Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
8Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
chapitre5 de ccna 2 v4

chapitre5 de ccna 2 v4

Ratings: (0)|Views: 820|Likes:
Published by kalaif

More info:

Published by: kalaif on Nov 21, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/31/2012

pdf

text

original

 
Mohsine ET-TAHERY
1
5.1.1.1couche réseau :communication entre 2 hôtes
La couche réseau, ou couche
3 OSI, fournit des services pour l’échange des éléments
de données individuels sur le réseau entre des périphériques finaux identifiés. Poureffectuer ce transport de bout en bout, la couche3 utilise quatre processus de base:
l’adressage
;
l’encapsulation
;le routage;le décapsulage.
L’animation de la figure illustre l’échange de données.
Adressage
La couche réseau doit d’abord fournir un mécanisme pour l’adressage de ce
spériphériques finaux. Si des éléments de données individuels doivent être acheminésvers un périphérique final, ce dernier doit posséder une adresse unique. Dans unréseau IPv4, lorsque cette adresse est ajoutée à un périphérique, celui-ci est alorsdésigné comme hôte.EncapsulationLa couche réseau doit également fournir une encapsulation. Non seulement lespériphériques doivent être identifiés par une adresse, mais les éléments individuels(unités de données de protocole de couche réseau) doivent également contenir ces
adresses. Durant le processus d’encapsulation, la couche3 reçoit l’unité de données
de protocole de la couche4 et ajoute un en-tête de couche3, ou étiquette, pour créer
l’unité de données de protocole de couche
3. Dans un contexte de couche réseau, cette
unité de données de protocole est appelée paquet. Lors de la création d’un paquet,l’en
-
tête doit contenir, entre autres, l’adresse de l’hôte auquel il est envoyé. Cetteadresse est appelée adresse de destination. L’en
-tête de la couche3 comporte
également l’adresse de l’hôte émetteur. Cette adresse est appelée adresse source.Une fois que la couche réseau termine son processus d’encapsulation, le paquet est
envoyé à la couche liaison de données pour être préparé pour le transport via lesmédias.RoutageLa couche réseau doit ensuite fournir des services pour diriger ces paquets vers leurhôte de destination. Les hôtes source et de destination ne sont pas toujours connectésau même réseau. En fait, le paquet peut avoir de nombreux réseaux à traverser. En
route, chaque paquet doit être guidé sur le réseau afin d’atteindre sa destination finale.
Les périphériques intermédiaires connectant les réseaux sont appelés routeurs. Leurrôle consiste à sélectionner les chemins afin de diriger les paquets vers leurdestination. Ce processus est appelé routage.Durant le routage via un inter réseau, le paquet peut traverser de nombreuxpériphériques intermédiaires. Chaque route empruntée par un paquet pour atteindre lepériphérique suivant est ap
pelée saut. Lors de l’acheminement du paquet, son contenu(unité de données de protocole de la couche transport) reste intact jusqu’à ce qu’ilatteigne l’hôte de destination.
 
Mohsine ET-TAHERY
2
Décapsulage
Enfin, le paquet arrive sur l’hôte de destination et est traité par
la couche
3. L’hôteexamine l’adresse de destination pour vérifier que le paquet était bien adressé à cepériphérique. Si l’adresse est correcte, le paquet est décapsulé par la couche réseau, etl’unité de données de protocole de la couche
4 contenue dans le paquet est transmiseau service approprié de la couche transport.Contrairement à la couche transport (couche4 OSI), qui gère le transport des données
entre les processus s’exécutant sur chaque hôte final, les protocoles de couche réseau
spécifientla structure et le traitement des paquets utilisés pour transporter les données
d’un hôte à un autre. Un fonctionnement indépendant des données d’applicationtransportées dans chaque paquet permet à la couche réseau d’acheminer des paquets
pour plusieurs types de communications entre des hôtes multiples.
5.1.2Protocole IPv4 : exemple de protocole des couche des réseau
Rôle du protocole IPv4
Comme l’illustre la figure, les services de couche réseau mis en œuvre par la suite de
protocoles TCP/IP constituent le protocoleIP (Internet Protocol). La version4 duprotocole
IP (IPv4) est actuellement la version la plus répandue. Il s’agit du seul
protocole de couche3 utilisé pour transporter des données utilisateur sur Internet, et ilest au centre du programme
CCNA. Par conséquent, nous l’utiliserons comme
exemple de protocoles de couche réseau dans ce cours.Le protocoleIP version
6 (IPv6), opérationnel, est peu à peu mis en œuvre. IPv6
fonctionnera parallèlement à IPv4 avant de le supplanter éventuellementdans le futur.
Les services fournis par IP, ainsi que la structure et le contenu de l’en
-tête de paquet,sont spécifiés par le protocole IPv4 ou IPv6. Ces services et la structure de paquetsont utilisés pour encapsuler des datagrammes UDP ou des segmentsTCP pour leurtransport dans un interréseau.Les caractéristiques de chaque protocole sont différentes. Leur compréhension vouspermettra de saisir le fonctionnement des services décrits par ce protocole.Le protocoleIP a été conçu pour ne pas surcharger les réseaux. Il fournit uniquement
les fonctions requises pour transférer un paquet d’une source à une destination enpassant par un système interconnecté de réseaux. Ce protocole n’est pas destiné au
suivi et à la gestion du flux de paquets. Ces foncti
ons sont effectuées par d’autresprotocoles d’autres couches.
Caractéristiques de base du protocole IPv4:Sans connexion
: aucune connexion n’est établie avant l’envoi de paquets de données.
Au mieux (peu fiable)
: aucune surcharge n’est utilisée pour ga
rantir la transmissiondes paquets.Indépendant des médias: fonctionne indépendamment du média transportant lesdonnées.
 
Mohsine ET-TAHERY
3
5.1.3.1 ipv4 sans connection
Service sans connexion
L’envoi d’une lettre sans en avertir le destinataire à l’avance constitue u
n exemple de
communication sans connexion. Comme l’illustre la figure, le service postal prend
néanmoins la lettre et la délivre au destinataire. Les communications de données sansconnexion fonctionnent sur le même principe. Les paquetsIP sont envoyés sans
avertir l’hôte final de leur arrivée.Les protocoles orientés connexion, tels que TCP, exigent l’échange de données decontrôle pour établir la connexion, ainsi que des champs supplémentaires dans l’en
-
tête d’unité de données de protocole. Le protocole
IP étant sans connexion, il ne
nécessite aucun échange initial d’informations de contrôle pour établir une connexion
de bout en bout avant le transfert des paquets, ni de champs supplémentaires dans
l’en
-
tête d’unité de données de protocole pour maintenir
cette connexion. Ce
processus réduit considérablement la surcharge d’IP.
Cependant, la transmission de paquets sans connexion peut entraîner leur arrivée àdestination hors séquence. Si des paquets dans le désordre ou manquants génèrent desproblèmes pou
r l’application utilisant les données, des services de couche supérieure
devront résoudre ces incidents.
5.1.4.1 ipv4au mieux:
Service au mieux (peu fiable)

Activity (8)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Javid Sakal liked this
Walid_Sassi_Tun liked this
ronfleur liked this
toto20094 liked this
fizbi liked this
Aime KACOU liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->