Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
14Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Les Premiers Chapitres de la Genèse

Les Premiers Chapitres de la Genèse

Ratings:

4.75

(4)
|Views: 488|Likes:
Published by Gilbert

More info:

Published by: Gilbert on Aug 07, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/06/2013

pdf

text

original

 
n
GUSTAVE REGAMEY
j.
N
ei
,II
n
LES
PREMIERS CHAPITRES
DE LA
GENÈSE
SIX CONFÉRENCES
1.
La Clef Hiéroglyphique des Eeritures.
2.
La Parabole de la Création.
3.
L'Allégorie du Jardin d'Eden.
4.
Le Récit Biblique do la Chute_
5.
Le Déluge et l'Arche de Noé.
6.
Le Symbole
de la Tour de Babel.
AGENCE DES PUBLICATIONS DE LA NOUVELLE ÉGLISE.
LAusANNT.
ENÈVE
PA
11121_1X ELLES
 
La Clef
hiéroglyphique des Ecritures
En entreprenant cette nouvelle série de conférences, j'obéis,
Mesdames et Messieurs, au désir bien légitime d'opposer aux
enseignements religieux de la Lettre qui tue, suivant l'affirma-
tion catégoriqUe de l'apôtre Paul (II Cor. 3. 6.), ceux de la re-ligion de l'esprit qui vivifie.
Ce n'est certes pas sans raisons majeures
que
je désire at-tirer l'attention des chrétiens bien 'pensants sur une questiondont on ne saurait envisager avec trop de sérieux toute l'im-portance, puisque la vie de I'Eglise chrétienne s'alimente endéfinitive des enseignements spirituels de la Parole de Dieu
qu'il s'agit pour cela d'interprêter d'une manière aussi intelli-
gente et raticunelle que possible.
Nous nous trouvons de nos jours en 'présence de deux con-
ceptions de l'interprétation des Saintes Ecritures. La première,
la plus ancienne, est représentée par une
catégorie
de ch-tiens qui préconisent un littéralisme biblique des plus intran-
si ge an Ls.
N'essayez pas de leur dire qu'il est impossible qu'à notre
époque, un homme' d'un jugement sain puisse reconnaître
ccrarne naturellement exactes toutes les affirmations du texte
biblique de la création. Ils vous répondront que la science
s'harmonise de plus en plus avec les récits niosaïques et
que
la verdure, l'herbe portant semence, les arbres fruitiers cibn-
nant du fruit selon leurs espèces, peuvent très bien avoir été
créés, comme le dit la Bible, avant le soleil et sans son in-
fluence.
Efforcez-vous de leur faire entendre que, sans cesser d'être
la Parole de Dieu, les onze premiers chapitres de la Genèse,
comme d'ailleurs tous les livres qui constituent cette Parole de
vie, renferment, caché sous le voile de la lettre, un sens in-
terne et spiritue! dont la révélation réconcilie les Saintes Ecri-
tures avec la raison, ils prendront en pitié votre folle préten-
tion de vouloir en savoir davantage que Dieu Lui-Même, et,
prenant en mains le livre sacré, ils vous diront : « Dieu nousa dit dans sa Parole qu'Il a créé la femme d'une côte d'Adam,
 
2
-
j'y crois. Je crois que le serpent était le plus rusé des animauxdes champs et qu'il a tenu conversation avec Eve dans sa pro-pre langue pour la séduire. Je crois -que nos premiers parents
ont été perdus pour avoir mangé du fruit défendu d'un arbre
véritable appelé arbre de la connaissance du bien et du mal
qui se trouvait au milieu du jardin dans lequel ils avaient été
placés, et que, par eux, le genre humain tout entier a été mau-
dit. Je crois littéralement parlant à tous ces enseignements
parce que c'est la Bible qui les donne. Je crois, puisque la
Bible le dit aussi, que plus tard, l'humanité s'étant considéra-
blement corrompue et détournée .des commandements de Dieu,
ce Dieu qui est amour a sacrifié son amour à sa justice en
faisant périr, par les eaux d'un déluge qui s'est répandu sur
toute la terre, cette humanité pécheresse. Je crois au déluge
dont la science a d'ailleurs découvert
des
vestiges jusque surles-plus hautes montagnes. Je crois que Noir, qui n'a pourtant
pas passé par un polytechnicuni quelconque, n'en a pas moinsété le plus grand architecte que la terre ait jamais vu, puisqu'il
a pu construire une arche, un vaisseau protecteur d'un tu.nnage
suffisamment grand, pour contenir deux spécimens de chacun
des animaux de la création qu'il s'est agi de sauver de la
destruction.
Combien imprudents sont les chrétiens qui ne réfléchissent
pas qu'en prêchant de la sorte ils exposent la Bible à la risée
des hommes, parce qu'ils les encouragent, inconsciemment
peut-être mais pas moins réellement, à douter de sa sainteté,
à nier son inspiration divine et à la considérer comme un
tissu de fables •et d'erreurs offertes à la crédulité publique.
Le littéralisme biblique a détaché de la religion chrétienne la
grosse majorité de l'élite intellectuelle et bien pensante de
l'humanité. Cc littéralisme outrancier cu•stitue à l'heure actuelle
encore un des plus grands obstacles à l'acceptation de J'Evan-
gile chi Christ et parconséquent à l'instauration du .Royaume de
Dieu parmi les hommes, Ce littéralisme irréfléchi fournit des
armes par trop faciles à manier contre la Parole de Dieu àtous les incrédules et les libres penseurs. Ce littéralisme
donné naissance â la grosse majorité des sectes qui divisent
la chrétienté, et j'accuse d'inconséquence tells ceux qui le prê-
chent, car enfin il n'y a pas plus de raisons qui nous incitent
à interpréter littéralement les onze premiers chapitres de la
Genèse que beaucoup d'autres passages de la Parole.

Activity (14)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
T-Hermesia liked this
Anonymous liked this
TauOsiris liked this
KOUAKOU liked this
bbbluci liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->