Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
L’Inspection Général d'État - Institution indépendante ou sous control: comment se compare-t-elle avec la Cour des Comptes en Afrique sub-saharienne? Général d'État avant-projet

L’Inspection Général d'État - Institution indépendante ou sous control: comment se compare-t-elle avec la Cour des Comptes en Afrique sub-saharienne? Général d'État avant-projet

Ratings: (0)|Views: 7|Likes:
Published by Andy Wynne
La Déclaration de L'INTOSAI de Mexique fournit un résumé des bonnes pratiques pour l'indépendance des vérificateurs d’Etat. Cependant, comme dans de nombreuses parties du monde, cet idéal n'est pas atteint dans de nombreux pays d’Afrique sub-saharienne. Cela concerne à la fois les pays anglophones et francophones.
La Déclaration de L'INTOSAI de Mexique fournit un résumé des bonnes pratiques pour l'indépendance des vérificateurs d’Etat. Cependant, comme dans de nombreuses parties du monde, cet idéal n'est pas atteint dans de nombreux pays d’Afrique sub-saharienne. Cela concerne à la fois les pays anglophones et francophones.

More info:

Published by: Andy Wynne on Jan 20, 2014
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/11/2014

pdf

text

original

 
L’Inspection Général d'État - Institution indépendante ou sous control: comment se compare-t-elle avec la Cour des Comptes en Afrique sub-saharienne
  Andy Wynne -
 
 
L'Inspection générale d'Etat est une innovation africaine, par essence  présidentielle, qui bouscule quelque peu les paradigmes généralement admis, notamment des experts issus de pays à de régime parlementaire ou en tout cas non présidentiel, largement différente de ce qui peut exister ailleurs
 
(Gueye 2007: 199)
 
Quis custodiet ipsos custodes?  !Qui vérifie les vérificateurs?"
Juvénal, poète satiriue ro!ain
 
!ésumé
"a #é$laration de "%&'*+& de e-iue ournit un résu!é des /onnes pratiues pour l%indépendan$e des
 
vérii$ateurs
 
dtat. ependant,
 
$o!!e dans de no!/reuses parties du !onde,
 
$et idéal n%est pas atteint dans de no!/reu- pays d+riue su/3sa4arienne. ela $on$erne 5 la ois les pays an6lop4ones et ran$op4ones. "a situation est parti$ulière!ent $o!ple-e, surtout dans les pays ran$op4ones o il y a
 
6énérale!ent plusieurs entités ui e-er$ent
 
une or!e de on$tion de vérii$ation pour le 6ouverne!ent $entral. "es r8les, les avanta6es et les li!ites relatis de $es diérents types d%institutions de $ontr8le (6énérale!ent ours des o!ptes
 
et &nspe$tions Générales d%tat) doivent tre $laire!ent appré4endés. et arti$le a alisé, 5 titre dintrodu$tion, 5 une analyse $o!parative des r8les et niveau- d%inpendan$e relative au re6ard de la $laration de l%&'*+& de e-iue sur l%indépendan$e.
 
"arti$le $on$lut ue, !al6ré les a!éliorations ré$entes, au$un des diérents types d%institution na atteint les niveau- d%indépendan$e proposé par l%&'*+&. lus parti$ulière!ent, $es institutions ne sont pas dotées de ressour$es suisantes. n $onséuen$e, la $oopération entre les institutions en $4ar6e des on$tions de vérii$ation dtat se révèle plus i!portante ue leur niveau dindépendan$e relative au re6ard du $onte-te politiue et é$ono!iue en vi6ueur dans $es pays.
"ots clés
Inspection
Générale
d'État, Cour des Comptes, indépendance, audit du gouvernement, Afrique sub-saharienne
Introduction
 #ans presue tous les pays d+riue su/sa4arienne parlant le ran;ais, il y a une &nspe$tion Générale d%<tat (&G)
 [1] 
(appelation 6énérale!ent utilisée, !ais d%autres appelations sont é6ale!ent utilisées). e type d%institution a évolué en +riue post$oloniale et il ne-iste don$ pas de parallèle, en =ran$e, au anada ou dans d%autres
 pays
industriels de lan6ue ran;aise. ertains $onseillers en 6estion des inan$es pu/liues $onsidèrent l&nspe$tion Générale d%<tat $o!!e une institution d%audit (ou de vérii$ation) interne. "a plupart des rapports =+ ont été rédi6és sur la /ase de $ette 4ypot4èse. ependant, dans environ un tiers des pays d+riue ran$op4one, l &nspe$tion Générale d%<tat est l%institution supérieure de $ontr8le (ou daudit ) , ad!ise $o!!e !e!/re de l%&'*+& pour le pays $on$erné.
 
