Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
0Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
1996_Binder1

1996_Binder1

Ratings: (0)|Views: 8|Likes:
Published by PDF Journal

More info:

Published by: PDF Journal on Feb 26, 2014
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/26/2014

pdf

text

original

 
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2567 PRIX 20 DA
www.lebuteur.com
Hannachi veut prolongerMekkaoui, Asselah et Madi
JSK MCA
Mekkaoui
«Je suis d’accordpour rester»
 Asselah
«Je privilégiela stabilité»
Madi
«Pourquoi aller ailleurs, alors que je suis bien à la JSK ?»
MERCREDI 26 FÉVRIER 2014
Bouali de retour
aujourd’hui
Doukha
«On protestecontre l’indifférence des dirigeants»
Bouslimani
«C’est Laïb qui manipule les joueurscontre moi !»
«J’ai annoncéma démission sousl’effet de la colère»
«J’ai été très affectécar un proche du clubqui s’est mal comportéavec moi»
Kaci-Saïd
«Ce n’est pasle momentde le lâcher !»
 Algérie-Slovénie : Halilhodzic dévoile les 28 joueurs convoqués
Belfodil écarté, Boudebouz
toujours ignoré
Fin de saisonpour Aoudia
Bentaleb et Ferhat,
les nouveautés
Le duo Henkouche-Yahientame sa mission
«1
er
objectif : redonnerconfiance au groupe»
CRBUSMH
Charef et les joueurs en grève
USMA
R. Haddad
«Aucun joueur ne sera libéré»
Boumella
«Il a toutenotreconfiance»
Equipe nationale
 
