Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
L'Hebdo des Socialistes n°741

L'Hebdo des Socialistes n°741

Ratings: (0)|Views: 729|Likes:
Published by Parti socialiste

More info:

Published by: Parti socialiste on Jul 31, 2014
Copyright:Traditional Copyright: All rights reserved

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/17/2014

pdf

text

original

 
 Adresse aux socialistes
LE CHEMIN DE LA RECONQUÊTE
Page 2
1,5
N°741 DU 19 AU 25 JUILLET 2014
10, rue de Solférino 75333 Paris Cedex 07 Tél. : 01 45 56 77 52 hebdo@parti-socialiste.fr
DIRECTRICE DE LA RÉDACTION
 
ET DIREC-TRICE DE LA PUBLICATION
 • Sarah Proust
CO-DIRECTRICE DE LA PUBLICATION
 Florence Bonetti
RÉDACTRICE EN CHEF
Sarah Nafti
 
RÉDACTEURS
Stéphane Deschamps • Timothée Meuret
PHOTO
 Philippe Grangeaud
MAQUETTE
 Florent Chagnon (79 44)
FLASHAGE ET IMPRESSION
 PGE (94) Saint-Mandé
N° DE COMMISSION PARITAIRE
 :
0114P11223
ISSN
 
127786772 “L’hebdo des socialistes” est édité par Solfé Communications, tiré à 29 000 exemplaires
États Généraux 2014
REFORMULER NOTRE IDENTITÉ
Page 4
« Ensemble, nous continuons d’avancer »
L'Hebdo
 s'arrête pendant l'été. Retrouvez-nous à la rentrée en septembre. Bonnes vacances !
    d   e   s   s   o   c    i   a    l    i   s   t   e   s
Avant la pause estivale, Jean-Christophe Cambadélis dévoile les travaux à mener d’ici à la fin de l’année, au premier rang desquels l’Université d’été de La Rochelle qui lancera les États généraux du Parti socialiste (p.2).
31 juillet 2014
 
 Jean-Christophe Cambadélis rendra hommage à Jean Jaurès au Café du Croissant à Paris
les 29, 30, 31 août 2014
Université d'été du PS à La Rochelle
 
2
Cher-e-s camarades,Nous voici donc déjà à l’entrée de la trêve estivale. Au moment où certains d’entre nous vont prendre le chemin des vacances, il nous est permis de  jeter un rapide regard trospectif sur les derniers mois mais également d’envisager le chemin qui est devant nous. Cet escarpé et exaltant chemin de la reconquête.Les derniers mois qui viennent de s’écouler ont testé nos caractères et nos fondations comme rarement dans notre histoire récente. Le Parti so-cialiste a dû encaisser deux lourdes défaites, remettant en cause notre ancrage territorial et révélant notre difficulté à mobiliser notre électorat. La période que nous traversons est douloureuse et délicate, mais nous nous tenons ensemble. Et ensemble, nous continuons d’avancer. Nous le devons.Nous le devons, car la France a be-soin d’être redressée. Nous sommes aux responsabilités et presque tous les membres du gouvernement sont issus de nos rangs. Le gouvernement peut compter sur notre soutien mais sait également compter sur notre vi-gilance, le redressement devant se faire dans la justice. C’est pourquoi, nous avons fait des propositions cor-rectrices lors des discussions budgé-taires, notamment sur les petites re-traites et les pensions d’invalidité ou l’investissement.Assurer le redressement de notre pays, cela passe par la réindustria-lisation et le soutien à la compétiti-vité notamment des PME-ETI, cela s’appuie sur la double recherche de  justice et d’efficacité et cela exige la réorientation de l’Europe. C’est cela le
« sens de notre action »
, comme nous l’avons écrit avec Guillaume Bachelay.L’unité est elle indispensable au travail de reconquête auquel nous sommes en train de nous atteler. La recon-quête cela passe tout d’abord par la réécriture de notre carte d’identité, ce que nous ferons de septembre à décembre dans le cadre des États gé-néraux, lancés fin août à La Rochelle. La reconquête, ensuite, c’est repen-ser notre mode de fonctionnement en tant qu’organisation, à l’heure du tripartisme et des réseaux sociaux. La reconquête, enfin, c’est penser le nouveau progressisme, c’est rendre l’émancipation des individus possible et permettre, au final, l’émergence d’une société décente. La reconquête c’est apurer le pas-sif laissé par la droite, retrouver une nouvelle croissance, stimu-ler l’investissement et rendre notre réforme territoriale efficace. Il faut le faire en maintenant la baisse des impôts. Et au-delà encore et encore se battre pour relancer la croissance en Europe. Sur ce chemin de la reconquête, nous allons avoir besoin de toutes vos idées, de toute votre passion et de toute votre participation.Alors, mes cher-e-s ami-e-s, je vous souhaite une excellente trêve estivale, reposante et récupératrice. Car, oui ! Nous avons besoin de l’énergie de tous les socialistes ! Amitiés socialistes,
Jean-Christophe Cambadélis,
Premier secrétaire du Parti socialiste
« Le chemin de la reconquête »
 
