Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Les Principes d'Ahl Sunna dans le credo

Les Principes d'Ahl Sunna dans le credo

Ratings: (0)|Views: 85|Likes:
Published by abouno3man
Les Principes d'Ahl Sunna dans le credo
Les Principes d'Ahl Sunna dans le credo

More info:

Published by: abouno3man on Mar 02, 2008
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/08/2014

pdf

text

original

 
 
Principes d'Ahl Sunna dans le credo
Date
1/9/2002 17:34:21 |
Sujet :
Dogme et croyances
 
Les Principes d'Ahl Sunna dans le credo
 
Nassir Al-’Aql
 
Sources de la ‘
aqida 
(1)
Al-‘aqida 
a deux sources fondamentales, qui sont :1. Le Livre d'Allah - le Très-Haut (le noble Qur’an)2. Ce qui est authentique du messager d'Allah (
salallahu a‘layhi wa salam 
). Puisquele messager (
salallahu a‘layhi wa salam 
) ne parle pas sous la passion, plutôt sesparoles font partie de la Révélation.Et
l'Ijma’ 
(concensus) des
Salaf Salih 
(Pieux Prédécesseurs) : une source basée surle Livre et la Sunna (2)En ce qui concerne la
fitra 
non corrompue (l'état naturel) et le ‘
aql 
(l'intellect) sain etcorrect, ils seront en accord et se conformeront au Livre et la Sunna et seront(utilisés) dans les principes généraux de la ‘
aqida 
, mais pas dans ses détails. Doncle ‘
aql 
sain et correct et la
fitra 
affirment l'existence d'Allah et qu'Il est le Plus Grandet qu'il est essentiel de Lui obéir et de L'adorer; et qu’Il a les Attributs de Grandeuret de Majesté. De même, le ‘
aql 
sain et la
fitra 
non corrompue comprennent lanécessité des prophètes et l'envoi de messagers; et qu’il doit y avoir uneRésurrection et une rétribution pour les actions; etc en général, mais sans lesspécificités et détails.Cependant, en ce qui concerne d'autres questions et le reste des questions du
Ghayb 
(Invisible), alors il n’y aucune façon de les découvrir en détail, sauf par voiedu Livre et de la Sunna (la révélation) autrement il ne serait pas de l’ordre del'Invisible.
 
 
Et la contradiction entre un texte clair du Livre et de la Sunna et le ‘
aql 
sain etcorrect ne peut pas être imaginée et c’est impossible. Ainsi, s'il semble y avoir unecontradiction entre deux alors on donne la préséance à la Révélation et elle estdécisive (3) puisqu'elle vient de celui qui est infaillible (
salallahu a‘layhi wa salam 
),tandis que le
'aql 
(l'intellect) d'une personne n'est pas infaillible. En effet, le
'aql 
estla perception déficiente des gens et il est ouvert aux idées fausses, à l'erreur, à ladistraction, aux désirs, à l'ignorance et à l'incapacité - ainsi il est certainementdéficient.
Ses Principes et sa Méthodologie
1. La source de la ‘
aqida 
est le Livre d'Allah, la Sunna du messager d'Allah(
salallahu a‘layhi wa salam 
) et
l'Ijma’ 
(consensus) des Salaf (pieux prédécesseurs).2. Tout que nous avons avec nous authentiquement rapporté du messager d’Allah(
salallahu a‘layhi wa salam 
), nous devons l'accepter – qu’il soit
ahad 
(rapporté parune seule voie) ou
mutawatir 
(répandu). (5)3. Ce à quoi nous nous référons pour comprendre le Livre et la Sunna sont lestextes qui expliquent d'autres; la compréhension des Salaf Salih (les pieuxprédécesseurs (6) et les savants qui ont suivi leur
minhaj 
(méthodologie) et ensuitece qui est correct du point de vue de langue. Cependant, nous ne rejetons pasquelque chose d’établi en raison d'un sens de la langue.4. Le prophète (
salallahu a‘layhi wa salam 
) a expliqué tous les principesfondamentaux de la religion. Si bien que ce qui n'était considéré comme faisantpartie de la religion à cette époque, ne peut être considéré comme faisant partie dela religion plus tard.5. La soumission à Allah et à Son messager (
salallahu a‘layhi wa salam 
)intérieurement et extérieurement. Donc nous ne nous opposons à rien du Livre, ni àla Sunna authentique par le
qiyas 
(l'analogie), les avis personnels, le
kashf 
 (l'intuition), ni la parole d'aucun shaykh ou imam, etc.6. Le
'aql 
sain et correct accepte le
naql 
(le texte) authentique – ils s’acceptent l'unl'autre - et ce qui est
qati’ 
(défini) de n'importe lequel d'entre eux ne peut pascontredire l'autre. S'il y a une contradiction apparente, on donne la préséance autexte.
 
 7. Il est impératif et obligatoire d'adhérer aux textes et aux mots de Shari'a dans lesquestions de ‘
aqida 
et d’éviter d'innover des termes et des formulations. En ce quiconcerne les formulations qui contiennent plus qu'une signification et peuvent êtrecorrectes ou incorrectes, alors la signification doit être vérifiée; ainsi si la significationest correcte alors elle est affirmée avec une formulation de Shari'a. Cependant, si lasignification est incorrecte, elle est rejetée.8. L’infaillibilité est établie pour le messager d'Allah (
salallahu a‘layhi wa salam 
). La
Umma 
dans son ensemble est aussi
ma’sum 
(infaillible) et est protégée de s’unir surl'erreur et l’égarement. Cependant, quant aux individus de cet
Umma 
, ils ne sont pas
ma’sum 
(c'est-à-dire qu’ils se trompent et font des erreurs). Ainsi chaque fois qu'il ya une différence entre les savants, alors nous revenons au Livre et à la Sunna endonnant une excuse à celui qui s'est trompé et égaré; car il est un des
mujtahidun 
 (Savants qui sont qualifiés pour extraire des jugements du Livre et de la Sunna) decette
Umma 
.9. Dans cette
Umma 
certains sont
muhadath 
(averti) par
al-ilham 
(l'inspiration, c'est-à-dire inspirés sans recevoir la révélation, puisqu’elle s’est terminée avec lemessager (Prières et bénédictions d’Allah sur lui)). Les bons rêves sont vrais et sontune part de la prophétie. De même, l'intuition véridique est une vérité et estconsidérée comme faisant partie des
karamat 
(événements miraculeux) à conditionqu'elle soit conforme à la Révélation. Cependant, rêves et intuitions ne sont pas dessources pour tirer des règles dans les questions de
aqidah 
, ou de Shari'a.10. L'argumentation sur la religion est quelque chose de censuré, tandis quedébattre d’une bonne façon est quelque chose prescrit. Cependant, il y a certainesquestions à propos desquelles il n'est pas permis de débattre et de se disputer. Il estobligatoire de s’abstenir de parler de ces questions à propos desquelles on n'aaucune connaissance et d'en attribuer la connaissance à Allah.11. Il est essentiel et obligatoire d'adhérer à la même méthodologie de Révélationdans la réfutation. Donc une innovation n'est pas réfutée avec d’autres innovations,la négligence n'est pas réfutée par l'extrémité, et l'extrémité n'est pas non plusréfutée par la négligence.12. Chaque question nouvellement inventée dans la religion est une
bida’a 
(innovation). Toute
bida’a 
est un égarement et tout égarement est dans le Feu.Notes de bas de page :
 

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->