Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
0Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Sujet 03

Sujet 03

Ratings: (0)|Views: 0 |Likes:
Published by valtech20086605

More info:

Published by: valtech20086605 on Dec 24, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/24/2013

pdf

text

original

 
Département Informatique
0S/400Développement de formulaire avec l’éditeur SDA
 ASR3DUT info - niveau 1Sujet 3 (TP) – 2011/2012
Développement sous OS/400
Cycle
Comme vous l’avez vu pendant le cours, une application correspond uniquement au calcul et au stockage de données.On peut simplifier cette définition en admettant qu’une application ne fait rien d’autre que manipuler des données. Pourdévelopper une application sous OS/400 trois étapes successives sont donc nécessaires :1. définir la structure des données manipulées par l’application;2. définir les méthodes de saisie et d’affichage de ces données;3. définir les traitements à effectuer sur ces données.Chacune de ces 3 étapes nécessite l’utilisation d’un langage spécifique (
 DDS
 ou
 SQL
 pour l’étape 1,
 DDS
 pour l’étape2,
 COBOL
 ,
 CL
 ,
 JAVA
 , etc. pour l’étape 3). On dit qu’on a besoin
 d’écrire les sources
 de chacune des 3 étapes de laconstruction de l’application.Chacune des trois étapes de ce cycle de développement a besoin d’un type d’objet particulier (de type
 *FILE
 pour l’étape1 et 2, de type
 *PGM
 pour l’étape 3). La création de ces objets nécessite l’appel de commandes systèmes transformant lessources écrit dans un des langages nécessaires vers un objet du type attendu. Ces commandes sont dites de
 compilation
.On les démarre généralement en traitement par lots (mode
 batch
) via l’appel de la commande de compilation dans
SBMJOB
 ou plus simplement à travers certaines options de
 PDM
 .Une fois les objets créés il ne reste qu’à démarrer l’application en
 exécutant
 le programme. Pour mémoire, la commandepermettant d’exécuter un programme est la commande
 CALL
 , qui, sous
 PDM
 , correspond à l’option 16. Vous apprendrez à créer des sources définissant la structure des données et les sources des programmes dans d’autrescours de votre formation (Analyse et Base de Données pour les structures, Algorithmique et Cobol pour les traitements).Les méthodes de saisie et d’affichage des données se limiteront dans un premier temps à la création de descriptionsd’écran tel qu’un programme pourra les afficher sur votre terminal pour interagir avec l’utilisateur. Il s’agit en fait desimple formulaires.
Outils
Sur l’OS/400 les seuls objets pouvant contenir les données manipulées par une application sont ceux de type
 *FILE
(les fichiers). Les fichiers peuvent également contenir des données nécessaires à la construction (sources) ou à l’exécutiond’une application (description d’écran, etc.). Pour différencierles natures des fichiers en fonction de leur contenu l’OS/400utilise un attribut dans la description de ce type d’objet.Pour créer des sources vous avez vu l’utilitaire
 SEU
 qui permet de rédiger n’importe quel source en utilisant un langage de votre choix parmi ceux nécessaire.Pour exécuter les transformations des sources (d’écrans ou de programmes) en fichiers ou programmes vous pouvezappeler les commandes adéquates (
CRTDSPF
,
 CRTCBLPGM
,
 CRTCLPGM
,
 CRTJVAPGM
, etc.). L’appel de ces commandes peutêtre fait pour vous via l’utilitaire
 PDM
 (
 Program Development Manager
). C’est cette dernière solution qui devra être utiliséedans le déroulement de vos TP.Il est hors de portée du cours de système d’apprendre le langage de description d’écran (
DDS
). Vous allez donc utiliserl’utilitaire
 SDA
 (
Screen Design Aid
) qui permet de créer aisément des sources de description d’écran et de les transformeren fichier adéquat (attribut
 DSPF
) pour le déroulement de ce TP.
Écrans
Un écran est un mécanisme permettant à un programme et à un utilisateur de communiquer. Cela correspond à unformulaire d’échange. Préparer un écran revient donc à préparer un formulaire.
1
 
Techniquement, un écran OS/400 est une succession de zones. Toutes les zones portent un nom et peuvent, de plus, avoirdes attributs d’affichages permettant une mise en valeur particulière lors de l’affichage de l’écran dans lequel elles sontprésentes.Certaines zones sont constantes et correspondent à des informations non modifiables ni par l’utilisateur, ni par le pro-gramme.Les zones non constantes sont dites variables. Elles permettent au programme de montrer des informations à l’utilisateur(
Output
, ou Sortie), de demander des informations à l’utilisateur (
 Input
, ou Entrée) ou les deux (
 Both
). Le contenu d’unezone variable peut être soit alphabétique, soit numérique en fonction des données auxquelles elles sont liées.
SDA
 permet de définir
 graphiquement
 un écran sans avoir à utiliser le langage source de description d’écran. Une fois unsource d’écran préparé,
 SDA
 permet de créer automatiquement le fichier contenant l’écran lui même (objet de type
 *FILE
et d’attribut
 DSPF
).D’un point de vue terminologique sous OS/400 un formulaire (le remplissage d’un écran de votre terminal) est appelé un
format
. Les source des formats sont regroupés dans des
 images-écran
 au sein d’un membre d’un fichier.Un fichier source (attribut
 PF-SRC
 ) peut donc contenir soit des sources de programme (un source de programme parmembre) soit des sources d’écrans (plusieurs formats dans un membre).
Exercice
Sauf indication contraire durant toute la durée de ce TP il est
STRICTEMENT INTERDIT
 d’utiliser les commandes OS/400autre que
 STRPDM
 . Vous ferez donc bien attention aux options de commandes offertes par
 PDM
 (notamment 12, 14, 16,17, etc.) comme aux touches de fonctions actives (
 F12
 ,
 F5
 , etc.).
Exercice 1 : Un écran de base et son utilisation
Q 1.
 Créez un fichier source (attribut
 PF-SRC
 ) nommé
 SOURCES
 dans votre bibliothèque personnel.
Q 2.
 Copiez dans votre fichier
 SOURCES
 le membre
 CALC_AGE
 qui se trouve dans le fichier
 PUBLIC/ASR3
.
Q 3.
 En utilisant la commande
 STRSDA
, dans un membre nommé
 AGE
 de votre fichier
 SOURCES
 créez un format nommé
FORMAT1
 correspondant
 exactement
 au schéma suivant (vous ne devez inclure dans le format ni le tour de l’écran ni lesrègles horizontales et verticales qui sont juste des aides de compréhension du dessin) :
1 2 3 4 5 6 7 81 0 0 0 0 0 0 0 0+--------------------------------------------------------------------------------+1 | AGE || || NOM ____________________ || |5 | PRENOM ____________________ || || DATE DE NAISSANCE ___ / ___ / _____ || || |10 | || || || || |15 | Appuyer sur || ENTREE || pour continuer || || |20 | || || || |+--------------------------------------------------------------------------------+
 Au total votre format ne doit pas contenir plus de 12 zones.
 Les zones variables doivent avoir comme
 nom
 :
 VNOM
 (20 caractères)
2

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->