Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
2016_Binder1

2016_Binder1

Ratings: (0)|Views: 17,126|Likes:
Published by PDF Journal

More info:

Published by: PDF Journal on Mar 15, 2014
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/20/2014

pdf

text

original

 
www.lebuteur.com
Dimanche 16 mars 2014
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2585 PRIX 20 DA
Le Mouloudia ne faitpas la fine bouche
Bouali : «Ce poin t nous perme t deres ter dans la course pour le podium»
Kaci-Saïd : «Si on se qualifie encoupe, on effectuera un staged’une semaine à Tlemcen»
uan ,aan a n a an 
Comme des
champions !
Hannachi : «Cette victoire est pour Nna Cherifa !»
 
«Contre le Mouloudia, je veuxla présence des supporters et de leurs familles !»
 
«Le MCA n’aura pasplus de 500 places !»
 Aït Djoudi : «Fier d’avoirmis fin à la dominationde l’Entente !»
Raïah : «Karouf m’a dit avantle match que j’allais marquer»
RCA0 - MCA0 ESS0-JSK 2
USMA 2 - MCEE 1
Le leader s’estfait peur
 Velud : «On n’est pasencore champions !»
CRB 1 - MOB 0
Le Chababquitte lazone rouge
JSMB-USMHreporté à mardi Equipe nationale
Soudani
«J’espère queHalilhodzic restera,après le Mondial»
Saâdane DTN,ce sera en maiou en juin
 
