Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
2.Allocation de soutien de revenu des Forces canadiennes - Demande et date d’entrée en vigueur-f1243

2.Allocation de soutien de revenu des Forces canadiennes - Demande et date d’entrée en vigueur-f1243

Ratings: (0)|Views: 14|Likes:
2.Allocation de soutien de revenu des Forces canadiennes - Demande et date d’entrée en vigu
2.Allocation de soutien de revenu des Forces canadiennes - Demande et date d’entrée en vigu

More info:

Published by: Canadian_Veterans_Ad on Jan 08, 2014
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

06/02/2014

pdf

text

original

 
Allocation de soutien de revenu des Forcescanadiennes - Demande et date d’entrée en vigueur
Autorité compétente :
 Directeur général, PolitiquesDate d’entrée en vigueur : 18 mai 2012Cette politique remplace la politiques suivante de la MPPAC 5 : 6.1.14 – Application et date d’entrée en vigueur –Anciens combattants; 6.1.15 – Application et date d’entrée en vigueur – Survivants (décès d’un ancien combattantnon lié au service); 6.1.16 – Application et date d’entrée en vigueur – Survivants (décès d’un ancien combattant oud’un membre non lié au service); 6.1.17 – Application et date d’entrée en vigueur – Orphelins (décès d’un anciencombattant non lié au service); 6.1.18 – Application et date d’entrée en vigueur – Orphelins (décès d’un anciencombattant ou d’un membre non lié au service).
Objectif 
L’objectif de la présente politique est de fournir des directives relativement aux demandes et à l’établissement desdates d’entrée en vigueur de l’Allocation de soutien de revenu des Forces canadiennes (ASRFC).
Politique
Généralités
Pour permettre à Anciens Combattants Canada de déterminer l’admissibilité d’un client à une ASRFC, un vétéran, un survivant, ou un orphelin doivent soumettre une demande au Ministère. 1.Les demandes d’ASRFC doivent être présentées par écrit et être accompagnées des documents suivants :la déclaration de revenu du vétéran, du survivant ou de l’orphelin, ainsi que, le cas échéant, ladéclaration de l’époux ou du conjoint de fait;a.une attestation de la véracité des renseignements fournis;b.dans le cas d’une demande faite par un survivant ou un orphelin, si le Ministère n’a pas en main lesrenseignements suivants (s’ils ne figurent pas déjà au dossier) :une copie du certificat de décès du vétéran ou du militaire;i.les rapports médicaux ou les autres rapports qui décrivent la blessure, la maladie, lediagnostic et la cause du décès du militaire ou du vétéran;ii.c.tout autre renseignement ou document que le Ministère exige afin de déterminer l’admissibilité àl’ASRFC.d.2.La date de « présentation de la demande » est la date du tampon postal apposé par Postes Canada ou ladate du timbre dateur de réception d’ACC lorsque la demande n’a pas été expédiée par la poste.3.Les précisions sur l’importance de présenter une première demande ou une nouvelle demande d’ASRFC entemps opportun seront fournies aux demandeurs dans les documents d’information généraux d’ACCdisponibles dans les bureaux de district, sur le site Web du Ministère, etc. Ces précisions figurerontégalement dans le guide de demande d’ASRFC.4.
 
Lorsqu’un demandeur omet de présenter sa demande dans le délai imparti, le Ministère peut accepter lademande si des motifs raisonnables justifient le retard (p. ex. maladie grave, blessure grave du demandeurou d’un membre de la famille), comme le stipule le paragraphe 76(3) de la
5.
 
