Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
8Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Journal Du Mouloudia - Edition numéro 1 - 6

Journal Du Mouloudia - Edition numéro 1 - 6

Ratings: (0)|Views: 10,504|Likes:
Published by mouloudiainfo

More info:

Published by: mouloudiainfo on Oct 06, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

03/12/2012

pdf

text

original

 
 
Mouloudia.infoMouloudia.infoMouloudia.infoMouloudia.info
L’histoire du Mouloudia Club d’Alger 
Pour que nul n’oublie
Du renfort musulman pour le Mouloudia
Après la deuxième guerre mondiale, le Mouloudia ne pouvait plus rester et lutter seul contre toutecette armada de clubs colons. Le sentiment d’être renforcé par d’autres équipes musulmanes seressent beaucoup plus que lors de sa création, en 1921. Le but devient celui de mobiliser lemaximum de masse sportive et surtout la masse nationaliste qui ne demandait qu’à affronter lecolonialisme sur tous les stades, sur tous les rings. Jusque là, le danger semble réel quant à direque le Mouloudia, les „Vert et Rouge”, deviennent de jour en jour supérieurs en tout que les „BleuBlanc Rouge”. Le MCA est plus fort que le Gallia, plus fort que ces coqs affaiblis. Donc le Mouloudiane pouvait plus garder seul ce formidable élan des Algériens musulmans. Il fallait transmettre lapratique du sport, la pratique nationaliste à d’autres en formant ou en participant à la formationd’autres clubs musulmans.Le Mouloudia est la bête noire de ces „Bleu Blanc Rouge” qui ne jurent que de le battre. Le Doyenétait non seulement un danger pour eux mais aussi leur cauchemar, leur angoisse, leurnévrose....Battre le Mouloudia, c'était pour eux un honneur. C'est ainsi qu’il fallait du renfort pournos humbles représentants, il fallait d’autres potentialités musulmanes.Le colon en bon ou mauvais élèves a compris que le MCA n'affrontait pas le Gallia ou l'ASSE ou leRed Star mais tout simplement c'était Charles Martel, Vercingétorix et la géographie de Jura qu'ilaffrontait. Ce n'était pas non plus L'OTO qu'il avait comme adversaire mais le Général Bugeaud, leGénéral Randon. Ce n'était pas l'OMSE qu'il fallait humilier mais c'était Charlemagne, l'Empereurde l'Occident. Et c'est ainsi que pour élargir ce "front" arrivèrent des clubs "Vert et Blanc" aussipréstigieux que l'OMSE, l'USMA, la JSK, le CCA, l'USMM et la JSMA.Hamid H.
Les Dahmoun"Une famille au service duMouloudia"
Omar Dahmoun
Parler du Mouloudia sansmentionner l'apport de la familleDahmoun à la gloire de ce club estune entrave à l'histoire et à lamémoire collectif.Les Dahmounont donné de leur sang et de leurcorps pour servir la cause noblede la libération nationale à traversleur attachement au doyen desclubs sportifs Algériens.Il y a eu Mahfoud, ancienfootballeur du Mouloudia tombéau champ d'honneur.Sa mort estsurvenu, Suite à une embuscadetendue par les paras ...grièvementblessé ,il s’éteindra avec leshonneurs.
Suite en page 2 …
Portrait
¤¤ Page 1 ¤¤
 
La légende du Mouloudia d’Alger de 1921 à nos joursEdition numéro 6 du 05/10/2009
1921. La légende écrit sa préface. Le ballon ronds’installe à la Casbah. Le début du XXe siècle estdominé par les clubs colons. Le Mouloudia Clubd'Alger se dresse comme le premier club Algérien,Musulman pour stopper cette hégémonie.
   H   i   s   t   o   i   r   e
Aujourd’hui :
 
Du renfort musulman pour le Mouloudia
 
Portrait des freres Dahmoun et de Abderrahmane Aouf.
Mouloudia Club d’Alger - 1946
 
La légende du Mouloudia d’Alger de 1921 à nos jours
 
2
Il y'eut par la suite Djaâffartrésorier du club dans lesannées 20 ensuite Hassan ditKaddour qui était parti surmarseille pour ne pas faire leservice militaire français depuisce jour il n'est jamais revenu, ilest mort en 1980 et il estenterré a Marseille.Omarcomme "Argentier" duMouloudia et enfin Ramdane(années 30-40) et Abdeldjalil(années 50-60) comme joueursau MCA.Tous morts avec cettedévorante passion pour leMouloudia et cettechaleureuse flamme de toutbord avec la ferme intention deservir la jeunesse musulmaneAlgérienne et hisser lescouleurs "vert et Rouge" duDoyen très haut en signe dedéfi pour la "hogra".Deshommes qui ont construit leurvies pour et autour duMouloudia.
 Allah yerhamhoum
 
