Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
0Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Mouloud Mammeri (1917-1989)

Mouloud Mammeri (1917-1989)

Ratings: (0)|Views: 5 |Likes:
Published by Hammou Dabouz

More info:

Published by: Hammou Dabouz on Mar 19, 2014
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/19/2014

pdf

text

original

 
Mouloud Mammeri (1917-1989)
In: Revue du monde musulman et de la Méditerranée, N°51, 1989. pp. 151-156.
Citer ce document / Cite this document :Chaker Salem. Mouloud Mammeri (1917-1989). In: Revue du monde musulman et de la Méditerranée, N°51, 1989. pp. 151-156.
 
2 Études
libres
Salem
CHAKER
MOULOUD
MAMMERI
1917
-
1989)
Mouloud
Mammeri
est
mort
dans
la
nuit
du
25
février
1989
sur
la
route
du
retour
du
Maroc.
L'Algérie,
le
Maghreb
perdent
un
grand
homme
de
culture,
un
de
leurs
représentants
parmi
les
plus
éminents.
Les
berbérophones
perdent leur porte-parole
le
plus
prestigieux
de
cette
seconde
moitié
du
XXe
siècle.
Homme
d'une
œuvre
et
d'une
action
aux
nombreuses
facettes,
Mammeri
a
été
d'abord l'un
des
«grands»,
l'un
des
fondateurs
de
la
littérature
maghrébine
d'expres
sion
rançaise.
Ses
œuvres
sont
depuis
bien longtemps
des
«classiques»
en
Algérie
et
au
Maghreb.
Dans
le
champ
de
la culture internationale
aussi.
Son
œuvre
littéraire,
et
pas
seulement
dans
les
pays
de
langue
française,
est
un
des
sujets
privilégiés
de
la recherche universitaire sur la
littérature
francophone
non
française.
Elle
a
donc
fait
l'objet
de
publications
et
études
nombreuses
aux
quelles
on
pourra aisément
se
reporter
(Cf
bibliographie). Aussi,
je voudrais
surtout
évoquer
ici
le
berbérisant,
Mammeri
le
porte-drapeau
d'une
culture
qu'il
a, plus
qu'aucun
autre,
contribué
à
faire
reconnaître
sur
la
scène
internationale.
Non
pas
que l'on
puisse
opposer
son œuvre
littéraire
à
son
œuvre berbérisante,
bien
au
contraire.
Car
elles
sont
reliées par
une
infinité
de
fils
et
de
chemins.
Mais
le
berbérophone
et
berbérisant
que
je suis
est
plus sensible,
au
moment
où
l'homme
disparaît,
à
ce
dernier
aspect
de son travail de
création,
dont
l'importance,
l'impact,
le
caractère
unique
et
essentiel
peuvent échapper
à
l'obser
vateur
étranger.
Mammeri
s'inscrit
d'abord
parfaitement
dans
ce
que
j'ai appelé
dans
cette
même
revue
(n°
44,
«Berbères
:
une
identité
en
construction»),
la
"veine
culturaliste" des
défenseurs
du
patrimoine
berbère.
Incarné
depuis
le
tournant
du
siècle
par
REMMM.
51,
1989-1
 