Équipe nationale
Coup de balai
N° 2567
 www.lebuteur.com
Mercredi 26 février 2014
02
L’ 
assemblée générale ordinaire dela Ligue de football professionnels’est tenue hier à l’hôtel Hilton Alger. Présidée par le présidenten exercice, Mahfoud Kerbadj, elle avaitpour unique ordre du jour l’adoption dubilan moral et financier de l’année passée.Cependant, les présidents de club, à traversun point d’ordre, ont demandé et obtenu laconvocation d’une assemblée générale ex-traordinaire dont l’unique point à l’ordre du jour sera la révision des statuts de la Ligue.
Les bilans sont passés comme deux lettres à la poste
En effet, le bilan a été lu, exposé et ap-prouvé sans aucun problème. En fait, toutle monde savait qu’il passerait telle une let-tre à la poste. Puisque cela avait été le caslors d’exercices plus compliqués, pourquoien serait-il autrement pour l’année 2013 oùil n’y a pas eu de problèmes de gestion ?De plus, les exposés techniques ne sont pastrop la tasse de thé des présidents. Commel’a honnêtement reconnu Abdelkrim Me-douar au cours de son intervention, la lec-ture du bilan n’a intéressé personne. Si lesprésidents des clubs des Ligues 1 et 2 ontété nombreux à s’être déplacés pour cetteassemblée générale ordinaire, c’était pourautre chose.
Les présidents de club s’étaientréunis pour décider de la nécessitéde réviser les textes
En effet, avant que ne débutent les travauxde l’assemblée générale ordinaire de la LFP,ils s’étaient rencontrés entre eux afin dediscuter les résultats de la réunion entre leministre de la Jeunesse et des Sports et cer-tains d’entre eux, à l’issue de laquelle unecommission mixte permanente a été déga-gée afin d’effectuer des réunions men-suelles pour parler des problèmes de foot-ball. Il a été décidé, au cours de cetterencontre entre présidents, d’introduire unedemande afin de convoquer une assembléegénérale extraordinaire destinée à réviserles statuts de la Ligue de manière à lui oc-troyer plus de prérogatives et de pouvoirs.
Redjradj a présenté la requête au nom de ses pairs
 A cet effet, alors que les exposés concer-nant le bilan financier n’étaient pas encoreterminés, Medouar a demandé un pointd’ordre : il a informé le président que lesprésidents des clubs des Ligues 1 et 2avaient une requête à formuler avant lapoursuite des travaux. Rachid Redjradj, di-recteur général de la JSMB, a exposé la re-quête à Kerbadj au nom de ses pairs,demandant à ce que l’assemblée généraleextraordinaire ait lieu dans une quinzainede jours.
«Nous vous demandons de la convoquer en vertu de l’article 3 des sta- tuts. Si vous ne le faites pas, nous le ferons par le vote des deux tiers de la composante de l’assemblée générale» 
, a-t-il déclaré.
Kerbadj : «S’il y en a qui veulentque je parte tout de suite, je le ferai sans problème»
 Après l’adoption du bilan à l’unanimité desprésents, Kerbadj a pris la parole. Aprèsavoir donné son accord pour la convocationd’une assemblée générale extraordinairedans quinze jours, avec la révision des sta-tuts comme unique point à l’ordre du jour,il s’est dit prêt à renoncer de suite à sesfonctions de président de la LFP si un mem-bre de l’assemblée parmi les présents vou-lait prendre sa place.
«Beaucoup de choses qui ont été dites et des critiques ont été for- mulées. Certaines d’entre elles m’ont blessé alors que j’ai veillé tout le temps à l’appli- cation stricte de la réglementation. Donc,s’il y a une personne dans cette salle qui souhaiterait que je parte tout de suite et voudrait assumer la charge de président, je me retire sans aucun problème et sans ran- cune» 
, a-t-il déclaré.
Mani Saâda (ESM) : «Ce n’est pasvous le problème, ce sont les textes»
Le premier membre de la Ligue à avoir prisla parole en réponse à la déclaration de Ker-badj a été Mani Saâda, président de l’ESMostaganem.
«Ce n’est pas vous le pro- blème, M. Kerbadj. Le vrai problème ce sont les textes régissant la LFP. Ils limitent votre champ d’action car ils réduisent vos préro- gatives. C’est pour les réviser que nous demandons la tenue d’une assemblée gé- nérale extraordinaire» 
, a-t-il déclaré.
«La Ligue est l’émanation des clubs et vous êtes le représentant des clubs auprès des instances. Quand vous soulevez le pro- blème de l’arbitrage, vous parlez en notre nom à tous car c’est un problème réel dont souffre la majorité des clubs» 
, a-t-il ajouté.
Medouar (ASO) : «L’arbitrageet les droits télé sont gérésen dehors de la Ligue»
