Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
1379_em05062014

1379_em05062014

Ratings: (0)|Views: 1,224 |Likes:
Published by elmoudjahid_dz

More info:

Published by: elmoudjahid_dz on Jun 04, 2014
Copyright:Traditional Copyright: All rights reserved

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

09/15/2014

pdf

text

original

 
 Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger —
Tél. :
(021) 73.70.81 —
Fax :
(021) 73.90.43 — 55
e
Année —
Algérie :
10,00 DA -
 France :
1 €
IMPORTATIONS DE LAIT DURANT LES 4 PREMIERS MOIS DE 2014
Hausse de plus de 44%
UN DERNIER HOMMAGE LUI EST RENDUAU PALAIS DE LA CULTURE
P. 32P. 11P. 6P. 8P. 7PP. 4-5
   P   h .   N  a  c   é  r  a   I .
P. 32
EXAMEN DU PLAN D’ACTION DU GOUVERNEMENT À L’APN
CONSULTATIONS AUTOUR DU PROJET DE REVISION DE LA CONSTITUTION
Plaidoyer pour une Constitution consensuelle et un régime semi-présidentiel
P. 3
MOHAMED-CHÉRIF TALEB PRÉSIDENT DU PNSD :
« Une Constitutionconsensuelle pour uneRépublique démocratique »
KHALFA M’BAREK, PRÉSIDENT DEL’ORGANISATION NATIONALE DESENFANTS DE MOUDJAHIDINE :
« Limiter les prérogatives duPrésident de la République »
KHALED BOUNEDJMAPRÉSIDENT DU FNJS :
« Elargissement del’article 74 de laConstitution »
SASSI MABROUKPRÉSIDENT DU FND :
« Option pour un régime semi-présidentiel »
Les rencontres inscrites dans le cadrede la concertation sur le projet derévision de la Constitution, entrepersonnalités, partis, organisations,associations et autres compétencesavérées, avec le ministre d’Etat,directeur de cabinet de la présidence dela République, Ahmed Ouyahia, sepoursuivent au rythme régulier dequatre rencontres par jour. Les participants, au regard de leursdéclarations, ont manifesté un intérêtaussi vif que prometteur pour la suitede ces rencontres à travers leur vision,remarques, priorités ainsi que lespropositions qu’ils jugent importantespour la mouture finale de la future loifondamentale du pays.
POUR ENCADRER ET ASSURER LA SÉCURITÉ DE L’ÉQUIPE NATIONALE ET DES SUPPORTERS
La DGSN sélectionne17 policiers expérimentés
ABDELKADER KHOMRI MINISTRE DE LA JEUNESSE :
« La jeunesseest une richesse qu’il faut mobiliser »
Les députés pourla réhabilitationdu secteur public
Appel à la préservation des acquis de sécurité et de stabilité M. Djellab : « Le taux de croissancede 7% projeté à l’horizon 2019 estréalisable »
 
Les épreuves du baccalauréatse sont déroulées dans «des conditions normales»
« Vers une révisiondu système des examens »
M
me
BENGHEBRIT A DJELFA ET MEDEA :
La chanteuse Norainhuméeaujourd’hui à Alger
HIER À GENÈVE
 ALGÉRIE 2 - ROUMANIE 1
Nouveau succès des Verts
7 Chaâbane 1436 - Jeudi 5 Juin 2014 - N°15148 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287
LA REVOLUTION PAR LE PEUPLE ET POUR LE PEUPLE
 
