Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
0Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
feuille de chou N°2 - Copie.pdf

feuille de chou N°2 - Copie.pdf

Ratings: (0)|Views: 5|Likes:
Published by Celia_blog

More info:

Published by: Celia_blog on May 12, 2014
Copyright:Traditional Copyright: All rights reserved

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/12/2014

pdf

text

original

 
Où en sommes-nous ?
 
Le terme d'empowerment se définit littéralement en français par "pourvoir d'agir". Ce mot regroupe différentes dimensions. Selon les contetes! il peut renvoer # une t$éorie! un mouvement idéologi%ue! un cadre de référence! un plan d'ac-tion! un processus! un résultat ou une consé%uence. &u plan individuel! &. (S) définit l'empowerment comme la façon par la%uelle l'individu accro*t ses $a+ile-tés favorisant l'estime de soi! la confiance en soi! l'initiative et le contr,le. Certains parlent de proces-sus social de reconnaissance et de promotion des personnes dans leur capacité # satisfaire leurs +esoins! # régler leurs pro+lmes et # mo+iliser les ressources nécessaires de façon # se sentir en contr,le de leur propre vie. L'empowerment comprend égale-ment une dimension sociale et collec-tive. (l impli%ue des relations avec les autres et se construit grce # elles. )ous comprenons %ue l'empower-ment est au c/ur du processus de réta+lissement. 0ans ce sens 1. 23O4)C13 le désigne directement comme l'une des %uatre dimensions essentielle du réta+lissement 5cf. feuille de c$ou n678! %ui permet d'initier le mouvement vers le retour # l'autonomie et la vo-lonté d'agir pour son propre +ien. Le concept d'empowerment est enco-re plus détac$é du modle médicale %ue celui du réta+lissement. n effet! la prise en compte de la maladie et le rapport %u'entretient la personne avec elle! la santé en général ou enco-re la notion de satisfaction personnel-le! sont totalement a+sents de toutes ses descriptions. La notion d'empo-werment comprend en outre une composante d'activisme politi%ue %ui vise # restaurer une position centrale des personnes dans les soins mais également de citoen dans la société.
Raphaël et Livia
&vril 9:7;
 Septembre
)uméro 9
 
La feuille de chou
< 0u c,té du c$e=-soi >
Sommaire 
&u fait! @Aai un c$e=-moi B
Où en sommes-nous?
émoignage  Le corps! %uand est-ce %uAon en parle?
3egards croisés La fumette
Sortir de c$e=-soi 34! culture du c/ur
n de$ors du c$e=-soi  Le se-cours populaire
La recette  Les DricEs de Stép$a-nie
 Mener à bien notre entreprise et notre science
&u fait! @Aai un c$e=-moi B
« Avoir un chez soi c’est pouvoir retenir un ami à diner, faire une partie d’é-checs et fumer un pétard tranuillos !
L’empo"erment, c’est uoi #
dito F L'empowerment c'est... Gne traversé d'esprit! un c$emine-ment vers une vie rHvée! c'est un accroissement un mélange entre rHves et réalité! l'empowerment ca veut dire %ue parfois on ne pas agir. L'éc$ange par la parole! la créativité l'art le sport permet l'em-powerment. LAempowerment c'est retrouver sa li+erté d'esprit. Ca peut aussi passer par le sport etIou le see  de saines activités %ui peuvent permettre de su+sti-tuer # des drogues artificielles et nocives ! une "drogue" saine et na-turelle. Sorte= couvert. 2ar mer calme ou agitée! c'est tenir la +arre en gardant le cap %ue l'on a c$oisit. 3etrouver l'espoir pour reprendre le possession sur sa vie! comme par eemple participer # des ate-liers et ou des groupes de parole et d'entre aide.
La rédaction $ %uillaume, %alla, Mou-rad, Raphaël, &on', (adia, Livia, )sa-belle, *arima, +téphanie
 
