Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
0Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
KT Brenne 13 Sainte Eucharistie 1994

KT Brenne 13 Sainte Eucharistie 1994

Ratings: (0)|Views: 1|Likes:
Published by ΦΧΦΠ
Catechisme par correspondance 1
Catechisme par correspondance 1

More info:

Published by: ΦΧΦΠ on Feb 27, 2014
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/27/2014

pdf

text

original

 
Un jour, Jésus se
 trouvait
 sur une colline sertique au-delà du lac de Tibériade. Une
 grande
 foule
 Le
 suivait
 depuis
 la veille ; ces
 hommes
 et ces
femmes
 étaient
 avides d'entendre
 ses
 paroles
 car
 personne
 n'avait
 jamais
 parlé
comme
 Lui. Mais,
 depuis
 deux
 jours
 ils
 n'avaient
 pas mangé et sus ne voulut pas les
 renvoyer
 sans
 les
 avoir nourris.
 Il les fit
 asseoir.
 Il prit cinq
 pains
 et
deux
 poissons
 qu'un
 jeune
 garçon
 avait
 apportés, les bénit et les
 donna
 à ses Apôtres
 pour
 qu'ils
 les
 distribuassent
 aux
 gens
 Tout
 le
 monde
 mangea
 à sa faim et on
 ramassa
 même
 plusieurs
 corbeilles
 de ce qui
 restait.
 C'est
 le
 grand
 miracle
de la multiplication des
 pains.
 Les
 Juifs,
 émerveillés par ce
 qu'ils
 avaient
 vu,
voulaient
 proclamer
 sus roi.
 Mais
 Jésus
 alla
 se
 cacher
 dans
 la
 montagne.
Le
 lendemain,
 dans
 la
 synagogue
 de Capharnm, Il dit aux
 Juifs
 :
Un jour Je
 vous donnerai
 un
 autre
 pain. Ce pain,
 c'est
 Moi-même. Je suis le
pain vivant descendu
 du Ciel. Si
 quelqu'un
 mange
 ce pain, il vivra éternellement, et le
 pain
 que Je
 donnerai, c'est
 ma chair...
Les
 Juifs,
 incrédules, se
 disaient
 
 "Comment
 peut-Il
 nous
 donner
 sa
chair
 à
 manger
 ? Alors sus
 leur
 dit
 Je
 vous
 le déclare en vérité si
 vous
 
