Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
1281_em19022014

1281_em19022014

Ratings: (0)|Views: 975|Likes:
Published by elmoudjahid_dz

More info:

Published by: elmoudjahid_dz on Feb 18, 2014
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/08/2014

pdf

text

original

 
󰁬
Le DRS, partie intégrante de l ANP.
󰁬
Les conflits fictifsfomentés relèventd un processus de déstabilisationbien élaboré.
󰁬
La prochaineprésidentielle :une nouvelle étape pour laconsécration de l Etat de droit.
󰁬
Préservation de la stabilité : Le Président enappelle au peuple et aux institutions.
 Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger —
Tél. :
(021) 73.70.81 —
Fax :
(021) 73.90.43 — 55
e
Année —
Algérie :
10,00 DA -
 France :
1 €
CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE NATIONALE DU CHAHID
« Une occasion pour exprimer notregratitude aux millions de chouhada »
P. 7
19 Rabie El Thani 1435 - Mercredi 19 Février 2014 - N°15057 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287
LA REVOLUTION PAR LE PEUPLE ET POUR LE PEUPLE
LE PREMIER MINISTRE ATTENDU AUJOURD’HUIDANS LA WILAYA D’AÏN DEFLA
ALGÉRIE - FINLANDE
P. 3P. 6
D
ans une déclaration, lue en sonnom par le ministre des Moud- jahidine, à l’occasion de la jour-née nationale du Chahid, lePrésident de la République Ab-delaziz Bouteflika, rappelle la forte symbo-lique de cette commémoration qui consiste àexprimer la reconnaissance et la gratitude dela nation algérienne libre et souveraine auxglorieux chouhada qui se sont succédé surl’autel des sacrifices et payé au prix du sangla liberté de la patrie, dès les premièresheures de l’occupation coloniale. C’est aussi l’occasion, pour le Chef del’Etat, de rappeler, par fidélité au sacrifice deschouhada et au nom de la Constitution, dansle sensible contexte que l’on sait, celui de laprécampagne pour la présidentielle du 17avril, un certain nombre de constantes que lesprotagonistes de la scène politico-médiatiquedoivent avoir à l’esprit, et, en premier lieu, lastabilité de l’Etat et de ses institutions, no-tamment l’Armée nationale populaire. Fai-sant allusion aux violentes polémiques, parmédias interposés, sur la place et la fonctionqu’occupe le Dépar-tement du renseigne-ment et de lasécurité, le Présidentde la République af-firme que ce dernier, « en tant que partie in-tégrante de l’Armée nationale populaire, doitcontinuer à exécuter ses missions et attribu-tions », selon les dispositions de la Constitu-tion et les lois de la République. A l’évidence, si le débat contradictoire, laprise de position des uns et des autres, la for-mulation de projets sociétaux et de pro-grammes différents relèvent de la libertéd’expression, et à la veille d’une échéanceaussi cruciale, il serait naturel qu’ils soientplus vifs et plus denses, le bon sens et la rai-son nous indiquent que la surenchère, l’injureet l’insulte, les règlements de comptes, lesconflits fictifs et vir-tuels entre les institu-tions ou les structuresde l’Armée ne peuventqu’accentuer le ma-laise et la confusion dans l’esprit du citoyen,générer l’incertitude ou la peur et favoriserles tenants du chaos qui, eux, sournoisement,travaillent pour la déstabilisation du pays,parce que le rayonnement régional de celui-ci et la solidité de son système de défense dé-rangent bien des intérêts. Aussi appelle-t-il àla nécessité de retrouver l’esprit patriotiqueet de se mobiliser pour la défense de l’édificerépublicain et les intérêts suprêmes de la na-tion, faire face aux aléas du temps présent etrelever les défis futurs avec la conviction, ladétermination et le même courage dont ontfait preuve nos chouhada dans les momentsles plus cruciaux de notre histoire.Le message du Président de la Républiqueest ainsi on ne peut plus clair : face à la véri-table guerre psychologique et médiatique quivise la sécurité et la stabilité du pays, puiserdans nos ressources propres et notre potentielde clairvoyance, de discernement et de pon-dération, auquel se greffent la prise deconscience et les instruments modernes desnouvelles générations constituent autant degaranties pour surmonter toutes les épreuveset garantir la réussite.