 Comment prendre soin de son corps %uand on commence # retrouver ses repres ? Sur la route du réta+lissement! la santé du corps est une étape importante. & la rue! le corps est souvent maltraité parfois délaissé. On survit avant tout. Lors%uAon se pose! %uAon trouve un c$e= soi! le corps peut # nouveau sAeprimer. 2arfois cAest un soulagement. On sAoccupe de son $gine! on se ré-c$auffe! on se repose. On prend soin de son corps. 2arfois on ne recon-nait plus ce corps ou+lié. (l fait souffrir. Les dents font mal! les pieds sont douloureu! la peau est malade. t puis il  a ce %uAon ne veut pas voir ou savoir. t si ce corps fatigué mAempHc$ait de me réaliser! de réaliser les pro@ets %ue la vie dans mon c$e= soi me permettent en-fin dAimaginer ? Suis-@e malade ? st-ce grave ? 0ois-@e me poser la %uestion maintenant ou plus tard ? Comment savoir ? C$a%ue personne a un rapport # la santé %ui lui est propre. C$a%ue personne a son rt$me. 2arler de la santé de son corps doit Htre facile. n tant %ue médecin généraliste! mon r,le est dAécouter! dAinformer et de prendre soin. 2as de @uger. (l nA a pas de %uestion +Hte ni de %uestion anodine. outes les in%uiétudes peuvent Htre entendues dans le respect et la confiden-tialité  le ta+ac! les infections! la seualité etc. Les réponses se trouvent ensem+le. (l ne faut pas ou+lier  Htre +ien dans son corps! cAest Htre +ien dans sa tHte.
+ophie
 
es chiffres et des lettres
émoignage
Le corps uand est ce u’on en parle #
 
La voie du cosmos
Ceci est la parole dAun no+le messager! doué dAune grande force et dAun rang élevé! o+éit la $aut et digne de confiance! votre compagnon nAest pas fou 5il sAagit du prop$te Jo$ammed +dsl8! il a effectivement vu lAange au clair $ori=on! et il ne garde pas pour lui-mHme ce %ui lui a été révélé. Ceci nAest point la parole dAun dia+le +annit. OG alle= vous donc ? Ceci nAest %uAun rappel pour lAunivers! pour celui %ui veut suivre le c$emin droit 5iré du Coran sourate K7 versé 7-9M8.
%uillaume
Où en sommes-nous ? 5suite8
Rencontre internationale pour la recherche et la formation en santé mentale
 N'ai assisté # cette rencontre internationale le : et 7 @anvier 9:7; # Lille. Lors de ce meeting! il a été %uestion des t$mes suivants le respect des droits $umains et la lutte contre la stigmatisation et la discrimination et la participation des "usagers" et familles au processus de décision 5politi%ue! lois! sstme de soins! évaluation8. N'aimerai a@outé une précision sur le ter-me d"Gsager"! en insistant sur le fait %ue @e me sens plus proc$e d'un "patient" plut,t %ue d'un "usager" %ui me sem+le Htre plus un voageur de la 3J. Cette rencontre a favorisé non seulement l'éc$ange! mais surtout les droits des patients et personne aant un pro+lme mentale ainsi %ue la réduction de la stigmatisation et de la discrimination face # la maladie. Le droit de l'individu et des indicateurs 5sources d'études8 ont été évo%ués. Ne me suis sentie Htre une personne d'a+ord! avant de figurer dans des c$if-fres. La p$rase d'un patient m'a rappelé d'Htre digne. Ne ne suis pas faite %ue d'indicateurs! @'ai un c/ur %ui +at aussi.
(adia
 
Les conseils avisés
< )e @amais ou+lié %ue dans le mot révolu-tion! il  rHve et évolution >
 Anon'me
<  )J! Noe Starr! tou@ours l# pour faire réfléc$ir >
  la mémoire de +téphane
 
 3egards croisés
« la fumette !
 