CE MATIN A 9H30 AU GRAND HOTEL ADEGHIR
ONEC : installation de lacommission nationale
L’installation de la commissionnationale de suivi et de rédaction despropositions de l’organisation natio-nale des enfants de chouhada consa-crée à la révision de la Constitutionse tiendra ce matin à 9h30 au grandhôtel Adeghir, Bordj El Kiffan.
2
EL MOUDJAHID
Méo
BRUMEUX 
Jeudi 5 Juin 2014
LES 7 ET 8 JUIN A L’USTHB
1
er
Salon de l’étudiant
Le premier Salon de l’étu-diant algérien aura lieu les 7et 8 juin à l’Université dessciences et de la technologieHouari-Boumediène, organisépar l’agence de communica-tion The Graduate.
Au Nord, localement brumeux en débutde matinée puis temps ensoleillé et relative-ment chaud, notamment vers l’intérieurOuest. Les températures maximales varie-ront de 20°c/28°c en général avec des picsde 35°c jeudi et vendredi vers l’intérieurOuest (Relizane, Mascara). Les vents seront faibles à modérés.Sur les régions sud, le temps sera chaud etpartiellement voilé avec tendance orageusevers l’extrême Sud et le Hoggar Tassili.Les températures maximales varieront de32°c/40°c avec des pics de 44°c vers l’ex-trême Sud. Les vents seront faibles à modé-rés avec quelques soulèvements de sablelocal.
Températures (maximales-minimales)prévues aujourd’hui :Alger (29° - 21°), Annaba (30°- 20°), Bé-char (33° - 22°), Biskra (36° - 23°), Constantine (33° - 16°), Djelfa (33° - 17°), Ghardaïa (34° - 21°), Oran (30° - 19°), Sétif (30 - 17°), Tamanrasset (37°- 26°), Tlemcen (32° - 18°).
CE SOIR A 20H30 A LA SALLE IBN KHALDOUN
100% Brésil
Une nouvelle présentation brésilienne sera donnéepar Zalindé et le Carnaval de Rio à la salle Ibn Khal-doun ce soir, à partir de 20h30.
*****************************
LES 6 ET 8 JUIN A BISKRA ET BATNA
Tournée artistique
Sous le haut patronage de la ministre de la Culture,M
me
Nadia Labidi, une tournée artistique organisée parle ballet national à travers les wilayas de Biskra etBatna et ce, dans le cadre de la célébration de la journéenationale de l’Artiste, le 8 juin de chaque année : • Le 6 juin, à la salle Zaatcha de la wilaya de Biskra,à 18 h• Le 8 juin à la maison de la culture de la wilaya deBatna, à 20 h.
*****************************
JUSQU’AU 7 JUIN AU MUSEE DE LAMINIATURE ET DE LA CALLIGRAPHIE
Festival international de la Calligraphiearabe d’Alger
Le festival international de la Calligraphie arabed’Alger se tiendra jusqu’au 7 juin au musée de la mi-niature, de l’enluminure et de la calligraphie, palaisMustapha-Pacha, avec la participation de 22 pays.
*****************************
SAMEDI 7 JUIN, A 10 H, A LA FORETDE BAINEM
Inauguration de l’Espace art et mémoire
A l’occasion de la célébration de la journée de l’Ar-tiste, l’association Machaal Echahid inaugure le samedi7 juin à 10 h, à la forêt de Bainem, en face du CentreErriadh de la sûreté nationale, un espace dédié à l’artet à la mémoire. La première exposition sera consacréeaux artistes Abdelhamid Iskander et Ouameur Zaïdi.
AGENDA CULTUREL
CE MATIN A 11H AU PALAIS DE LA CULTUREMOUFDI-ZAKARIA
Dernier hommage à Nora
La dépouille de ladéfunte Fatma-ZohraBadji, connue sousle nom de Nora seraexposée ce matin àpartir de 11h au pa-lais de la cultureMoufdi-Zakaria. Lesmembres de la fa-mille de la défunte,les artistes, les fanset les médias lui ren-dront un dernierhommage.
 
