Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
1Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Pour la mémoire et pour l'histoire, Franck CINE a proposé de payer ses dettes (Voir le Protocole d'accord, pages 37 - 53)

Pour la mémoire et pour l'histoire, Franck CINE a proposé de payer ses dettes (Voir le Protocole d'accord, pages 37 - 53)

Ratings: (0)|Views: 117|Likes:
Published by Haitel Haiti
Pour la mémoire et pour l'histoire, Franck CINE a proposé de payer ses dettes (Voir le Protocole d'accord, pages 37 - 53)

Messieurs,
Jean-Baptiste Clarck Neptune, Ancien avocat de Franck CINE,
PM Laurent Salvador Lamote,
Président Michel Joseph Martelly,

Pour la mémoire et pour l'histoire, Franck CINE a proposé de payer ses dettes (Voir le Protocole d'accord, pages 37 - 53) néanmoins vous décidez de massacrer un nègre des classes moyennes pour satisfaire les demandes réitérées d'une certaine élite économique malpropre, répugnante qui ne fait que pratiquer l'ensachage ( des riz de Saint-Domingue et co), la mise en boîte, la mise en bouteille, la descente aux enfers de l’économie nationale. Elle vous corrompt par des pots de vin et vous ne pouvez pas réclamer un centime de leurs dettes astronomiques. Yo di nou non, nou di fòk! Nous vous rappelons que le béton n'a pas encore dit son dernier mot.

Vendez les biens de Franck CINE, massacrez-le sur les ondes comme bon vous semble, dites ce que vous voulez mais l'histoire donne toujours raison au droit. La raison du plus fort n'a pas toujours raison. Vendez les biens de la HAITEL, faites-les devenir des commissariats de police quand le Président du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) n’a pas eu une seule propriété en Haïti pour devenir Premier Ministre. Il lui a fallu l’immeuble de son père, feu propriétaire de l’Institut Lope de Vega pour justifier un bien en Haïti.

Dites au moins la vérité s’il vous reste encore un peu de courage:

1. Il n'y a pas encore d'audit pour déclarer la faillite de la HAITEL. Cette faillite que vous gargarisez n'est pas prouvée par aucune institution nationale et internationale;

2. Les avocats de la HAITEL sont toujours devant les tribunaux de Port-au-Prince. Ils iront jusqu'à la Cour de Cassation. La décision judiciaire de juillet 2012 que vous utilisez n'est que temporaire car la défaite du droit est toujours éphémère ;

3. Le Dossier de la HAITEL est devant les tribunaux internationaux: Bermudes, USA, Suisse. Pourquoi vous empressez-vous? Vaut mieux un bon arrangement qu’un long procès. Prenez note.

4. Les audiences se poursuivent aux Etats-Unis mais les journalistes de Port-au-Prince ont peur de poser la question au Premier Ministre Laurent Lamothe si ou non : « Le Chef du Gouvernement a été devant le tribunal américain en septembre dernier »;

5. Les actionnaires internationaux de la HAITEL prennent note de vous exactions ;

6. Les Switch télécoms de la HAITEL sont toujours allumés;

7. Réglez vos comptes personnels avec Franck CINE mais ne dites jamais que vous travaillez au nom du people.

Même si les banques appartiennent à un clic de familles, lesquelles ont fait la pression sur René Préval pour fermer la banque des nègres, la SOCABANK, espérons que les banques des élites ne vous encouragent pas d’acheter des biens juridiquement, légalement contestés et médiatiquement dénoncés.

Georges Gregory Baguidy
Ancien Employé de la HAITEL
Port-au-Prince, le 12 octobre 2013

Pour la mémoire et pour l'histoire, Franck CINE a proposé de payer ses dettes (Voir le Protocole d'accord, pages 37 - 53)

Messieurs,
Jean-Baptiste Clarck Neptune, Ancien avocat de Franck CINE,
PM Laurent Salvador Lamote,
Président Michel Joseph Martelly,

Pour la mémoire et pour l'histoire, Franck CINE a proposé de payer ses dettes (Voir le Protocole d'accord, pages 37 - 53) néanmoins vous décidez de massacrer un nègre des classes moyennes pour satisfaire les demandes réitérées d'une certaine élite économique malpropre, répugnante qui ne fait que pratiquer l'ensachage ( des riz de Saint-Domingue et co), la mise en boîte, la mise en bouteille, la descente aux enfers de l’économie nationale. Elle vous corrompt par des pots de vin et vous ne pouvez pas réclamer un centime de leurs dettes astronomiques. Yo di nou non, nou di fòk! Nous vous rappelons que le béton n'a pas encore dit son dernier mot.

