Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
58Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Introduction Aux Bases de Donnees Sous Delphi

Introduction Aux Bases de Donnees Sous Delphi

Ratings:

4.5

(2)
|Views: 13,874 |Likes:
Published by Nadir BOUCHAMA
Introduction Aux Bases de Données Sous Delphi
Support de Cours
Introduction Aux Bases de Données Sous Delphi
Support de Cours

More info:

Published by: Nadir BOUCHAMA on Jul 19, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

06/08/2013

pdf

text

original

 
ECOLE VEGA IP Bases de Données sous DelphiEnseignant : N. BOUCHAMA
Résumé
Ce chapitre est consacré à quelques rappels sur les bases de données (en particulier les bases de donnéesrelationnelles). Par la suite, nous verrons comment développer une application bases de données sousl’environnement Delphi.Ce support de cours ne se veut nullement exhaustif. Ce n’est qu’une référence de base.
I. DEFINITIONS ELEMENTAIRES
 
Bases de données :
une base de données est un ensemble d’informations
structurées
 
mémorisées
sur un
support permanent 
.
 
 
SGBD (Système de Gestion de Bases de Données):
un SGBD (en anglais DBMS,
 Data Base Management System
)
 
est un programme (logiciel) informatique de haut niveau qui permet d
e
créer 
 
etde
 
maintenir 
une base de données. C’est à dire :
 -
 
décrire les données qui seront stockées,
-
 
manipuler ces données (ajouter, modifier, supprimer des informations),
-
 
Consulter les données (sélectionner, trier, calculer, agréger, etc)
-
 
Définir des contraintes d'intégrités sur les données (contraintes de domaines, d'existence,etc)
-
 
Définir des protections d'accès (mots de passe, autorisations, etc.),
-
 
Résoudre les problèmes d'accès multiples aux données (interblocages),
-
 
Prévoir des procédures de reprise en cas d'incident (sauvegardes, journaux, etc).On distingue trois types de SGBDs : SGBD
hiérarchique
, SGBD
réseau
, et SGBD
relationnel
. Dans cequi suit dans ce fascicule, nous nous intéresserons à ce dernier type de SGBD pour plusieursraisons parmi lesquelles notamment le fait qu’ils soient les plus utilisées actuellement. Parmi les SGBDrelationnels existants sur le marché, on peut citer par exemple : Oracle,
Paradox,
Access, DB2,Gemstone, Sybase, Informix, DBase, Ingres, etc.
 
 
Alias :
Il est possible de définir un alias au répertoire de travail. Cet alias sera utilisé ultérieurementdans le développement de l'application et permettra d'éviter d'avoir à fournir le chemin absolu durépertoire de travail.
Par exemple : alias
c:\delphi\bdd\ La notion d'alias permet de développer une application complète en s'affranchissant de la configurationphysique de la machine support. Il suffit en effet de configurer l'alias (grâce à l'utilitaire adéquat) pourprendre en compte un chemin d'accès aux différentes tables différent (de celui utilisé lors de la phase deconception mais aussi, éventuellement, en cas de déplacement de l'application sur d'autres machines).
 
Bases de données relationnelles :
Les bases de données relationnelles gèrent les données selon lemode, mis au point par E.F. Codd, basé sur l'utilisation du langage SQL (
Structured Query Language
).Ce mode sépare l'aspect physique des données (stockage sur disque) de leur représentation logique(présentation à l'utilisateur). Les données apparaissent alors sous forme de tables qui masquent lacomplexité des mécanismes d'accès en mémoire. Ce modèle libère l'utilisateur de tous les détails destockage et permet un accès purement logique aux données.Chaque
table
permet de stocker un type particulier de données. Une donnée stockée constitue unenregistrement dans la table (= une ligne). Elle peut être constituée d'un nombre variable d'informationsélémentaires. Chaque information élémentaire constitue un champ de l'enregistrement (= une colonne).Les besoins actuels nécessitent l'utilisation fréquente de dizaines de tables, chacune permettant lestockage d'une donnée structurée particulière. Il y a lieu d'éviter la redondance des données élémentairesstockées. L'ensemble de tables ainsi constitué s'appelle une base de données.
 
Clé (key)
:On appelle clé un identifiant permettant de déterminer d'une façon unique un enregistrement dans unetable. Une clé peut être :
 
Un des champs de la table si les valeurs qu'il peut prendre sont toutes différentes ;
 
Un ensemble de champs permettant de définir un identifiant unique ;
 
Un champ spécial qui n'est pas une donnée proprement dite mais dont on peut êtrecertain de l'unicité (identifiant numérique en général).
 
La clé
sert à déterminer précisément un enregistrement. Elle est unique.
 
Bases de Données sous l’environnement Delphi
 
ECOLE VEGA IP Bases de Données sous DelphiEnseignant : N. BOUCHAMA
 
Index
:
u
n index
est une information sur l'ordonnancement des différents enregistrements dans unetable (il peut ne pas correspondre à l'ordonnancement physique des enregistrements). Il sert à réaliserdes tris. On peut définir plusieurs indexes pour une même table.Lorsqu’un index correspond à une clé, on parle d’un
index primaire.
Autrement, on parle d’
indexsecondaire.
 
Requête :
Pour accéder aux différentes informations l'utilisateur doit exécuter différentes requêtes qui serontensuite interprétées par le gestionnaire de base de données. Dans le cas d'une base utilisée dans lecontexte client / serveur, seule la requête est transmise au serveur. Celui-ci la traite puis renvoie lesrésultats au client.Une requête est formulée selon un langage particulier, qui est d'ailleurs un des fondements des bases dedonnées relationnelles : le langage SQL.
 