152/5.
Chaker
une
chaîne
ininterrompue d'instituteurs
et
d'hommes
de
lettres,
ce
courant
com
mence
par de
modestes enseignants
comme
Boulifa
pour
atteindre son
apogée
avec des
noms illustres
comme
Jean
et
Taos
Amrouche,
Mouloud
Feraoun
et
enfin
Mammeri.
Cette
tradition
est
constituée
d'hommes
et
de
femmes
qui
ont
su
maintenir
intactes
leurs
racines
et
l'attachement
à
leur
culture alors
qu'ils
avaient
subi
— souvent
de manière brutale, voire autoritaire
à
travers
la scolarisation
française,
l'immer
sion
ans
un
monde, dans
une langue
qui
n'étaient
pas
les
leurs.
Et
le
miracle
aura
été
que
cet
accident
historique,
au lieu
d'engendrer
la
classique
«honte
de
soi»
des
situations
de
domination,
le reniement
de
ses
origines,
a
au
contraire
pro
voqué
une
brutale
prise
de
conscience
de
la
valeur universelle
de
la culture
dont on
était
issu.
Chez
tous,
immédiatement,
l'ensemble
des instruments
intellectuels
et
des
réfé
rences
culturelles
acquis
à travers
l'Ecole
française
sont
devenus
de
formidables moyens
de
valorisation,
de
«défense
et
illustration de
la
langue
et
de
la culture
berbère».
Mouloud
Feraoun
témoignait
de
ce
qu'était
le
Recueil
de
poésies
kabyles
de
Boul
ifa
1904)
pour
les
générations précédentes,
celles
de
la première
moitié de
ce
siè
cle
:
«
...on
le
conserve
comme
double d'une
mémoire sujette
à
l'oubli.
Il
est
le
"livre"
des
jeunes
Kabyles.»
(Les
poèmes
derSi Mohand,
1960
:
11) Pareillement,
on
pourra
dire
que
les
Isefra
(1969)
et
les
Poèmes
kabyles
anciens
(1980)
de
Mammeri
sont
les
«livres»
des
jeunes
kabyles
d'aujourd'hui.
Et quels
livres
La
quintessence
de taqbaylit,
la
«kabylité»
Deux
livres
qui
à
eux
seuls
résument
toute
une
société, son
histoire,
ses
valeurs, ses
aspirations
et son
quotidien.
Mammeri
a
eu
des
précurseurs
sur
cette
voie,
dont
certains
prestigieux
et
poè
tes
nspirés,
comme
Jean
Amrouche.
Mais
pour
nous,
Mammeri
aura
été
le
plus
grand
et
son
impact aura
dépassé
celui
des
autres
artisans
de
cette
renaissance
berbère.
Car
Mammeri,
en
s'attachant
à
retrouver
et
à
restituer
le
texte berbère,
s adress
ait
n
premier
lieu
aux
siens.
Il
s'appuyait
pour cela
d'abord
sur
une
solide
tradition
familiale;
il en
a
souvent témoigné.
Mais
il
connaissait
aussi
et
cela
est
parfois
méconnu
,
à
travers
la
Kabylie,
les
meilleurs
informateurs,
les
dépositai
res
es
plus
sûrs
du
patrimoine
littéraire
kabyle.
Ils
ont
été
sa
source
permanente.
Et
puis,
le
magnifique corpus
de
poèmes rassemblés
est
également
servi
par
une
traduction
très
belle,
œuvre
elle-même d'un
vrai
poète,
dans
les
deux
langues
qu'il
mettait
côte
à
côte.
De
vient
la
puissance
de
ces
livres à
deux
publics
simulta
nés,
e
kabyle
et
l'universel. A
la
fois, ils
réactualisent
et
fixent
pour
les
Kabyles
un
patrimoine
d'une
densité
exceptionnelle,
le
message
profond
et
permanent de leur
aïeux,
et
ils
portent
en
même
temps
à
la
connaissance
universelle
le
témoi
gnage
et
le
chant
d'un
peuple.
Spécialiste
de
culture
kabyle
d'abord
et
surtout,
mais
aussi
des
autres
groupes
berbérophones;
du
Maroc
central
qu'il
avait
connu
de
l'intérieur,
des
Touaregs
de
l'Ahaggar,
du
Gourara...
rien
de
ce
qui
était
berbère
ne
lui
était
étranger;
Mamm
eri
onnaissait,
appréciait
et
savait
faire
partager les finesses des diverses
tradi
tions
de
la
berbéritude.
Mammeri
était
aussi
un
anthropologue,
fin
connaisseur
et
observateur
de sa
société;
tous
ses
ouvrages
de
poésie
berbère sont
accompagnés
d'une
présentation
conséquente
du
contexte
social
et
culturel
qui
a
produit ces œuvres.
Ses
synthèses

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->