 &l a été soutenu ue les &nspe$teurs Générau- d%tat ne doivent pas tre $onsidérés $o!!e des vérii$ateurs e-ternes. #e !!e linstitution ne peut tre $onsidérée $o!!e institution supérieure de $ontr8le (&*) du ait ua la ois linstitution et les vérii$ateurs ont partie de le-é$utive . n revan$4e, les ours des $o!ptes
(ou 4a!/res des o!ptes) sont $onsidérées $o!!e or6anes e-térieurs au 6ouverne!ent et sont indépendantes vis353vis de $e dernier. . "es &nspe$tions 6énérau- d%tat sont 6énérale!ent no!!és par le président (ou parois par le re!ier !inistre) et leurs rapports annuels sont envoyés 5 $es
 
oi$iels
 
plut8t uau parle!ent. ela peut, touteois, aussi tre le $as pour la our des $o!ptes et, en ait, pour les >érii$ateurs dtat dans les pays an6lop4ones. "%indépendan$e n%est pas a$ile 5 atteindre
 
ou 5 !aintenir
 
pour uelue &nstitution *upérieure de ontr8le. "%a$tuel président de la our des o!ptes en =ran$e a, par e-e!ple, été no!!é par *ar?oy, le président ran;ais, au dé/ut de lannée 2010. n outre, le systè!e Audi$iaire et !!e les parle!ents en +riue su/sa4arienne n%ont pas le !!e niveau d%indépendan$e a$uis dans les pays de l%#. ar e-e!ple, le rapport (200B : 120) du
 
é$anis!e ari$ain d%évaluation par les pairs sur le Cur?ina =aso a $on$lu ue: 
l'exécutif est dominant et est à peine limitée par le législatif et le pouvoir judiciaire, qui sont tous deux faibles pour jouer leur rôle dinstitutions de contrepouvoir!
 "e présent arti$le a utilisé les orientations de l%&'*+& pour évaluer les niveau- d%indépendan$e relative de l%&nspe$tion Générale d%tat et de la our des o!ptes dans les pays ran$op4ones d+riue su/3sa4arienne. n 2007, l%&'*+&, or6anis!e international des &nstitutions *upérieures de ontr8le ($o!prenant les ours des o!ptes, les &nspe$tions Générales d%tat et les >érii$ateurs dtat $o!!e !e!/res), sest réuni au e-iue et a pu/lié une dé$laration sur l%indépendan$e (&'*+&, 2007). ette
 
 "éclaration de #exique
 
$o!prend les 4uit prin$ipes suivants sur l%indépendan$e: 
 
"%e-isten$e d%un $adre $onstitutionnel D statutaire D Auridiue approprié et ee$ti, et de la !ise en appli$ation de a$to des dispositions de $e $adre 
 
"%indépendan$e des diri6eants des &* et des !e!/res (des institutions $ollé6iales), y $o!pris l%ina!ovi/ilité et l%i!!unité lé6ale dans l%e-er$i$e nor!al de leurs on$tions 
 
En !andat suisa!!ent lar6e et une entière dis$rétion dans l%e-er$i$e des on$tions de l%&* 
 
"%a$$ès illi!ité 5 l%inor!ation 
 
"e droit et l%o/li6ation de rendre $o!pte de leur travail 
 
"a li/erté de dé$ider du $ontenu et du $alendrier des rapports d%audit, et de leur pu/li$ation et diusion 
 