Hassan Dahmoun (dit Kaddour)
Ancien joueur du MCA, il était obligé partir en France à Marseilleplus précisement afin de ne pas passer le service militaire, depuisce jour il n'est jamais revenu, il est mort en 1980 et il est enterré aMarseille.
Ramdane Dahmoun
Mr Dahmoun Ramdane était un des grands joueurs de sonépoque.Il a fait parti de la glorieuse équipe du Mouloudia quiaccèda à la l'élite en 1935/1936.Son amour pour le Mouloudia estpassionnel au point de prendre part à une rencontre des "vert etRouge" quelques heures seulement après l'enterrement de sonpére.L'homme était simple, sociable, plein de sagesse et de gentillesse,toujours élégant, le sourire aux lévres, le mot juste pour détendrel'atmosphère ou amener de la bonne humeur.Il avait le Mouloudiadans le sang et il aimait parler de sa résistance à lui face àl'occupant à travers le MCA.
Djaâfar Dahmoun
Il a été l'un des premierstrèsoriers du club, connu pourson honneteté il s'est vu doncconfié cette lourde tâche des'occuper des finances du clubqui était à ses premiersbalbutiements.Il fallait unhomme intègre commeDjaâfar pour veiller à la bonnemarche de ce prestigieux club.
MahfoudDahmoun
Mahfoud Dahmoun est né le22.08.1931 à la casbahd'Alger.Ses clubs successifssont le Mouloudia, le JSEB el-Biar, et à la fin de sonparcours, il a joué auWABoufarik.Il est enterré dans une vigneau lieu dit « Haouch Omar »après avoir succombé à sesblessures suite à uneembuscade tendue par lesparas.Cet ancien footballeurau sein du Mouloudia ClubAlgérois, décida de troquerses crampons contre unearme à feu afin de défendrel'honneur du pays et de sa jeunesse Musulmane contrel'oppression et l'injustice.Ilmourra en martyr (inchallah)pour la noble cause.
Edition numéro 5 du 07/08/2009
Les Dahmoun"Une famille au service du Mouloudia"
Omar Dahmoun
Mr Dahmoun Omar (Aomar àl'état civil) est né le 18 avril1915 à Soustara issu d'unefamille modeste de 8 enfants :6 frères ( Mohamed , Ramdane, Mustapha, Hassan ditKaddour, Mahfoud et Omar ) +2 soeurs.Omar lui aussi a tout le tempsprêté main forte au doyen desclubs Algériens, notamment audébut de sa naissance où il aoccupé le poste de trésorier aucoté de Djaâffar, tout en étantsecrétaire dans le bureau duMCA section natationaussi.Hadj Omar Dahmoun aoccupé par la suite le poste deprésident du comité olympiqueAlgérien entre mars 1965 et janvier 1968.
 