Équipe nationale
Coup de chance
N° 2585
 www.lebuteur.com
Dimanche 16 mars 2014
02
Buteur contre la Slovénieen amical, l’attaquant duDinamo Zagreb, Hilal Al Arbi Soudani se livre au
Buteur 
et revient sur plu-sieurs sujets touchant à lasélection. Très à l’aise,Hilal évoque l’avenir de Vahid Halilhodzic et nousdonne son avis sur le ren-dement de certains élé-ments de l’EN.
Tout d’abord, si on revenaitsur ce dernier succèscontre la Slovénie,qu’avez-vous à dire?
C’est une victoireméritée, tant on aété supérieurs àl’adversaire. C’est unmatch qui a permisaussi au coach de re-lever certainementdes enseignementsde notre prestation. Cela nous faitaussi beaucoup de bien sur le planmental parce qu’en plus du résul-tat, il y a eu la manière qui n’étaitpas mal aussi.
D’aucuns pensent que la Slové-nie n’était pas un adversaire fort,d’où ce bon visage montré par lesVerts, cela ne vous affecte pas entant que joueurs ?
On a entendu dire que la Slovénieétait une équipe faible, ceux quipensent de la sorte doivent se rap-peler que cette nation qui avaitbattu l’Algérie en 2010, était à une victoire de la quali󿬁cation auMondial. S’ils avaient battula Suisse, ils seraientmaintenant en Coupedu monde. Après, j’invite ces gensqui essayentde minimi-ser la vic-toire de l’ENà véri󿬁erdans quelschampionnatsévoluent les joueurs de cetteéquipe slovène.
N’êtes-vous pas touchés par toutce qui a été dit à propos de laqualité de l’adversaire ?
Non, on n’est pas du tout affectéspar ce qui se dit. On sait qu’on asorti un bon match. Grâce auxconsignes du coach qu’on a bienappliquées sur le terrain, je croisque nous avons réussi à hissernotre niveau de jeu. C’est de bonaugure pour la suite de la prépara-tion du Mondial.
On a remarqué que vous avezbien apprécié de jouer uneéquipe européenne, qui est plu-tôt technique, contrairement aux nations africaines qui mettent del’engagement physique…
C’est clair, tout le monde sait quenous possédons une équipe com-posée de joueurs très doués tech-niquement, donc on préfèretoujours jouer des équipes d’unbon niveau. Bien sûr, comparative-ment aux équipes africaines, lesrencontres contre des sélectionseuropéennes sont plus tactiquesque physiques. Je voudrais aussiajouter unechose…
Oui, allez-y…
J’ai envie dedire que notrebonne pres-tation s’ex-pliquebeaucoupplus par le faitque nous étionsplus libérés parrapport aux der-nières confrontationsdécisives pour la quali󿬁-cation en Coupe dumonde. Cette fois-ci,on a surpris beaucoupde monde mais nousles joueurs on nel’est pas du toutparce qu’on a trèsbien préparé cematch et on a puoffrir à notre 󿬁dèlepublic, qui a été pourbeaucoup dans notrequali󿬁cations, une belle victoire.
Vous avez inscrit votre 10e but, unde plus que Sli-mani, et vousêtes le 9e bu-teur de l’his-toire desVerts, votreréaction ?
C’est positif, en tant qu’attaquantc’est toujours important de mar-quer des buts. Cela est bon pour lacon󿬁ance, après qu’im-porte celui quimarque, l’essen-tiel est que l’Al-gérie gagnemême si j’avoue queça me faitplaisir.Concernantmon classe-ment dans lesmeilleurs buteurs del’histoire, je pense quec’est une 󿬁erté pour moi. Seule-ment, je dirais encore une fois que je ne fais que mon travail en ren-dant service à mon pays, c’est mondevoir et ma mission sur le ter-rain.
Vous êtes aligné souvent commeailier gauche, ne croyez-vous pasque vous auriez pu marquer plussi vous étiez utilisécomme avant-cen-tre ?
Sincèrement, je joue à ce postedepuis 3 ans et jem’y plais vrai-ment. Après,lorsque je suis surle terrain je rai-sonne toujourscomme attaquantqui doit marquer des buts et, grâceà Dieu, ça me réussit bien.
Pensez-vous déjà à la Coupe dumonde ?
Je vous mentirais si je disais lecontraire. Tout comme mes cama-rades en sélection, je pense à cerendez-vous important. Depuisqu’on s’est revu lors du dernierstage de l’EN, on est en plein de-dans. On sent qu’on n’est pas trèsloin du Mondial. On est tous dé-terminés à bien terminer la saisonpour être prêts pour le dernierstage du mois demai pro-chain.
Ressentez- vous lapression qui monte ?