 El Moudjahid 
Clairvoyance et pondération
L’élargissement de la coopérationbilatérale souhaité
DANS UNE DÉCLARATION LUE EN SON NOM PAR LE MINISTRE DES MOUDJAHIDINE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE :
Le ministre finlandaisdes Affaires étrangèresreçu par M. Sellal
Impulser la dynamique de développement
󰁬
CONFÉRENCE DE PRESSE CONJOINTE DES MAE ALGÉRIEN ET FINLANDAIS
 
2
EL MOUDJAHID
Méo
NUAGEUX 
Au Nord, le temps sera relativement froidet nuageux sur les régions de l’Ouest et duCentre avec averses de pluie s’étendant encours d’après-midi/soirée aux régions del’Est.Les vents seront en général modérés loca-lement assez forts (30/50 km/h) de secteurnord-ouest sur régions du littoral.La mer sera agitée.Sur les régions sud, le temps sera partiel-lement nuageux notamment vers le Saharacentral avec localement quelques pluies.Les vents seront en général modérés àassez forts (30/50 km/h) avec fréquents tour-billons de sable.
Températures (maximales-minimales)prévues aujourd’hui :
Alger (15° - 10°), Annaba (17°- 11°), Bé-char (18° - 6°), Biskra (24° - 11°), Constan-tine (14°- 6°), Djelfa (12°- 4°), Ghardaïa(19° - 9°), Oran (16° - 9°), Sétif (11°- 4°),Tamanrasset (23°- 5°), Tlemcen (16° - 7°).
Mercredi 19 Février 2014
LES 22 ET 23 FEVRIER A L’HOTEL HILTON
Colloque sur les sciences du sport
Le Comité Olympique Algérien organise un colloque internationalsur les sciences du sport et les nouvelles technologies les 22 et 23 fé-vrier à l’hôtel Hilton.
DEMAIN A 9H A L’OCO
MJS : journée d’étude
Le ministère de la Jeunesse et des Sports organiseune journée d’étude sur les textes d’application de laloi 13/05, demain à 9h à la salle de conférences del’OCO Mohamed Boudiaf.
SAMEDI 22 FEVRIER A 9H30 A L’HOTEL HILTON
Conférence sur la nutrition
La société algérienne de nutrition et Nestlé Algérieorganisent samedi 22 février à partir de 9h30 au cha-piteau de l’hôtel Hilton une conférence de presse envue de présenter l’initiative de sensibilisation Nestlé« Mangez sain ».
CE MATIN A 9H30 A TLEMCEN
 AG des cadres syndicalistes de l’éducation
Sous l’égide de l’union de wilaya UGTA de Tlem-cen, et en présence de la Fédération Nationale del’Education, une assemblée générale regroupera les ca-dres syndicalistes qui traitera de la situation actuelleprévalant dans le secteur ce matin à 9h30 au lycée Ben-zekri.
LES 22 ET 23 FEVRIER A ORAN
Conférence africainesur l’économie verte
Le ministère de l’Aménagement du terri-toire et de l’Environnement organise uneconférence africaine de haut niveau sur l’éco-nomie verte les 22 et 23 février à Oran.
SAMEDI 22 FEVRIER A 10H A KOLEA
 AG constitutive de CNDA 
Le comité national du dra-peau Algérie tiendra son as-semblée générale constitutivesamedi 22 février à partir de10h à la maison de la culture deKoléa.
