Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
12Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
L'idéologie du développement

L'idéologie du développement

Ratings: (0)|Views: 269|Likes:
Published by frOOm
The ideology of development : contradictions of theory to practice disaster.

Des contradictions de la théorie aux désastres de la pratique.
Pour la majorité des occidentaux, le développement est une incarnation du Bien, une nécessité, la passerelle vers un monde meilleur, aussi bien pour nous que pour les pays dits sous-développés. Nous souhaitons pourtant interroger ce concept de développement. Quelle est son origine ? Quel est son sens ? Quels sont ses effets ?
The ideology of development : contradictions of theory to practice disaster.

Des contradictions de la théorie aux désastres de la pratique.
Pour la majorité des occidentaux, le développement est une incarnation du Bien, une nécessité, la passerelle vers un monde meilleur, aussi bien pour nous que pour les pays dits sous-développés. Nous souhaitons pourtant interroger ce concept de développement. Quelle est son origine ? Quel est son sens ? Quels sont ses effets ?

More info:

Published by: frOOm on Nov 04, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial Share Alike

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/30/2013

pdf

text

original

 
L' IDÉOLOGIE DUDÉVELOPPEMENT
Des contradictions de la théorie aux désastres de la pratique 
Les renseignements généreux – octobre 2006
 
Pourquoi cette brochure ?
Qu’est-ce que le
développement 
? Interrogez n’importe qui, plusspécialement des acteurs de la solidariinternationale censés « faire dudéveloppement » ; vous obtiendrez la plupart du temps des définitions différentes,faisant appel à des notions plus ou moins vagues, plus ou moins argumentées. Lemot 
développement 
ne fait pas l’objet d’une définition unique, acceptée par tous.Son contenu fait débat. Il est rare que ceux qui l’utilisent le définissent avant del’employer, même au sein des institutions internationales ou des ONG.Pire : le plus souvent, tout projet dans un pays du Sud
*
sera qualifié de
contribution au développement 
. Qualifié, ou
 justifié 
ainsi ? Quand l’étendard du développement est brandi, on est prié de se taire. Par sa force d’évocation positive, ce mot suscitel’adhésion. Face aux critiques, certains pensent que le développement doit être
amélioré 
, rendu
durable 
,
humain 
voire
éthique 
. Mais pour la majorité desoccidentaux, il est une incarnation du Bien, une nécessité, la passerelle vers unmonde meilleur, aussi bien pour nous que pour les pays dits
sous-développés 
.Nous souhaitons pourtant interroger ce concept de
développement.
Quelle est sonorigine ? Quel est son sens ? Quels sont ses effets ? Loin de prétendre à l'exhaustivité, nous nous efforcerons de présenter des pistes de questionnement 
**
.Fructueuse lecture.
PLANPréambuleLa naissance du développementpage 3IUn concept floupage 6IIUne impasse socio-économiquepage 7IIIUne impasse écologiquepage 15IVDe quelle richesse parlons-nous ?page 18VLe masque de la nécolonisationpage 21
*
Pays du Sud 
rassemble les expressions
pays du Tiers-Monde, pays sous-développés,
ou encore
pays en voie de développement.
Bien qu'elle simplifie le clivage '' hémisphère Nord industrialisé/hémisphère Sud pauvre '' et gomme lagrande hétérogénéité de tous ces pays, et bien qu'il nous arrivera de désigner aussi les pays de l'Est par cetteexpression, nous l’utiliserons par souci de commodité.**Notre exposé s'inspire des travaux de René Dumont, Ivan Illich, François Partant, Serge Latouche, Gilbert Rist, EricToussaint, Cornélius Castoriadis, Vandana Shiva, François-Xavier Verschave (pour ne citer qu’eux).
2
 
Préambule : la naissance du développement
Il y a un peu plus de cinquante ans est née [...] une espérance aussi grande pourles nouveaux ''damnés de la terre'', les peuples du tiers-monde, que le socialismel'avait été pour les prolétariats des pays occidentaux. Une espérance peut-être plussuspecte dans ses origines et ses fondements, puisque les Blancs en avaientapporté avec eux les graines et qu'ils les avaient semées avant de quitter les paysqu'ils avaient pourtant durement colonisés. Cette esrance, c'était leveloppement. Mais enfin, les responsables, dirigeants, élites des paysnouvellement indépendants présentaient à leur peuple le développement comme lasolution de tous leurs problèmes.
Serge Latouche
Survivre au développement 
, éd Mille et une nuits, 2004
La naissance du concept de
développement 
se situe après la secondeguerre mondiale, en pleine période de décolonisation
*
. Le discours inaugural duprésident des États-Unis, Truman, le 20 janvier 1949, est généralement considérécomme le ''point de départ''. Voici quatre points clés de ce discours :
 
Les pays occidentaux sont 
développés,
les autres pays sont 
sous-développés 
.
 
Les causes du
sous-développement 
sont internes aux pays du Sud ; ces dernierssouffrent d'un manque de progrès techniques et économiques.
 
L'Occident doit diffuser ces progrès pour 
développer 
les pays du Sud.
 
Cette mission se veut humaniste : il s'agit de « supprimer 
la souffrance des  populations 
», «
éradiquer les maladies 
», etc.
« Ainsi naquit brusquement ce concept charnière [...] qui engloutit l'infinie diversité des modes de vie de l'hémisphère Sud dans une seule et même catégorie : sous- velope. Du me coup et pour la première fois, sur les scènes politiqueimportantes, surgissait une nouvelle conception du monde selon laquelle tous les  peuples de la terre doivent suivre la même voie et aspirer à un but unique : le développement. Aux yeux du Président, le chemin était tout tracé :
''Une plus grosseproduction est la clé de la prospérité et de la paix.''
[...] Dans cette perspective, les nations se classent comme les coureurs : celles qui traînent à l'arrière, et celles qui nent la course. Et
'les États-Unis se distinguent parmi les nations par ledéveloppement des techniques industrielles et scientifiques''.
»
**
*Nous verrons dans la suite de cet exposé combien la réalité de cette « décolonisation » est fortement contestée.**Wolfgang Sachs,
Des ruines du développement 
(voir bibliographie).
3

Activity (12)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
fidelas2001 liked this
Rataplan1492 liked this
ben liked this
mob_dz liked this
BWETA liked this
Rataplan1492 liked this
AyoubSeck1 liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->