Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
6Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Cahiers Arbitrage 2007 2 (Cas La Ti No America Ins)

Cahiers Arbitrage 2007 2 (Cas La Ti No America Ins)

Ratings:

5.0

(1)
|Views: 834 |Likes:
Published by Diesein

More info:

Published by: Diesein on Oct 12, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/17/2012

pdf

text

original

 
LES CAHIERSDEL’ARBITRAGE
N
o
2007 / 2
Série dirigée par
Alexis Mourre
Cabinet Castaldi Mourre & Partners
G
azette
du
Palais
EN LIGNE SUR TRI-HEBDOMADAIRE
VENDREDI 13 AU MARDI 17 JUILLET 2007 127
e
ane N
os
194 à 198
 J
OURNAL 
S
PÉCIAL DES
S
OCIÉTÉS
FRANÇAISES PAR ACTIONS
www.gazette-du-palais.com
CETTEPUBLICATIONCOMPORTE3 CAHIERS :CAHIER 1
RE´DACTIONNEL
P. 1 à 64 DIRECTION ET RE´DACTION : 12, PLACE DAUPHINE 75001 PARIS TE´L. 01 42 34 57 27 FAX : 01 46 33 21 17 E-MAIL : redaction@gazette-du-palais.comCAHIER 2
ANNONCES LE´GALES DU JOURNAL SPE´CIAL DES SOCIE´TE´S
[LE NOMBRE DE PAGES FIGURE DANS LE SOMMAIRE DU CAHIER 3] 8, RUE SAINT-AUGUSTIN 75080 PARIS CEDEX 02
INSERTIONS :
TE´L. 01 47 03 10 10 FAX 01 47 03 99 00 ET 01 47 03 99 11 / 
FORMALITE´S :
TE´L. 01 47 03 10 10 FAX 01 47 03 99 55 / 
SERVEUR INTERNET JSS
: http ://www.jss.frCAHIER 3
ANNONCESLE´GALESDELAGAZETTEDUPALAIS
[LE NOMBRE DE PAGES FIGURE AU SOMMAIRE DE CE CAHIER]
ADMINISTRATION :3,BDDUPALAIS75180PARISCEDEX04
STANDARD :
0144320150
DIFFUSION :
TE´L. 01 44 32 01 58, 59, 60 OU 66 FAX 01 44 32 01 61 / 
INSERTIONS :
TE´L. 01 44 32 01 50 FAX 01 40 46 03 47
FORMALITE´S :
TE´L. 01 44 32 01 70 FAX 01 43 54 79 17
 
LES CAHIERS DE L’ARBITRAGEN
o
2007 / 2Série dirigée par Alexis MourreCabinet Castaldi Mourre & Partners
Comité de rédaction : Ibrahim Fadlallah,Emmanuel Jolivet, Serge Lazareff, Alexis Mourre,Géraud de la Pradelle, Priscille Pedone, Christophe Seraglini
 A` LA MÉMOIRE DU JUGE KEBA MBAYE 
Avant-propos
DE LA PAROLE DONNÉE...
3
par Serge Lazareff
Doctrine
LA RÉSOLUTION, PAR L’ARBITRAGE, DES CONFLITS ENTRE L’ADMINISTRATIONPUBLIQUE ET LES ENTREPRISES PRIVÉES EN DROIT BRÉSILIEN
6
par Arnoldo Wald
ARBITRAGE ET DROIT PRIVÉ EUROPÉEN : CRITIQUE D’UNE INCURSION
17
par Michael Schöll
LA PROTECTION DE LA PARTIE FAIBLE EN ARBITRAGE
22
par Klaus Sachs
COMPÉTENCE-COMPÉTENCE À LA MEXICAINE ET À L’AMÉRICAINE :UNE ÉVOLUTION DOUTEUSE
27
par Francisco González de Cossío
Chronique
de jurisprudence
en matière d’arbitrage sportif
31
par Andrea Pinna et Antonio Rigozzi
Sommaires
de jurisprudence
des cours et tribunaux
41
par Alexis Mourre et Priscille Pedone
Panoramas
de jurisprudences
étrangères
45
PANORAMA DE JURISPRUDENCE AMÉRICAINE,
par E´ric Ordway et BertrandDerains
PANORAMA DE JURISPRUDENCE LATINO-AMÉRICAINE,
par FernandoMantilla-Serrano et Eduardo Silva Romero
PANORAMA DE JURISPRUDENCEALLEMANDE,
par Valéry Denoix de Saint Marc
PANORAMA DE JURISPRUDENCEITALIENNE,
par Tiziana Tampieri
PANORAMA DE JURISPRUDENCE NÉERLANDAISE,
par Arnaud Ingen-Housz
Brèves
COLLOQUES − PUBLICATIONS
60
     S     P     E     ´     C     I     A     L     A     R     B     I     T     R     A     G     E
     S     O     M     M     A     I     R     E
2
GAZETTE DU PALAIS VENDREDI 13 AU MARDI 17 JUILLET 2007
 