Prenant le relais, Medouar (ASO) a abondédans le même sens, assurant que
«même si on enlève Kerbadj et qu’on installe un autre président, ce sera la même chose car les statuts empêchent le président d’avoir la liberté d’agir pour régler les problèmes concrets» 
.
«Il est temps que la Ligue natio- nale ait des statuts à la hauteur de ses am- bitions» 
, a-t-il martelé, soulignant que
«l’élaboration de la loi sur le professionna- lisme a été faite sans consultation des prin- cipaux intéressés, à savoir les présidents de club, et nous en constatons aujourd’hui les conséquences» 
. Il cite pour exemple le faitque
«l’arbitrage, la discipline et les droits télé sont gérés en dehors de la Ligue» 
.
Boumella (MCA) : «La Liguese contente d’énoncer les sanctions et de décréter le huis clos !»
Le président du MC Alger, Boudjemaâ Bou-mella, tout en apportant son soutien à Ker-badj, a relevé plusieurs lacunes dans lagestion de la Ligue de football profession-nel:
«Plutôt que régler les problèmes de terrain, de domiciliation et de niveau de jeu,la Ligue se contente d’énoncer des sanc- tions et de décréter le huis clos ! Ce n’est pas comme ça que nous conce- vons le travail de la Ligue.» 
Et d’expliquer :
«C’est pour- quoi nous estimons que la solution est dans la révision des statuts de manière à ce que la Ligue ait plus de pré- rogatives et n’ait pas les mains liées.» 
Redjradj (JSMB) : «Nousavons des SSPA, pas desSPA, nous exigeons doncun statut particulier»
Rachid Redjradj a voulu êtreconcret dans son interven-tion :
«Le législateur a donné aux sociétés détentrices des actions de club la nomination de sociétés sportives par ac- tions, soit SSPA. Pourquoi pas sociétés par actions (SPA) tout court,comme sont nommées toutes les entre- prises économiques ? Cela démontre que gérer un club ne peut pas se faire comme on gère une entreprise car ce n’est pas lu- cratif. C’est pour cela que nous demandons à ce que les sociétés gérant les clubs aient un statut particulier.» 
 Après avoir entendutous ceux qui ont voulu intervenir, MahfoudKerbadj a levé la séance en donnant ren-dez-vous aux présents dans quinze jourspour l’assemblée générale extraordinaire.En attendant, les membres de la Ligue sontattendus aujourd’hui à l’assemblée généraleordinaire de la FAF.F. A.-S.
Les bilans moral et financier de la LFP adoptés
S’ 
il y a bien un président de clubqui a attiré l’attention des pré-sents à l’assemblée générale or-dinaire de la LFP, c’est bien Abdelmadjid Yahi, patron de l’US Chaouia. Il a livré unvéritable show lorsqu’il a pris la parole,critiquant avec humour le peu de préro-gatives attribuées à la Ligue nationale defootball et les nombreux problèmes quisecouent le football algérien.
«C’est comme si je chaussais du 43 et qu’on me donne du 32 !»
Il a ainsi dénoncé la politique du fait ac-compli pratiquée à l’égard de la Ligue et,par corollaire, des présidents de club.
«On pond des textes dans des salons et on nous les balance. C’est comme si je chaussais du 43 et qu’on me donnais une paire de chaussures de pointure 32 en me disant : ’’Débrouilles-toi avec !’’ Ce n’est pas sérieux ! Les gens qui confec- tionnent les lois du professionnalisme ne connaissent rien au terrain. Ils ont tout fait dans des salons sans connaître les vrais problèmes» 
, a-t-il insisté.
«Le fonctionnement de la LFPn’est pas différent de celuid’une Ligue régionale ou amateur»
Il a défendu Mahfoud Kerbadj,
«un homme aux poings liés par des textes absurdes»
car
«la Ligue du football pro- fessionnel n’a rien de professionnel puisque ses statuts sont ceux d’une Ligue régionale ou amateur» 
.
«Sur un plan pratique, il n’y a rien de différent entre le championnat professionnel et celui des divisions inférieures. C’est pour cela que nous exigeons une réforme des textes afin que la Ligue ait les préroga- tives qui lui permettraient d’exercer plei- nement son rôle. Il ne faut pas qu’elle soit un simple organe d’exécution à la solde d’un pacha» 
, a-t-il plaidé.
«Ça me fait mal de voir un Hannachiobligé de suivre les matchescaché dans un tunnel»
L’une des preuves des dysfonctionne-ments qui secouent le football algérienest, selon lui, l’organisation des matchesdans les stades :
