Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
communiqué CFDT ALU 08 10 2013_final

communiqué CFDT ALU 08 10 2013_final

Ratings: (0)|Views: 856 |Likes:
Published by LeTelegramme

More info:

Published by: LeTelegramme on Oct 08, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/24/2014

pdf

text

original

 
1Le mardi 8 Octobre 2013
Communiqué de la FGMM CFDT et de la CFDT d’Alcatel-Lucent 
 Alcatel-Lucent : de nouvelles suppressions d’emplois, desfermetures ou cessions de sites, des externalisations, la directiongénérale a la main lourde, très lourde
Alcatel-Lucent a annoncé ce jour, mardi 8 Octobre 2013, au Comité d’Entreprise Européen, l’impact sur leseffectifs du plan SHIFT présenté par la nouvelle direction en juin dernier. Ce plan envisage 15000suppressions d’emplois et 5000 créations dans le monde (sur 68000 salariés fin 2013) dont 5870suppressions et 1780 créations en Europe/Afrique/Moyen Orient (sur 25500 salariés fin 2013).La France est concernée par :
 
900 suppressions d’emplois via un PSE concernant tous les sites
 
900 mobilités (cessions/externalisations/fermeture/mobilités entre sites en France)
 
200 recrutements sur des nouvelles technologiesLa Direction envisage la fermeture rapide de deux sites (Rennes (35) et Toulouse (31)) et la cession d’ici fin2015 de trois autres sites (Eu (76), Ormes (45), Orvault (44)). Selon leur activité, les salariés concernés severraient proposer une mutation vers Villarceaux (91) ou Lannion (22), une mobilité interne ou externe viale PSE ou une cession à un repreneur.
Les salariés prennent de nouveau un coup sur la tête, déjà fragilisés par les 5 plans précédents depuis2007.
Les filiales concernées par ces annonces sont ALF, ALUI et ALBLF (6000 salariés environ fin 2013). Cenouveau coup de massue aboutirait à un effectif de 3900 salariés en France dans ce périmètre d’ici fin2015, concentrés sur les sites de Villarceaux et Lannion. Les autres filiales ASN (câbles sous-marins), ALE(entreprise), RFS (antennes) ne sont pas concernées.
La CFDT est consciente de la gravité de la situation financière du groupe et la déplore
.
Mais ce sontencore les salariés qui paient le prix fort.
La stratégie de la nouvelle direction générale consiste à se recentrer sur les technologies d’avenir enabandonnant les plus anciennes et les contrats les moins rentables. La baisse des coûts fixes conduit àréduire encore une fois les effectifs, y compris de R&D et les fonctions support.Force est de constater que la place de la France dans le groupe s’affaiblit d’année en année :
 
En 2008, elle représentait 14% des effectifs mondiaux (10801 sur 76 248).
 
Fin 2012, elle représentait 12% (8723 sur 70 715).
 
En 2012 le plan Performance mène à une nouvelle suppression de 5 500 emplois dans le monde,dont plus de 1 300 en France, près du quart du total.

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->