Non, pas du tout. Je restepositif et sincèrement je suis déter-miné à bien terminer la saisonavec mon club où on est en coursepour le doublé. Après la 󿬁n de sai-son, je serai concentré à cent pourcent sur l’EN et le Mondial.
Vous avez joué 30 matchs avec votre équipe, ne craignez-vouspas d’arriver fatigué au Mon-dial?
C’est vrai, mais je me sens en pos-session de tous mes moyens. N’ou-bliez pas que j’ai béné󿬁cié d’unebonne préparation en Turquieavec le Dinamo et je vous informeque j’ai toujours bien terminé messaisons (rires) donc, n’ayez crainte, je serai au top, inchAllah.
Vous aurez un stage en Suisse quisera ponctué par deux matchs amicaux face àl’Arménie et la Rouma-nie, votre commen-taire ?
C’est déjà bien d’être󿬁xé sur notre pro-gramme de préparationavec ces 2 matchs ami-caux face à des équipes eu-ropéennes puisqu’on aura àaffronter la Belgique et la Russieen Coupe du monde. Après, jepense que nous les joueurs, cela nenous regarde pas trop, c’est plutôtl’affaire du staff technique et desdirigeants de la FAF qui savent cequ’ils font et optent pour les op-tions qui cadrent avec les ambi-tions de l’Equipe nationale.
Concernant ces deux équipes citées, croyez-vousque ce sont les adversairesadéquats pour préparerle Mondial ?
Vous savez, l’importantc’est d’aborder ces deuxmatchs amicaux avecun esprit de match of-󿬁ciel, a󿬁n d’être 󿬁xésur notre prépara-tion. On doitmontrer un bon visage pouraller auBrésilavecunmaxi-mum decon󿬁ance.On sait aussique nousavons beau-coup de suppor-teurs en Suisse,et d’autres qui viendront aussi deFrance pour noussoutenir. On doit leurfaire plaisir.
Que pensez-vous dela prestation deBentaleb contre laSlovénie ?
Comme tout lemonde l’a constaté,Bentaleb a sorti ungrand match. Après,en sélection, on vitcomme une famille,donc tout comme Ferhat, ila été bien ac-cueilli et celalui a permisde mieuxs’intégrer et jouer àl’aise. C’estun jeune joueur qui a unavenir radieux, que ce soit avecson club ou en sélection nationale.
Et Djabou, votre ami, qu’avez- vous à dire sur son rendement ?
Moumouche (surnom donné àDjabou) est mon frère, avant qu’ilne soit un coéquipier. On a passéd’agréables moments en Equipenationale A’. On garde de très bonssouvenirs de notre CHAN joué auSoudan. Personnellement, jen’étais pas trop surpris de sa pres-tation contre la Slovénie parce que je sais que Djabou est un don duCiel, pour moi il est l’un des meil-leurs techniciens au monde. Endehors du terrain, c’est aussi unepersonne sensible, attachante ettrès appréciée dans le groupe.
On ne peut pas s’empêcher de vous demander votre avis à pro-pos de la prolongation de VahidHa-lilhodzic ?
Je diraisque noussommes àprésent trèscontents detravailler soussa coupe et luiaussi est 󿬁er debosser avecnous. On se batpour un seul objec-tif, bien préparer laCoupe du mondesans trop se soucierdes autres paramètresqui peuvent casser notreélan. Après, on ne saitpas ce que nous réservel’avenir. On ne sait pasce que pense Halilhod-zic avec qui, et je dois ledire, on a passé des mo-ments magni󿬁ques. Aprèsle Mondial, on verra ce qui va se passer.
En tant que joueur, n’avez- vous pas essayé de leconvaincre de prolonger ?
Ce ne sont pas nos prérogatives.En tout cas on est tenus de res-pecter sa décision mêmesi je souhaite qu’ilcontinue avecnous parcequ’il a fran-chementrendud’énormesservices à lasélection. Biensûr, sans vouloirdiminuer du travailaccompli par ses prédécesseurs,Saâdane et Benchikha, Halilhodzica ramené sa touche à l’équipe. Je nedis pas cela parce que je suis titu-laire sous sa coupe et sincèrement j’espère qu’il restera avec nous jusqu’à la CAN 2015.
Un dernier mot aux supporteursdes Verts peut-être?
Je salue très sincèrement notre pu-blic. On lui promet de tout donneret de travailler fort pour honorerle maillot algérien lors du pro-chain Mondial. On possède ungroupe jeune et une équipe capa-ble de dominer l’Afrique à l’avenir.Avec la con󿬁ance de nos fans etleur soutien, on sera encore meil-leurs, inch’Allah.
 Entretien réalisé par Mehdi T.
Soudani :
«Halilhodzic a beaucoup apporté à la sélection, j’espère qu’ilrestera avec nous après le Mondial»
«Si Vahid décidede partir, onrespectera sadécision»
 