L
e canna+is amis 5es8 lec-teurs 5trices8! +on@our. Jon avis sur le canna+is est asse= partagé pour la simple raison %ue mon utilisation de ce produit a c$angé au fil du temps. &u dé+ut! @e fumais pour le plaisir mais force est de constater %ue des effets secondaires sont l#  sentiment de persécution! parano! lét$argie! réflees amoindris! sans ou+lier les dégts sur les voies respiratoires %ui montent # un ratio de 7: contre 7 comparé # la cigarette... 0u coup! cet-te consommation est # utiliser avec modération. Selon moi! la nocivité de ce produit l'emporte largement sur les +énéfices. 2ar la suite! mon utilisation de ce pro-duit a c$angé! allant d'un usage ré-créatif # t$érapeuti%ue. (l  a pas longtemps! @'ai décidé de +aisser la mét$adone! @Aavais peu de solution pour contrer le sndrome de man%ue! ce man%ue %ui procure de fortes dou-leurs pendant environ : @ours. t %uelle fut ma surprise %uand @Aai constaté %ue le canna+is avaient des effets relaants voire antalgi%ues.  N'ai constaté %ue ces effets s'amenui-sent voir disparaissent au fil du temps. Si la consommation devient %uotidienne le mieu selon moi est de limiter sa consommation # un @our sur deu. Cela permet d'éviter une %uel-con%ue accoutumance ou résistance # ce produit %u'est le canna+is. &insi cela m'a permis de +aisser sans douleur 5ou pres%ue8 la mét$adone. 0onc selon moi! ce produit est # dé-conseiller dans un usage récréatif sur-tout au personnes vulnéra+les ps-c$ologi%uement mais indispensa+le dAun coté t$érapeuti%ue.
&on'
 
C
anna! un ami peu re-commanda+le. Gn article sur le s$it 5i.e. canna+is! fumette etc.8! par où commencer ?
Le Cannabis et moi
0'a+ord! moi! @e suis un grand in-conditionnel de la fume depuis de nom+reuses années. Ne fume en mode convivial! festif! stle "flower power" ou dans l'esprit du partage asse= si-milaire au rite président , sacro-saint 5et si français8 "apéro". Ne fume aussi en mode solo "pour mieu" apprécier un film ou un +on livre ou tout sim-plement en mode dodo pour faire des rHves 0B 4oil# pour ce %ui est mon panégri%ue.
Le revers de la médaille
Le canna+is tom+ant sous le coup de la loi interdisant "l'apologie des su+s-tances stupéfiantes"! @e me dois donc de vous rappeler le c,té o+scure de la force. Oui! le canna+is entra*ne une "dépendance psc$ologi%ue"! des difficultés de concentration! de capa-cité de mémorisation etc. Ce %ui nous amne # en déconseiller l'utilisation 5du moins régulire8 au élves! étu-diants! stagiaires ainsi %u'au person-nes trop sensi+les ou trop émotives ou celles dont l'é%uili+re mental et psc$i%ue est "fragile". 2ersonnelle-ment @e fume @amais le matin avant d'avoir accompli ce %ue @'ai # faire dans la "vraie vie". 4oil# un portrait en demi-teinte ins-piré de notre ami 0ocus CarottaP. On voit +ien %u'on ne parle pas ici d'un produit anodin 78 (l est interdit par la loi et donc il est illicite d'en posséder. 98 se méfier de soi-mHme! un dia+le sommeille en c$acun de nous. PNe vous recommande la lecture "le clu+ des $as$iciens" de $éop$ile Qaut$ier
%uillaume
Le grain de sel
:
 Ne me souviens enfant! on entendait souvent  < si tu tou-c$es une seule fois de lA$éroRne! tu deviendras un @unEie! tu ne pourras @amais tAen séparer et ta vie seras foutu B >! et @A croais. Les drogues! ou ce %uAon ap-pelle les addictions! sont vielles comme le monde. Les dé+ats %ui lAaccompa-gnent aussi  drogue dureIdrogue douce! drogue illégaleIdrogue légale! les dro-gues # la mode! le détournement de médicaments ou les drogues %ui soignent! le @eu! le see! les paris! la +ouffe! le sportla vie. 0e toutes ces discussions et de tout ce %ue @Aai pu entendre sur les drogues! une p$rase a particulirement retenu mon attention  < la drogue %ui rend le plus dépendant est celle pour la%uelle on est dépendant >.
Raphaël

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->