ne mangez pas la
 chair
 du
 Fils
 de l'homme et si vous ne buvez pas son
 sang
vous
 n'aurez pas la vie en vous...
Beaucoup de Juifs, ne voulant pas croire à ce
miracle,
 quittèrent Jésus.
 Et pourtant, il leur avait été
 facile
 de constater la puissance de
 Jésus
 qui peut
 nourrir
 cinq mille
 hommes
 avec
 cinq
 pains et deux poissons
Et voici
 que la grande promesse de
 Jésus-Christ
 va s'accomplir. Nous sommes au
 JEUDI-SAINT
 ;
 Jésus
 sait
 qu'il
 va
 mourir.
 Il rassemble ses
 Apôtres
pour le dernier
 acte
 de sa vie qui
 sera
 son testament. A la fin du
 repas,
 Jésus prit
 le pain, le
 bénit,
 le
 rompit
 et le donna à ses disciples en disant •
 Prenez et mangez,
 ceci
 est mon
 Corps.
Il
 prit
 ensuite le calice où
 était
 le vin, le
bénit
 et le donna à ses disciples en disant :
 Prenez et mangez,
 ceci
 est mon
Sang.
Puis II ajouta :
 Faites ceci
 en
 mémoire
 de Mot
Que venait de faire
 Jésus
 ? Il venait de changer le pain en son Corps et le vin en son Sang ; Il venait
 d'établir
 le plus grand des sacrements, le sacrement de
 VEUCHAHISTIE.
 Nous allons
 voir
 ensemble ce qu'est l'Eucharistie et quand vous l'aurez bien compris vous l'aimerez de tout votre coeur.
"N
Nous avons dit que l'Eucharistie est un sacrement. Maintenant vous , connaissez par
 cœur
 la
 définition
 du sacrement ;
 c'est
 un signe sensible et
sacré institué
 par Notre-Seigneur
 Jésus-Christ
 pour produire ou augmenter la
grâce.
Dans l'Eucharistie nous trouvons donc un signe sensible
 composé
 de :
-
 la
 matière
 du pain et du vin,
-
 la
 forme,
 c'est-à-dire
 les paroles
 prononcées
 par le
 prêtre
 à la Messe:
Ceci
 est mon
 Corps. Ceci
 est mon Sang.
Et
 lorsque ces paroles sont
 prononcées
 sur le pain et sur le vin, il se
 produit
un
 miracle
 ; le plus grand qui se puisse
 être
 :
 Jésus-Christ
 est là
 présent
 sous
les
 apparences
 du pain et du vin. Oui, mes enfants,
l Eucharistie
 est un sacrement qui contient
 réellement
 et substantiellement le
 Corps
le Sang, l Ame et la
 Divinité
de
 Jésus-Christ.
Et
 c'est
 bien pour cela
 qu'il
 est le plus grand de tous Les sacrements ; car il ne contient pas seulement une
 grâce
 de pardon comme
 dans
 la
 Pénitence,
 non pas une
 grâce
 de
 secours
 comme
 dans
 l'Extrême-Onction,
 mais l'auteur
 même
 de
la grâce, Jésus-Christ.
 Et nous disons
 REELLEMENT
 et non pas en
représentation,
 en symbole, mais vraiment
 dans
 son Etre
 avec
 tout ce
 qu'il
 est.
c'est-à-dire
 tout entier. Quand vous regardez une photo de votre maman vous vous dites "Ah
c'est
 tout à
 fait
 ma maman.
 C'est
 bien elle " Est-ce bien elle pourtant ? Oui, en image, en
 représentation
 mais ce
 n'est
 pas elle
 réellement,
ce
 n'est
 pas votre maman que vous pouvez
 embrasser
 et à qui vous pouvez parler.
 Mais
 lorsqu'à
 votre retour de
 l'école
 vous apercevez la silhouette bien connue et que vous vous
 écriez
 : "Maman " Est-ce bien elle ? Oui,
 c'est
 elle,
réellement,
 en personne,
 dans
 tout son
 être. Eh
 bien, pour
 Jésus
 dans
 la Sainte Hostie,
 c'est
 la
 même
 chose. Il est
là présent
 tout entier
 avec
 son Corps, son Sang, son Ame et sa
 Divinité
 comme est au
 Ciel, adoré
 par tous les Anges et les Saints Nous n'avons pas seulement une image de
 Jésus-Christ
 comme le pensent les protestants, mais
bien
 Jésus
 dans
 son Etre tout entier. Quel grand
 mystère
 Nos pauvres yeux ne peuvent Le
 voir.
 Ils ne contemplent que la
 forme,
 la couleur du pain et du vin, et pourtant
 sous
 ces
 apparences,
 se
 cache
 Notre-Seigneur
 Jésus-Christ
Avait-Il
 le pouvoir d'accomplir un tel miracle et
 pouvait-Il
 donner aux autres cette puissance ? pourrait-on se demander.
 Mais
 rappelons-nous :
 Jésus n'avait-Il
 pas
 guéri
 des malades,
 ressuscité
 des morts,
 apaisé
 la
 tempête
 ? ~)
N'avait-Il
 pas
 multiplié
 les pains avant
 même
 de nous promettre son Corps ? (
Oui, Jésus
 a tout pouvoir ; tout Lui
 obéit
 : la nature, la maladie, la
 mort,
 j
Alors, lorsqu'il
 dit sur un morceau de pain :
 CECI
 EST MON
 CORPS ,
 je Le \ crois de tout mon coeur
 même
 si je n'y comprends
 rien.
 C'est
 un
 mystère,
 aussi
je
 ne cherche pas à comprendre, je crois, je suis certain de la parole de
 Jésus.
Notre
 intelligence est
 faible, limitée.
 Nous devons
 sans cesse
 apprendre ;
 même
les plus grands
 savants
 passent
 leur vie à s'instruire.
 Alors
 oserions-nous chercher à comprendre les
 mystères
 de
 Dieu
 qui
 dépassent infiniment
 notre
intelligence
 ? Nous sommes donc certains
 qu'après
 les paroles de
 Jésus,
 le pain est
changé
 en son Corps et le vin en son Sang. Il n'y a plus de pain, plus de vin mais
 Jésus présent SUBSTANTIELLEMENT.
 Ah
voici
 un mot bien
 compliqué,
pensez-vous.
 Mais
 rassurez-vous, nous allons
 voir
 ensemble ce
 qu'il signifie.
Substantiellement :
 c'est
 un mot qui
 vient
 de substance. Il faut savoir qu'en toute
 chose
 on distingue d'une part la
 substance
 et d'autre part les accidents. Prenons un marronnier : sa
 substance
 c'est
 ce
 qu'il
 est,
 c'est
 ce qui ne change pas et qui ne tombe pas
 sous
 nos
 sens
 ; la
 substance
 ne se
 voit
 pas, ne se
 sent
 pas. La
 substance
 du marronnier ne se
 voit
 pas, ne se
 sent
 pas.
 Mais
alors qui m'indiquera que la
 substance
 est là ? Eh bien les
 apparences
 qu'on appelle les accidents. Je vois le tronc, les
 feuilles,
 je peux les toucher. Je vois
 