DEMAIN A 14H
« Exporter hors hydrocarbures »
Le club de réflexion de la direction decampagne électoral du candidat Ali Benflisorganise une conférence économique sur lethème « Exporter hors hydrocarbures » quisera animée par des experts et spécialistes,demain à 14h au siège de la direction decampagne.
DEMAIN A 9H A L’HOTEL EL DJAZAIR
L’utilisation des additifs alimentaires
Le Programmed’appui aux PME IIen collaboration avecl’association des pro-ducteurs Algériensdes Boissons(APAB) organise une journée de restitutiondu « guide d’utilisa-tion des additifs ali-mentaires dans lesboissons » demain à9h à l’hôtel el Dja-zaïr.
AUJOURD’HUI DANS CINQ COMMUNES D’ALGER
Suspension de l’alimentation en eau
La Société des eaux et de l’assainissement d’Alger(SEAAL) procèdera à la suspension de l’alimentationen eau potable aujourd’hui dans les communes deBordj El Kiffan, Bab Ezzouar, Dar El Beida, Moham-madia et El Harrach. La suspension est due aux tra-vaux de maintenance sur une station principale deproduction au niveau de la station de pompage de BordjEl Kiffan ouest afin d’améliorer la qualité de la desserteen eau potable. L’alimentation connaîtra un rétablisse-ment progressif dès la fin des travaux, prévue demainà partir de 3h du matin.
SAMEDI 22 FEVRIER A 10H30 A L’UGTA
 ANR : conférence nationale desprésidents des bureaux de wilaya
L’Alliance NationaleRépublicaine (ANR) or-ganise une conférence na-tionale des présidents desbureaux de wilaya ausiège central de l’UGTA,sous la présidence du SGdu parti M. BelkacemSahli, consacrée à l’ins-tallation de la direction nationale de la cam-pagne électorale.
 Activités des partis
CE MATIN A 11H AU L’OCO
La pratique sportive en milieuuniversitaire
Le ministre de la Jeunesse etdes Sports, M. MohamedTahmi, et le ministre de l’En-seignement supérieur et de laRecherche scientifique, M.Mohamed Mebarki, procéde-ront ce matin à 11h au l’OCOà la signature de la conventionrelative à la relance de la pra-tique sportive en milieu uni-versitaire.
CET APRES-MIDI A 14H A LA BIBLIOTHEQUEDE LA JEUNESSE DIDOUCHE-MOURAD
Rencontre littéraire
A l’occasion de la journée nationale duChahid, l’Établissement Arts et Culture dela wilaya d’Alger organise, cet après-midià 14h à la bibliothèque de la jeunesse Di-douche-Mourad, une rencontre animée parl’écrivaine Zoubida Mameria sur son livre
Kaléidoscope
(mémoire de guerre), édi-tions Dar El-Kalima dans le cadre du «Mercredi du verbe.»******************************************************
DEMAIN A 18H A LA SALLE EL-MOUGAR
 Avant-première du film
Sur le quai de la vie 
L’avant-première du film
Sur le quai de lavie
réalisé par Badis Foudala avec une pléiaded’acteurs professionnels algériens aura lieu de-main à 18h à la salle El-Mougar.******************************************************
SAMEDI 22 FEVRIER A 14H A LALIBRAIRIE MOULOUD-FERAOUN
 Vente-dédicacede Mohamed Walid Grine
La librairie Mouloud-Feraoun organise unevente-dédicace de M. Mohamed Walid Grine au-tour de son ouvrage
 Les autres
éditions Alpha.******************************************************
DEMAIN A 16H AU PALAIS DES RAÏS
Inauguration d’une exposition historique
Sous le patronage de la ministre de la Culture, l’inauguration del’exposition « La fédération de France du FLN/1955-1962 ou la 7
e
Wi-laya » aura lieu demain à 16h au Palais des Raïs (Bastion 23).
