Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
P. 1
la finance islamique

la finance islamique

Ratings:

4.5

(2)
|Views: 7,872 |Likes:
Published by OverDoc

More info:

Published by: OverDoc on Jul 27, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/10/2013

pdf

text

original

 
 
LA FINANCE ISLAMIQUE
 
Dossier Documentaire
DIVISION DES ETUDES ECONOMIQUESET FINANCIERES
Département Centre de Documentation
101, Boulevard ZERKTOUNI, BP 10622, Casablanca, MarocTél. : 022-20-25-33 Fax : 022-47-07-96 E-mail :DEEF-Doc@cpm.co.ma 
MARS 2007
 
Dossier Documentaire LA FINANCE ISLAMIQUE
Dpt. Centre de Documentation2
 
Plan du travail
 o s  s i   e o c  um en t   ai   e
S O M M A I R E
Les instruments de la banque islamique……………………….……
9
Istisna’a……………………………………………………………..…….10Mourabaha………………………………………………………………...11djar ouLeasing.……………………………………………………………12Salam………….…………………………………………………………..14Moucharaka…………………………………………………………….....16
Finance Islamique : les détails des solutions au Maroc…………
19
Finance islamique : Entre piété et «halalisation»…………………………19Finance islamique : Que dit réellement la Charia…………………………22Finance islamique : Le détail des solutions «halal»……………………….24Bienvenue aux financements «halal»……………………………………...27Produits islamiques, les offres arrivent……………………………………29 
Politiques de financement des banques islamiques……………..
32
Financement des banques islamiques : Le cas de la Banque Islamique deDéveloppement……………………………………………………………32
La finance islamique dans d’autres pays……………………………
37
En Tunisie, le contrôle de l’Etat domine………………………………….37Le Japon envisage de se lancer dans la finance islamique………………...39 
PME et institutions financières islamiques………………………....
41 
 
Dossier Documentaire LA FINANCE ISLAMIQUE
Dpt. Centre de Documentation3
 
La finance islamique est en marche
Elle gagne du terrain, mais se heurte à des problèmesde réglementation particuliers La finance islamique se développe étonnamment vite. Depuis ses débuts il y a une trentained’années, le nombre d’institutions financières islamiques dans le monde est passé d’une seuleen 1975 à plus de 300 aujourd’hui dans plus de 75 pays. Elles sont concentrées dans leMoyen-Orient et l’Asie du Sud-Est (Bahreïn et la Malaisie étant les principaux centres), maisapparaissent aussi en Europe et aux États-Unis. On estime que le total de leurs avoirs dans lemonde dépasse 250 milliards de dollars et qu’il augmente de 15 % par an (mais les donnéesinternationales restent fragmentaires).Les produits financiers islamiques sont destinés aux investisseurs désireux d’obéir aux lois (la
charia
) qui régissent la vie quotidienne des musulmans. Ces lois interdisent de verser ou de percevoir un intérêt (faire un bénéfice en échangeant de l’argent contre de l’argent estconsidéré immoral), exigent que toutes les transactions financières se fondent sur une activitééconomique réelle et prohibent l’investissement dans des secteurs comme le tabac, l’alcool,le jeu et l’armement. Les institutions islamiques proposent une gamme de plus en plus largede services financiers comme la mobilisation de fonds, l’allocation des actifs, le règlementdes paiements et des opérations de change, enfin, la transformation et l’atténuation desrisques. Toutefois, ces intermédiaires utilisent pour leurs transactions des instrumentsconformes aux principes de la charia. Quelles sont les raisons du récent essor de la financeislamique? La première est la forte demande du grand nombre de musulmans, émigrés ou non,qui recherchent des services financiers conformes à la charia. La deuxième est l’augmentationde la manne pétrolière, qui fait exploser la demande d’investissements acceptables dans larégion du Golfe. La troisième tient au caractère compétitif de beaucoup de ces produits, quiattirent les investisseurs, musulmans ou non. Pourtant, malgré sa croissance rapide, la banqueislamique reste une activité limitée dans la plupart des pays et n’occupe qu’une placeminuscule dans le système financier mondial. Pour qu’elle décolle et joue un rôle plusimportant, surtout au Moyen-Orient, il faut que les responsables politiques franchissent desobstacles énormes — surtout dans le domaine réglementaire.La banque islamique a jusqu’à présent échappé aux crises financières graves, à l’exception dequelques cas peu importants (comme ceux de la Dubai Islamic Bank en 1998 et de la IhlasFinans en Turquie en 2001). Néanmoins, pour que la finance islamique se développe, il faut instaurer la confiance dans cette activiténouvelle.
En quoi consiste la finance islamique?
Le fait que les lois islamiques interdisent de verser ou de toucher un intérêt n’implique pasqu’elles défendent de gagner de l’argent ou encouragent le retour à une économie fondéeuniquement sur les espèces ou le troc. Elles incitent toutes les parties à une transaction à partager le risque et le bénéfice ou la perte. On peut comparer les déposants des banquesislamiques à des investisseurs ou actionnaires, qui reçoivent des dividendes quand la banquefait un bénéfice ou perdent une partie de leurs économies quand elle subit une perte. Le principe consiste à lier le rendement du contrat islamique à la productivité et à la qualité du projet, pour assurer une répartition plus équitable de la richesse. 

Activity (119)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
amali861 liked this
Mohamed Moumouh liked this
nmhiri liked this
Zghal Sirine liked this
Soufiane Ghyati liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->