Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
9Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Les déterminants de la demande d'énergie dans la CEDEAO

Les déterminants de la demande d'énergie dans la CEDEAO

Ratings: (0)|Views: 856 |Likes:
Published by ochozias
Documents de travail en cours de publications par la BAD ET LA CEA
Documents de travail en cours de publications par la BAD ET LA CEA

More info:

Published by: ochozias on Nov 01, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/19/2013

pdf

text

original

 
1Communication : Les déterminants de la demande d’énergie dans l’espace CEDEAOPar: Ochozias A. GBAGUIDI
1
Résumé
Dans ce papier, nous estimons à l’aide d’un modèle à correction d’erreur la relation entre lademande d’énergie et ses principaux déterminants dans l’espace CEDEAO à partir d’un paneld’unéchantillon de six Etats membressur données de la période 1975 à 2005.Nous calculonsles élasticités de long terme et de court terme de la demande d’énergie et nous montrons qu’auniveau régional seulsles impacts de long terme des effets de structures agricole et industriellesont significatifs alors que le revenu affecte négativement la demande d’énergie aussi bien àlong terme qu’à court terme. Ainsi, une variation de la part de l’agriculture ou de l’industrieentraine une variation dans le mêmesens de la demande d’énergie mais d’une ampleur moindre. Une variation du revenu par tête a sur la demande d’énergie un effet contraire avecuneampleur à court terme deux fois moins importante que l’impact delong terme. Des pistesont été suggérées pour une politique énergétique efficace et respectueuse de l’environnementau niveau régional.
1.IntroductionLes relations complexes entre la consommation d’énergie et ses déterminants ont été très peuétudiées dansla sous région ouest africaine ces dernières années, alors même que l’unanimiest faite sur la nécessité de les connaître afin de mener des politiques énergétiques régionalesefficaces. Cette nécessité s’est amplifiée récemment avec les crises énergétiques répétées queconnaissent la sous région et la hausse continue du cours de l’énergieen général et celui du pétrole en particulier.Avec les augmentations substantielles des prix mondiaux du pétrole, l'analyse de la demanded’énergie devient une question politique importante. De nombreux indicateurs d'efficacitéénergétique ont été développés et appliquée pour expliquer les différences de performanceénergétique entre les pays et pour la comparaison internationale de ces performances. Lesélasticités de la demande d'énergie constituent une solution souvent trouvée dans les étudesde l'énergie dans les années 1970 et 1980 (Destais et al., 2007). 
1
Associate Economic Affairs Officer, UNECA SRO-West Africa, gochozias@uneca.org
 
2Kraft et Kraft, (1978), Yu et Choi, (1985), Erol et Yu (1987), Masih et Masih (1996, 1998),Asafu-Adjaye (2000)et plus récemment Fatai et al (2004), Lee (2005), Al Ariani (2006),Mahadevan et Asafu (2006) ont mis en évidence, une certaine corrélation entre la croissanceéconomique et la consommation d’énergie. Cette corrélation, selon Percebois (2000) s’estimposée dans les modes de raisonnement qui sont les nôtres, comme un postulat irréfutable,tant et si bien que chercher à diminuer la consommation énergétique par tête ou par unité de production est perçu par beaucoup comme une remise en cause du bien-être social. Or selonPeccei, (1976)
«l’idée de gaspillage résume toute la problématique actuelle dans les domainesde l’agriculture, des matières premières, et de l’énergie».
Cette idée de gaspillage estcorroborée par le fait que la quantité d’énergie primaire nécessaire pour produire un franc deProduit National Brut varie non seulement d’un pays à l’autre mais aussi d’une année à l’autredans un même pays.Ces études ont mis en évidence dans le meilleur des cas le sens de la causalité entre lacroissance économique et la consommation d’énergie dans les pays développés et danscertains pays en développement. Dans certains cas, l’échantillon de pays a inclus certainsEtats membres de la CEDEAO mais les analyses se sont focalisées essentiellement sur la miseen évidence du sens de cette causalité PIB-croissance. Certainesétudes ont focalisé leur attention sur certains paysspécifiques de la sous région. C’est le cas de Gbaguidi (2001) qui aidentifié les principaux déterminants de la demande d’énergie au Bénin. Cette étude comme la plupart des autres qui ont eu recours auxséries chronologiquesau niveau pays se sontheurtées aux difficultésliées à la robustesse des élasticitéssur des sériesdont l’étendue,relativement courtes est tributaires des difficultés statistiques courantes dans les PED.L’estimation en panel au niveau de la CEDEAO apparait comme une solution à cettedifficulté.Cette analyse utilisera les techniques récentes de l’économétriedes données de panel pour estimer une fonctionde demande d’énergieà l’échellerégionale tout en soulignant lesspécificités pays. Dans un premier temps, les aspects méthodologiques de l’analyse serontabordés. Ensuite, sont présentés les résultats empiriques qui aboutissent aux conclusions etrecommandations de politiques.
 
32.Données et thode2.1 Mesure des variables et sources des donnéesL’étude utilise les donnéesde la version 2007 du AfricanDevelopement Indicators de laBanque Mondiale.Elles s’étendent sur la période de 1975 à 2005. Ce choix est imposé par ladisponibilité des données au niveau des pays sur la consommation d’énergieet par le soucid’avoir un panel sans données manquantes. Il en est de même du nombre de pays faisant partie de l’étude. En effet, seuls six pays sur les quinze Etats membres de la CEDEAOdisposent dans cette base de données de statistiques sur les consommations d’énergie. Ce quia conduit à utiliser un échantillon de pays pour réaliser l’analyse régional.Il s’agit du Bénin,de la Cote d’Ivoire, du Ghana, du Nigéria, duSénégal et du Togo. Dans ce groupe lesdifférentes catégories de pays peuvent être distinguées: les pays exportateurs d’énergie parceque exportateurs de pétrole et d’électricité (le Nigériaet la Cote d’ivoire), les exportateursd’électricité et importateurs de pétrole (Ghana et Cote d’Ivoire), les pays importateurs de pétrole et d’électricité (le Bénin, le Togo, la Guinée, la Gambie, le Sénégal, le Niger)…. Cetéchantillon concentre également les pays qui tirent la sous région en matière de croissanceéconomique: Le Nigeria, le Sénégal et la Cote d’Ivoire. En outre, le Nigéria concentreenviron 98% des réserves prouvées en pétrole et en gaz naturel et fait partie avec le Ghana etla Cote d’Ivoire des cinq pays (avec la Guinée et la Sierra Leone) qui concentrent à eux seuls91% du potentiel hydroélectrique sous régional (Diaw, 2004). Ainsil’hypothèse delareprésentativité de cet échantillon peut-elle paraître assez réaliste.Le Produit Intérieur Brut marchand et les valeurs ajoutées en dollars ontété utilisés. Laconsommation d’énergie représente la consommation d’énergie primaire. Elle est égale à la production intérieure plus les importations et les variations de stock, moins les exportations etla consommation de combustibles utilisés pour les transports maritimes et aériensinternationaux. Elle comprend donc aussi bien à la consommation d’énergie avanttransformation pour divers usages (électricité, produits dérivés du raffiné etc.) que laconsommation d’énergie produite par les énergies renouvelables ou les déchets. Les donnéesrelatives aux différentes formes d’énergie sontconverties en équivalent pétroledans la basede données. La mesure de l’intensité énergétique se déduit de celle des deux variables précédentes (PIB et Consommation d’énergie) qui la composent.

Activity (9)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Victorien Ague liked this
Zakaria Güneş liked this
o2paxry liked this
rungundu liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->