AGENDA CULTUREL
CE MATIN A 10H A L’ECOLE SUPERIEURE DE BANQUE
Réunion d’information et d’orientation
La réunion d’information et d’orientationregroupant les premiers responsables desbanques et établissements financiers avec laBanque d’Algerie aura lieu ce matin à 10h ausiège de l’Ecole Supérieure de Banque – Bou-zaréah. Dans ce cadre le gouverneur de la Banqued’Algérie fera une communication sur lesprincipales évolutions monétaires et finan-cières du 4
e
trimestre 2013.
DEMAIN A 14H AU PALAISDE LA CULTURE
Conférence de pressesur le masque de Gorgone
Le ministère de la Cul-ture organise une confé-rence de presse à labibliothèque du palais dela Culture autour des dé-marches juridiques et ad-ministratives initiées pourla récupération du masquede Gorgone.
CE MATIN A 10H A LA BIBLIOTHEQUE DU MUSEE DU BARDO
Conférence de presse
Dans le cadre du lancement d’une opéra-tion intitulé « Constituons notre grand albumd’Alger », le musée national de Préhistoireet d’Ethnographie du Bardo organise uneconférence de presse ce matin à 10h, à la bi-bliothèque du musée.
 
3
Mercredi 19 Février 2014
EL MOUDJAHID
N
ation
«L
a célébration de la Journée nationale duchahid nous offre l’occasion d’exprimernotre reconnaissance renouvelée et notregratitude aux millions de chouhada (martyrs) qui sesont succédé sur l’autel des sacrifices et ont payé auprix du sang la liberté de la patrie. Dès les premièresheures de l’occupation, les moudjahidine, forts deleur profonde foi en la nécessité d’arracher leur droità une vie digne et à la liberté, n’ont cessé, de géné-ration en génération, de consentir les sacrifices su-prêmes pour que vive le pays. La résistance populaires’est ainsi poursuivie pendant plus d’un siècle. Del’émir Abdelkader, à Bennasser Ben Chahra, El Mo-krani, Ouled Sidi Cheikh et Lala Fatma et toutes lesrévoltes populaires qui ont éclaté dans chaque coindu territoire algérien jusqu’au déclenchement de laRévolution du 1
er
novembre (1954) qui a conduit àl’indépendance et chassé l’occupant. La commémo-ration de cet anniversaire intervient cette année dansune étape cruciale à la veille d’une échéance déter-minante dans le processus d’édification du pays, enl’occurrence l’élection présidentielle pour laquelleles préparatifs battent leur plein. Depuis cette tribuneà travers laquelle nous nous recueillons à la mémoiredes chouhada, nous nous devons de rappeler combienest précieux le legs qu’ils ont déposé entre les mainsde la nation, un legs qui gagnerait à être sauvegardéet conforté et non point d’être compromis. Les en-fants de la nation ont certes le droit, voire le devoird’élaborer des stratégies et plans qu’ils jugent perti-nents et utiles, d’envisager comme bon leur semblel’avenir du pays et de déga-ger les orientations à mêmede favoriser le développe-ment et de contribuer, avecde meilleures garanties et descoûts moindres, à concrétiserprogrès et prospérité, maissans pour autant porter at-teinte aux constantes et auxsymboles de la nation et à sesinstitutions. Ils ne doiventpas non plus susciter la dis-corde ni des troubles sociauxqui affectent la stabilité et laquiétude, et nous détourner,une fois encore, du projetmajeur de développement ef-fectif afin d’en finir définiti-vement avec lesous-développement. C’estune chance que la différenceet la diversité d’opinion exis-tent. La démocratie, en tantque valeur humaine, est unélément incontournable dansl’œuvre de rénovation et de réforme, mais aussi dansla bataille de changement. Nous souhaitons que nosdifférences, ainsi que la diversité de nos obédiencesnous mènent vers des orientations favorables à notrenation et non point dans l’arène des hostilités et del’animosité ou de tout ce qui est de nature à affaiblirnos capacités de défense et la force de notre pays, età faire de nous une proie facile pour nos détracteurs,à l’instar de ce qui se passe dans d’autres pays. Encette journée hautement symbolique, j’appelle