Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Évangile selon Marie

Évangile selon Marie

Ratings: (0)|Views: 53|Likes:
Published by Karolsky

More info:

Published by: Karolsky on Oct 17, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/18/2010

pdf

text

original

 
 
Évangile selon Marie.
 
L’Évangile selon Marie, comme plusieurs écrits gnostiques, s’inscrit dans la traditiondes apparitions du
 
Sauveur ressuscité. Dans cet évangile, le Sauveur transmetd’abord ouvertement son enseignement à ses
 
disciples, puis secrètement à MarieMadeleine au cours d’une vision intérieure. Ceci provoque une réaction
 
violente dePierre qui refuse de croire que le Sauveur ait pu transmettre un enseignement à unefemme, à
 
l’insu de ses disciples. Cet évangile témoigne donc d’un conflit vécu àl’intérieur même d’un milieu chrétien
 
au début de notre ère.L’Évangile de Marie est le premier texte du papyrus de Berlin 8502 (BG 8502), acquisau Caire en 1896 et daté
 
du début du Vème siècle de notre ère. Ce papyrus contienttrois autres écrits : l’Aprocryphon de Jean, la Sagesse
 
de Jésus-Christ et l’Acte dePierre. L’Aprocryphon de Jean et la Sagesse de Jésus-Christ se retrouvent égalementdans la bibliothèque copte de Nag Hammadi. Les parties du texte que nouspossédons sont assez bien
 
préservées, mais les pages 1 à 6 et 11 à 14 manquententièrement. L’Évangile de Marie est écrit en sahidique,
 
un dialecte copte, mais lapremière rédaction aurait été faite en grec au cours du IIème siècle. Cette date estattestée par un fragment grec, le papyrus Rylands 463 daté du IIIème siècle, dontl’identité avec le texte copte
 
a été confirmée.L’auteur, Anne Pasquier, émet l’hypothèse que le texte aurait subi quelquesremaniements. Un passage, la
 
révélation de Marie, aurait peut-être été introduitultérieurement dans le reste de l’écrit.
 
Ce texte est divisé en deux parties, lapremière est constituée par la révélation du Sauveur, la deuxième, par
 
la révélationde Marie. Malgré l’absence des pages 1 à 6, on peut présumer que la révélation duSauveur
 
occupait entièrement ou presque la première partie du texte. Le Sauveur yrépond aux questions de ses
 
disciples notamment sur le destin final de la matière. LeSauveur répond à cette question et à une autre
 
relative à Pierre (7,10) concernant lanature du péché du monde, en expliquant qu’il n’y a pas de péché
 
inhérent au mondeou à la matière, mais que le péché pénètre le monde grâce son association impropreavec
 
l’esprit, et que le rôle du Bien est de séparer ces éléments. Le Sauveur quitteses disciples après ces
 
explications et une dernière exhortation (8,14-9,5).Après son départ, les disciples sont affligés et irrésolus. Marie intervient alors et, seréférant à l’enseignement
 
du Sauveur, les console et les encourage. Pierre demandeensuite à Marie de leur rapporter d’autres paroles
 
qu’eux, les disciples du Seigneur,n’auraient pas entendues. La réponse de Marie est un discours de révélation,
 
discoursqui est déterminé par une vision du Sauveur (10,7). L’enseignement de Marie, quidébute avec la
 
description de cette vision, est également incomplet, il manque les
 
pages 10 à 15. Le discours reprend avec
 
l’explication sur des différentes fonctionsdes trois éléments de l’Âme dans l’accès à la vision (pneuma, noûs,
 
psyché), et sepoursuit avec le récit des différents stades de l’ascension de l’Âme et les réponses dechacune
 
des puissances gardiennes des quatre Cieux. Le récit se termine par lavictoire de l’âme et son accession au
 
repos dans le Silence.La révélation de Marie suscite une réaction assez violente de la part d’André etsurtout de Pierre, qui refuse
 
cette fois de croire que le Sauveur ait pu transmettre sonenseignement à une femme, à l’insu de ses disciples
 
(17, 10-18, 5-21). Lévi intervientà son tour pour réprimander Pierre et témoigner de la préférence que le
 
Sauveuraccordait à Marie. Reprenant quelques-unes des paroles de l’exhortation finale duSauveur, il invite
 
enfin les disciples à proclamer l’Évangile. Finalement, ceux-ci semettent en route pour annoncer et prêcher
 
(19, 1-2).Dans son introduction et son commentaire, le professeur Anne Pasquier, décrit letexte comme un exemple
 
de la pensée gnostique et comme un révélateur destensions existant entre les différentes communautés
 
chrétiennes dans les premierstemps du christianisme. L’auteur établit un lien entre, d’une part, les thèmesprincipaux abordés par Marie Madeleine dans son discours, notamment l’ascensionde l’âme dans les quatre
 
cieux et la description des quatre puissances gardiennes deces cieux et, d’autre part, les différents écrits
 
gnostiques ainsi que des sources setrouvant dans le Nouveau Testament et particulièrement l’Épître aux
 