DU 5 AU 30 JUIN AU PALAIS DE LA CULTURE
4
e
Salon de la photographie insolite
Le ministère de la Culture et le Palais de la culture organisent le 4
e
Salon de la photographie insolite du 5 au 30 juin à la galerie Baya, palaisde la culture Moufdi-Zakaria.
DEMAIN A 10H A LA MUTUELLE DES TRAVAILLEURS DE LA CONSTRUCTION
Quatrième forum national des secours
L’association El Irchad oua El Islah organise le quatrième Forum na-tional des secours qui se tiendra les 6 et 7 juin à la Mutuelle des travail-leurs de la construction de Zéralda.
DU 5 AU 7 JUIN
Caravane de sensibilisation sur la préservation de l’environnement
La Ligue de la jeunesse pour la préservation de l’environnement or-ganise une caravane de sensibilisation sur la préservation de l’environ-nement du 5 au 7 juin. La cérémonie de départ de la caravane est prévuedemain à partir de 8h30 devant le siège de la wilaya.
CET APRES-MIDI A 15H
FLN : conférence sur le projet de Constitution
Une conférence sur lethème « L’enrichissement etles suggestions du parti lorsde la discussion sur le projetde constitution » se tiendra cetaprès-midi à 15h au siège duparti.
*****************************
DEMAIN A 9H A LA MUTUELLE DE ZERALDA
MPR : deuxièmes assises
Les deuxièmes assises du Mouvement pourla République se tiendra demain à partir de 9h,à la Mutuelle de Zéralda.
*****************************
SAMEDI 7 JUIN A 10H30
 ANR : conférence de presse surl’amendement de la Constitution
Le SG de l’Alliance Natio-nale Républicaine (ANR), M.Belkacem Sahli animera uneconférence de presse consa-crée à l’examen des proposi-tions d’amendement de laConstitution, samedi 7 juin àpartir de 10h30 au siège cen-tral du parti.
 Activités des partis
SAMEDI 7 JUIN A 8 H
Journée d’information sur les maladies respiratoires
Dans le cadre de la double célébration du 8 juin journée nationale de l’Asthme et du 20
e
anniversaire de sa création, l’Association algé-rienne de solidarité aux malades respiratoires(A. ASMRESP) organise une journée d’infor-mation et de sensibilisation au centre culturelde la commune de Oued Korich, Alger, le 7 juin à partir de 8h.
SAMEDI 7 JUIN A 10H AU STADE EL MOKRANI 2, BEN AKNOUN
« Les droits et la protection des enfantscontre les sévices »
Dans le cadre dela célébration de la journée mondialedes Droits de l’en-fant, le Réseau algé-rien pour la défensedes droits de l’enfantNADA organise une journée de sensibili-sation sur « Lesdroits et la protectiondes enfants contreles sévices ».
DIMANCHE 8 JUIN A 10H
L’association Biloba invitée du Forum d’
El Moudjahid 
Le Forum d’
 El Moudjahid 
recevra dimanche 8 juin à 10 heures l’As-sociation nationale Biloba de sensibilisation au don d’organes, tissus etcellules. La conférence-débat portera sur l’action de cette associationdans le domaine de sensibilisation des citoyens sur la question du dond’organes.
DEMAIN A 17H AU BASTION 23
5
e
édition dufestival nationalde la créationféminine
La ministre de la Cul-ture, M
me
Nadia Labidi,inaugure la cinquièmeédition du festival natio-nal de la création fémi-nine, dont le thème cetteannée est consacré à notre plat national le couscoussous le slogan « d’orge et de blé ».
 