l’en-semble du peuple algérien, à leur tête les jeunes, às’unir autour des constantes de la nation et à fairepreuve de vigilance et de prudence, à travers des ac-tions constructives favorables à la consécration dudéveloppement global à la faveur de l’État de droit.Alors que nos concitoyens n’avaient pas encoreinhumé les chouhada qui ont péri dans le crash d’unavion militaire près d’Oum El-Bouaghi, des déclara-tions irréfléchies de certaines hautes personnalitéspubliques, relayées par des commentaires de tousbords, ont donné matière, aux médias nationaux etétrangers, à des commentaires et à des supputationsattentatoires à l’unité de l’Armée nationale populaire.Les adversaires, occultes et déclarés, exploitent cettesituation préjudiciable pour tenter d’imposer la thèsedu conflit interne au sein de l’Armée nationale po-pulaire en présentant le Département du renseigne-ment et de la sécurité (DRS) comme une structureagissant en violation des règles qui régissent ses mis-sions et attributions. Cette perception des réalités dé-nuée d’objectivité impose, à tous les responsables,un effort urgent et efficient pour qu’il soit immédia-tement mis fin à cet état de fait. Nul n’est en droit,quelles que soient ses responsabilités, de se placer oude mettre ses activités et déclarations au-dessus desdispositions de la Constitution et des lois de la Ré-publique. Nul n’est en droit d’attenter aux fonde-ments de l’édifice républicain ni aux acquis. Nuln’est en droit de régler ses comptes personnels avecles autres au détriment des intérêts suprêmes de lanation tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.L’heure n’est plus à l’insulte ni à l’invective.Concentrons-nous sur ce qu’il y a de mieux pournotre nation. Le Département du renseignement et dela sécurité doit continuer à exécuter ses missions etattributions que lui confère la loi. Partie intégrantede l’Armée nationale populaire, ce département ac-complit ses missions dans le cadre de la loi et confor-mément aux textes régissant ses activités. Cesquelques rappels ont pour objectif de réaffirmer clai-rement que, contrairement aux allégations et aux spé-culations rapportées par voie de presse préjudiciablesà la stabilité de l’État et de l’Armée nationale popu-laire, le Département du renseignement et de la sé-curité reste pleinement mobilisé pour la bonneexécution des missions qui lui incombent, à l’instardes autres composantes de l’Armée nationale popu-laire. Compte tenu des me-naces tangibles qui pèsentprésentement sur l’Algérie, auregard des situations sécuri-taires actuelles à ses frontières, je demande à tous les respon-sables concernés de prendretoutes les mesures requises,afin de rétablir la bonne me-sure de concertation et de sainecoopération à tous les niveaux,et de faire en sorte que chaqueresponsable et chaque structureagissent conformément auxdispositions réglementaires quirégissent leurs activités, dansl’intérêt suprême du pays. De-puis les succès remportéscontre le fléau terroriste, l’Ar-mée nationale populaire et lesservices de sécurité restent etresteront toujours la cible deforces hostiles et des États quiles encouragent à affaiblir lerempart patriotique qu’ilsconstituent face aux desseins hostiles visant l’Algérieet son peuple. Cette forme de déstabilisation vise, au- jourd’hui, à créer des distorsions et à paralyser lesactivités de défense et de sécurité nationales. Ellevise, surtout, l’Armée nationale populaire et, au-delà,l’État national. Les conflits fictifs fomentés entre lesstructures de l’Armée nationale populaire relèventd’un processus de déstabilisation bien élaboré partous ceux que le poids de l’Algérie et son rôle dansla région dérangent. Ce processus peut, malheureu-sement, être favorisé par le comportement irrespon-sable des uns et le manque de maturité des autres,sous l’influence des différents volets de la guerre mé-diatique menée présentement contre