«Toutle mondes’accorde à direque Bentaleb aété très boncontre laSlovénie» «On joue mieuxface aux équipeseuropéennes parcequ’on possède des joueurs douéstechniquement» «Jene joue pluscomme avant-centre depuis3ans, mais je n’aipas perdu messensations debuteur»
«Djabouest un don duCiel, pour moi ilest l’un desmeilleurstechniciensau monde»
 
Pour la date FIFA du 5 mars,Vahid Halilhodzic a délégué un seultechnicien pour superviser un desadversaires. Le DTN adjoint, Taou-󿬁k Korichi était présent au stade duRoi Baudouin pour suivre la ren-contre Belgique-Côte d’Ivoire. LesDiables Rouges, premiers adver-saires des Verts en Coupe dumonde, le 17 juin prochain à BeloHorizonte, ont été scannés par Ko-richi qui aurait remis un rapportdétaillé à Vahid Halilhodzic concer-nant le style de jeu des Belges, leurspoints forts et points faibles. Par ail-leurs, pour ce qui concerne les deuxautres adversaires, à savoir la Coréedu Sud et la Russie, aucun techni-cien ne s’est déplacé pour les super- viser. Si pour la Russie, on peutcomprendre la décision de ne pasenvoyer d’émissaire du fait que cesera le troisième match du mondialet que Halilhodzic aura le tempsd’ici là de voir à l’œuvre les protégésde Capello, mais pour la Corée duSud, c’est à ne rien comprendre.Selon nos informations, Halilhodzicmise sur la vidéo pour superviserles Sud-Coréens et les Russes.
Les vidéos ne peuvent pastout montrer
La vidéo peut-elle être un sérieuxatout pour bien superviser un ad- versaire ? Non, elle ne peut pas lêtrepour plusieurs raisons. La première,c’est qu’à travers la télévision, onsuit beaucoup plus la circulation duballon. Donc, on ne peut à aucunmoment suivre le repli défensif, nil’emplacement complet des joueurs.En plus, à travers la télévision on nepeut pas parfois connaître toute lastratégie de jeu, sans oublier lerisque de ne pas déceler les pointsforts et points faibles de l’adversaire.A travers la vidéo, on ne peut avoirque des généralités. C’est sur le ter-rain qu’on peut tout voir.
C’est pour cela que Capelloavait délégué deuxtechniciens à Bruxelles
Fabio Capello, le célèbre coachitalien et un des meilleurs techni-ciens au monde sait qu’à travers la vidéo, il ne peut pas tout voir. C’estpour cela qu’il a décidé d’envoyerdes émissaires pour deux destina-tions. Un technicien avait en effetsupervisé la Corée du Sud àAthènes, puisque les Sud-Co-réens seront le premier adversairedes Russes en Coupe du monde.Sachant que le favori de ce groupec’est la Belgique, Fabio Capello avaitmême envoyé deux techniciens ita-liens sur place à Bruxelles, que l’en- voyé spécial du
Buteur 
avait rencon-tré au stade du Roi Baudouin, pourbien superviser les Belges et mettresous la loupe l’animation offensivedes Diables Rouges et leur travaildéfensif. Alors, la question se pose.Halilhodzic a-t-il été plus intelligentque Capello ? On en doute fort. Les vidéos préparées par le caméramanBrixi n’ont pas été efficaces durant laCAN 2013 en Afrique du Sud et ontdémontré qu’il faut superviser sur leterrain. Résultat, une cuisante élimi-nation au premier tour qui fait decette participation, une desplus mauvaises de l’his-toire du football algé-rien durant la CAN.
Hamza R.
Compter sur la vidéo, l’erreur d’Halilhodzic
 Après avoir contactéle Niger
La FAF sollicitele Mali, la Côted’Ivoire et le Soudanpour affronterles Olympiques
La sélection nationale olym-pique continue sa préparationpour entrer en lice des élimina-toires des JO 2016 prévus à Riode Janeiro au Brésil. Même siaucun sélectionneur n’a été ins-tallé officiellement à la tête decette équipe, c’est toujours laDirection technique nationalepar le biais du DTN adjoint,Taou󿬁k Korichi, qui continue àpréparer cette équipe, avant ladésignation d’un entraîneur enchef qui devrait se faire pro-chainement. Selon nos infor-mations, la FAF a saisiplusieurs fédérations du conti-nent africain, dans le but depréparer les matchs de prépara-tion. Après avoir contacté offi-ciellement la fédération duNiger pour programmer unmatch amical, la FAF a adressédernièrement des courriers àtrois autres fédérations. Il s’agitdes fédérations malienne, ivoi-rienne et soudanaise.
L’adversaire sera connudans les prochains jours
Le premier adversaire desU23 algériens en amical seraconnu prochainement. A encroire une source autorisée au-près de la FAF, les quatre fédé-rations concernées donnerontleur réponse au plus tard la se-maine prochaine. La FAF es-père avoir l’accord au moinsd’une fédération pour le matchamical. L’instance fédérale a dé-cidé de ne pas refaire l’erreur del’EN U20 qui n’avait pas af-fronté de sélection africainepour s’adapter au jeu qui diffèredes clubs locaux.
