Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
L'enseignement

L'enseignement

Ratings: (0)|Views: 389|Likes:
Published by abouno3man
L'enseignement
L'enseignement

More info:

Published by: abouno3man on Mar 08, 2008
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/15/2014

pdf

text

original

 
L’enseignement
Madina
Cheikh Abdel-Bari At-Thoubéïti
Vendredi 6/7/1423 (13/9/2002)
Je vous recommande, ainsi qu’à moi-même, la crainte d’Allah, Allah
(qu'il soit exalté)
a dit :
{O vous qui avez cru ! Craignez Allah à sa juste mesure et veillez bien à ne mourirque dans la foi islamique}
.L’enseignement dans la communauté islamique a une place importante, car il aide à laformation des cerveaux des enfants de la communauté et à leur instruction, et ce sonteux qui représentent la structure principale dans les sociétés et les pays.L’enseignement au début de l’Islam répondit aux besoins de la communauté, il formades générations développées, il fit qu’elle dirigea (le monde) et ne fut pas dirigée, il larendit glorieuse et non abaissée (humiliée), les gens la suivaient et elle ne suivaitpersonne, une communauté qui donnait plus qu’elle ne prenait.Les hommes qui sont responsables de l’éducation et de l’enseignement, de même queles enseignants, doivent orienter les générations, leur enseigner la foi et les protégerdes tentations ; la communauté ne doit pas vouloir que l’enseignement soit un moyenpour augmenter le niveau de l’économie tout en négligeant les buts principaux del’éducation.
 
L’enfant se rend à l’école en étant comme un récipient vide, puis, pendant les années,ce récipient se remplit avec les travaux, les comportements et les études qu'il reçoitdans le milieu de l’enseignement, pour ensuite former ses qualités, dessiner le cheminde sa pensée et sa façon de vivre.Ainsi, l’enseignement aide à la formation de la société et de la communauté, et à la miseen valeur de ses vertus et de ses principes.A cause des nombreuses définitions modernes de l’éducation, nous, les musulmans,oublions parfois certains principes ; le rôle principal de l’enseignement est l’éducation del’enfant en lui apprenant les vertus de l’Islam et les principes avec lesquels le messagerd’Allah
(qu'Allah prie sur lui et le salue)
est venu, pour qu'il soit un musulman dans lacroyance, les sentiments et le comportement, et pour qu’il soit soumis dans tous lesdomaines de sa vie à l’Islam, il se prosterne pour Allah, son coeur est rempli de crainteet il pleure lorsqu’il entend les versets d’Allah, il espère avoir la miséricorde d’Allah, et ilse méfie de son châtiment.Les communautés ne progressent pas en rassemblant des connaissances, ellesprogressent avec l’éducation qui aide à implanter les vertus et les principes.Les gens doués de raison, de même que les hommes de l’éducation ne disent pas quele but de l’enseignement est de remplir les cerveaux et d’apprendre les textes sansréfléchir à leurs significations.Si nous voulons vraiment l’éducation des générations pour qu’ils s’élèvent jusqu’à laperfection, quel que soit le niveau de connaissances acquises et le niveaud’expériences dans le domaine de l’électronique, cela seulement ne fera pas progresserla personnalité, ne préparera pas un homme et ne fera pas bouger l’humanité pouraccomplir une seule action dans le bien ; ce qui fait bouger l’humanité pour accomplir lebien est sa foi dans les vertus et ses principes élevés.Le fait d’apprendre la signification des programmes de l’enseignement n’a aucunevaleur sans que ses significations ne pénètrent dans le coeur et sans que lescomportements ne changent, car comment peut-on s’occuper des cerveaux et desesprits et négliger les âmes ?Le rôle de l’enseignement avant de donner les connaissances est la formation de cecoeur qui utilisera les connaissances dans le bien et pas dans le mal, pour être utile àl’humanité et pas pour lui être nuisible, et cela n’est possible qu’avec l’éducation quiimplante la croyance dans le coeur pour qu’il ne soit pas atteint par les doutes et nesuive pas les envies ; une éducation de la foi éloignée des distractions et des futilités,une éducation dont la base est le Coran et la Sounnah, dont le chemin est lacompréhension des pieux prédécesseurs de la communauté, et qui donne del’importance à la purification de l’âme ; une éducation qui fait que l’âme soit accrochéeaux choses élevées et ne se préoccupe pas des choses basses ; donc, elle n’estsatisfaite que pour Allah, elle ne se fâche que pour Allah, elle n’aime que pour lui, et ellene combat que pour lui.
 
Donc, notre besoin de coeurs remplis de foi n’est pas inférieur à notre besoin de têtesremplies de connaissances, pour que ces personnes ne soient pas comme des diablesqui provoquent le mal, et qui répandent la destruction dans le monde, et pour qu’ils nesoient pas attirés par les drogues, les mauvaises pensées et les croyances qui mènentà l’égarement.Le prophète
(qu'Allah prie sur lui et le salue)
ne laissait pas la personne avec ses passionslorsqu’elle croyait en Allah et en son messager, mais il faisait son éducation etl’enseignait, de même qu'il enseignait à ses compagnons à agir de la même façon ;lorsque Oumaïr ibn Wahb
(qu'Allah soit satisfait de lui)
embrassa l’Islam, le prophète
(qu'Allah prie sur lui et le salue)
dit à ses compagnons :
(Enseignez la religion à votre frère et apprenez-lui à lire le Coran).
L’Imam Ahmed rapporte d’après Abi Abderrahmane qu’un parmi les compagnons duprophète
(qu'Allah prie sur lui et le salue)
qui leur enseignait, a dit que :- « le messager d’Allah
(qu'Allah prie sur et le salue)
leur lisait dix versets du Coran, et ils nepassaient pas aux dix versets suivants avant d’apprendre la science qui se trouvait dansces versets et de les mettre en pratique » ; ils dirent : « enseigne-nous donc la scienceet la pratique ».Et nos pieux prédécesseurs appelaient celui qui enseignait les enfants : l’éducateur ; IbnAl-Moubarak
(qu’Allah lui fasse miséricorde)
a dit :- « Nous avons appris les bonnes manières pendant trente ans, et nous avons appris lascience pendant vingt ans ».Ibn Sirine a dit :- « ils apprenaient la guidée comme ils apprenaient la science »Ibn Moubarak rapporte d’Ibn Al-Hassane :- « Nous avons un plus grand besoin d’apprendre les bonnes manières que d’apprendreles hadiths ».L’enseignement qui est utile et qui apporte ses fruits, est celui qui est donné avecl’éducation ; donc, l’éducation et l’enseignement sont inséparables car l’enseignementsans éducation ne sert à rien et ne fournit aucune garantie.La séparation entre l’éducation et l’enseignement engendre une génération qui a une foifaible, qui ne possède aucune personnalité, et dont les pensées sont troublées ; unegénération qui ne respecte pas les valeurs, qui est une proie pour les pensés et lesectes destructrices ; et il se peut que sa science soit la cause de sa perte et de celle desa société.

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
lyon58 liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->