«Des arbitres sont par- fois de connivence avec les délégués pour chasser des dirigeants et même des présidents de club du stade, mais ils lais- sent des énergumènes faire ce que bon leur semble. Le résultat est que des pré- sidents de club sont obligés de se cacher dans les tunnels des vestiaires parce que les tribunes dites officielles sont polluées par des gens consommant de la drogue ou semant la terreur avec des armes blanches. Moi, ça me fait mal de voir un président comme Hannachi, qui a consa- cré toute sa vie au football, suivre un match camouflé dans un tunnel.» 
«L’Algérie est au Mondial, mais il n’y a rien derrière»
Pour lui, la qualification à la Coupe dumonde ne doit pas être l’arbre qui cachela forêt :
«A chaque fois, la FAF nous dit que tout va bien puisque l’Algérie s’est qualifiée au Mondial. Nous en sommes fiers et contents, mais est-ce suffisant ? Les sélections de jeunes ne sont plus parties en Coupe du monde depuis long- temps et cela démontre le drame du football professionnel en Algérie. Ne par- lons pas des clubs qui représentent l’Al- gérie dans les compétitions internationales, obligés de jouer cinq matches par semaine ! Donc, tout n’est pas aussi rose qu’on le prétend.» 
F. A.-S.
Les clubs exigent une AG extraordinairepour réviser les statuts
Kerbadj : «RCA-ESS aura bel et bien lieu jeudi»
En marge des travaux de l’assemblée générale ordinaire de la LFP, Mahfoud Kerbadja confirmé que la date du match RCA-ESS a bien été avancée
: «Le match se dé- roulera jeudi conformément à une demande envoyée par les deux clubs. Tout a été fait selon la réglementation, avec des écrits. Les deux clubs ayant été d’accord pour avancer le match, nous n’y avons trouvé aucun inconvénient et avons officialisé la décision.» 
Hammar : «J’aurais aimé que Haddadsoit là pour clarifier la situation avec lui»
Le président de l’ES Sétif, Hassen Hammar, est décidé à jouer son match de cham-pionnat contre le RC Arbâa jeudi, conformément au vœu exprimé par les deux clubs,en dépit des critiques formulées par son homologue de l’USM Alger, Rebbouh Had-dad.
«J’aurais aimé que Haddad soit là aujourd’hui afin de clarifier la situation avec lui. Nous sommes deux grands clubs et il est malheureux qu’il y ait cette guéguerre par médias interposés. L’Entente n’est aucunement favorisée par la Ligue. Cette der- nière a signifié aux clubs participant aux compétitions africaines qu’elle n’acceptera aucun report de match, mais elle n’a pas interdit l’avancement des rencontres.Puisque le RCA est d’accord, où est le problème ? Dommage qu’il y ait cette polé- mique inutile ! 
», a-t-il affirmé.
F. A.-S.
Lacarne : «On verra s’ils diront la même chose devant Raouraoua»
B
elaïd Lacarne, président de la Com-mission fédérale des arbitres, étaitprésent, en tant qu’invité, aux tra-vaux de l’assemblée générale ordinaire de laLFP. Resté en retrait à l’arrière de la salle, ila suivi les charges directes et indirectesqu’a subies l’arbitrage de la part des inter-venants. A la fin des travaux, il ne voulaitpas s’exprimer au début «
car je ne suis pas membre de l’assemblée générale de la LFP»,
mais après notre insistance, il a lâché:
«Les membres de la Ligue sont libres de donner leur avis en toute liberté. J’aimerais  juste qu’ils en fassent de même tout le temps. On verra s’ils diront la même chose devant Raouraoua demain (aujourd’hui,ndlr), lors de l’assemblée générale ordinaire de la FAF.» 
«Partout dans le monde, les commissionsd’arbitrage sont gérées par les fédérations»
En réponse aux voix qui se sont élevées hier pour exiger, à demi-mots, la révision desstatuts afin de placer l’arbitrage sous la responsabilité de la Ligue du football profes-sionnel, il a rétorqué :
«Apparemment, ces gens ne savent pas que, dans tous les pays du monde, les commission de l’arbitrage sont placées sous la responsabilité des fédéra- tions afin de garantir la neutralité du corps arbitral. On n’a jamais vu une commission arbitrale être gérée directement ou indirectement par des clubs.» 
«Certes, il y a eu des erreurs arbitrales,mais faut-il pour autant décapiter les fautifs
Cela dit, Lacarne a reconnu que des erreurs d’arbitrage sont commises dans lesmatches de championnat.
«Oui, il y a des erreurs, mais faut-il pour autant décapiter les arbitres fautifs ? Il y a des sanctions qui sont infligées ainsi que des formations de recyclage afin d’éviter que les erreurs se répètent. Nous avons une jeune génération d’arbitres qu’il faut encourager et aider à progresser. Ce n’est pas en les vilipendant qu’on améliorera le niveau de l’arbitrage algérien» 
, nous a-t-il affirmé.
F. A.-S.
Yahi fait le show
«La LFP ne doit pas être un organe
à la solde d’un pacha !»
 
