Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
4Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Fiche 2 - Libre-échange et protectionnisme

Fiche 2 - Libre-échange et protectionnisme

Ratings: (0)|Views: 1,304|Likes:
Published by Mme et Mr Lafon

More info:

Published by: Mme et Mr Lafon on Feb 02, 2014
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/20/2015

pdf

text

original

 
 
I.La vision libérale :Le libre-échange est optimal
A.Le protectionnisme est inefficace
Introduction -Définition du protectionnisme
 
Le protectionnisme cherche à protéger une production nationale qui ne bénéficie pas d’un avantage comparatif.
1.Constat Rappel : Lélasticité !pri" de la demande
1.
 
Définition de l’élasticité L’élasticité mesure la sensibilité d’une variable X à une variable Y, mesurée par le rapport de la variation relative de X à celle de Y. Cest!à!dire de combien va augmenter "ou baisser# X quand Y augmente "ou diminue# Donc une élasticité est un rapport de deu$ tau$ de variation "mesurés en %# & 'lasticité de X par rapport à Y ( tau$ de variation de X tau$ de variation de Y
2.
L’élasticité!pri$ de la demande )i X est la demande d’un bien et Y son pri$, on parle d’élasticité!pri$ de la demande ou élasticité de la demande par rapport au pri$.
*n parle de demande inélastique par rapport au pri$ lorsque l’élasticité est voisine de +éro. La demande est d’autant plus élastique que son élasticité s’éloigne de +éro.
'n rgle générale, le signe de l’élasticité de la demande par rapport au pri$ est négatif car la demande est une fonction décroissante du pri$, on a donc deu$ variations en sens contraire, quand le pri$ augmente la demande diminue et inversement.
'$ceptionnellement, l’élasticité!pri$ de la demande va -tre positive c’est à dire que lorsque le pri$ va augmenter, la demande va varier dans le m-me sens. *n évoque trois cas dits  anormau$ / &
o
phénomne de snobisme attaché à certains biens, de lu$e notamment,
o
dans le cas de biens remplacés par des biens plus appréciés vers lesquels se porte la demande "beurre et margarine#
o
 lorsqu’un produit fait l’ob0et d’une spéculation "1ourse, tableau$ de ma2tre, biens immobiliers#
II- Mondialisation, finance internationale et intégration européenne
#iche $ ! Avantages et inconvénients des échanges internationau"
%cience économi&ue
Acquis de première : gains à l'écange,  !otions : li"re-écange et  protectionnisme, compétiti#ité pri$ et ors pri$
2.1 %uels sont les fondements du commerce international et de l'internationalisation de la production &
 