Romains. Traçant également la tradition du conflit entre Pierre et Marie à travers les autresécrits gnostiques,
 
l’auteur démontre que les deux figures représentent deuxtraditions ecclésiastiques différentes : la première,
 
incarnée par Pierre, est la traditionorthodoxe ou celle qui tend à le devenir. Cette tradition dénigrera
 
l’autorité desrévélations reçues lors de visions et interdira aux femmes toute participation active àl’intérieur
 
de l’Église. L’autre, dont Marie est ici la figure symbolique, est légitiméeavant tout par des révélations
 
secrètes ou des visions et par une possible égalitéentre les hommes et les femmes. Ces traditions ont aussi
 
des approches théologiquesdifférentes, notamment sur le thème de l’androgynie de Dieu qu’Anne Pasquierprésente comme une des importantes croyances de certaines communautésgnostiques, et qui est mis en
 
évidence dans L’Évangile selon Marie.
L'évangile
 
(les six premières pages semblent manquer.)(page 7)" Qu'est-ce que la matière ? Durera-t-elle toujours ? " Le Maître répondit: " Tout cequi est né, tout ce qui est crée, tous les éléments de la nature sont imbriqués et unisentre eux. Tout ce qui est composé sera décomposé ; tout reviendra à ses racines ; lamatière retournera aux origines de la matière. Que celui qui a des oreilles pourentendre entende. "Pierre lui dit: " Puisque Tu te fais l'interprète des éléments et des événements dumonde, dis-nous: Qu'est-ce que le péché du monde ? " Le Maître dit: " Il n'y a pas depéché. C'est vous qui faites exister le péché lorsque vous agissez conformément auxhabitudes de votre nature adultère là est le pêché. Voilà pourquoi le Bien est venuparmi vous ; Il a participé aux éléments de votre nature afin de l'unir de nouveau àses racines. " Il continua et dit : " Voici pourquoi vous êtes malades et pourquoi vous
 
mourrez, c'est la conséquence de vos actes ; vous faites ce qui vous éloigne...Comprenne qui pourra ! "[PAGE 8]" L'attachement à la matière engendre une passion contre nature. Le trouble naîtalors dans tout le corps; c'est pourquoi je vous dis : «Soyez en harmonie...» Si vousêtes déréglés, inspirez-vous des représentations de votre vraie nature. Que celui quia des oreilles pour entendre entende. "Après avoir dit cela, le Bienheureux les salua tous en disant : " Paix à vous, que maPaix naisse et s'accomplisse en vous ! Veillez à ce que personne ne vous égare endisant : «Le voici, Le voilà.» Car c'est à l'intérieur de vous qu'est le Fils de l'Homme;allez à Lui: ceux qui Le cherchent Le trouvent En marche ! Annoncez l'Évangile duRoyaume. "[PAGE 9]" N'imposez aucune règle, hormis celle dont je fus le Témoin. N'ajoutez pas de lois àcelles de celui qui a donné la Loi, afin de ne pas en devenir les esclaves. " Ayant ditcela, Il partit. Les disciples étaient dans la peine; ils versèrent bien des larmes,disant: " Comment se rendre chez les païens et annoncer l'Évangile du Royaume duFils de l'Homme ? Ils ne l'ont pas épargné, comment nous épargneraient-ils ? "Alors, Marie se leva, elle les embrassa tous et dit à ses frères: " Ne soyez pas dans lapeine et le doute, car Sa Grâce vous accompagnera et vous protégera: louons plutôtSa grandeur, car Il nous a préparés. Il nous appelle à devenir pleinement des êtreshumains. " Par ces paroles, Marie tourna leurs coeurs vers le Bien ; ils s'éclairèrentaux paroles du Maître.[PAGE 10]Pierre dit à Marie: " Soeur, nous savons que le Maître t'a aimée différemment desautres femmes. Dis-nous les paroles qu'Il t'a dites, dont tu te souviens et dont nousn'avons pas la connaissance... " Marie leur dit : " Ce qui ne vous a pas été donnéd'entendre, je vais vous l'annoncer: j'ai eu une vision du Maître, et je Lui ai dit:«Seigneur, je Te vois aujourd'hui dans cette apparition.» II répondit : S«Bienheureuse, toi qui ne te troubles pas à ma vue. Là où est l'intellect, là est letrésor.» Alors, je Lui dis: «Seigneur, dans l'instant, celui qui contemple Tonapparition, est-ce par l'âme qu'il voit ? Ou par l'esprit ?» Le Maître répondit: Ni parl'âme ni par l'esprit ; mais l'intellect étant entre les deux, c'est lui qui voit et c'est luiqui [...]»(Les quatre pages suivantes semblent manquer.)[PAGE 15]" «Je ne t'ai pas vu descendre, mais maintenant je te vois monter «, dit le Désir, «Pourquoi mens-tu, puisque tu fais partie de moi ? « L'âme répondit: « Moi, je t'ai vue,toi, tu ne m'as pas vue. Tu ne m'as pas reconnue; j'étais avec toi comme avec unvêtement, et tu ne m'as pas sentie. « Ayant dit cela, elle s'en alla toute joyeuse. Puisse présenta à elle la troisième atmosphère, appelé Ignorance ; celle-ci interrogeal'âme, lui demandant: « Où vas-tu ? N'as-tu pas été dominée par un mauvais

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->