Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Galileo.pdf

Galileo.pdf

Ratings: (0)|Views: 1,026|Likes:
Published by acseipicavar

More info:

Published by: acseipicavar on Oct 15, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/17/2014

pdf

text

original

 
Evaluation et pétition par le Centre Culturel de Recherches "Galileo
1
 
Parme (Italie)
 
Le Comité Scientifique de «Galileo - Centre Culturel de recherche Esobiologique», situé à Corcagnano(PR) en Via Donatori di Sangue 4 (composée d'un Ingénieur en électronique, ingénieur destélécommunications, un chimiste industriel, un microbiologiste et un 1 " ATG maréchal de l'Air ForceService météorologique) a le but de solliciter l'opinion publique, afin d’attirer l'attention sur cephénomène réel, mais encore négligé, voire ignoré, des traînées d’avions anormalement persistante.Les documents recueillis sous la forme de dépositions de témoins oculaires, de photographieset d'analyses chimiques montrent un phénomène mondial et présent même dans nos cieux depuisquelques années. La nature des ces traînées n'a pas encore été clairement définie, mais les nombreuses preuvesnous suggèrent que leur origine n'est pas de facture conventionnelle, puisque, comme mieuxindiqué ci-dessous, ces traînées sont composés d'éléments chimiques divers. Et alors il faut sedemander s'ils peuvent avoir des effets sur la santé publique, étant donné que, inévitablement, lescomposants de ces« traces » tendent à tomber sur le sol, de même que les particules radioactives,favorisées par les conditions météorologiques (vent, pluie, brouillard, etc.). Qu'il ne s'agit pas detraînées ordinaires de vapeur d'eau, contenue dans le gaz d'échappement des moteurs à réactiondes avions, civils et militaires, maintenant tout le monde le sait. . Cela est démontré par desattestations scientifiques qualifiées. Sans doute l'intérêt et le soin montrés par les institutions compétentes, ces dernières années, en cequi concerne la qualité de l'air, sont extrêmement positives. Des décisions courageuses etsouvent impopulaires prises à cet égard, avec la restriction de l'utilisation des automobiles et demotocycles à l'intérieur de la ville, en particulier pour les véhicules vieux et donc plus polluants, ainsique le contrôle des émissions provenant des systèmes de chauffage (autant publics que privés) surle territoire. Tout cela, cependant, n'aurait aucune valeur pratique, si l'on constate que cestraînées, représentent une menace pour la santé des citoyens et ce indépendamment de « par QUIet POURQUOI sont produites et / ou commandées » En effet, tout cela serait insuffisant pour contrarier l'incidence des décès dues aux maladies dupoumon, causées par le smog au milieu urbain, et plus nombreuses des accidents de voiture,en limitant les émissions nocives, aussi dangereuses lorsque les composants peuvent tomber surnotre tête. Nos revendications sont bien supportées par des preuves tangibles recueillies dans unvolumineux «dossier», tant au niveau international que local. Même dans le ciel de Parme,récemment, on a observé ces traînées anormales, les dernières ayant été relevées à la verticale ducentre-ville de Salsomaggiore, ceci étant bien documenté par un témoin oculaire. Mais lesattestations les plus surprenantes viennent de l'analyse chimique qualitative et quantitative, réaliséeen Décembre 2005, par un laboratoire spécialisé du CNR. Ces enquêtes ont permis d'identifier, dansl'eau de pluie recueillie immédiatement après l'apparition de ces type de traînées, des substancesABSOLUMENT ETRANGERES à la composition normale de l'atmosphère. Un certain nombre desubstances qui non seulement n'ont rien à voir avec le milieu aérien NATUREL, mais qui, si ellesont inhalé ou ingéré (directement ou indirectement), sont CONSIDEREES PATHOGENES pourl'homme: quartz (silicose =), aluminium (= Alzheimer), baryum (=sclérose multiple), titane,polymères organiques non identifiables (= Morgellons), etc. 

Activity (2)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->