Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
0Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Dossier No1

Dossier No1

Ratings: (0)|Views: 0|Likes:
Published by faltec7

More info:

Published by: faltec7 on Jan 01, 2014
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/01/2014

pdf

text

original

 
Histoire des arts, dossier n°1 :
Vincent Van Gogh : « Champ de blé aux corbeaux ».
 
-Vincent Van Gogh, fils d’un pasteur protestant, né en !"# en $ollande% un pa&s au'uel il restera attaché tout au long de sa (ie. )e(eu d’un marchand de tableaux, il de(ient rapidement emplo&é des galeries Goupil et réalise différents (o&ages * +ruxelles, ondres et aris de !/0 * !1/2. Ce n’est 'u’* partir de !!3 'ue Van Gogh, armé de son cra&on, ébauche ses premi4res 5u(res. 6utodidacte, le peintre s’inspire de nombreuses sc4nes de la (ie pa&sanne notamment de 7ean 8ran9ois illet2 et attache une grande importance * des th4mes de la (ie populaire 'ue l’on retrou(e dans
Les mangeurs de pommes de terre ,
 son premier (éritable chef d’5u(re. ’artiste rencontre en outre, lors de son ;our * aris entre !!/ et !!!2 les grandes figures de l’impressionnisme. 8asciné par leur tra(ail, il décide d’adopter le « st&le impressionniste » ainsi 'u’une palette beaucoup plus colorée. <l noue des liens d’amitié a(ec Gauguin dont les compositions oscillent dé;* (ers le fau(isme. uis, en !!!, lassé de la (ille, le peintre s’installe * 6rles o= il esp4re décou(rir un nou(eau monde dessiné par les couleurs pro(en9ales. Cest * cette épo'ue 'u’il réalise un grand nombre de toiles et de dessins, tout en entretenant une correspondance réguli4re a(ec son fr4re >héo 'ui le soutient financi4rement et moralement depuis le début de sa carri4re2. Van Gogh (a conna?tre une dégénérescence progressi(e, peignant a(ec furie de nombreux pa&sages et se laissant submerger par ses émotions. C’est au cours de cette ane 'ua lieu la fameuse « catastrophe », ;ournée au cours de la'uelle il (a menacer Gauguin de(enu son compagnon de tra(ail2 d’un rasoir a(ant de se mutiler l’oreille. @ffra&é par son état, l’artiste prend la décision de se faire interner * l’asile Aaint Bém& en !!0% un lieu 'ui lui offrira de nou(elles sources d’inspiration. 6pr4s sa sortie, Van Gogh peint encore 'uel'ues toiles dont les lignes délirantes sont autant de miroirs de son délire. <l se suicide en ;uillet !03, laissant derri4re lui un héritage artisti'ue tr4s (arié et dé(oilant une immense richesse expressi(e. 
 Autoportrait, Paris, 1886.
 
 Autoportrait, Arles, 1888
.
 Autoportrait, Saint-Rémy, 1889.
es nombreux autoportraits de Van Gogh son genre de prédilection2 sont de bons témoins de son é(olution artisti'ue depuis son arri(ée * aris ;us'u’* son internement * Aaint-Bém&.-)otre étude portera sur l’un de ses derniers tableaux, intitulé
Champs de lé a!e" !ol de "oreau# ,
huile sur toile
 
mesurant "3." sur 33." cm, peint le 0 ;uillet !03 et actuellement conser(é au Bi;smuseum Vincent Van Gogh d’6msterdam.-Ce pa&sage a été réalisé * la fin du D<D4me si4cle, (éritable tournant dans l’$istoire de l’6rt. Ee nombreux mou(ements d’a(ant-garde se sont en effet succédés c’est le cas du réalisme de illet ou de l’impressionnisme 'ue nous é(o'uions précédemment2 afin de remettre en 'uestion les r4gles immuables de l’6cadémisme. ors'ue Van Gogh es'uisse cette toile, le monde est (éritablement agité par le souffle de la modernité 'ue certains tels 'ue +audelaire définiront comme « l’éternel tiré du transitoire ». e
Champs de lé au# "oreau# 
 autre nom2 s’inscrit (éritablement dans cette (ision F
 