.
3outes les élasticités de la demandeLa quantité offerte ou demandée dépend du pri$ du produit comme on vient de le voir mais elle dépend aussi d’autres variables. 4ar e$emple la quantité demandée d’un produit dépend souvent du pri$ d’un autre produit ou encore elle dépend du revenu du consommateur.Commentaires & 'ffet 5eblen & du nom de l’économiste américain 3horstein 5eblen "6789!6:;:# traduit le fait que les produits de lu$e ont une élasticité!pri$ positive "la consommation augmente lorsque le pri$ augmente#. <l s’agit d’une forme de snobisme, d’un effet de distinction par la recherche de consommations s=mboliques "ostentatoires#. 1iens substituables et biens complémentaires.
Deu$ biens sont substituables quand ils satisfont le m-me besoin, on peut donc les remplacer l’un par l’autre.
Deu$ biens sont complémentaires lorsque la consommation de l’un des biens entra2ne celle de l’autre "un magnétoscope et les cassettes vidéo...#.
Lorsque le pri$ d’un produit augmente cela entra2ne deu$ effets pour le consommateur.
o
Le pri$ plus élevé de ce produit conduit le consommateur à réduire la consommation de ce produit et à consommer davantage de l’autre produit. C’est un effet de substitution.
o
La hausse du pri$ du produit réduit le pouvoir d’achat du revenu du consommateur. Cette réduction du revenu modifie la consommation des deu$ produits. C’est un effet revenu.
o
Ces deu$ effets sont de sens inverse et d’importance variable en fonction des go>ts du consommateur c’est!à!dire des élasticités de consommation des produits. 1iens de ?iffen & ces biens sont désignés ainsi par référence à l’économiste qui au X<Xme sicle a étudié cette question. 4our un bien ordinaire la demande augmente quand le pri$ de ce produit baisse. 4our un bien de ?iffen, la demande diminue quand le pri$ diminue. 4ar e$emple si le pri$ des pommes de terre diminue pour un ménage a=ant un revenu modeste et qui consomme principalement du pain et des pommes de terre, il est possible que le revenu économisé parce que le pri$ des pommes de terre a baissé soit reporté sur le pain. <l est m-me possible que la quantité consommée de pommes de terre diminue si le ménage veut augmenter sa consommation de pain. <ci l’effet revenu l’emporte sur l’effet substitution. Lois d’'ngel & du nom du statisticien qui les a établies au milieu du X<Xme sicle. Ces lois indiquent que la structure de consommation "la part des dépenses de consommation consacrée à chaque grande catégorie de consommation ! alimentation ! habillement ! transports....# se déforme quand le revenu augmente. Certaines consommations occupent une place plus faible, d’autres se développent. La part des dépenses consacrées à l’alimentation diminue, la part des dépenses consacrées à h=gine et santé augmentent. 4lus généralement les lois d’'ngel reposent sur l’élasticité revenu des consommations des produits. Lorsque cette élasticité est négative cela veut dire que le bien est un bien inférieur. Ds que le revenu augmente sa consommation diminue au profit de celle d’autres biens. Les biens inférieurs sont souvent des biens de ?iffen.
 
$.'"plications a.Le protectionnisme( un )eu * somme négative
A l’époque où Ricardo explicite sa thèse, l’Angleterre vit sous la protection des corn laws qui ont pour objectif de défendre l’agriculture anglaise dominée par les aristocrates de la concurrence que leur imposent les pas européens! "eci a pour résultat d’augmenter le prix des céréales anglaises, ce qui oblige les industriels anglais # accro$tre les salaires! %i au contraire les corn laws sont supprimés, les prix des céréales vont chuter gr&ce aux importations, ce qui diminuera le bien'(tre des producteurs agricoles, en particulier de l’aristocratie et au contraire améliorera celui des industriels qui auront pu baisser les salaires sans détériorer le pouvoir d’achat de leurs ouvriers!
le protectionnisme a un co)t pour le consommateur! *ne étude de +-./-% concernant le co)t de la protection de l’industrie textile canadienne démontre que l’imposition des auto'limitations a permis de maintenir ou de créer 0111 emplois mais que chaque poste de travail a co)té 23 111 dollars alors que le salaire moen dans cette industrie n’était que de 21 111 dollars 4il aurait mieux valu paer 21 111 dollars des ch5meurs6 ! "ette mesure a co)té aux consommateurs canadiens 307 millions de dollars en 78 9 les industriels canadiens profitant des mesures protectionnistes pour augmenter leur prix jusqu’# :1 ;! "ette mesure a donc détérioré le pouvoir d’achat des consommateurs les plus défavorisés qui ont d) paer plus cher du textile bas de gamme que les <=> leur auraient procuré # un prix beaucoup plus réduit !
Conclusion :
une politique protectionniste n’est donc pas neutre économiquement, elle engendre une redistribution des revenus des consommateurs qui perdent du pouvoir d’achat suite # la hausse des prix vers les producteurs qui maintiennent artificiellement des prix élevés! lle représente donc un jeu # somme nulle! ?e jeu est m(me # somme négative, si comme le montre l’exemple de l’industrie textile canadienne, les barrières douanières incitent les producteurs # se spécialiser vers les produits les moins porteurs, laissant ainsi # leurs concurrents étrangers les spécialisations les plus dnamiques

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->