Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Buy Now $3.99
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
P. 1
Manières Haïtiennes

Manières Haïtiennes

Ratings: (0)|Views: 30|Likes:
Published by Xlibris
Couverture arrière
Parvenu au monde à la suite d’une révolution unique, l’Etat d’Haïti est considéré par certains historiographes comme une entité prématurée. Le grand chambardement de 1804 provoqua un changement radical dans la structure sociale de l’ancienne colonie Française de Saint Domingue. Le choc provoqueì par cette révolution surprenante retentit aì travers tous les continents. Les premiers dirigeants haïtiens furent d‘anciens Esclaves et Affranchis nés ou devenus libres en fonction du système de caste appliqué par les Français. La transition d’une société de type esclavagiste vers une nation capitaliste n’a pu être effectueì dans les normes classiques.
Les premiers capitalistes haïtiens furent les Généraux de l’armée qui s’accaparèrent des biens laissés par les Colons en fuite et se transformèrent en propriétaires absentéistes se battant pour le pouvoir politique et le contrôle de l’administration à Port au Prince. La dette de l’indépendance et l’impossibilité par les capitalistes étrangers de devenir propriétaires en Haïti maintinrent ce pays dans un état semi féodal. La mort de Dessalines et le schisme qui sen suivit parmi les fondateurs de la nation inaugurèrent deux systèmes politiques : l’un dans le Nord construit sur l’absolutisme et l’autre dans l’Ouest assis sur le patriarcat. L’expérience démocratique avec la création d’un parlement entamée par Pétion ne survécut pas à Jean Pierre Boyer qui fut broyé par la révolution d’Acau.
La première occupation d’Haïti fut l’occasion par la jeune puissance impérialiste Nord Américaine d’introduire ses méthodes de fonctionnement démocratique et de gestion capitaliste dans les mœurs des dirigeants haïtiens. Les retombées furent nuancées, mais il faut concéder qu’une tentative de prospérité économique et une certaine forme de démocratie politique s’installèrent dans la nation après le départ des occupants. Cependant, l’arrivée au pouvoir en 1957 d’un régime politique totalitaire détruit les semences démocratiques des années précédentes ainsi que la prospérité économique. En Février 1986, la chute du régime trentenaire relança les perspectives pour une société démocratique et les occasions d’un renouveau économique. Cependant, après des années de lutte, la démocratie et le capitalisme paraissent comme des sommets inaccessibles aì la société haïtienne.-

Couverture arrière
Parvenu au monde à la suite d’une révolution unique, l’Etat d’Haïti est considéré par certains historiographes comme une entité prématurée. Le grand chambardement de 1804 provoqua un changement radical dans la structure sociale de l’ancienne colonie Française de Saint Domingue. Le choc provoqueì par cette révolution surprenante retentit aì travers tous les continents. Les premiers dirigeants haïtiens furent d‘anciens Esclaves et Affranchis nés ou devenus libres en fonction du système de caste appliqué par les Français. La transition d’une société de type esclavagiste vers une nation capitaliste n’a pu être effectueì dans les normes classiques.
Les premiers capitalistes haïtiens furent les Généraux de l’armée qui s’accaparèrent des biens laissés par les Colons en fuite et se transformèrent en propriétaires absentéistes se battant pour le pouvoir politique et le contrôle de l’administration à Port au Prince. La dette de l’indépendance et l’impossibilité par les capitalistes étrangers de devenir propriétaires en Haïti maintinrent ce pays dans un état semi féodal. La mort de Dessalines et le schisme qui sen suivit parmi les fondateurs de la nation inaugurèrent deux systèmes politiques : l’un dans le Nord construit sur l’absolutisme et l’autre dans l’Ouest assis sur le patriarcat. L’expérience démocratique avec la création d’un parlement entamée par Pétion ne survécut pas à Jean Pierre Boyer qui fut broyé par la révolution d’Acau.
La première occupation d’Haïti fut l’occasion par la jeune puissance impérialiste Nord Américaine d’introduire ses méthodes de fonctionnement démocratique et de gestion capitaliste dans les mœurs des dirigeants haïtiens. Les retombées furent nuancées, mais il faut concéder qu’une tentative de prospérité économique et une certaine forme de démocratie politique s’installèrent dans la nation après le départ des occupants. Cependant, l’arrivée au pouvoir en 1957 d’un régime politique totalitaire détruit les semences démocratiques des années précédentes ainsi que la prospérité économique. En Février 1986, la chute du régime trentenaire relança les perspectives pour une société démocratique et les occasions d’un renouveau économique. Cependant, après des années de lutte, la démocratie et le capitalisme paraissent comme des sommets inaccessibles aì la société haïtienne.-

More info:

Publish date: Sep 26, 2013
Added to Scribd: Oct 08, 2013
Copyright:Traditional Copyright: All rights reservedISBN:9781483680668
List Price: $3.99 Buy Now

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
This book can be read on up to 6 mobile devices.
See more
See less

10/01/2014

243

9781483680668

$3.99

USD

pdf

You're Reading a Free Preview
Pages 10 to 34 are not shown in this preview.
You're Reading a Free Preview
Pages 44 to 112 are not shown in this preview.
You're Reading a Free Preview
Pages 122 to 123 are not shown in this preview.
You're Reading a Free Preview
Pages 138 to 243 are not shown in this preview.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->