l’Algérie, la pré-sidence de la République, l’Armée nationalepopulaire et le Département du renseignement de lasécurité. Face à ce danger qui est perceptible, l’en-semble des responsables doivent mobiliser leurconscience patriotique et réduire toutes les formes detension qui viendraient à sur-venir entre eux. Il y va del’avenir de l’État, de sa dé-fense et de sa sécurité. Lecontexte politique et socialdans lequel nous évoluons àl’approche de l’élection prési-dentielle, marqué par laconfusion qui a gagné lesscènes politique et média-tique, et suscité l’appréhen-sion des citoyens sous l’effetdes manœuvres de désinfor-mation internes et externes,arguant de l’existence suppo-sée, entre les hautes institu-tions du pays, de conflits auxconséquences redoutables surla sécurité et la stabilité,m’oblige à exprimer ce qu’ilme revient de dire afin de ré-tablir les choses dans leur juste perspective. Le peu-ple algérien a réussi, grâce à son courage et à sessacrifices, à éviter de justesse l’anéantissement de lanation, but recherché par le fléau terroriste qui a gé-néré d’incommensurables pertes en vies humaines.La nation, grâce à son engagement patriotique, apu retrouver ses valeurs ancestrales de résistancecontre toutes les formes d’oppression et à imposerles valeurs communes de paix et de réconciliation na-tionale, partagées par l’immense majorité des Algé-riens. Nous sommes tous, en tant que citoyens, res-ponsables de la préservation de ces acquis qui ont,par la grâce d’Allah le Tout-Puissant, permis à l’Al-gérie de dépasser la phase critique et de s’engagerdans la bataille du développement créateur d’emploi,de croissance et de richesse. Nous sommes tous im-pliqués, chacun en fonctionde ses responsabilités, dans lecombat pour la consolidationde ces acquis et pour le ren-forcement des capacités de lanation. Il est tout à fait clairque l’Algérie, qui a retrouvéses capacités et sa place dansle concert des nations, conti-nue de déranger, tout commeelle a dérangé, hier, par soncombat libérateur qui a triom-phé, grâce à Dieu, puis grâceau sacrifice suprême consentipar nos valeureux martyrs, àl’abnégation de glorieuxmoudjahidine de l’Armée delibération nationale et la dé-termination de tout un peuple.Aujourd’hui, certains sem-blent avoir choisi d’emprun-ter des chemins sinueux, enoubliant le devoir patriotiqueà l’égard de la patrie, qui de-meure l’un des préceptes de laRévolution de Novembre.Face à ces nouveaux dangers,générés par la division, la rivalité entre des visionsantagoniques, la fitna générée par des divergencesd’opinions, nous devons, tous ensemble, en tant quecitoyens, retrouver l’esprit patriotique vital, pour em-pêcher toute atteinte à la stabilité de la nation. Lespositions affichées par les uns et les autres peuvents’inscrire dans le cadre de la liberté d’expression,consacrée par la Constitution. Mais quand ces opi-nions, dont certaines sont inspirées par des vecteurshostiles à l’Algérie, tentent de créer des confusionset de développer des thèses subversives sur l’exis-tence de conflits entre des institutions de la Répu-blique, tous les citoyens doivent prendre consciencedu danger de déstabilisation véhiculé par de telles dé-marches qui relèvent de l’opération d’intoxication etde manipulation des faits. Comme tous les citoyenspeuvent le constater, à travers la lecture et le suivides informations, des efforts soutenus et multiformessont déployés pour créer laconfusion et générer la peur,ressasser la thèse des soi-di-sant conflits entre les institu-tions constitutionnelles, entrela présidence de la Répu-blique et d’autres institutions,au sein du ministère de la Dé-fense nationale et entre descomposantes de l’Armée na-tionale populaire. L’objectif visé est d’affaiblir l’Algériequi, grâce précisément à la co-hésion existant entre ses diffé-rentes institutions, a réussi àconsolider l’État en proie aufléau terroriste et à rétablir lapaix et