Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Batna Info Nomebre 2009

Batna Info Nomebre 2009

Ratings:

5.0

(1)
|Views: 1,013|Likes:
Published by hamoudaissam
مجلة شهرية تصدر عن المؤسسة الأوراسية للعلوم والفنون والثقافة.. تعنى بولاية باتنة وأعلامها والاحداث الهامة
مجلة شهرية تصدر عن المؤسسة الأوراسية للعلوم والفنون والثقافة.. تعنى بولاية باتنة وأعلامها والاحداث الهامة

More info:

Published by: hamoudaissam on Nov 23, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/31/2009

pdf

text

original

 
3
Commentaire
Par Amamra Saïd Med El Hadi
 
Un sentiment de fierté nous saisi à cha-que fois que l’histoire nous fixe un ren-dez vous, même commémoratif, pour nous relater avec insistance cette réalitédifficile à occulter même si on le voulaitvoire même s’ils le voulaient….L’Aurès reste ce fief synonyme d’histoi-re et pas n’importe quelle histoire !L’histoire de l’ALGERIE.Ne savez vous pas que le premier pri-sonnier d’opinion est numide, le premier à avoir fait grève de la faim est aussinumide ?Ne savez vous pas que celui qui est ap-pelé PERE DE LA REVOLUTION estaussi numide…pardon AURESSIEN,algérien dans l’âme !Ne savez vous pas que l’on cherche à luiporter préjudice avec ce navet tournépour porter atteinte à la WILAYA UNEHISTORIQUE !NON M.RACHEDI vous n’avez aucu-nement l’envergure d’un réalisateur ca-pable de traduire sur bande la vie d’unHEROS NATIONAL que vous avezminimisé par votre acte ignoble.Cette homme est l’artisan de la révolu-tion algérienne même si certain perro-quet de salon tentent par interview inter-posé sur les colonnes d’un quotidienarabophone de s’auto proclamer « le vraiinitiateur de la guerre d’Algérie » !!!Rien que çà ! A la manière de BOKAS-SA !!Drôle de temps ou on attend la dispari-tion des grands pour ouvrir son bec !!!Cela nous a fait rire sans plusM.MAHSAS !Nous avons mieux à vous proposer : sui-vez le parcours de l’équipe nationale quis’en ira gagner en EGYPTE sous la hou-lette d’un autre auressien fierté du paysentier, qui a fait vibrer le sentiment natio-naliste avec sa bande pure et motivéeparce qu’ALGERIENNE jusqu’à lamoelle !Nous vous le proposons à une conditioncelle de ne pas prendre en considérationle résultat fleuve de l’Egypte face à laTANZANI, puisque ce n’était qu’unepièce de théâtre (monologue), et aprèsnous vous laisserons le loisir de procla-mer haut et fort que vous êtes le vrai arti-san de la victoire des verts !Ne dit-on pas à juste titre que jamais 2sans trois ?CETTE FOIS C’EST LA BONNE.Et l’histoire retiendra comme d’habitudeque les grands sont toujours présents etaux premières loges de l’existence mêmede L’ALGERIE. Merci, RABAH SAA-DANE et aux guerriers du désert !Au fait la thèse que BATNA est unecréation coloniale vient de rendre l’âmeen cette soirée du 55° anniversaire dudéclenchement de la révolution aveccette grandiose découverte archéologiquemise à jour à TAZOULT et qui prouveque la NUMIDIE c’est bel et bien l’AU-RES…….
DE MOSTEFA BENBOULAIDA RABAH SAADANE….
 
