Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
9Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
LETTRE D'INFORMATIONS ÉCONOMIQUES STRATÉGIQUES INTERNATIONALES

LETTRE D'INFORMATIONS ÉCONOMIQUES STRATÉGIQUES INTERNATIONALES

Ratings:

5.0

(2)
|Views: 516 |Likes:
Published by marialeroux
LETTRE D'INFORMATIONS ÉCONOMIQUES STRATÉGIQUES INTERNATIONALES
Numéro 195
LETTRE D'INFORMATIONS ÉCONOMIQUES STRATÉGIQUES INTERNATIONALES
Numéro 195

More info:

Published by: marialeroux on Dec 13, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/17/2012

pdf

text

original

 
1
LETTRE D’INFORMATIONSLETTRE D’INFORMATIONSLETTRE D’INFORMATIONSLETTRE D’INFORMATIONSECONOMIQUES STRATEGIQUESECONOMIQUES STRATEGIQUESECONOMIQUES STRATEGIQUESECONOMIQUES STRATEGIQUESINTERNATIONALESINTERNATIONALESINTERNATIONALESINTERNATIONALES
 
Numéro 195 30 novembre 2009
La complicité des gouvernantsLa complicité des gouvernantsLa complicité des gouvernantsLa complicité des gouvernantsavec les criminels de l’eugénismeavec les criminels de l’eugénismeavec les criminels de l’eugénismeavec les criminels de l’eugénismeéclate au grand jour éclate au grand jour éclate au grand jour éclate au grand jour 
Le 20 octobre 2009, un colloque a été organisé sous lepatronage de Madame la Ministre de la Santé RoselyneBachelot-Narquin. Voici les logos des partenaires quiont soutenu ce colloque. Nous retrouvons les sociétésdu cartel bancaire les plus dispendieuses pour leprogramme de DEPOPULATION mondiale ! Commel’indique le premier logo en haut à gauche, cetteréunion fut organisée par le C.L.E.F. … le Centre de
Lobbying
d’Etude et de Formation !En France, les salariés politiciens des firmes du cartelbancaire sont prêts à employer un vaccin, jamais testé,sur 12 millions d’enfants cobayes… à partir du 25novembre 2009. Voici le texte de la circulaire 2628 quequelques préfets, scandalisés, nous ont fait parvenir.Comment se fait-il que l’Etat français garantisse auxlaboratoires producteurs de ce vaccin si « sûr »l’immunité juridique qu’ils réclamaient pour leséventuelles poursuites que pourraient engager lesfamilles des victimes à la lumière de ce qui vient de seproduire en Pologne ? D’un côté, Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé de l’Etat français, consentà faire injecter des substances vaccinales
dont onignore totalement la composition exacte
(communication interdite par les clauses des contratssignés par l’Etat français – voir le fac-similé reproduitpar
Le Point 
) ; de l’autre côté, le Premier ministre et leMinistre de la Santé polonais portent des accusationstrès graves à l’encontre de ces vaccins.
 
En effet, enPologne, M
me
Ewa Kopacz a décidé d’employer sespropres services pour vérifier la viabilité des vaccins
 
des laboratoires du Big Pharma (GSK, Sanofi, Baxter,etc.) et a contesté les autorisations de l’EMEA, unorganisme très désavoué dans le milieu médicaleuropéen ! En réalité,
les contrats des vaccins onttout de suite été classés secret défense
, puis mis àecécution. Le laboratoire pharmaceutique Baxter estprivé et a déposé ses brevets. Il distribue ses souchesvirales auprès de tous les laboratoirespharmaceutiques et ne divulguera jamais le contenuexact de ses vaccins !Et qui paye le vaccin ? Certains pensent que c’est laSécurité sociale. Grossière erreur ! C’est l’Eprus
1
, dirigépar M. Coudert, un ami du président de la République.L’Eprus paye directement les laboratoirespharmaceutiques qui stockent leurs si précieux vaccinsen « zone défense », un lieu protégé par l’armée.Ensuite, les vaccins sont acheminés par l’armée auxhôpitaux. Les préfets doivent y avoir accès pour lesdistribuer aux équipes mobiles de vaccination qui serendent ensuite dans les écoles et les centres devaccination pour piquer les citoyens cobayes. Lepersonnel qui vaccinera sera constitué de« bénévoles » ou de personnes recrutées par l’Eprus.
1
 
