Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
10Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Mechanical properties of composites, static and dynamic.

Mechanical properties of composites, static and dynamic.

Ratings: (0)|Views: 610|Likes:
Published by Bernard SCHAEFFER
Deform 2D is a fully non-linear bidimensional software working on a Macintosh microcomputer, taking advantage of the graphic user interface. Automatic meshing is performed with a simple click in a contour. The software is especially adapted to the study of impacts but quasi-static tests may also be simulated. Propagation of waves, glide bands and cracks has been visualized. Composite materials are modelled by distributing two component materials over the meshes according to a periodic structure described by a graphic pattern.
Bernard Schaeffer
Deform 2D is a fully non-linear bidimensional software working on a Macintosh microcomputer, taking advantage of the graphic user interface. Automatic meshing is performed with a simple click in a contour. The software is especially adapted to the study of impacts but quasi-static tests may also be simulated. Propagation of waves, glide bands and cracks has been visualized. Composite materials are modelled by distributing two component materials over the meshes according to a periodic structure described by a graphic pattern.
Bernard Schaeffer

More info:

Categories:Types, Research, Science
Published by: Bernard SCHAEFFER on Oct 28, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

04/17/2013

pdf

text

original

 
 1
Simulation numérique du comportement et de larupture des solides composites ou homogènesNumerical simulation of the mechanical behaviourand of fracture of composite or homogeneous materials
B. SCHAEFFER
RÉSUMÉ
Deform2D est un logiciel de calcul par différences finies, entièrement non-linéairefonctionnant sur un microordinateur Macintosh, mettant à profit son interfaceutilisateur. Le maillage est automatique par un simple clic dans un contour. Le logicielest particulièrement adapté à la simulation des chocs, mais des essais quasi-statiquespeuvent aussi être simulés. On a pu visualiser la propagation des ondes, des bandes deglissement et des fissures. Les matériaux composites sont modélisés en répartissant lesdeux composants dans différentes mailles selon une structure régulière décrite par unmotif graphique.
MOTS CLÉS
Différences finies - Dynamique - Matériau composite - Logiciel - Rupture -Simulation numérique.
ABSTRACT
Deform 2D is a fully non-linear bidimensional software working on a Macintoshmicrocomputer, taking advantage of the graphic user interface. Automatic meshing isperformed with a simple click in a contour. The software is especially adapted to thestudy of impacts but quasi-static tests may also be simulated. Propagation of waves,glide bands and cracks has been visualized. Composite materials are modelled bydistributing two component materials over the meshes according to a periodic structuredescribed by a graphic pattern.
KEY WORDS
Finite differences - Dynamics - Composite material - Software - Fracture -Numerical simulation.
 
 2
1. INTRODUCTION
La simulation numérique du comportement dynamique des structures existe depuisplus de vingt ans, mais elle nécessitait des moyens importants. Avec l'avènement desmicroordinateurs, les expériences numériques deviennent possibles en laboratoire. Lecoût des calculs devient faible et on peut partir directement des équations de base sansavoir à les intégrer partiellement dans le but d’accélérer les calculs.Le procédé de calcul [1] consiste à découper le milieu déformable en quadrilatères oùles variables (variables d’état et constantes du matériau) sont uniformes. Lesdéformations sont calculées directement d'après la variation de géométrie duquadrilatère constituant la maille. Les contraintes sont reliées aux déformations par uneloi de comportement rhéologique. Enfin, par intégration numérique en fonction dutemps (lui-même découpé en intervalles finis) des équations de la mécanique appliquéesà un 'élément' construit en assemblant les quatre demi-mailles entourant chaque noeud,on obtient l’accélération et la nouvelle déformation. Une nouvelle itération peutcommencer.La géométrie du problème est alors très simplifiée. Il n’est plus nécessaired’homogénéiser et de faire appel à la théorie des corps orthotropes. Le coût du calculsur microordinateur devenant inférieur à celui de la matière grise, on peut pousser jusqu’au bout la logique du tout numérique.
2. METHODE DE CALCUL2.1. Déformations
La configuration d'un corps solide est décrite par un modèle mathématique continudont les points géométriques s'identifient à la position des particules matérielles [2]. Unvecteur infinitésimal de longueur ds et de coordonnées dx
i
, devient, après déformation,un vecteur de longueur ds' et de coordonnées dx'
i.
Au second ordre près, les nouvellescoordonnées sont fonctions linéaires des anciennes, avec, comme coefficients, lesgradients de déformation,
!
x
i
/
!
x
 j
[3]. Les déformations
!
ij
sont données par
ds'
2
- ds
2
= 2
!
ij
dx
i
dx
 j
 (1)
!
ij
= ------12 
"#$%&'
----------
!
x'
k
!
x
i
----------
!
x'
k
!
x
 j
-
(
ij
 (2)est la déformation de Green En appliquant la formule (1) à une traction simple ontrouve [4]:
= ------12 
!"
 
#$%
 
&'()*
-------ds'ds
2
- 1
!
------------------------
( )
ds' - dsds
+
 (3)La déformation volumique est approximée par:
 
 3
-------dVV=
!
mm
 (4)
2.2. Contraintes
La loi de comportement ou équation d'état rhéologique [5] exprime la relation entreles contraintes et les déformations. On utilise ici les contraintes vraies ou euleriennes oude Cauchy, relatives à la configuration déformée, et non les contraintes nominales (serapportant à la configuration initiale).Les composantes du tenseur des contraintes sont constituées d'une partie sphérique,correspondant à la pression, et d'une partie déviateur, correspondant aux cisaillements:
!
ij
= ----------
!
mm
3 
"
ij
+
#$%&'(!
ij
- ----------
!
mm
3 
"
ij
 
(5)La loi de comportement est séparée en une partie sphérique qui relie la pression auvolume, et une partie déviateur. On a choisi une combinaison linéaire d'un solidehypoélastique et d'un fluide visqueux, c'est-à-dire un solide de Kelvin compressible, enincrémental:
-----------d
!
ij
dt= K ---------------
!
d
"
mm
dt 
#
ij
+ 2 µ ------ddt 
$%&'()"
ij
- ---------
"
mm
3 
#
ij
+2
*
 
-------d
2
dt
2
 
$%&'()"
ij
- ---------
"
mm
3 
#
ij
 
(6)Ce modèle rend compte de l'amortissement mais ne permet pas de simuler larelaxation des contraintes à allongement imposé.La loi de comportement est complétée par des critères de plasticité (Tresca) et derupture (Tresca-Coulomb). Le second se distingue du premier par une variation linéaireavec la pression du cisaillement maximal.
2.3. Mouvement
Le mouvement d'un corps déformable se fait sous l'action des conditions initiales, etdes conditions aux limites, selon les équations de la mécanique. Sous sa formeintégrale, la loi fondamentale de la dynamique, pour un élément de volume
"
, limitépar une surface
 
#
,
s'écrit:
!!!!"#!!!!"#!!!!"#
$
%
 
&
i
dV =
!!!!"#!!!!"#!!!!"#
$
%
 
g
i
dV +
!!!!"#!!!!"#
'
(
ij
n
 j
dS
 (7)où les
$
i
sont les composantes de l'accélération, les g
i
celles de la pesanteur et les n
 j
 celles de la normale à
#
. dV et dS sont des éléments de volume et de surface.Si le domaine
"
est petit, la densité y est constante et les composantes del'accélération vont s'écrire:

Activity (10)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
bino liked this
O_barre liked this
coriandre liked this
benfedidja liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->