4
S’il y a bien un qualificatif àappliquer à l’homme c’estsans conteste celui de bra-voure qui l’emporterait !Oui si AMAR MELLAH estbrave, il l’a toujours été.Mis à part ce qui lui est res-té à travers la gorge , cefeuilleton amer qui a duré11 ans de sa vie,qui l’aanéanti même dans le souvenir , quel-qu’un qui a sacrifié biens,femme et en-fants pour ce pays , hélas il a été récom-pensé « et de quelle manière » : une des-cente en enfer qui a duré jusqu’à cequ’un homme courageux le réhabilite uncertain 17 avril 1979 :le président CHA-DLI BENDJEDIDLa modestie de cet homme fait de lui unêtre à part qui s’attelle à coucher noir sur blanc ses mémoires et surtout le fameux« mouvement du 14 décembre 1967 desofficiers de l’ANP » dans lequel il effec-tue un flash back objectif loin de toutespressions.Amar Mellah semble accomplir là aussison devoir révolutionnaire avec un sensélevé de responsabilité que l’on aimeraitrencontrer chez nos « grandes personna-lités. »Le commandant AMAR MELLAH deson vrai nom Mohamed Salah est né le15 février 1938,de parents aures-siens ( Baaziz ben Amar benMessaoud et Mellah Fatima) dela tribu des H’rakta originaire deTahamamet- El Madher (commune mixte de AIN ELKSAR).Si AMAR , solidement imprégnédes valeurs du pays profond ,aura une enfance studieuse en-couragé par son père .Il sera dès l’age desix ans inscrit pour à terme apprendre par cœur le quart du saint coran.En 1946 il changera de vie : sa familles’est installée à El Madher ,et où sacuriosité s’aiguisa davantage.Après la seconde guerre mondiale,sonpère l’envoie à l’école « l’éducation etl’enseignement » de l’association desoulémas musulmans…..puis c’est au ly-cée franco musulman (1955/1956) qu’ils’est mis à suivre toutes informations sur la révolution qui visait à libérer l’ Alriedu joug de l’occupant.A la veille des examens de cette annéelà,vint l’appel de l’ UGEMA !Ce sont les surveillants,dont les plus fou-gueux (chahid) MEKKI HIHI, SAH-NOUN(chahid),ABDELHAK KOUI-CEM,ABDELAOUI, qui ont fait parvenir le fameux appel afin « d’entamer unegrève générale et rejoindre les rangs de la
LA MODESTIE DES GRANDS
Histoire
Par IMADGHASSEN.A
Emouvante que fut la rencontre avec si AMAR MELLAH : c’est tout un pan à lafois de l’histoire de l’homme que de l’histoire même de l’Algérie.
 
5
révolution. A ce propos AMAR MEL-LAH écrit dans son livre « le mouve-ment du 14 décembre 1967 des officiersde l’ANP » : « effectivement avec undiplôme en plus nous ne ferons pas demeilleurs cadavres !(…..) il faut rejoin-dre en masse l’armée de libération natio-nale et son organisation politique leFLN. »L’appel a eu un très grand écho auprèsdes étudiants algériens,dont beaucoupd’entre eux tomberont au champ d’hon-neur ;ces derniers et ceux encore vivantsont écrit un pan de gloire par rapport àcette épopée des temps modernes :larévolution algérienne.Notre auguste personnage n’a pas tron-qué son habit militaire : il continua son «périple avec l’ANP » après la reconver-sion de la glorieuse ALN .Après des études militaires entre 1965-1967 qui seront bénéfiques et pour notreSI AMAR que pour notre ANP. Il fallaitre-construire une armée moderne.AMAR MELLAH rejoindra vite sesnouvelles fonctions en remplacement del’officier HOFFMAN SLIMANE entant que responsable de la direction desblindés au sein de l’état major de l’ANPsous le commandement de TAHAR ZBI-RI. Les circonstances de l’époqueavaient finies par lasser des responsablesde l’armée , et arriva la réunion d’avril1967, « la goutte de trop »,selon le com-mandant Mellah. Faut il rappeler que cedernier avait passé les commandes de la5° région militaire au commandantCHADLI BENDJEDID,ainsi qu’avec lecommandant ABDELGHANI. Il avaitsous Ce douloureux épisode avait prisfin avec la décision courageuse de CHA-DLI BENDJEDID de réhabiliter tousceux dont la réputation fut ternie à unmoment de l’histoire.ses ordres le capitai-ne LARBI BELKHEIR à l’état major.AMAR MELLAH a révélé dans son livreque ce que l’armée n’admettait pas s’étaitinstauré à l’époque au point « ou le capi-taine donnait des ordres au colonel ». …puis vint le mouvement des officiers del’ANP du 14 décembre 1967.La tournuredes évènements allait connaître un dou-loureux développement qui allait êtresynonyme d’enfer pour ce moudja-hid ,commandant de la plus haute compé-tence au sein de l’ANP, AMAR MEL-LAHVivra une tragédie dans son pays ,entreles mains de ses compatriotes et frèresd’armes. Toujours est –il qu’il reconnaîtqu’il y avait aussi des gens honnêtes quiont compatis avec ce qui lui arrivait etses camarades d’infortune.AMAR MELLAH en garde encore enmémoire ceux qui l’ont aidé à repartir debon pied après sa libération,des momentsdifficiles qui vous pétrissent des hom-mes : de vrais hommes à l’image de notrepersonnage du mois.L’homme vaut par sa modestie :il estsollicité par l’administration en 1997pour présider à la tête de la commissionde surveillance des élections. Depuis ,ilpréféra se retirer pour se consacrer à écri-re ses mémoires en toute objectivité etd’éclaircir certains pans de l’histoire de larégion et du pays. Président de l’associa-tion du 1° novembre il active quant à l’é-criture de l’histoire tout en revendiquantdes autres « d’être à la hauteur de l’his-toire du pays ! » AMAR MELLAH acette modestie qui caractérise les grands ,les vrais pas ceux de pacotille.

Activity (2)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->