Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Identité comptable Krugman-Obstfeld

Identité comptable Krugman-Obstfeld

Ratings: (0)|Views: 702 |Likes:
Published by Gu Si Fang

More info:

Published by: Gu Si Fang on Oct 11, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/19/2013

pdf

text

original

 
354
Ch.
13
La
comptabilité
nationale
et
la
balance
despaiements
oudeservices.slors,lespaiementsdetransfert,tout
comme
lesallocationsdecuritésociale,
de
chômageoudesubsistance,nefontpaspartiedespensespubliquesdanslacomptabiliténationale.Cespenses
de
l'Etat
représententaujourd'hui20%duPNBaméricain,
et
cepourcentage
n'a
pasbeaucoupaugmentédepuislafindesannées50.(Lavaleurdeceposte
en
1959parexempleétaitaussi
d'environ
20%).En1929,
par
contre,lesachats
de
l'Etat
nereprésentaientque8,5%
duPNB
auxEtats-Unis.
13.3
L'identité
du
revenunationaldansune
économie
fermée
Dansuneéconomiefermée,lasubdivisionduPNBenconsommation,investissementetachatsde
l'Etat
estexhaustive.
N'importe
quelbienouservicefinalqui
n'est
pasacquis
par
unnageou
parl'Etat
doitêtreutilisépar
une
entreprise
pour
produiredenouveauxéquipements,denouvellesinstallationsou
pour
constituerdesstocks.Qu'arrive-t-ilauxbiensdeconsommationquinepeuventêtrevendusimdiatementauxconsommateurs
ou
au
gouvernement?
Lesfirmes(peut-êtrecontreleurvolonté)vontaugmenter
d'autant
leursstocksexistants,
et
donclesinvestissements.Notreraisonnementmène
à
uneidentifondamentaledanslecadre
d'une
économiefermée.SoitYcorrespondantauPNB,
C
àlaconsommation,
l
àl'investissementetGauxachatsdel'Etat.Puisquetoutelaproductiondansuneéconomieferméedoitêtreconsommée,investieouachetée
par
l'Etat,
nouspourrons
écrire:
Y=C+I+G.
Cetterelationestbienuneidenti
car
C,
l,
Gsontdéfinisdefonàce
quel'égali
desdeuxmembressoittoujoursassurée
2.
Ilestimportantdenepasconfondredesidentis,quisontassurées
par
finition,aveclesconditions
d'équilibre
quitraduisent
l'égalité
entrel'offre
et
lademandedemarc.Lesconditionsd'équilibrenesontrempliesquelorsqueprixetquantisont
à
leurniveaud'équilibre.
Tableau
13.1
LerevenunationaldeAgraria,uneéconomiefermée(boisseauxdeblé)
PNB
(production
totale)
=
consommation
+
investissement
+
dépensespubliques
10065
+
25
+
10
13.3.1Le
casd'uneéconomieferméeimaginaire
Le
tableau13.1montrelacomptabilinationale
d'une
économieimaginaireferméeaurestedumonde,Agraria.Agrarianeproduit
qu'un
seulbien,
du
blé.
Chaque
citoyen
2
SiYreprésente
le
PNNaulieuduPNB,l'identiest
conservée
sil'investissementestdéfinientant
qu'investissementnet,
c'est-à-direl'investissementmoinsladépréciation.
 
73.3
L'identité
du
revenunationaldansuneéconomiefermée355
d'Agrariaestunconsommateurdeblémais
il
estaussifermieretpeutdoncêtreconsidérécommeunefirme.Lesfermiersinvestissentenmettantdecôtéunepartiedesrécoltesannuellespourlessemaillesdel'annéesuivante.L'Etats'approprieaussiunepartiedescoltesafindenourrirsesares.
D'une
coltetotaleannuellede100boisseauxdeblé,
65
sontconsommésl'aneencoursparlescivils,
25
sontstockéspourêtreutilisésàl'avenircommesemence,et10serventànourrirl'arméependantl'ane.
13.3.2
Implications
pourl'épargne
nationale
Mêmeàcesimpleniveau,l'identitéduPNBdrainebeaucoupd'implicationsimportantes.Afindepouvoirexpliquerunedesprincipales,définissonsleconcept
d'épargnenationale:
l'épargnenationaleestlapartdelaproductionYquin'estutilisée
ni
pourlaconsommationdesnages,
C,
ni
pourlaconsommationdel'Etat,
G.
3
Dansuneéconomiefermée,l'épargnenationaleesttoujourségale
à
l'investissement.
Cecinousmontrequel'économieglobale
ne
peutaccroîtresarichesse
qu'en
accumulantdunouveaucapital.Soit
8,
l'
épargne
n a ~ i o n a l e
(8
pourl'anglaisSaving).Notredéfinitionde
8
nousenseigne
que:
8=Y
-
C-G.
Commel'identitéduPNB,
Y
=
C
+
l
+
G,
peutaussis'écrire
l
=
Y
-
C-
G,
alors:
8=1
etl'épargnenationaledoitdoncêtreégaleàl'investissementenéconomiefermée.Sivousretournezautableau13.1,vousverrezquel'épargneetl'investissementsontbienégauxdansl'économieimaginaired'Agraria.Laconsommationcourantedebléparlesecteurprivéetl'Etatestde
65
+
10
=
75
boisseaux.Les
25
boisseauxinvestisparlesfermiersreprésententenfaitl'épargnedecetteéconomie.Lefaitqupargneetinvestissementsoientégauxpeutsemblersurprenantdufaitquelesnagespeuventépargner,maisqueselonlesglesdelacomptabilinationale,ilsnepeuventinvestir(exceptionfaitedespropriétésimmobilièreshabiesparleurproprepropriétaire).L'explicationfondamentaleàl'égalitéentreépargneetinvestissementrésidedansletermeS;eneffet,Sestlasommede
toutes
lesdécisionsd'épargne,qu'ellesviennentdesménages,desfirmesoudel'Etat.Supposezqu'unménagediminuesaconsommationde100$afind'acheteruneobligationd'Etat.L'Etatutilisealorsces100$pouracheterdelapeintureafinderafrchirlescolonnesdelaMaisonBlanche.Danscecas,
ni
l'investissement,
ni
l'épargne
nationale
nechangent:l'accroissementde100$del'épargnedesnagesestexactementcompenparuneaugmentationdespensesd'Etatde100$(c'est-direunediminutionde100$dansl'épargne
publique).
Supposonsmaintenantquelememénageutilisecetteépargnepouracheteruneobligationnouvellementémiseparl'entrepriseIBM,etcepourlavaleur
3
Lacomptabilinationaleaméricainesupposequelesachatsdel'Etatnesontpasutilispourélargirlestockdecapitaldupays.Noussuivonscetteconventiondansnotrecalculdel'épargnenationaleenretirant
tous
lesachatspublicsdelaproductionpourcalculerl'épargnenationale.Lacomptabiliténationaledelaplupartdesautrespaysdistinguelaconsommationpubliquedel'investissementpublic(parexemple,lesinvestissementsfaitspardesentreprisesnationalisées)etincluent
ce
derniercommepartiel'épargnenationale.Leschiffresdel'investissementpublicincluentsouventtoutefoislesachatsd'équipementsmilitaires.
 