Lorsqu’une demande n’est pas soumise dans le délai imparti, elle est rejetée et des droits de recours sontaccordés (voir la politique, Processus d’examen – Partie 2 –
 
 )
.6.Les bénéficiaires d’une ASRFC sont tenus de fournir régulièrement des renseignements permettant dedéterminer le maintien de leur droit à l’allocation (par exemple, les renseignements sur leur revenu ou celuide leur époux ou de leur conjoint de fait, le cas échéant). Si le bénéficiaire omet de fournir à temps lesrenseignements exigés, le versement de l’ASRFC peut être suspendu ou l’ASRFC peut même être annulée(voir la politique – ASRFC – Suspension et annulation).7.
Demande : Vétéran
La première demande faite par un vétéran doit être présentée dans les six mois suivant le dernier jour dumois auquel le vétéran était admissible à une allocation pour perte de revenus.8.Le Ministère informera le vétéran à la fin de sa période d’admissibilité à une ASRFC qu’il a le droit deprésenter une nouvelle demande dans les six mois suivant le dernier mois au cours duquel il pouvaittoucher une ASRFC. Si une demande est présentée dans ce délai de six mois, le Ministère acceptera lademande de détermination du maintien de l’admissibilité du vétéran à une ASRFC (voir la politique ASRFC– Admissibilité
 
).9.Pour éviter toute mésentente, les précisions sur l’importance de soumettre une première demande et unedemande subséquente d’ASRFC dans les délais impartis seront exposées à l’entrevue au cours de laquelle levétéran est informé qu’il a été reconnu apte à accepter un emploi rémunéré et que ses allocations pourperte de revenus prendront fin. Les renseignements sur les ASRFC seront fournis à ceux qui n’ont pasd’emploi immédiat. Les renseignements généraux sur l’importance du respect des délais de présentationd’une première demande et d’une demande subséquente seront répétés dans le guide de demande d’uneASRFC. En outre, les clients potentiels seront informés de ce point dans les documents généraux d’ACCdisponibles dans les bureaux de district, sur le site Web du Ministère, etc.10.Lorsqu’un vétéran dépasse le délai de présentation de six mois sans motif exceptionnel, il lui incombe deprouver qu’un nouveau problème physique ou mental crée un nouvel obstacle à sa réinsertion et qu’il a été 11.
 