"%e-isten$e de !é$anis!es ei$a$es de suivi des re$o!!andations des &* 
 
 
"%autono!ie inan$ière et !ana6érialeDad!inistrative et la disponi/ilité de ressour$es 4u!aines, !atérielles et inan$ières appropriées. 
 $nstitutions de %ontrôle #ultiples dans de &ombreux ays
"&'*+& e-i6e de $4aue pays de dési6ner une &nstitution *upérieure de ontr8le. ependant, dans de no!/reu- pays il y a plusieurs entités ui $ontri/uent 5 la on$tion d%&nstitution *upérieure de ontr8le. "e se$teur pu/li$ dans la plupart des pays se $o!pose d%un a!al6a!e de types
 
$o!ple-es
 
dentités
 
diérentes.
C
es entités $o!prennent les !inistères, départe!ents et or6anis!es du 6ouverne!ent $entral, les 6ouverne!ents inranationau- (<tats, provin$es, 6ouverne!ents lo$au-, et$.) et les entreprises pu/liues (ou or6anisations parapu/liues
 
$o!!e elles sont 6énérale!ent appelées en +riue). #ans de no!/reu- pays, l%&nstitution &nstitution *upérieure de ontr8le est seule!ent responsa/le au niveau du 6ouverne!ent $entral. +insi, par e-e!ple, au Foyau!e3Eni et au- tats3Enis l%&nstitution *upérieure de ontr8le n%est pas responsa/le de la vérii$ation (ou laudit) des 6ouverne!ents (ou états) lo$au- ($o!!e $%est é6ale!ent le $as au 'i6eria et en t4iopie).
 
n =ran$e et dans d%autres pays les ours des o!ptes ré6ionales sont responsa/les de l%audit des 6ouverne!ents lo$au-. n outre, dans $ertains pays, les entreprises pu/liues ne sont pas auditées par l%&nstitution *upérieure de ontr8le  elles peuvent tre auditées par des $a/inets d%audit privés (par e-e!ple, au Foyau!e3Eni et au 'i6eria) ou par une institution distin$te, par e-e!ple, la o!!ission de *ervi$e de >érii$ation en t4iopie et en <ryt4rée (et pré$éde!!ent en ananie). n $onséuen$e, il y a un lar6e éventail d%appro$4es diérentes. +u G4ana, il y a un puissant >érii$ateur dtat ui est responsa/le de l%audit de la presue totalité du se$teur pu/li$. n revan$4e au 'i6eria il y a 7H >érii$ateurs dtat et au$un d%entre eu- nest autorisé 5 auditer les $o!ptes des
 
entreprises
 
l%<tat
 
(Iynne 2010) . 
 #od(les d'$nstitution )upérieure de %ontrôle dans les ays francop*ones d'Afrique )ubsa*arienne
 "es pays ran$op4one d+riue su/3sa4arienne ont deu- types d%institution ui e-er$ent les on$tions daudit e-terne. , "une ou lautre de $es deu- institutions peut tre dési6née $o!!e l%&nstitution *upérieure de ontr8le pour un pays donné: 
 
la our des o!ptes est une division de la our *upr!e ou une our distin$te au sein du systè!e Audi$iaire. "es !e!/res individuels de la our (Au6es ou !a6istrats) sont diri6és par un président ui est 6énérale!ent dési6né par le président du pays $on$erné. "e our Au6e, ave$ le soutien de son personnel, de la lé6alité et de la ré6ularité des opérations et des $o!ptes des $o!pta/les pu/li$s individuelle!ent et produit des rapports au arle!ent sur lense!/le des $o!ptes de l%tat. "e arle!ent e-er$e rare!ent un suivi des $o!ptes individuels et rapports ue la our lui adresse. raditionnelle!ent le personnel proessionnel a un /a$?6round Auridiue plut8t ue $o!pta/le ou de vérii$ateur, !ais $e p4éno!ène est aussi en e-pansion dans plusieurs pays 
 
l&nspe$tion Général dtat rend $o!pte soit au résident ou au re!ier inistre du pays (plut8t uau parle!ent), !ais elle est lar6e!ent indépendante de la /ureau$ratie étatiue et a a$$ès 5 toutes les institutions de l%<tat, au- on$tionnaires et leurs do$u!ents. lle déinit en 6énéral son pro6ra!!e annuel de a;on autono!e.
 
"e personnel proessionnel de l%&nspe$tion Générale d%tat est 6énérale!ent or!é en 6estion des inan$es pu/liues dans des éta/lisse!ents d%ensei6ne!ent supérieur spé$ialisés. *i des

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->