3
Jeudi 5 Juin 2014
EL MOUDJAHID
N
ation
L
a révision constitutionnelle, déci-dée à l’initiative du Président de laRépublique, en vertu des pouvoirsque lui confère la Constitution, s’inscritdans le cadre de la poursuite du processusdes réformes politiques. Elle vise à adap-ter la loi fondamentale aux exigencesconstitutionnelles suscitées par l’évolutionrapide de la société algérienne et les mu-tations profondes actuellement en cours àtravers le monde. La révision projetée seradestinée au renforcement de la séparationdes pouvoirs, à conforter l’indépendancede la justice et le rôle du Parlement, à l’af-firmation de la place et des droits de l’op-position et à garantir les droits et libertésdes citoyens. C’est ainsi et lors de cette quatrième journée de rencontres, qui s’est dérouléeau siège de la Présidence de la Répu-blique, a vu la participation du présidentdu Parti national pour la solidarité et ledéveloppement (PNSD), Mohamed Che-rif Taleb, du président du Front nationalpour la justice sociale (FNJS), KhaledBounedjma, le président du Front natio-nal démocratique, Sassi Mabrouk et leprésident de l’organisation national desenfants de moudjahidines, Khalfa M’ba-rek.Les invités à la concertation ont, dansdes déclarations faites à la presse, expli-qué leur vision de la future constitution dela République algérienne, leurs prioritésainsi que les propositions qu’ils jugent im-portantes. Dans ce sens, le président duPNSD a proposé, hier, à ce que le prési-dent du Conseil constitutionnel et du vice-président du Haut conseil de lamagistrature, soient élus au lieu d’être dé-signés. « Pour la révision de la Constitu-tion, on demande que le président duConseil constitutionnel soit élu par desmagistrats de la Cour suprême et non dé-signé par le Président de la République »,a déclaré Mohamed-Cherif Taleb à l’issuede sa rencontre avec Ahmed Ouyahia. Il aajouté que sa formation politique jugeait« étrange » pour l’indépendance de la jus-tice que le ministre de la Justice soit dési-gné vice-président du Haut conseil de lamagistrature, alors qu’il fait partie du pou-voir exécutif. Il a, à cet égard, proposé quele vice-président du Haut conseil de la ma-gistrature soit également élu par des ma-gistrats de la Cour suprême. En outre, leprésident du PNSD a fait savoir qu’il aémis d’autres propositions portant sur leslibertés collectives et individuelles, lesdroits de l’homme, la séparation des pou-voirs et le rôle de l’opposition. D’autrepart, il a émis le vœu de voir ces concer-tations aboutir à une Constitution« consensuelle » permettant « l’édificationd’une république démocratique aux di-mensions sociales et dans le respect desvaleurs de l’islam ». Le Front nationalpour la justice sociale (FNJS), représentépar son président Khaled Bounedjma,émet des réserves sur l’inscription de laRéconciliation nationale dans le projetportant révision de la Constitution commeune constante nationale par crainte de sonélargissement à des catégories non concer-nées. Il a fait savoir à l’issue de cette ren-contre que les discussions avec le direc-teur de cabinet à la présidence de laRépublique, Ahmed Ouyahia, étaientfranches. « Nous avons émis des réservessur l’inscription de la Réconciliation na-tionale dans le projet portant révision dela Constitution comme une constante na-tionale car nous craignons de la voirs’élargir à des catégories de gens nonconcernées par ces dispositions », a indi-qué M. Bounedjma en ajoutant que saformation politique a proposé d’autresamendements qui concernent, notamment,l’élargissement de l’article 74 sur la limi-tation des mandats présidentiels aux man-dats électoraux des les élus locaux, lesassociations et les partis politiques. M.Bounedjma a aussi indiqué que le FNJSpropose la révision de la disposition duprojet prévoyant l’abrogation de l’alinéa7 de l’article 73, exigeant la justificationde la non-implication des parents du can-didat à la présidentielle, né après juillet1942, dans des actes hostiles à la Révolu-tion du 1
er
Novembre 1954, et en incluantdans le même article une nouvelle exi-gence au candidat d’être résidant perma-nent en Algérie. Il a, par ailleurs, faitsavoir que les discussions avec M. Ouya-hia ont porté aussi sur la séparation despouvoirs, l’équilibre dans leurs préroga-tives, l’indépendance de la justice et lerôle que doit jouer le Parlement dans la lé-gislation et dans la supervision des ques-tions sensibles. Enfin, M. Bounedjma aappelé les chargés de la concertation àconvaincre les partis politiques de l’oppo-sition à participer aux rencontres sur la ré-vision de la Constitution et partager leursidées et opinions, afin d’arriver àune constitution d’où personne ne se sen-tira exclu ou marginalisé. Le président du Front national démo-cratique (FND), Sassi Mabrouk, a indiquéque le régime semi-présidentiel était le ré-gime le plus approprié pour l’Algérie parrapport aux régimes parlementaire et pré-sidentiel. « Nous avons abordé avecAhmed Ouyahia, différents