, 2013.
Un paradoxe dissipé : Pourquoi le Canada est fort en recherche et faibleen innovation
. Ottawa, ON, Groupe consultatif, Conseil des académies canadiennes.
 Avis de non-responsabilité :
Au meilleur de notre connaissance, les données et les informations
tirées d’Internet qui gurent dans le présent rapport étaient exactes à la date de publication du
rapport. En raison de la nature dynamique d’Internet, des ressources gratuites et accessiblesau public peuvent subséquemment faire l’objet de restrictions d’accès ou exiger des frais, etl’emplacement des éléments d’information peut changer lorsque les menus et les pages Web font
l’objet de modications.
© 2013 Conseil des académies canadiennesImprimé à Ottawa, Canada
2
Un ParadOxE dissi: Pouquo le C et ot e echeche et ble e ovto
 
le Conseil des aCadémies Canadiennes
Le savoir au service du public 
Le Conseil des académies canadiennes (CAC) est un organismeindépendant à but non lucratif qui soutient des évaluations
scientiques indépendantes, effectuées par des experts, qui
alimentent l’élaboration de politiques publiques au Canada.Dirigé par un conseil de 12 gouverneurs et conseillé par un
comité consultatif scientique de 16 membres, le CAC a pour
champ d’action la « science » prise au sens large, qui englobeles sciences naturelles, les sciences sociales, les sciences de lasanté, le génie et les sciences humaines.Les évaluations du CAC sont effectuées par des comitéspluridisciplinaires indépendants d’experts provenant duCanada et de l’étranger. Ces évaluations visent à connaîtreles problèmes nouveaux, les lacunes dans les connaissances,les points forts du Canada, de même que les tendances etles pratiques internationales dans les domaines étudiés.Ces études fournissent aux décideurs gouvernementaux,aux universitaires et aux parties prenantes l’information degrande qualité dont ils ont besoin pour élaborer des politiquespubliques éclairées et innovatrices.Toutes les évaluations du CAC sont soumises à un examenformel par des pairs. Elles sont publiées en français et enanglais et accessibles au public sans frais. Des fondations,des organismes non gouvernementaux, le secteur privé outout palier de gouvernement peuvent soumettre au CAC desquestions susceptibles de faire l’objet d’une évaluation.
Le CAC bénécie du soutien de ses trois académies membres
fondatrices :
La Socété royal u Canaa (SRC)
est le principal
organisme national regroupant d’éminents scientiques,
chercheurs et gens de lettres au Canada. La SRC a pourobjectif premier de promouvoir l’acquisition du savoiret la recherche en arts et en sciences. Elle est composéede près de 2000 membres, hommes et femmes, choisispar leurs pairs pour leurs réalisations exceptionnelles ensciences naturelles, en sciences humaines et en arts. LaSRC s’attache à reconnaître l’excellence, à conseiller lesgouvernements et les organisations, ainsi qu’à promouvoirla culture canadienne.
L’Acaé canann u gén (ACG)
est l’organismenational par l’entremise duquel les ingénieurs les pluschevronnés et expérimentés du Canada offrent au pays desconseils stratégiques sur des enjeux d’importance primordiale.Fondée en 1987, l’ACG est un organisme indépendant,autonome et à but non lucratif. Les membres de l’ACG sontnommés et élus par leurs pairs à titre de membres honoraires,en fonction de leurs réalisations exceptionnelles et de leurslongs états de service au sein de la profession d’ingénieur. Lesmembres de l’ACG s’engagent à faire en sorte que l’expertiseen génie du Canada soit mise au service du plus grand biende tous les Canadiens et Canadiennes.
L’Acaé canann s scncs  la santé (ACSS)
 
reconnaît les personnes qui ont à leur actif de grandesréalisations savantes dans le domaine des sciences de la santéau Canada. Fondée en 2004, l’ACSS compte environ 400membres et nomme chaque année de nouveaux membres.L’organisation est administrée par un conseil de directionet un conseil d’administration. L’ACSS a pour principalefonction de fournir en temps voulu des évaluations éclairéeset indépendantes sur des questions urgentes qui touchentla santé de la population canadienne. L’Académie surveille
également les événements reliés à la santé mondiale an
d’améliorer l’état de préparation du Canada, et se fait leporte-parole du Canada sur la scène internationale, au sujetdes sciences de la santé. L’ACSS offre une voix collective,multidisciplinaire et qui fait autorité, pour les communautésdes sciences de la santé.
www.sciencepourlepublic.ca@scienceadvice
3
Un ParadOxE dissi: Pouquo le C et ot e echeche et ble e ovto

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->