D
epuis le début de l’année 2014, So󿬁ane Fe-ghouli est très actif sur le terrain, mais aussidans les médias. L’international algérien, lacon󿬁ance retrouvée, s’est de nouveau ex-primé hier, en marge d’une conférence de presse tenueau centre de presse du FC Valence. Feghouli qui tra- verse une période faste depuis plusieurs semaines, s’estdit satisfait de ses prestations, mais souligne que sonambition est de toujours donner le meilleur de lui-même et cela dans tous les matchs. Le joueur assurequ’il peut faire encore mieux.
«Mon objectif demeuretoujours le même : Etre décisif pour l’équipe. Je sais que je peux faire plus et jessaye de tout donner à chaquematch pour aider l’équipe à progresser»,
a-t-il précisé aucours de cette conférence de presse qui a suivi la si-gnature d’un contrat de sponsoring entre l’entrepriseallemande de fabrication de bonbons «Trolli» et leclub de Valence.
«Pizzi me donne plus de libertésur le terrain»
Le retour en force de Feghouli a coïncidé avec la no-mination du coach argentin, Juan Antonio Pizzi, à latête du FC Valence. Ce dernier fait plus con󿬁ance àl’international algérien, qui lui accorde une liberté surle terrain. Une stratégie payante pour tout le monde.
«A chaque fois qu’il y a un changement d’entraîneur, le jeu de l’équipe change radicalement. Nous nous amélio-rons petit à petit et on joue de mieux en mieux. Pour ma part, je me sens très à l’aise dans l’équipe et je sais ce que je fais sur le terrain.»
«Je n’aime pas attendre le ballon, je veux toujours m’impliquerdans la construction du jeu»
Feghouli est un joueur qui aime se sentirdésiré et investi dans le jeu d’une équipe.Rester sur son couloir droit et attendreuniquement que le ballon lui arrive,cela ne lui correspond pas, sou-ligne-t-il.
«Pizzi est un coach quime comprend bien. Certes, je fais toujours un travail défensif à la perte du ballon, mais avecPizzi, j’ai plus de liberté sur leterrain. Je n’aime pas attendrele ballon. Je veux toujoursm’impliquer dans la construc-tion du jeu et jouer avec mes partenaires.»
«Pour l’instant,on doit abordermatch par match»
Le FC Valence reste sur une série detrois victoires consécutives en Liga, et sursept matchs consécutifs sans défaite, toutes compétitionsconfondues. Face à ce retour en puissance, les supporterscommencent à rêver d’une place quali󿬁cative à la pro-chaine Ligue des Champions, mais l’ancien Grenobloispréfère ne pas s’en󿬂ammer.
«Oui, c’est vrai que l’équipe enchaîne une bonne série dematchs sans défaite, mais on ne doit pas voir très loin pour l’instant. Nous devons aborder match par match et on verrabien. On tâchera de maintenir cette belle cadence le pluslongtemps possible.»
«Nous sommes bien payésà Valence, mais on suivraavec attention la vente du club»
Au sujet de la vente du club, qui demeure très proche,Feghouli a déclaré :
«Evidemment, tout le monde au clubveut savoir ce qui va arriver. Toutefois, nous les joueurs nous ne nous focalisons pastrop là-dessus. Nous avons déjà beaucoup de travail. Noussommes bien payés pour ça et nous devons continuer à le fair
.
S. F.
03
Équipe nationale
Coup dur 
N° 2567
www.lebuteur.com
Mercredi 26 février 2014
P
our une mauvaise nouvelle, c’en estune. L’attaquant algérien du Dy-namo Dresde, Mohamed AmineAoudia s’est gravement blessélundi après-midi à l’entraînementet est d’ores et déjà out jusqu’à la󿬁n de la saison minimum. En effet, le très cé-lèbre journal allemand,
Bild 
, a rapporté hier via son site web, que l’ancien buteur de laJS Kabylie s’est blessé au genou, plus précisé-ment au niveau des ligaments croisés, et vaêtre absent pour plusieurs mois. Ledit médiaassure que le joueur a été victime d’une rup-ture des ligaments croisés et que, ducoup, il en aura pour au minimum sixmois d’indisponibilité.
Le rêve du Mondials’évapore
Evidemment, en plusde rater lesmatchs de son équipe jusqu’à la 󿬁n de la saison, Mo-hamed Amine Aoudia va manquer le rendez-vous leplus prestigieux que rêve de disputer n’importe quel joueur au monde, à savoir le Mondial. Même s’il n’apas été retenu par Vahid Halilhodzic pour le matchamical face à la Slovénie, le joueur 󿬁gure bien parmila liste élargie et sa participation à la Coupe demonde était plus que possible. Désormais, le rêve bré-silien s’évapore pour l’ex-Belouizdadi, qui assurémenta le moral dans les chaussettes en ce moment.
Le joueur va subir une opération
Alors qu’il devait refaire son retour à la compétitionofficielle ce week-end après avoir purgé sa suspension detrois matchs que lui avait in󿬂igée la commission de disci-pline de la Ligue allemande, Aoudia va tenter à présentde prendre son mal en patience et se consacrer exclusive-ment à son genou. Selon les médias allemands, le joueur va passer des examens médicaux approfondis ces jours-ci, avant de subir une intervention chirurgicale.
