Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
0Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Citations de Pierre Rabhi

Citations de Pierre Rabhi

Ratings: (0)|Views: 2|Likes:
Published by webylome

More info:

Published by: webylome on Feb 28, 2014
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/28/2014

pdf

text

original

 
« Au-delà des clivages politiques et de tout ce qui fragmente notre réalité commune, c’est à l’insurrection et la fédération des consciences que nous faisons appel. C’est-à-dire à ce lieu intime où chaque être humain peut mesurer sa pleine responsabilité et définir les engagements que lui inspire une véritable éthique de vie pour lui-même, pour ses semblables et pour les générations à venir. » « Bien au-delà des plaisirs superficiels toujours inassouvis, la sobriété permet de retrouver la vibration de l’enchantement, le sentiment de ces êtres premiers pour qui la création, les créatures et la terre étaient avant tout sacrées. » « Entre un environnement urbain où prolifère le bric-à-brac désordonné des gigantesques caisses à commerce avec leur surenchère de publicités qui n’ont de lumineux que les watts qu’elles consomment sans modération, Notre insatiabilité enlaidit le monde et nous crée un univers sans âme. La préservation de la vitalité et de la beauté du patrimoine est une nécessité absolue. Nous la devons à nous-mêmes et aux êtres qui adviendront après nous. » « Entre un monde qui décline et un autre à construire se trouve une transition qu’il ne faut  pas gâcher par notre inertie. Il s’agit d’un véritable changement de paradigme qui place l’être humain et la nature au cœur de nos préoccupations et toutes nos compétences et moyens à leur service. L’ère de la sobriété, de la simplicité heureuse a sonné. Tout changement implique le changement de soi car si l’être humain ne change pas lui-même, il ne  pourra changer durablement le monde dont il est le responsable. » « Face à un système qui confisque le droit des peuples à se nourrir par eux-mêmes, l’agroécologie est une alternative éthique et réaliste, un acte de légitime résistance, qui  permet l’autonomie des populations et la préservation de leurs patrimoines nourriciers ». "Il est grand temps de reconnaître à la Nature le magistère absolu d'être la garante de toute vie et de notre survie. Oublier ce caractère irrévocable condamne tous nos efforts à n'avoir aucun lendemain..." « Il est indéniable que le progrès essentiellement technique a généré des innovations extraordinaires, mais, faute d’une éthique et d’une intelligence généreuse pour contribuer à l’avènement d’une société planétaire apaisée et conviviale, il a contribué au chaos, donné à nos pulsions destructrices des outils d’une efficacité sans précédent, et mené à la  fragmentation d’une réalité de nature unitaire. » « Il nous faudra bien répondre à notre véritable vocation, qui n’est pas de produire et de consommer sans fin, mais d’aimer, d’admirer et de prendre soin de la vie sous toutes ses  formes » « Incarner l’utopie, c’est avant tout témoigner qu’un être différent est à construire, un être de conscience et de compassion, un être qui, avec son intelligence, son imagination et ses mains rende hommage à la vie dont il est l’expression la plus élaborée, la plus subtile et la plus responsable. » « La finalité humaine n’est pas de produire pour consommer, de consommer pour produire ou de tourner comme le rouage d’une machine infernale jusqu’à l’usure totale. C’est pourtant à cela que nous réduit cette stupide civilisation où l’argent prime sur tout mais ne peut offrir
 
que le plaisir. Des milliards d’euros sont impuissants à nous donner la joie, ce bien immatériel que nous recherchons tous, consciemment ou non, car il représente le bien  suprême, à savoir la pleine satisfaction d’exister. » "L’agroécologie est pour nous bien plus qu’une simple alternative agronomique. Elle est liée à une dimension profonde du respect de la vie sous toutes ses formes et doit permettre d’instaurer une vision différente de la vie en conciliant nécessités vitales et sauvegarde du vivant pour aujourd’hui et pour les générations futures." « La planète terre est à ce jour la seule oasis de vie que nous connaissons au sein d’un immense désert sidéral. En prendre soin, respecter son intégrité physique et biologique, tirer parti de ses ressources avec modération, y instaurer la paix et la solidarité entre les humains, dans le respect de toute forme de vie, est le projet le plus réaliste, le plus magnifique qui soit. »  Pierre Rabhi/Charte Internationale Pour la Terre et l’Humanisme « La restauration de la terre nourricière ne devrait plus être considérée comme étant de la  seule compétence et responsabilité des professionnels de la terre. Chaque citoyen peut, et je dirais doit, contribuer à cette œuvre de sauvegarde de l’humanité et de la nature, soignant,  pansant, animant un fragment de la terre commune pour son bien-être propre et par conséquent celui de la communauté terrestre. » « La sobriété requiert de l'enthousiasme. Elle est une attitude mentale issue de la raison et une disponibilité issue du coeur, comme une éthique de vie, source de satisfaction intérieure.  Elle est le contraire de la misère qu'elle nous invite à traquer sans relâche, comme une tare inacceptable, pour lui substituer une harmonie avec la Nature, une sobriété heureuse... » "La Terre... Combien sommes-nous à comprendre cette glèbe silencieuse que nous foulons toute notre vie ? Pourtant, c'est elle qui nous nourrit, elle à qui nous devons la vie et devrons irrévocablement la survie" "La terre, être silencieux dont nous sommes l'une des expressions vivantes, recèle les valeurs  permanentes faites de ce qui nous manque le plus: la cadence juste, la saveur des cycles et de la patience, l'espoir qui se renouvelle toujours car les puissances de Vie sont infinies." « La terre nourrit les plantes, les plantes nourrissent les animaux et les humains mais qui va nourrir la terre ? C’est le paysan qui doit le faire car on ne peut pas demander à la terre la nourriture sans jamais la nourrir, elle s’épuiserait. » « Limiter globalement nos prétentions ne peut se faire sans l’autolimitation de chacun. C’est en cela que l’utopie de la sobriété volontaire et heureuse est une gageure en même temps éthique, politique, écologique. Elle est éthique parce qu’elle contribue à une répartition plus équitable des biens légitimes, elle est politique parce qu’elle instaure une organisation  sociale fondée sur un labeur et une créativité humaine au service de la nécessité et non pour accumuler des biens capitalisables à merci, elle est écologique parce qu’elle contribue à épargner les ressources naturelles en réduisant les prélèvements et la destruction. » " Ne pouvant produire sans épuiser, détruire et polluer, le modèle dominant contient en fait les germes de sa propre destruction et nécessité d'urgence des alternatives fondées sur la

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->