admis à un programme de réadaptation d’ACC. Le cas échéant, le processus complet est repris, c.-à-d. quele vétéran aura droit dans un premier temps à une allocation pour perte de revenus. À la fin de la périoded’admissibilité, le Ministère examinera la possibilité pour le vétéran de présenter une demande d’ASRFC.
Demande : Survivant
Il n’existe pas de délai prescrit pour présenter une demande dans le cas d’un survivant lorsque :le militaire ou le vétéran décède des suites d’une blessure ou d’une maladie attribuable à son service,ou d’une blessure ou d’une maladie non attribuable à son service mais aggravée par celui-ci;a.le jour où la demande d’ASRFC est approuvée, le militaire ou le vétéran, s’il était vivant, aurait aumoins 65 ans. Le survivant peut toucher une allocation pour perte de revenus avant le 65eanniversaire du militaire ou du vétéran.b.12.Lorsqu’un vétéran décède des suites d’une maladie ou d’une blessure non attribuable à son service, lademande initiale du survivant doit être présentée dans les six mois suivant le dernier jour du mois au coursduquel est décédé le vétéran.13.En prévision de la possibilité qu’il devienne nécessaire de produire une demande subséquente, lessurvivants seront informés des règles régissant les délais de présentation. Le délai de présentation d’unedemande subséquente est également de six mois après le dernier jour du dernier mois où cessent d’êtreversées les ASRFC. Si, dans les six mois, le revenu du survivant est réduit à un seuil ou une ASRFC peutêtre versée, la demande subséquente sera approuvée.14.
Demande : Orphelin
Il n’existe pas de délai prescrit pour présenter une demande dans le cas d’un orphelin.15.Un orphelin d’un militaire ou d’un vétéran décédé des suites d’une blessure ou d’une maladie attribuable àson service, ou d’une blessure ou d’une maladie non attribuable à son service mais aggravée par celui-ci,peut toucher une ASRFC si, au jour où la demande d’ASRFC est approuvée, le militaire ou le vétéran, s’ilétait vivant, aurait au moins 65 ans.16.
Date d’entrée en vigueur
Dans le cas d’un vétéran ou du survivant d’un vétéran décédé des suites d’une blessure ou d’une maladienon attribuable à son service mais aggravée par celui-ci, lorsque l’admissibilité aura été établie (voir lapolitique – ASRFC – Admissibilité), l’allocation sera payable le premier jour du mois au cours duquell’admissibilité a été établie ou du mois au cours duquel l’allocation continue d’être payable.17.Si, aux termes du paragraphe 17, un vétéran ou un survivant présente une demande initiale dans le délaide six mois, mais omet de fournir un document justificatif essentiel (p. ex. une déclaration de revenu), lademande peut être traitée sans que le mois d’entrée en vigueur ne soit modifié, à condition que lesrenseignements manquants soient fournis sans délai excessif (p. ex. ne dépasse pas plusieurs mois). Si ledélai est jugé excessif, le Ministère demandera au survivant de justifier son retard (p. ex. circonstancesindépendantes de la volonté du survivant) avant de rendre une décision sur l’acceptation de la demande à ladate originale. En l’absence de motif raisonnable, la date d’entrée en vigueur sera le mois au cours duquelles renseignements auront été fournis.18.En ce qui a trait à un survivant ou aux orphelins d’un vétéran décédé du fait de son service, lorsque lademande initiale a été produite et que l’admissibilité à une ASRFC a été établie (voir la politique – ASRFC –Admissibilité), la date d’entrée en vigueur de l’ASRFC sera la plus tardive des deux dates suivantes :le premier jour du mois après celui au cours duquel le militaire ou le vétéran est décédé;a.le premier jour du mois qui tombe un an avant le mois au cours duquel la demande d’allocation estapprouvée.b.19.Le paragraphe 19(b) autorise l’attribution rétroactive d’une ASRFC aux clients visés au paragraphe 19.Toutefois, dans le cas des survivants et des orphelins de vétérans décédés du fait de leur service, larétroactivité ne peut pas dépasser la date d’admissibilité à une ASRFC. Dans ces cas, l’admissibilité à uneASRFC ne peut pas commencer à une date antérieure à celle où le militaire ou le vétéran aurait eu 65 anss’il avait été vivant.20.En cas de décès du fait du service d’un militaire ou d’un vétéran qui a atteint l’âge de 65 ans, le survivantou un orphelin n’est pas admissible aux allocations pour perte de revenus. Dans ce cas, l’ASRFC ne seraitpas payable avant le mois suivant celui du militaire ou du vétéran. Une fois la demande approuvée, lesmêmes règles applicables à la rétroactivité précisées au paragraphe 19 s’appliquent.21.Lorsqu’un bénéficiaire d’une ASRFC cesse d’être admissible (p. ex. parce que son revenu est trop élevé, qu’ilne respecte plus les exigences de résidence au Canada ou qu’il ne respecte pas les critères d’emploi et detransition de carrière s’il y a lieu) la lettre d’avis de la décision donnera les raisons pour lesquels aucuneallocation n’est payable. La lettre d’avis indiquera également les démarches à suivre pour faire une nouvelledemande acceptable (voir la politique, ASRFC – Admissibilité).22.Lorsque l’ASRFC cesse d’être payable du fait que le bénéficiaire a un « revenu trop élevé », la lettre d’avisde la décision précisera le motif pour lequel aucune allocation n’est versée pour le mois visé et avisera lebénéficiaire d’informer immédiatement ACC de tout changement de son revenu ou de sa situation familiale.Si le bénéficiaire est un vétéran ou le survivant d’un vétéran décédé des suites d’une blessure ou d’unemaladie non reliée à son service, il doit aviser le Ministère dans les six mois suivant le dernier jour du moisauquel l’allocation était payable pour rétablir sa demande.23.Si la situation change et que le bénéficiaire redevient admissible à une ASRFC, les seules limites applicablesà la détermination de la date d’entrée en vigueur sont les règles exposées aux paragraphes 17 et 19.24.
Références
 
articles
27,28, 29, 30, 31, 32, 35 et 76

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->