Vue (
view
):
Une vue peut être affichée sous forme de tableau (chaque ligne correspond à un enregistrement et lescolonnes correspondent aux champs sélectionnés) ou sous forme de fiche : un seul enregistrement est àl'écran en même temps. Lorsqu'une table est triée selon un index secondaire, elle présente à l'utilisateurune "vue" qui diffère de son implémentation physique.
 
Moteur Bases de Données (
 Datase Engine
)
Un moteur de base de données est un ensemble de programmes chargés de gérer les différentes donnéesstockées dans les tables (accès aux tables, ajout, modification et suppression d'enregistrement, gestiondes accès concurrents). C'est le coeur d'un SGBDR. Il ne permet pas de créer les tables et n'assure pasl'interface avec les utilisateurs. Ces fonctionnalités sont réalisées par d'autres utilitaires.
II. COMPOSANTS BASES DE DONNEES SOUS DELPHI
Delphi dispose de nombreux composants permettant d’accéder aux bases de données et de les exploiter. Delphirépartit ces composants selon les mécanismes d’accès aux données qui diffèrent d’une technologie à l’autre. Surla palette des composants, les composants bases de données sont regroupés dans six pages :
 
La page BDE (Borland Database Engin) :
C’est cette page qui nous intéresse le plus. Le modèle BDEreprésenté par la page BDE correspond aux composants du moteur d’accès BDE qui constitue uneinterface fonctionnelle API qui permet de travailler avec les bases de données. Le modèle BDE est lemeilleur moyen d’exploiter une base de données Paradox ou des tables dBase.
 
La page ADO (Activex Data Objects)
 
 
La page dbExpress
 
 
La page InterBase
 
 
La Page AccèsBD
 La table ci-dessous nous décrit le rôle des composants essentiels :DataSource Source de données. Agit comme un conduit entre un composant TTable, TQueryou TStoredProc et des composants orientés données, tels que TDBGrid.Table Récupère les données d'une table physique, via le BDE, et les fournit à un ou plusieurscomposants orientés données par le biais d'un composant DataSource. Inversement, envoieles données reçues d'un composant vers une base de données physique, via le BDE.Query Utilise des instructions SQL pour récupérer les données d'une table physique, via le BDE,et les fournir à un ou plusieurs composants orientés données par le biais d'un composantDataSource. Inversement, utilise des instructions SQL pour envoyer les données reçuesd'un composant vers une base de données physique, via le BDE.
 
ECOLE VEGA IP Bases de Données sous DelphiEnseignant : N. BOUCHAMA
 
La page ContrôleBD
 
La table ci-dessous nous décrit le rôle de chaque composant :
DBGrid
Grille de base de données. Grille personnalisée orientée données permettant d'afficher lesdonnées sous forme d'un tableau comme dans une feuille de calcul. Possède des propriétésTField (définies dans l'éditeur de champs) pour déterminer la visibilité d'une colonne, leformat d'affichage, l'ordre, etc.
DBNavigator
Navigateur de base de données. Boutons de navigation orientés permettant de déplacer enavant ou en arrière le pointeur d'enregistrement dans une table. Le navigateur peut aussimettre une table en mode insertion, édition ou consultation seulement, valider desenregistrements nouveaux ou modifiés et récupérer des données mises à jour pourrafraîchir l'écran.
DBText
Texte de base de données. Libellé orienté données qui affiche la valeur d'un champ del'enregistrement en cours.
DBEdit
Saisie de base de données. Boîte de saisie orientée données permettant d'afficher et demodifier un champ de l'enregistrement en cours.
DBMemo
Mémo de base de données. Mémo orienté données permettant d'afficher et de modifier dutexte BLOB de l'enregistrement en cours.
DBListBox
Boîte liste de base de données. Boîte liste orientée données qui affiche une liste défilabledes valeurs d'une colonne d'une table.
DBComboBox
Boîte à options de base de données. Boîte à options orientée données qui permet d'afficheret de modifier une liste défilable des valeurs d'une colonne d'une table.
DBCheckBox
Case à cocher de base de données. Case à cocher orientée données qui permet d'afficher etde modifier un champ booléen de l'enregistrement en cours.
DBRadioGroup
Groupe de boutons radio de base de données. Groupe de boutons radio orientés donnéesqui affichent l'ensemble des valeurs d'une colonne.
DBLookupListBox
Boîte liste de références de base de données. Boîte liste orientée données dont leséléments proviennent d'un champ de référence défini pour un ensemble de données, oud'une source de données, d'un champ de données et de touches secondaires
Remarque :
Dans le cadre de cette formation, nous nous intéresserons surtout au moteur de base de données de Borland,c'est-à-dire BDE .
Onglet QuickReport
En plus de ces six pages, on trouve également une autre page dans la palette des composants de Delphi qui nouspermet d’afficher les états de sortie : Page QReport.
Remarque :C
ette page n’est pas présente par défaut dans Delphi 7. Par conséquent il faut l’installer.
 
Dans cet onglet, on s’intéresse surtout au composant QuickRepQuickRep C'est un composant visuel qui adopte la taille du format de papier sélectionné. Vous créez desétats en plaçant des bandes et des composants imprimables sur le composant TQuickRep et enle connectant à un ensemble de données.

Activity (58)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
azeezrooh liked this
Mohamed Gouasmi liked this
Nadir BOUCHAMA liked this
Tatiana Delattre liked this
L'alché Miste liked this
Faben Koffi liked this
lost_dreams_26 liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->