la stabilité sans les-quelles aucun développementn’est possible. Je demande, envertu de mes pouvoirs de Pré-sident de la République, ministre de la Défense na-tionale et chef suprême des Forces armées, à tous lescitoyens de prendre conscience des véritables enjeuxqui se cachent derrière les opinions et les commen-taires, faits au nom de la liberté d’expression, maisqui visent, en réalité, des objectifs autrement plussournois, ciblant la stabilité et l’affaiblissement dusystème de défense et de sécurité nationales. Les ci-toyens doivent savoir que l’appareil de sécurité na-tionale, au sujet duquel des commentaires de tousgenres et provenances sont émis, est régi par destextes réglementaires qui définissent clairement sesmissions et attributions, tant au niveau de l’Étatqu’au sein du ministère de la Défense nationale.Dans la pratique en vigueur dans tous les pays, il estprocédé, quand le besoin l’exige, à des restructura-tions adaptées. C’est dans cet esprit que j’ai décidé,en 2006, une structuration de l’appareil de sécuriténationale. Les structurations mises en œuvre dansd’autres pays ne donnent lieu à aucun commentairealarmiste et subjectif. En Algérie, certains, par leurlecture subjective et malintentionnée des faits, veu-lent présenter de telles structurations comme lapreuve de l’existence d’une crise au sein de l’État oudu ministère de la Défense nationale. Je demande àtous les citoyens et, particulièrement, aux citoyensqui occupent des fonctions au sein de l’État, au ni-veau civil ou militaire, de prendre conscience des en- jeux et d’agir, chacun dans sa position, pour laconsolidation de la stabilité et de la paix qui sont lebien commun de tous les Algériens. Les citoyens quiont l’honneur de servir le peuple, grâce aux fonctionsqu’ils occupent, se doivent de se hisser au niveau deresponsabilité qu’impose la défense de l’intérêt gé-néral. C’est le devoir qui l’impose, en cette périodequi doit permettre aux Algériens d’exprimer leur vo-lonté en toute souveraineté. Comme j’ai eu à le sou-ligner, précédemment, nul n’est en droit, quelles quesoient ses responsabilités, de s’en prendre aux insti-tutions constitutionnelles du pays qui ne font qu’ac-complir leur devoir au servicede la nation. Alors que nous al-lons vers un important rendez-vous, à savoir l’électionprésidentielle du 17 avril pro-chain qui constitue une nou-velle étape censée permettre àl’Algérie de consolider ses ac-quis dans tous les domaines,qu’il s’agisse de l’État dedroit, du renforcement de lapratique démocratique, du res-pect des droits de l’homme oude la justice sociale et du dé-veloppement économique, àtravers l’ensemble du territoirenational, les responsabilitésqui sont les miennes ne sau-raient m’autoriser à conclurecette déclaration sans m’adres-ser à l’ensemble du peuple al-gérien qui s’apprête à choisirson Président parmi les candi-dats en lice. Je tiens à lui diretoute ma confiance en sa ma-turité, sa clairvoyance et en la justesse du choix qui sera lesien. J’appelle toutes les parties concernées par laprochaine élection présidentielle, à savoir la Com-mission nationale d’observation des élections, lesservices concernés de l’Administration publique, lesformations politiques, les organisations de masse, lesorganisations de la société civile, les médias publicset privés, les candidats et les électeurs, à s’élever,chacune selon ce que lui dictent ses obligations etson rôle, au niveau de ce que le sens des responsabi-lités citoyennes dicte en termes de respect délibéréet conscient des devoirs qu’implique une citoyennetéqu’anime l’amour du bien de la patrie et de son peu-ple, pour favoriser le déroulement d’une élection pré-sidentielle durant laquelle prévaudra la civilité. Cescrutin est important en ce sens qu’il constituera uneépreuve qui indiquera le niveau de maturité démo-cratique du peuple algérien tout entier. Il s’agit, enconséquence, d’un défi à relever