Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
0Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Nathalie Sarraute, Ici, 1995 - V.1

Nathalie Sarraute, Ici, 1995 - V.1

Ratings: (0)|Views: 1,513|Likes:
Published by modern.litterature

More info:

Published by: modern.litterature on Aug 24, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/11/2014

pdf

text

original

 
NATHALIE SARRAUTE
 ICI 
1995Scanné et relu d’après un exemplaire des éditions Gallimarddu 17 août 1995. Il s’agit d’un second état (v.2) : le fichier aété relu une première fois et comparé à l’original papier. Lesscans originaux peuvent être consultés sur
à :
 
IIl va revenir, il n’a pas disparu pour toujours, c’estimpossible, il était depuis si longtemps... c’est cettesilhouette frêle, légèrement voûtée... presque effacée... c’estelle qui l’avait amené ici pour la première fois, il était arrivéporté par elle et il était resté ici plus solidement implantéqu’elle.Il y avait en lui quelque chose d’insolite, de frappantqui l’avait fait s’incruster ici plus fortement, n’en plus bouger... Et voilà que tout à coup là où il était, où c’était sûrqu’il se trouverait, cette béance, ce trou... « Un trou demémoire » comme on dit négligemment, insouciamment,sans vouloir sy attarder davantage... Si ce nest pasindispensable, à quoi bon se fatiguer, s’abrutir à s’efforcer dele remplir, ce trou, pourquoi perdre son temps ? Mais ici cequ’il a laisderrre lui, cette ouverture, cette rupturedisjoint, disloque, fait chanceler... il faut absolument lacolmater, il faut à tout prix qu’il revienne, qu’il s’encastre icià nouveau, qu’il occupe toute sa place...Mais rien n’est resté de lui, rien par quoi l’accrocher, letirer, pas le moindre signe distinctif, pas le plus vaguesignalement. Même de parcourir, pourquoi pas ? tous lesprénoms du calendrier ne permettrait pas de lereconnaître...Et cependant il ne doit pas être loin, il est sûrementtout près, il peut à tout moment se manifester... Peut-être vaut-il mieux ne plus s’agiter, prendre patience, espérer,toutes les forces vives dici mobilisées, concentrées,maintenues constamment en état d’alerte...
 
Qu’est-ce que c’est ? C’est comme un léger sifflement...à peine perceptible... c’est un faible chuintement... Ff... Ff...c’est de lui que ça vient... c’est bien ce son qu’il rendait... Ff...mais ce n’est pas de Ff que ce son provenait... c’était... sansaucun doute possible... c’était de Ph... Ph apparaît trèsnettement... Ph va entraîner... Ph entraîne derrière soi...Phi... et maintenant Phil... Phil est là et le reste va arriver...le reste arrive... ça se dessine à peine... Philis... mais
lis
esttrop court, trop léger... c’est quelque chose de plus long, d’unpeu lourd... Quoi ! Philomène ?... Quels démons malicieux sesont amusés à accrocher ces syllabes grotesques ? Qu’elles sedétachent... Qu’est-ce qui vient remplacer... Proserpine...Proserpine ?... oui, il y a là, dans Proserpine... Phil doit doncdispartre... Phil n’était qu’une illusion... Mais non, cen’était pas, ce ne pouvait pas être Proser... Proserpine a tout brouillé... Phil est ici de nouveau, Phil s’impose... Phil reste...Phil... suspendu dans le vide... Et voici que vient... à lafaveur de cette vacance, de ce désordre, sébattre iciPhilatélie... Philharmonie... Philadelphie...C’est le moment où il faut éviter de regarder de ce côté,ne plus la voir, cette béance... Laisser revenir au premierplan, tout occuper, ces trottoirs mouillés, cette chaussée, cesgens... celui-là avec sa canne, il a tort de s’engager, il feraitmieux d’attendre, mais non, il traverse, et voilà déjà le feu vert, il court presque en clopinant, il n’a quand même pas besoin de tant se presser, les voitures restent arrêtées... c’estcomme un refrain lointain... c’est une chanson... c’est undicton... ce sont des paroles pronones au cours d’unecérémonie, d’un rite... des paroles rituelles... et puis ça balaie

Activity (0)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
roferbia liked this
nrambaud liked this
tmarco liked this
Damien Raynaud liked this
Arnaud Maïsetti liked this
tibiornotobe liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->