Vendez les biens de Franck CINE, massacrez-le sur les ondes comme bon vous semble, dites ce que vous voulez mais l'histoire donne toujours raison au droit. La raison du plus fort n'a pas toujours raison. Vendez les biens de la HAITEL, faites-les devenir des commissariats de police quand le Président du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) n’a pas eu une seule propriété en Haïti pour devenir Premier Ministre. Il lui a fallu l’immeuble de son père, feu propriétaire de l’Institut Lope de Vega pour justifier un bien en Haïti.

Dites au moins la vérité s’il vous reste encore un peu de courage:

1. Il n'y a pas encore d'audit pour déclarer la faillite de la HAITEL. Cette faillite que vous gargarisez n'est pas prouvée par aucune institution nationale et internationale;

2. Les avocats de la HAITEL sont toujours devant les tribunaux de Port-au-Prince. Ils iront jusqu'à la Cour de Cassation. La décision judiciaire de juillet 2012 que vous utilisez n'est que temporaire car la défaite du droit est toujours éphémère ;

3. Le Dossier de la HAITEL est devant les tribunaux internationaux: Bermudes, USA, Suisse. Pourquoi vous empressez-vous? Vaut mieux un bon arrangement qu’un long procès. Prenez note.

4. Les audiences se poursuivent aux Etats-Unis mais les journalistes de Port-au-Prince ont peur de poser la question au Premier Ministre Laurent Lamothe si ou non : « Le Chef du Gouvernement a été devant le tribunal américain en septembre dernier »;

5. Les actionnaires internationaux de la HAITEL prennent note de vous exactions ;

6. Les Switch télécoms de la HAITEL sont toujours allumés;

7. Réglez vos comptes personnels avec Franck CINE mais ne dites jamais que vous travaillez au nom du people.

Même si les banques appartiennent à un clic de familles, lesquelles ont fait la pression sur René Préval pour fermer la banque des nègres, la SOCABANK, espérons que les banques des élites ne vous encouragent pas d’acheter des biens juridiquement, légalement contestés et médiatiquement dénoncés.

Georges Gregory Baguidy
Ancien Employé de la HAITEL
Port-au-Prince, le 12 octobre 2013

More info:

Published by: Haitel Haiti on Oct 12, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

02/24/2014

pdf

text

original

 
Pour la mémoire et pour l'histoire, Franck CINE a proposé de payer ses dettes (Voirle Protocole d'accord, pages 37 - 53)
Messieurs, Jean-Baptiste Clarck Neptune, Ancien avocat de Franck CINE,PM Laurent Salvador Lamote,Président Michel Joseph Martelly,Pour la mémoire et pour l'histoire, Franck CINE a proposé de payer sesdettes (Voir le Protocole d'accord, pages 37 - 53) néanmoins vous décidezde massacrer un nègre des classes moyennes pour satisfaire les demandesréitérées d'une certaine élite économique malpropre, répugnante qui ne faitque pratiquer l'ensachage ( des riz de Saint-Domingue et co), la mise enboîte, la mise en bouteille, la descente aux enfers de l
’ 
économie nationale.Elle vous corrompt par des pots de vin et vous ne pouvez pas réclamer uncentime de leurs dettes astronomiques. Yo di nou non, nou di fòk! Nousvous rappelons que le béton n'a pas encore dit son dernier mot.  Vendez les biens de Franck CINE, massacrez-le sur les ondes comme bonvous semble, dites ce que vous voulez mais l'histoire donne toujours raisonau droit.
La raison du plus fort n'a pas toujours raison
. Vendez lesbiens de la HAITEL, faites-les devenir des commissariats de police quand lePrésident du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) n
’ 
a pas euune seule propriété en Haïti pour devenir Premier Ministre. Il lui a fallul
’ 
immeuble de son père, feu propriétaire de l
’ 
Institut Lope de Vega pour justifier un bien en Haïti.Dites au moins la vérité s
’ 
il vous reste encore un peu de courage:1.
 
Il n'y a pas encore d'audit pour déclarer la faillite de la HAITEL. Cettefaillite que vous gargarisez n'est pas prouvée par aucune institutionnationale et internationale;2.
 
Les avocats de la HAITEL sont toujours devant les tribunaux de Port-au-Prince. Ils iront jusqu'à la Cour de Cassation. La décision judiciaire

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->