 
AbdeldjalilDahmoun
Abdeljalil, qui vit le jour le 17Avril 1933 au Clos Salembier (ElMadania), est l'ainé d'une bellefamille mouloudéenne de onzeenfants.Il mesurait 1,67m pour56 Kg ce qui lui donna plus devivacité et de vélocité afin dedéborder sur son coinpréféré.Son pére, qui futlongtemp le secrétaire généraleet trèsorier du Mouloudia,l'ayant vu jouer, un jour, avecses camarades du quartier, sedécida de lui faire signer unelicence de minime au sein duclub dont il était "l'argentier".L'ailier volant du Mouloudiaétait rusé et très rapide, son jeu basé sur la vitesse etl'intelligence, a fait dumerveille au sein de l'attaquedes "vert et Rouge" jusqu'en1964 où il quitta la maison duDoyen sans quitter vraiment lafamille Mouloudéenne.Il vient de rendre l'âme en ce jour du Lundi 23 Mars 2009 àl'âge de 76 ans.Ainsi se termine la saga de lafamille Dahmoun qui a rendud'énormes services aumouvement sportif Algérien etdont nous sommes très fiers.Nous tenons à remercier MrHamza Dahmoun fils de Hadjomar Dahmoun, Zine eddine lepetit fils de Hadj Omar ainsique le Dr Sahraoui nièce deHamza et petite fille de HadjOmar, pour les photosenvoyées et leur aide à brosserun bref aperçu de la vie dechacun des membres de cettehonorable famille qui a leMouloudia dans les veines."Parc des Princes des A-RA-BES" : ces paroles me poursuivaientcomme une ombre. Le soir même je me suis mis en quête de mesamis a qui je suggérai l'idée qui gagna et enthousiasma vite notrecommunauté. L'étincelle qui prit naissance Place des Martyrsembrasa la Casbah. Il ne restait plus qu'a passer a l'action.Et le 7 Août 1921, jour du Mouloud En-Nabawi naquit le MCA.Alors commencèrent auprès des autorités occupantes delaborieuses démarches : statuts avec rapport motive. A lapréfecture d'Alger on s'inquiéta du pourquoi et du comment d'unclub musulman. Je fis valoir que je me devais de consacrer montemps et mes modestes compétences a la formation de mes jeunescompatriotes, plus a l'aise entre eux, en vue d'en faire de bonssoldats; ces messieurs de la préfecture entendirent "de bonssoldats français". Ah ! la belle affaire. Restait la question épineusedes couleurs. Pourquoi VERT et ROUGE ? me demande-t-on. Jerépondis sur une note poétique :
VERT comme le Paradis.ROUGE comme le sang généreux.
Rassures, mes interlocuteurs acceptèrent la démarche d'unmusulman pour des musulmans. C'est ainsi que la circulaire N 854de la préfecture d'Alger portant création du Mouloudia ClubAlgerois fut signée, nous donnant droit d'opérer en 4ème divisionMais il restait a résoudre les problèmes financiers afin de mettresur rails le club. Il fallait se procurer la rondelette somme de 150000 francs (somme très importante a l'époque, Mr Aouf nepouvant évaluer son cours actuellement). Un appel a notrecommunauté s'avéra décevant; a peine 1 200 francs furentcollectes... on était loin du compte. Allons-nous voir vivre notrecréation ce que vivent les roses.... l'espace d'un matin ? Non !Jamais de la vie. Le feu ardent qui m'animait me permit tant bienque mal de réunir par mes propres moyens l'argent nécessaire audémarrage du MCA. Et une fois les conditions réunies, j'installais lepremier comité directeur. Il est impossible de décrire l'ambiance ocombien chaude et fraternelle dans laquelle nous étions plongesen ce 7 Août 1921, le jour même de la célébration du Mawlid En-Nabaoui. L'acte de naissance du Mouloudia venait d'être enregistresolennellement un jour sacre entre tous, dans l'explosion despétards et l'embrasement des feux de Bengale.Nous avions pleinement conscience de notre mission, que nousavons choisie librement, avec désintéressement pour le pleinépanouissement de notre jeunesse dans un cadre spécifiquementarabe, musulman.Ma joie aujourd'hui, au crépuscule de ma vie est de sentir encorevibrer dans mon coeur les "Allez Mouloudia, Allez Mouloudia" et ala pensée de la victoire du MCA contre Bastia par 6 a 3 au Parc desPrinces (a Paris) je ne puis empêcher mes larmes de perler sur ma joue, larmes de pleine satisfaction de soi-même et d'un peud'orgueil légitime aussi : par le Mouloudia et avec le Mouloudia j'aiainsi éponge l'humiliante apostrophe encaissée un jour de Juillet1921.
Interview réalisée par la revue le Doyen (édition N° 2) mars 1976
Abderahmane AOUFFondateur du MCA
 Juillet 1921.
Place du Cheval,aujourd'hui Place des Martyrs(Sahat Echouhada), unmonument érige comme undéfi, face a la Casbah : lastatue du Duc d'Orléanspointant son sabre sur notrecitadelle, le dos tourné à lamosquée "Djamaa Ejdid".L'animation était grande ce jour et de jeunes enfants de laCasbah couraient, criaient atue-tête, explosantlittéralement de joie; la joiede "taper" dans une pelotefaite de papier et de chiffons.Je me dissipais quelque peudevant cette touchante etémouvante "partie de foot-ball" improvisée. Arrive a cemoment la un groupe demilitaires français juste a mahauteur. L'un d'eux lança ahaute voix et ironiquement :"Je vous présente le Parc desPrinces des A-RA-BES". Cetteapostrophe, telle une flècheempoisonnée, me déchira lecoeur. Il fallait réagir, fairequelque chose, pour ces "A-RA-BES" pour laver ce que jeconsidérais comme unaffront. Je ne cessai deressasser en mon fortintérieur "Parc des Princes desA-RA-BES" et arrive chez moigerma alors dans mon espritun rêve, un beau rêve : fonderune authentique équipe defootballeurs spécifiquement"arabes", musulmans, laforger et l'amener un jour arivaliser avec les meilleursclubs européens. Des lors leproblème était pose a maconscience, mais aussi a laconscience des musulmans debonne volonté.
Edition numéro 5 du 07/08/2009

Activity (8)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Giggs Rayn added this note|
c'est formidable cette initiative de journal du mouloudia, espérant le voir une quotidienne papier du mouloudia.
casbah5 liked this
dafwas1286 liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->