Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword or section
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Zend - Avesta-01-français-Gustav Theodor Fechner..odt

Zend - Avesta-01-français-Gustav Theodor Fechner..odt

Ratings: (0)|Views: 9 |Likes:
work by Gustav Theodor Fechner
work by Gustav Theodor Fechner

More info:

Published by: gabriel brias buendia on Oct 30, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as ODT, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/30/2013

pdf

text

original

 
Zend - Avesta
 ou
 
sur les choses du ciel et de l'au-delà
 Du point de vue de la natureà partir de
Gustav Theodor Fechner
Troisième édition.
Préoccupée par Kurd Lasswitz
 
Premier tome
----------------------------
Hambourg et Leipzig.
éditeur de Leopold Voss. En 1906.
 
Table des matières:Première bande.
À propos des choses du ciel.
A
. aspects conceptuels
comme
loi suprême de la valeur et de leursrelations pour la liberté. Les raisons de l'existence de Dieu
C.
Dieu que lesêtres suprêmes en ce qui concerne les détails du monde
D
. Raccourci de
 
conscience générale en Dieu
e
. Rémunération la plus élevée des êtresindividuels à Dieu
F
. Cours de développement du monde divin de laconscience ou
G
. La bonté de Dieu et le mal dans le monde
H
. Dans un sens plus étroit, ce qui est son Dieu et contre Dieu être?
J.
Dieu comme Esprit par rapport à son apparence physique monde
K.
Lanature et la profondeur de leur richesse comme une expression de l'EspritDivin
L.
L'inconscient et le dieu mort dans la nature animée
M.
Le Création mondiale
N.
question de savoir si les créations de la naturefonctionnels ont vu le jour grâce à l'activité créatrice consciente ou par des forcesnaturelles agissant inconsciemment
O.
m 'lié propos de la crainte quel'Esprit de Dieu accablé par la connexion à la nature avec la même gravité, la mêmenécessité
considérations finales.Historique------------------------------
 
I. entrée.
 
Je früherhin, l'opinion commune contre, affirmant que les plantes sont des êtresanimés. Maintenant, j'affirme que les corps célestes sont, avec cette seule différence,c'est qu'ils sont un genre plus élevé d'êtres animés que nous sommes, cependant, les plantes ont un art inférieur 
 
Cette affirmation n'est pas seulement une rétrospective plutôt croître avec le débutde la même racine, et apparaît ici dans le même but, également hors de la vueordinaire des choses naturelles dans un autre qui semble plus profitable pour moi. C'est seulement pour un peu plus grande fenêtre que cela ouvre la vue sur levaste royaume des âmes et la vie de l'âme d'une nature que ce soit bien sûr depuislongtemps habitué à garder sombre, froid et mort, certains points de l'âme vivesentier. Ces points sont maintenant soul soul soleil venir, dont les points ont eux-mêmes leur lumière.
 
Bien que notre première affirmation est absurde. Comment pourraient-ils pas! Elle
 
contredit plus que ces points de vue antérieurs à ceux d'entre nous laisser la maîtrisede soi est déjà devenu une seconde nature. Et habituation est juste, nous avons dès ledépart et de toutes les manières mauvaises.
 
Pendant ce temps, deux cas sont possibles: soit que la demande ou les opinionsdominantes sont incorrects, modifiez en conséquence. Je dis maintenant et exige dece dernier, et, à moins que la contradiction découle de l'ensemble de la raison et detoute l'étendue des opinions dominantes, il ya aussi une variation correspondante dela même chose. Mais ce désir n'est pas absurde?
 
Avant de vous niez, vous tenez compte de ce qui suit: Notre affirmation estcontraire aux opinions dominantes, mais ne peut le prouver contre elles si ellescontredisent eux-mêmes autant? Il se voit avec personne d'autre que l'autre sont-ils? Qu'est-ce que notre question? Sont certaines des grappes de matière animée ounon? Ainsi, la relation entre la matière et l'âme n'est que dans un cas trèsimportant. Mais que dire de l'ensemble des questions liées ici? Il ne s'agit passimplement contradictions et les ambiguïtés? Sa mer était toujours épuisé et vide, etdonne naissance, mais seulement une nouvelle mer de contradictions etd'ambiguïtés. Le vent, la mer apaiser cette, ou plutôt de conduire à un nouveau traincohérent, maintenant ne peut pas sortir de la mer elle-même. Il doit contredire tout cequi est en elle pour certains tout ce qui est en elle.
 
Ou quoi? Reconnaît et accepte bien la religion avec la science, la philosophie de lareligion, la philosophie de la science, ou même chacun d'eux dans tout comment larelation de l'esprit divin de la nature, l'âme humaine dans le corps humain en questionde la création, la question de l'immortalité, la question de l'action des forces physiques et spirituelles devait mettre au monde et le corps? Oui, nous savons que cequi a été inspiré de faire appel à notre propre corps, un point dans le cerveau, unmorceau du cerveau, l'ensemble du cerveau, le système nerveux, le corps entier? Ousont les vues de la vie ordinaire plus clairement de tous ces points que le scientifiqueet religieuse? Ne sont pas en fait les principales contradictions dans les domainesscientifique et religieuse, ils sont partis? Bien sûr, que lorsque nos façons de résumer les relations entre le corporel et le spirituel, sont tous vague et confuse, car ils sontcertains, également des erreurs grossières sont inévitables partout. Nous refusons lesâmes des plantes, car les plantes ne répondent pas à nos exigences sur l'analogiesuperficielle grossière avec nous-mêmes, pour la même raison, nous refusons lesâmes des étoiles. Mais même l'impossibilité, par gehends pour obtenir des progrèssatisfaisants en vue de base est fondée sur cette analogie grossière à une politiquecohérente en elle-même, de la religion, de la philosophie et de la science en mêmetemps, doit nous conduire au-delà même. Et maintenant, je dis: Dans la mêmeconnexion généralement satisfaisante, dans lequel se trouve l'âme de la plante, estaussi l'âme des étoiles. Elle exige seulement parce que l'analogie retire encore plus dela surface ici, un retour en arrière de façon plus approfondie. Ici, nous ne pouvons plus compter sur des similitudes dans la cellule, dans le processus de croissance et dereproduction, ce qui pourrait garder l'analogie entre l'animal et plante toujoursgrossièrement, et la terre entière avec ses processus émerge de ce que nous avonsl'habitude comme un processus organique et présente de prendre soin de comme

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->