en assurant le suc-cès de l’opération électorale dans le cadre d’unecompétition loyale et sereine, et de la confrontationde projets de société censés répondre aux attentes lé-gitimes des citoyens, de façon à ce que le vainqueursoit celui que le peuple algérien souverain se choisiracomme Président. Notre objectif est la préservationde ce pays pour les générations actuelles et futures,et le parachèvement de l’édification de l’État où pré-vaudra la pleine citoyenneté, l’État des institutionsdont les responsables s’engagent à respecter, dans lalettre comme dans l’esprit, la Constitution et les loisde la République, et à faire preuve de dévouement etd’abnégation au service du développement et du pro-grès du pays, un État au service exclusif du vaillantpeuple algérien, tout entier, un État où il ne sera pluspermis que perdure l’arbitraire bureaucratique animépar l’esprit de lucre et d’enrichissement illicites auxdépens du citoyen et de l’État, ni de mettre les mis-sions et les moyens humains et matériels des institu-tions au service de clientèles claniques ou d’en user àdes fins égoïstes, partisanes ou sectaires pernicieuses,aux dépens du vaillant peuple algérien qui a toutconsenti pour sa patrie et tant donné, qu’il mérite queses serviteurs fassent, tous, preuve de loyauté à sonégard et veillent jalousement à préserver sa fierté etsa dignité. Ce message s’adresse aux uns et aux autresavec toute la franchise que me dictent la sacralité dela Constitution et la fidélité aux sacrifices des chou-hada. Je m’incline avec déférence à la mémoire deceux qui nous ont précédés, tout en souhaitant à l’Al-gérie davantage de dignité et de fierté.»
APS
CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE NATIONALE DU CHAHID
«Des déclarations irréfléchies decertaines hautes personnalitéspubliques, relayées par descommentaires de tous bords, ontdonné matière, aux médiasnationaux et étrangers, à descommentaires et à dessupputations attentatoires àl’unité de l’Armée nationalepopulaire. Les adversaires,occultes et déclarés, exploitentcette situation préjudiciable pour tenter d’imposer la thèse duconflit interne au sein de l’Arméenationale populaire en présentantle Département durenseignement et de la sécurité(DRS) comme une structureagissant en violation des règlesqui régissent ses missions etattributions.»«J’appelle toutes les partiesconcernées par la prochaineélection présidentielle, à savoir laCommission nationaled’observation des élections, lesservices concernés del’Administration publique, lesformations politiques, lesorganisations de masse, lesorganisations de la société civile,les médias publics et privés, lescandidats et les électeurs, às’élever, chacune selon ce que luidictent ses obligations et sonrôle, au niveau de ce que le sensdes responsabilités citoyennesdicte en termes de respectdélibéré et conscient des devoirsqu’implique une citoyennetéqu’anime l’amour du bien de lapatrie et de son peuple.»«Je demande, en vertu de mespouvoirs de Président de laRépublique, ministre de laDéfense nationale et chef suprême des Forces armées, àtous les citoyens de prendreconscience des véritables enjeuxqui se cachent derrière lesopinions et les commentaires,faits au nom de la libertéd’expression, mais qui visent, enréalité, des objectifs autrementplus sournois, ciblant la stabilitéet l’affaiblissement du systèmede défense et de sécuriténationales.»
DANS UNE DÉCLARATION LUE EN SON NOM PAR LE MINISTRE DES MOUDJAHIDINE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE :
«Une occasion pour exprimer notre gratitude aux millions de chouhada»
 Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a rendu publique, une déclaration à l’occasion de la célébration de la Journée nationale du chahid, lueen son nom par le ministre des Moudjahidine, Mohamed-Cherif Abbas. Voici la traduction APS du texte intégral
:

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->