Minge (Directeur sportif de Dresde) :«Je suis triste pour Amine»
Le journal
Bild 
a pris attache avec le directeur sportif du Dynamo Dresde, Ralf Minge qui a con󿬁rmécette grave blessure d’Aoudia,non sans afficher sa grandetristesse pour le joueur.
«Oui,la blessure d’Aoudia est grave. Je suis triste pour lui. C’est unevéritable mauvaise nouvelle.L’équipe va désormais évoluer sans lui pour le reste de la sai-son.»
Saïd F.
Véritable coup de massue pour le joueur
Fin de saison pour Aoudia !
Halilhodzicprévient les Bosniens
Au lendemain du ti-rage au sort des élimina-toires de l’Euro-2016,qui a mis dans le mêmegroupe la Bosnie-Herzé-govine et la Belgique, la chaîne Euro-sport dans sa version bosnienne a prisattache avec le sélectionneur algérien,Vahid Halilhodzic, pour avoir son avissur cette sélection des Diables Rouges,qu’il est en train de suivre de très prèsdepuis deux mois maintenant, étantdonné que l’Algérie va l’affronter en juinprochain, lors du Mondial brésilien. Ledriver des Verts a tenu à saluer la forcede cette équipe belge, emmenée par unHazard au sommet de sa forme.
«La vérité, c’est que la Belgique forcele respect. C’est une sélection très forte et il faudra pour la Bosnie qu’elle se pré- pare très bien pour espérer la battre.Selon moi, ces deux sélections n’auront  pas de soucis à se faire pour se quali󿬁er ensemble pour la phase 󿬁nale de cet Euro-2016.»
Soulignons que les deux premiers dechaque groupe seront quali󿬁és auto-matiquement pour l’Euro-2016, quiaura lieu en France.
S. F.
«La Belgique,c’est dulourd»
La Corée du Sudeffectuera un dernierstage à Miami
Selon plusieurs rapports de médias sud-co-réens hier, la sélection asiatique que rencon-trera l’EN au prochain Mondial, va effectuerun dernier stage de préparation de quelques jours en juin prochain, aux Etats-Unis, àMiami plus précisément, avant de rallier SaoPaulo pour entamer la compétition. Là-bas, lespoulains de Myung Bo disputeront certaine-ment un dernier match amical. Le choix decette ville américaine a été minutieusementétudié, selon la presse locale, qui explique quele climat de la ville de Miami ressemble à celuique trouveront les Sud-Coréens à Cuiaba, là oùils joueront lors du premier match du tournoiface à la Russie. Rappelons en󿬁n que la Corée du Sud s’estpréparée durant une quinzaine de jours en jan- vier dernier aux USA, où elle a disputé troismatchs amicaux.
Mamic : «Soudani souffred’une entorse de la cheville»
Comme rapporté dans notre édition d’hier,l’attaquant du Dinamo Zagreb, Hillal Soudanisouffre d’une blessure qu’il a contractée lors dudernier match de championnat (Il avait quittéle terrain à la mi-temps). Jusqu’à hier, les mé-dias locaux n’avaient pas souligné la nature decette blessure. Finalement, hier le coach du Di-namo, Zlatco Mamic est revenu sur le cas del’ancien Chéli󿬁en et sur les possibilités qu’il joue le prochain match.
«Soudani a encore des chances de jouer le pro-chain match de championnat face à Rijeka. Ondécidera demain
(aujourd’hui).
Le joueur souffred’une blessure à la cheville. Ce n’est pas trop grave,mais on ne veut aucunement  prendre de risqueavec lui.»
S. F.
«Je sais que je peux faire plus»
Sa participationest incertaineface auDynamo Kiev
«Je ne me suis pas en-traîné, car je souffre d’une petite entorse de la che-ville. Je me suis blessé aucours de la première mi-temps face à Granada. Jevais voir demain comment  je serai et si je pourrai êtreen mesure de reprendrel’entraînement collectif»,
aexpliqué Feghouli. Victo-rieux à l’aller (2-0), Pizzipourrait très probable-ment ménager son pou-lain pour ce match.
S F
Il ne s’est pasentraîné hier
So󿬁ane Fe-ghouli ne s’estpas entraîné hieravec ses coéquipiersau centre d’entraîne-ment du club. Ren-seignement prisauprès du joueur lorsde la conférence depresse qu’il a animée,il souffre d’une petiteentorse à la chevillequ’il a contractéelors du derniermatch face à Gra-nada CF. Sa partici-pation au matchretour des seizièmesde 󿬁nale de l’EuropaLeague, prévu de-main soir devant leDynamo Kiev, est in-certaine.
 
Ghoulamretrouve sa place detitulaire
Ménagé jeudi dernier en Eu-ropa League, le latéral gauche deNaples, Faouzi Ghoulam a reprissa place de titulaire, avant-hiersoir à l’occasion de la réception deGenoa, pour le compte de la 25e journée de Serie A. Une rencontredominée par les locaux, quiavaient ouvert la marque à la 18’, mais ils ont 󿬁nipar être rejoints au score en 󿬁n de match (1-1). L’international algérien a joué l’ensem-ble de la partie et a été crédité d’uneassez bonne prestation.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->