les
 apparences
 d'un marronnier, je
 sais
 que ce marronnier existe, je
 sais
 qu'il
 a une
 substance
 à lui car
 sans
 elle, il n'existerait pas. Quand vous
 étiez
 un petit
bébé
 vous n'aviez pas les
 mêmes
 apparences
 : un petit corps, une petite
 tête,
quelques dents, à peine quelques cheveux. Et pourtant
 c'était
 bien vous. Votre
substance
 n'a pas
 changé
 ; ce sont vos
 apparences
 qui ont
 changé.
 Si les
apparences
 changent, la
 substance,
 elle, ne
 change
 pas.
A
 u moment de
 la
 Consécration,
 se
 réalise
 la
 TRA
 NSSUBSTA
 NTIATION,
c'est-à-dire
 que tout en gardant les
 mêmes
 accidents, les
 mêmes
 apparences,
 par
un
 grand miracle,
 l
'être
 du pain,
 la
 substance
 du pain est
 changée
 dans
 la
substance
 de
 Jésus. La
 substance
 de
 Jésus,
 c'est
 ce qui
 fait
 que
 Jésus
 est
 Jésus
 :
l'Homme-Dieu.
 Par la
 Consécration,
 Il est là comme II l'est au
 Ciel.
 Au
 Ciel,
 Il
y
 est
 avec
 ses accidents,
 c'est-à-dire
 avec
 son Corps glorieux ; à l'autel II y est
 avec
 les accidents du pain. Nos yeux ne voient
 rien,
 ce sont les yeux de la
foi
 qui
 nous
 disent
 avec
 certitude :
 Jésus
 est là
 REELLEMENT. Et
 de
 même
 que la
 substance
 de l'eau se trouve
 dans
 une petite goutte comme
 dans
 la mer, de
 même
 la
 substance
 de
 Jésus
 se trouve
 dans
 une
Hostie,
 dans
 toutes les Hosties et
 dans
 toutes les parcelles d'Hostie. Chaque parcelle d'Hostie contient vraiment
 Jésus
 tout entier.
Vous
 comprenez alors pourquoi l'Eglise exige un grand
 respect
 pour la
célébration
 de la Sainte
 Messe
 : linges
 sacrés,
 communion sur la langue
 avec
 un plateau
 sous
 le menton,
 purification
 des doigts et des
 vases
 sacrés...
Mes enfants, en
 présence
 d'un si grand et si beau
 mystère
 nous
 ne pouvons que
 nous
 incliner humblement devant le Bon
 Dieu
 pour lui dire :
Mon Dieu,
 je crois... Mon
 Dieu, Merci
 "
1.
 Qu'est-ce
 que
 l'Eucharistie
 ?
L Eucharistie est un sacrement qui contient réellement et substantiellement le Corps, le
 Sang.
 l Ame
 et la Divinité de Jésus-Christ sous les apparences du pain
 et du vin.
2.
 Quand
 Jésus-Christ
 a-t-ll
 Institué
 le
 sacrement
 de
 l'Eucharistie
 ?
Jésus-Christ
 a
 institué
 le
 sacrement
 de
 l Eucharistie
 le
 Jeudi-Saint,
 la
veille
 de sa
 mort.
Ca-téol-iîsme
 p>ar- Cor-r-esportciaince fsi
 
 D .
 <d
 e
 f=AT IMA
 
 Année
 C.
REEDITION
 -©
 SFSPX.
 Ssînt-Michel-en-Brenne.
 FRANCE.
 Juillet
 1988.
 Dépôt légal 2ème
 trimestre
 1992
 -
 tSBN
 n»2-907W>U-O0-8

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->