de la modernité et, bien 'ue l’artiste n’ait 'ue tr4s peu (endu de son (i(ant, son 5u(re n’en reste pas moins immense et annonciatrice de « l’art moderne » 'ui trou(e son essor au DD4me si4cle.
Commençons par une analyse stylistique de l’œuvre, afin d’en repérer les principales particularités plastiques.
e tableau est un pa&sage * l’ambiance sombre, dé(oilant un champ au beau milieu de la campagne pro(en9ale.)ous sommes face * une sc4ne d’extérieur, dépour(ue ou pres'ue d’éléments figuratifs. 6u premier plan, * notre gauche, se dressent une série d’épis de blé courbés, attirant notre regard (ers la gauche, en dehors de la composition. 6u centre, une route sinueuse s’enfonce dans les profondeurs du tableau tandis 'ue les ébauches de deux autres (oies s’écartent (ers la droite et la gauche de la toile. e chemin de droite, comme celui du centre, semble séparé du champ par de l’herbe. 6u dessus de la route médiane se détachent 'uel'ues formes noires, des corbeaux, dont le nombre cro?t * mesure 'ue l’on se déplace (ers le ciel et le coin supérieur gauche du tableau. Eerri4re cette nuée de (olatiles, un ciel d’un bleu obscure occupe l’arri4re plan, (oilant mme un soleil 'ue l’on de(ine * peine dans la continuité du chemin central. e peintre a choisi de représenter un pa&sage rural, un champ se situant * 6u(ers-sur-Hise, montrant la nature * l’état « sau(age », certes mar'uée par l’exploitation humaine il s’agit d’un champ de blé2 mais sans figure humaine. e ciel, tr4s sombre, ne permet pas de ;uger si la sc4ne se déroule le ;our ou la nuit, laissant un certain m&st4re sur l’instant réel saisi par le peintre. Iuant aux oiseaux, * peine es'uissés, ils laissent d’une certaine fa9on planer une menace sur la sc4ne.Ce tableau se caractérise dans un premier temps par une grande simplification des formes. e peintre cherche (isiblement * s’affranchir de la figuration, laissant de cJté les figures et se contentant d’appli'uer de larges coups de pinceau pour dessiner ici les corbeaux, les épis de blé ou encore les routes. Hn retrou(e ainsi dans cette composition l’inspiration impressionniste de Van Gogh 'ui sugg4re plus 'u’il ne représente ce pa&sage% bien loin des mises en sc4ne réalistes du monde pa&san de illet dans
l$Angélus
ou
l$homme % la houe.
Cependant l’artiste se détache ici du mou(ement impressionniste dans sa touche aux courbes tr4s irréguli4res, aux traits plus 'u’approximatifs et aux contours 'ue l’on peine * repérer. 8orce est de constater 'u’il n’opte pas pour la géométrisation des formes de CéKanne, mais se rapproche dans un premier temps de Gauguin.@n effet, on remar'ue sur le tableau un réel foisonnement de couleurs, (i(es et ternes, chaudes et froides. Eu noir in'uiétant des corbeaux au ;aune * la fois clair et sombre du blé, Van Gogh ;oue sur les teintes et annonce le fau(isme, mou(ement artisti'ue appelé * se dé(elopper au début du si4cle prochain et accordant la primauté * la couleur sur le dessin. <l n’& a pas ici de couleur (éritablement dominante mais une ;uxtaposition de touches tr4s di(erses. e ciel orageux tapissé de nuages (iolacés couronne le champ aux épis d’un ;aune orangé, bordant les chemins, pareils * des blessures aux tons rougeLtres. ’ensemble de ces éléments est comme frappé par les multiples traits noirs, dramati'ues hérauts du délire et de la mort.#

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->