De la parole donnée...L
orsque les parties conviennent d’avoir recours à l’arbitrage, elles s’engagent à exécuter la sen-tence à intervenir.La plupart, sinon tous les règlements d’arbitrage institutionnel, consacrent le principe selon lequel
« toute sentence arbitrale revêt un caractère obligatoire pour les parties »
(
1
) ; la sentence est
« final and binding »
(
2
). La clause d’arbitrage type de la CCI précise que la sentence règle défi-nitivement le différend.Dès lors, les recours et procédés portant atteinte à l’exécution de la sentence apparaissent commeétant
« théoriquement inadmissibles »
(
3
), sauf évidemment si un recours en annulation est juri-diquement fondé et n’a pas pour seul objectif de retarder l’exécution.Dans l’arbitrage
ad hoc 
, les parties disposent évidemment d’une plus grande liberté procédurale,mais le NCPC dispose en son article 1476 que :
« La sentence arbitrale a, dès qu’elle est rendue,l’autorité de la chose jugée relativement à la contestation qu’elle tranche »
.Or, la judiciarisation de l’arbitrage, conséquence du non-respect de la parole donnée, conduit deplus en plus à remettre en cause la procédure arbitrale à laquelle les parties ont pourtant libre-ment consenti. Ainsi que l’avait présagé à juste titre Jean-Denis Bredin dès 1962, à l’heure où s’organisait l’arbi-trage international français, le véritable danger pour l’efficacité de l’arbitrage est la multiplicationdes recours en annulation qu’il qualifiait déjà à l’époque de
« grand péril qui menace la France »
(
4
).En France, les magistrats, fortement au soutien de l’arbitrage, ont de plus en plus tendance à sanc-tionner ces reniements et n’hésitent plus à en faire payer les conséquences aux plaideurs quiencombrent la justice, déjà surchargée, avec des recours souvent futiles.Pendant longtemps, les tribunaux étatiques, après avoir refusé d’accorder des dommages et inté-rêts pour abus dans l’exercice de recours en annulation (
5
), se sont contentés de montants sou-vent symboliques. C’est ainsi que l’indemnisation des frais irrépétibles au titre de l’article 700 duNCPC a connu une évolution substantielle. Il y a encore vingt ans, la Cour d’appel de Paris accor-dait hardiment 5.000 F !Depuis 1998, les chiffres sont plus réalistes. Ainsi, la Cour n’hésite plus à accorder des sommesconséquentes (sous réserve qu’elles soient demandées) pour sanctionner les recours abusifs. Dansune affaire récente (
6
), 200.000
de dommages et intérêts ont été accordés à la partie défenderesseau recours.Ce qui est notable dans cette décision n’est pas tant le montant de la somme allouée qui se justifieau regard des dommages subis (honoraires et frais divers, perte de temps) mais, ainsi que l’a sou-ligné Hervé Lécuyer, le fait qu’il ne s’agit plus pour la Cour d’accorder une réparation du préju-dice mais plutôt d’infliger une véritable sanction à la partie ayant agi sans fondement réel (
7
).
(1) Article 28.6 du règlement d’arbitrage de la CCI.(2) Article 36 du règlement d’arbitrage de la Chambre de commerce de Stockholm ; article 27 du règlement d’arbitrage de l’AAA ; article 24 du règle-ment CEPANI ; article 26-9 de la LCIA Arbitration Rules ; article 32 du règlement d’arbitrage de la CNUDCI, etc.(3) J.-D. Bredin, La paralysie des sentences arbitrales étrangères par l’abus des voies de recours, JDI, 1962, p. 650.(4) J.-D. Bredin, op. cit., p. 638.(5) M.-E. Boursier, note sous C. Paris, 12 septembre 2002, Rev. arb. 2003, p. 185.(6) C. Paris (1
re
ch. C), 6 mai 2004, SARL Carthago Films c/ SARL Babel Productions, Rev. arb. 2006, n
o
3 ; H. Lécuyer, Exercice abusif des voies derecours contre les sentences arbitrales : de quelques manifestations de l’ire du juge judiciaire, Rev. arb. 2006, n
o
3, p. 586 et 587.(7) H. Lécuyer, Exercice abusif des voies de recours contre les sentences arbitrales : de quelques manifestations de l’ire du juge judiciaire, Rev. arb.2006, n
o
3, p. 586.
     L     E     B     L     O     C   -     N     O     T     E     S
VENDREDI 13 AU MARDI 17 JUILLET 2007 GAZETTE DU PALAIS
3
G4261
     S     P      É     C     I     A     L     A     R     B     I     T     R     A     G     E

Activity (6)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Kamel Elshandidy liked this
Ionuţ Militaru liked this
Mista Lavista liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->