points, maisl’entretien a été axé, notamment sur la na-ture du régime à adopter en Algérie. Nousplaidons pour un régime semi-présiden-tiel, car c’est le plus approprié pour notrepays », a indiqué M. Mabrouk à la presseà l’issue de la rencontre, inscrite dans lecadre des consultations sur la révision duprojet de Constitution. Il a estimé qu’ilétait impossible d’instaurer un régime par-lementaire ou présidentiel en Algérie, carcela pourrait, entre autres, affecter la sta-bilité du gouvernement et causerait deschangements fréquents ». Par ailleurs, M.Mabrouk a ajouté que sa formation poli-tique souhaitait aussi que le président duConseil constitutionnel ainsi que quatreautres de ses membres soient désignés parle Président de la République, tandis quele vice-président de cette institution soitélue parmi les quatre membres. Il a émisle vœu de voir toutes les tendances poli-tiques participer à ces consultations pouraboutir à une constitution consensuelle.L’Organisation nationale des enfantsdes Moudjahidine appelle à l’élaborationd’une Constitution consensuelle et défendun régime semi-présidentiel en adéquationavec la réalité de la société algérienne, lestrois pouvoirs et les institutions de l’Etat,a indiqué son secrétaire général, KhalfaM’barek. S’exprimant dans une déclaration à lapresse à l’issue de sa rencontre avecAhmed Ouyahia, dans le cadre de laconcertation sur la révision de la Consti-tution, M. M’barek a exprimé le refus del’Organisation d’un régime présidentielpour « éviter de donner toutes les préro-gatives au Président de la République ». Ila aussi exprimé le rejet de l’Organisationd’un régime parlementaire car, selon lui,« l’expérience de la pratique démocratiqueen Algérie est encore à ses prémices ».Par ailleurs, l’orateur a proposé de garderdans le préambule de la future Constitu-tion le passage « Le peuple algérien a tou- jours milipour la liberté et la démocratie», supprimé dans le projet de révision. Il aaussi proposé de maintenir l’alinéa 7 del’article 73, exigeant la justification de lanon-implication des parents du candidat àla présidentielle, né après juillet 1942,dans des actes hostiles à la Révolution du1
er
Novembre 1954, et en incluant la pré-sentation de ses différentes responsabilitésexécutives au sein des institutions del’Etat ainsi que l’exigence d’attester qu’ilest algérien d’origine et qu’il n’est pas bi-national. A propos du nomadisme poli-tique, M. M’barek a estimé que la sanctionde ce comportement «ne méritait pasd’être constitutionnalisée, mais devrait re-lever seulement du code électoral ».
Kafia Ait Allouache
CONSULTATIONS AUTOUR DU PROJET DE REVISION DE LA CONSTITUTION
Plaidoyer pour une Constitution consensuelle et un régime semi-présidentiel
 Les rencontres inscrites dans le cadre de la concertation sur le projet de révision de la Constitution, entre personnalités, partis, organisations, associations et autres compétences, avec le ministre d’Etat, directeur de cabinet de la présidence de la République,  Ahmed Ouyahia, se poursuivent au rythme de quatre rencontres par jour.
Le RND appelle à la mobilisationde toutes les forces nationales
Consolider le rôle de la société civile dans la gouvernance
Afin de soumettre leurs proposi-tions relatives à la révision de laConstitution, des organisations de lasociété civile ont organisé, mardipassé, au siège du réseau associatif Nada à Alger, un atelier de travail etde concertation sur la préparation despropositions de l’amendement de l’ac-tuel projet de la Constitution.Un mémorandum de propositionsa été présenté par Abdelkader Ben-henni, avocat et premier secrétaire gé-néral au conseil constitutionnel,portant sur 22 articles soumis à la pro-chaine révision de la Constitution,entre autres la liberté du culte, le droitde rassemblement et de manifestationpacifique, la liberté de la presse, les li-bertés individuelles et collectives, lalimitation des mandats à la Présidencede la République, et les amendementsfaits à la Constitution. L’association étoile culturelled’Akbou, la ligue des droits del’homme, l’association Adwaâ Rightspour la démocratie et les droits del’homme, l’association femmes encommunication, l’association ANEJ,l’association santé Sidi El Houari et leréseau algérien pour la défense desdroits de l’enfant Nada, pour ne citerque ceux-là, ont participé au débat quia suivi, où chacun a donné ses opi-nions et ses proposition sur les diffé-rents points évoqués, avant desoumettre le texte final au ministred’Etat, directeur de cabinet à la Prési-dence de la République, Ahmed Ouya-hia. Le président de l’associationAdwaâ Rights pour la démocratie etles droits de l’homme NoureddineBenbraham a jugé positives les mé-thodes initiées par les associations àl’exemple de la communication in-terne et le renforcement mutuel des ca-pacités à travers la formation, lagestion des projets et le partenariat, cequi dénote selon lui, du grand dyna-misme de la société civile algériennequi s’inscrit