Deux matchs au menudu mois d’avril
La fédération qui donnerason accord pour affronter lesolympiques algériens, verra sonéquipe U23 invitée en Algériepour effectuer un stage d’unesemaine. Entre-temps, l’ENdrivée par intérim par Taou󿬁k Korichi sera elle aussi en stageau CTN de Sidi Moussa. Aucourant de la semaine, l’EN af-frontera son invité à deux re-prises. Ce sera au courant de lapremière quinzaine du moisd’avril.
Hamza R.
03
Équipe nationale
Coup d’œil 
N° 2585
www.lebuteur.com
Dimanche 16 mars 2014
Mandi
etle stadede Reimschuttent àMarseille
En ouverture dela 29e journée deLigue 1 française,l’Olympique deMarseille s’est dé-placé dans la soiréede vendredi à Reims,pour affronter leStade de Reims. L’ar-rière droit algérien,Aïssa Mandi, a disputél’intégralité d'une ren-contre assez disputée.Le Stade de Reims a ététenu en échec sur le scored’un but partout par le clubphocéen.
L’Equipe 
lui a attribuéla note de 6/10
Aïssa Mandi a fourni unetrès belle prestation face aux Olympiens. L’arrière droit del’EN qui a démontré lors dudernier Algérie-Slovéniequ’il était un joueur de mé-tier et que Vahid Halilhodzicpeut compter sur lui, restetoujours sur une courbe as-cendante. Pour ce match faceà l’OM, le quotidien françaisspécialisé, L’Equipe, lui a at-tribué la note de 6/10, soit la
L
e retour de Rabah Saâ-dane à la fédération secon󿬁rme. Après une ren-contre avec le président dela FAF, Mohamed Raou-raoua, les deux hommesse sont réconciliés et ont enterré lahache de guerre. L’ancien sélection-neur national qui a quali󿬁é l’Algérie àtrois reprises en Coupe du mondeen 82, 86 et en 2010 semble trèsproche d’un retour dans la plushaute instance footballistique dupays. Compte tenu de son âge etsurtout son expérience, c’est leposte de directeur techniquenational qui lui tend les bras.Avec le départ de Saïd Had-douche en Belgique pour res-ter au chevet de son épouse,gravement malade. Et enprenant compte de certainesinformations qui circulentdans les rouages de la fédéra-tion, Saïd Haddouche pourraitne pas continuer sa mission. C’estdonc cela qui a poussé Raouraoua à agirdans le but d’assurer la continuité. Seu-lement, une source bien informée nous acon󿬁rmé hier que même si Raouraouas’intéresse à l’expérience et au vécu deSaâdane, le changement à la tête de laDirection technique nationale devraitse faire au mois de mai ou au plus tard au moisde juin. Reste à savoir si le premier responsa-ble de la fédération ne décidera pas d’anticiperles choses.
C’est par correction enversHaddouche
Selon notre source, les responsables de laFAF ont pris la décision de préparer l’après-Haddouche, mais sans pour autant mettre àexécution la moindre décision. En effet, la FAFa décidé d’agir ainsi par correction vis-à-vis deSaïd Haddouche, qui, administrativement, esttoujours en poste. Mohamed Raouraoua qui aeu l’écho concernant le départ de Saïd Had-douche puisque les conditions ne lui permet-tent plus de travailler en Algérie, a préparéSaâdane, en attendant d’être mis au courantpar Saïd Haddouche concernant son retrait dela DTN.
«Le cheikh» pour un projetd’avenir
L’ancien sélectionneur Rabah Saâdane ambi-tionne de donner un sérieux coup de main à lafédération à travers la DTN. Une structure qui va lui permettre de travailler et de réorganiserle football algérien. Avec la décision de la fédé-ration de préparer les équipes nationales U17et U20 pour les échéances de 2017 en renon-çant aux participations aux épreuves de 2015ainsi que la quali󿬁cation aux Jeux olympiques2016 de Rio de Janeiro, Rabah Saâdane sera leplus à même d’atteindre ces objectifs.
Hamza R.
Saâdane DTN
ce sera en mai ou en juin
Çase compliquepour Lacen
La situation se complique pour Medhi Lacen. Lemilieu de terrain de Getafe lutte désormais avec sonclub pour se maintenir en Liga, après avoir été tenu enéchec vendredi soir à domicile par Granada sur le scorede trois buts partout. Un résultat qui n’a guère arrangéles affaires de Getafe. Mais, Medhi Lacen n’a pas unique-ment le souci de lutter pour le maintien. Sur le plan indi-viduel, il vit une situation assez compliquée. En effet,avec l’approche de la Coupe du monde, Lacen ne joueplus avec son club. Une situation très difficile pour le joueur quand on sait que Vahid Halilhodzic, pour laCoupe du monde, ne compte pas retenir des joueurs en manque de compétition. Lacen doitainsi obligatoirement s’imposer au sein deson club pour espérer une place parmile groupe retenu pour la plusprestigieuse des compé-titions.
Un seul adversaire a été supervisé en mars

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->