3
Lors du Conseil national du 14 juin dernier, Jean-Christophe Cambadélis invitait les socialistes à
« reconstruire ensemble notre identité »
 car
« dire ce qu'est un socialisme moderne, ce n'est  pas un débat secondaire, c'est essen-tiel »
. • Pour relever les défis d'un monde qui vit une mutation historique : la glo-balisation des échanges et des tech-nologies bouleverse les réponses des États nations, au plan économique mais pas seulement ; l'individualisa-tion croissante des rapports sociaux s'exprime en même temps que le besoin de solidarités collectives se confirme ; le rythme de la médiatisa-tion – l'instant – percute le temps de l'action publique – le long terme ; la fragilisation de l'environnement im-plique de vouloir la croissance écono-mique dans l'exigence écologique. • Pour redonner de la force à l'idée de progrès, moteur de la gauche et du socialisme démocratique : depuis vingt-cinq ans, les grands récits mo-bilisateurs se sont essoufflés sous l'effet du chômage, des inégalités, d'une crise de l'avenir pour la socié-té et d'abord pour sa jeunesse, alors même que les valeurs républicaines et l'idée européenne sont la solution à la peur du déclassement social et du déclin collectif. • Pour incarner une force propulsive dans la vie démocratique du pays : alors que celle-ci est désormais structurée par le tripartisme et non plus par le bipartisme, comme l'ont montré les élections municipales et européennes, notre formation doit dé-finir son identité et son projet de so-ciété de façon claire. C'est le sens des états généraux des socialistes, initiative proposée par le Premier secrétaire dans le cadre de la feuille de route adoptée le mois der-nier.
L'OBJECTIF, C'EST LA REFORMULATION DE LA CARTE D'IDENTITÉ DU PARTI SOCIALISTE :
C'est pourquoi les militants, dans les sections et les fédérations, en seront le cœur. Tout au long du processus, du questionnement initial à la charte finale, ils seront conviés à s'exprimer. Cette démarche se distingue dans la forme et le fond du congrès de 2015. Nous voulons faire des états généraux un moment de rassemblement autour du renouveau de notre identité. Au moment où notre pays traverse une crise sans précédent, au moment où la droite se divise et l’extrême droite se porte candidate au pouvoir, le ras-semblement sur l’essentiel avant le débat du congrès est nécessaire. C’est l’affaire de chaque militant.
L'AGENDA, C'EST UN TRIMESTRE POUR ÉCHANGER ET CONTRIBUER
Lancés à l'université d'été de la Ro-chelle, les états généraux se déroule-ront du 1
er
 septembre au 6 décembre prochain. Ils se déploieront à toutes les échelles du parti et se concluront par un grand assemblement national à Paris. Le Bureau national a adopté une organisation générale dont les modalités (calendrier des réunions nationales et locales, envoi du ques-tionnement national, rédaction des contributions des sections et des fé-dérations) et les outils (guide et kit du participant, site internet dédié) seront présentées et précisées fin août. Une circulaire sera alors adressée aux fé-dérations. Un comité national de pilotage coor-donnera le déroulement des états généraux. Présidé par Guillaume Ba-chelay, secrétaire national à la coor-dination et aux études, composé de représentants de l'ensemble des sen-sibilités qui composent le Parti socia-liste, associant les présidents du MJS et de la FNESR, ainsi que les direc-teurs aux études auprès du Premier secrétaire, il procédera à l'audition de personnalités – intellectuels, cher-cheurs, entrepreneurs, partenaires sociaux, responsables associatifs, artistes – nationales, européennes, internationales qui souhaitent contri-buer à ce grand moment de réflexion politique avec les socialistes. Le comité national de pilotage synthéti-sera les réponses et les contributions qui lui auront été adressées dans un texte, la charte de l'identité socialiste, qui sera présenté au Bureau national et soumis aux militants. C'est une démarche nécessaire et salutaire qu'engage le Parti socialiste. Actualiser notre doctrine, c'est notre devoir de socialistes. Ainsi, dans cette quête de sens, serons-nous à la hau-teur de notre histoire, des attentes militantes, des aspirations citoyennes.
États généraux des socialistes : reformuler ensemble notre identité
Résolution du Bureau national du 8 juillet
ÉTATS GÉNÉRAUX 
C'EST UNE DÉMARCHE NÉCESSAIRE ET SALUTAIRE QU'ENGAGE LE PARTI SOCIALISTE.  ACTUALISER NOTRE DOCTRINE, C'EST NOTRE DEVOIR DE SOCIALISTES

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->