dans la perspective de dé-fendre sa place et sa représentativitésociale ainsi que de promouvoir sonrôle et ses capacités : « La place et lerôle que la société civile peut avoirdans la gouvernance lui permettentd’avoir une implication efficace dansle processus démocratique, notam-ment en la représentant dans sa plura-lité. Ça permettra également deconsolider la culture de la citoyennetéactive dans la société, et cette nouvelledonne doit participer massivement à lagouvernance et renforcer son ancrageet continuer son plaidoyer», a-t-il dé-claré à l’issue des travaux de l’atelier.Pour ce qui est du rôle de la sociétécivile dans l’élaboration de la décisionpolitique, celui-ci a été mis en exerguepar Ali Salem, président de l’associa-tion nationale des échanges entre les jeunes, qui a souhaité que « le rôle dela société civile fasse l’objet d’une loiorganique à l’assemblée populaire na-tionale dans le but d’avoir plus d’effi-cacité ». Il est revenu par ailleurs sur l’or-ganisation de la majorité des députésà l’Hémicycle et sa relation avec lesmembres de l’exécutif : « Il faut défi-nir la nature du régime en place enfonction des fondements de la Répu-blique, il faut que le chef du gouver-nement fasse partie de l’assembléetout en ayant une appartenance poli-tique, il faut aussi que les chefs de par-tis soient partie prenante de la viepolitique et ceux qui possèdent la ma- jorité parlementaire soient responsa-bles devant le peuple à travers lesurnes », a-t-il noté. L’interlocuteur a qualifié le rôle dela femme dans la vie politique de «prioritaire », tout en appelant pourqu’elle soit « un partenaire capitalpour bâtir une société moderne et épa-nouie, avec notamment le rôle de la jeunesse dans la participation à la viepolitique et économique ». L’interlocuteur a appelé par lamême occasion à la séparation despouvoirs qui restent le pilier d’un Etatde droit : « Il faut que le pouvoir légis-latif soit le seul à légiférer, et que lepouvoir juridique supervise toutes lesinfractions à la loi à travers des magis-trats. Des magistrats qui devraient euxaussi, être élus », a-t-il enfin relevé.
Kader Bentounès
Le secrétaire général du RND, M. Ab-delkader Bensalah, a salué, dans un com-muniqué rendu public, « l'engagement »du Président de la République lors de lacampagne électorale et sa « détermination» à poursuivre les réformes globales « àtravers la proposition d'un document por-tant révision de la Constitution pour enri-chissement. » Le parti a estimé que le lancement desconsultations a plusieurs objectifs. Il re-flète une « volonté sincère » de traiter les«dysfonctionnements », de « tirer profitde l'expérience politique acquise et de lan-cer la réforme des institutions de l'Etat. »Et pour mener à bon port ce projet, leRND a appelé, outre les partis, « toutes lesforces nationales actives dans la sociétépour participer à cet effort national ». Pour ce qui concerne la formation deM. Bensalah, les différents intervenantsdans ce cadre sont appelés à faire preuvede « mobilisation » et la « confiance ».Deux conditions qui doivent être de mise.L'unité nationale, elle, doit être au dessusde toutes circonstances. Dans le mêmecontexte, le RND a réaffirmé sa position«positive » quant à ce projet et aussi sa«disposition » d’émettre des propositionsissues de plus large débat possible. Cettedémarche se veut comme le meilleurmoyen d’« enrichir le contenu du texte quigarantit la continuité de l'Etat et de sesinstitutions, les droits et les libertés indi-viduelles et collectives et jette les fonde-ments d'un Etat algérien moderne. »A propos de certaines « surenchères »que certaines parties tentent de véhiculerpour remettre en cause le processus de ré-vision de la Constitution, le parti les qua-lifie d’« inutiles. » Un appel est lancé àcet effet aux leaders politiques afin de nepas céder à la « logique mercantile de cer-taines parties qui anticipent le processusnormal des réformes au lieu de soutenirun gouvernement qui fait face à de grandsdéfis de développement et de sécurité, etveille à appliquer un programme ambi-tieux. » Si la mise en œuvre du programme duChef de l’Etat dans ses volets économiqueet social échoit à l'Exécutif, « il n'en de-meure pas moins qu'elle requiert le sou-tien de la classe politique qui a défendu ceprogramme par conviction », a-t-il tenu àpréciser.Dans le même contexte, le RND a réi-téré « sa position en faveur du plan d'ac-tion du gouvernement » dont les axes sontissus du programme électoral du Présidentde la République. Cette feuille de routegouvernementale « repose sur une ap-proche globale et répond aux aspirationsdes citoyens. » Par ailleurs, la réunion du secrétariatnational a porté sur l'examen de plusieursaspects relatifs à la préparation de la 2
e
session du conseil national du parti, pré-vue le 12 juin en cours et à l'adoption desrésolutions élaborées et débattues par desgroupes de travail élargis.
F. I.

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->