356
Ch.
13
La
comptabilité
nationale
et
la
balance
despaiements
de
100$.
IBM,
de
son
,utilise
cet
argent
pour
acheterlesbriquescessairesàlaconstruction
d'un
nouvelimmeuble.
Dansce
cas,
l'épargne
nationaleetl'investissement
s'accroissent
tous
deuxde
100$.
Le
ménageaccroîtlesdisponibilis
d'IBM
de
100$,
et
ces100$sontutilisés
par
lafirme
pour
augmenter
lestockd'installations
et
d'équipements,
quipeuventservirà
la
productionfuture.
Qu'est
-cequiarriveà
l'épargne
nationaleS
lorsqu'un
ménage
épargne
en
achetantuneparcelle
de
terrain
dans
le
pays?
L'épargne
nationalen'auglnente-t-ellepassansaccroissementcorrespondantdes
investissements?
La
ponseàcettequestionest
en
réalité:
«pasforcément».
Quand
un
ménage
augmentesonépargne
pour
acheterune
terre,le
ménage
quivendcetteterre
peut
diminuer
d'autant
sa
propre
épargne;
en
vendantunepartie
de
sesavoirs,il
peut
consommer
plus.
L'épargne
globale,S,nechangeraitalorspas.
Dans
une
économie
fermée,
l'épargne,
en
tantqu'agrégat,
ne
peut
semanifester
qu'en
élargissantlestock
de
capital.
13.4
La
comptabilinationaledansuneéconomieouverte
Danscettesection,nousétendonslesystème
de
comptabiliténationaleauxéconomiesouvertes.
Dans
une
économie
ouverte,
l'identité
durevenunationaldoitêtremodifiée
car
certainsbiensdomestiquessontexportésà
l'étranger
tandis
que
certainsrevenusdomestiquessontdépensés
pour
importerdesproduitsétrangers.
La
principaleleçondecettesectionconcernelarelationexistantentre
l'épargne
nationale,l'investissement,
et
lesquilibresdeséchanges.
Nous
allonsvoirque,dansdeséconomiesouvertes,
l'épargneet
l'investissementnesontpascessairementégaux,
comme
ilslesont
en
économie
fermée.Ceci
est
dûaufait
suivant:
les
pays
peuventépargner
en
exportantplus
qu'ils
n'importent,
et
ilspeuventpargner-
c'est
-à-direréduire
leur
richesse-
en
exportantmoins
qu'ils
n'importent.
73.4.
7
L'identidurevenunational
en
économieouverte
Nousavonsri
l'identité
durevenunationaldansune
économie
fermée
en
supposant
que
touteslesproductionsétaient
consomméesou
investies
par
lescitoyensdupays
ou
acquises
par
son
gouvernement.
Lorsque
le
commerce
extérieur
est
possible,certainsproduits
peuvent
êtreacquis
par
desétrangers
et
certainesdépensesinrieurespeuventporter
sur
desbiens
ou
servicesproduitsàl'étranger.L'identitédu
PNB
dansleséconomiesouvertesmontre
comment
lerevenunational
qu'un
pays
gagne
en
vendantsesbiensetsesservices
est
partientrelesventesàdesagent
économiques
domestiques
et
desventesàdesagentséconomiquesétrangers.Puisquelessidents
d'une
économie
ouverte
peuventconsacrer
unepartie
de
leursrevenusàacquérirdesimportations,soitdesbiens
et
desservicesachesàl'étranger,
il
n'
yaque
la
partiedeleurspenses
non
consacesàdesimportationsquiferapartie
duPNB
national.
La
valeurdesimportations,notée
lM,
doitdoncêtreretiedespensesnationalestotales,
C
+
1
+
G,
afin
d'obtenir
lapart
de
pensesinrieuresquirelerevenunationalintérieur.
Les
importationsaméliorentle
PNB
des
pays
étrangersmaispasdirectementlePNBinrieur.
De
me,lesbiensetservicesvendusà
l'étranger
constituentlesexportationsdupays.
Les
exportations,notées
EX,
représententlemontantquelesachatsdesrésidentsétrangersajoutentaurevenunational
de
l'économie
considérée.

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Imad Imado liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->