Si vous consultez le contenu du marché public :
Fournitures de paquetages à destination des réservistes sanitaires 
,qui a fait l’objet d’un appel d’offres de l’Eprus en 2009 et quidevait se clôturer le 24 février 2009 (quelques mois seulementavant le déclenchement de la grippe du cochon au Mexique…après le voyage de N. Sakozy, venu signer un gros contrat enfaveur de Sanofi Pasteur anticipant, comme par hasard, unepandémie porcine !) l’on découvre que celui-ci mentionne deuxpaquetages de survie dont on peut se demander quel est lelien avec la pandémie de Grippe A/H1N1. Que viennent faireen effet dans ce marché public « une lampe torche, une lampefrontale, des sacs à dos, un sac de voyage, des couverturesde survie non stériles, etc. » ?
 
 
2
Pourquoi exclure les médecins et les pharmaciensd’un tel processus ? Afin d’éviter l’examen duvaccin conformément à la déontologie médicale !
 Ce vaccin permettra de vous inoculer le virus vivant, defaire chuter votre immunité et de faire muter le virus.Après cela, la clique de gouvernants employés deslobbies de la mort, aura beau jeu d’imposer lavaccination au motif qu’une pandémie se seraréellement déclarée. Dans la mesure où les autorités sefont complices d’une opération criminelle consistant àinjecter dans l’organisme des citoyens européens unproduit dont ils ne veulent absolument pas que le corpsmédical puisse connaître le contenu, et pour lequel iln’y a eu aucune étude d’effets secondaires, quelleconclusion tirez-vous ? La même que la nôtre
2
. Il nefaut donc pas s’étonner que la côte de popularité de N.Sarkozy soit en chute libre. Si cela continue, il nepourra plus sortir de chez lui sans une escorte militaire !Pour le moment, de nombreux enfants et adultes sontdéjà décédés de la vaccination dans le monde, d’autresprésentent des maladies neurologiques dont lesyndrome de Guillain-Barré ; enfin, nombre de femmesenceintes vaccinées ont fait des fausses couches,notamment aux Etats-Unis
3
.
Des réactDes réactDes réactDes réactions différentesions différentesions différentesions différentesparmi les populationsparmi les populationsparmi les populationsparmi les populations
Alors qu’en France le Ministère de la Santé bataillepour encourager la population à se faire vacciner, lesUkrainiens, eux, ont pris d’assaut les pharmacies pourobtenir des soins ; et ce, en quelques jours seulement.
Peut-on envisager un changement ducomportement de la population française et voirdes milliers de personnes se précipiter, du jour aulendemain, vers les centres de vaccination ? Oui,sans aucun doute.
Il suffirait simplement d’adopter la
2
 
Il est intéressant de savoir qu’une compagnie d’assurancesirlandaise, Medisec Ireland, qui regroupe plus de 2 000médecins généralistes du pays,
vient de déconseiller
à unmillier de médecins généralistes l’administration du vaccincontre la grippe porcine à leurs patients. Ce, malgré l’avis dudirecteur des services de santé (HSE) qui sollicite le concoursdes médecins de famille pour inoculer le vaccin contre lagrippe porcine à des patients ayant un état pathologique le justifiant. Le HSE estime que les médecins inscrits dans unevaste campagne de vaccination, dite préventive par legouvernement irlandais, vaccineront tout au plus 400 000 deleurs patients.
 
3
 
Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/200911.http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article6781.
http://www.dossiers-sos-justice.com/baxter-danger-vaccination.
L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé(Afssaps), a révélé qu’une femme enceinte, professionnelle desanté ayant reçu une dose du vaccin anti-grippe A, a perduson bébé deux jours après l’injection du vaccin avec adjuvantPandemrix du laboratoire GlaxoSmithKline.
Deux jours après la vaccination, elle a eu de fortes contractions 
et lesmédecins se sont aperçus que le cœur du bébé ne battaitplus
. On comprend donc le vif désir qu’ont les eugénistes quigouvernent de piquer les scolaires !
« méthode ukrainienne », de quelques épandages paravions, comme les Américains l’ont d’ailleurs testé àmaintes reprises depuis le début des années 70 au-dessus de certaines grandes villes américaines, pourobtenir le résultat escompté.Selon les confidences que nous avons reçues, l’échecapparent de cette première étape de vaccination a étéanticipé par les cercles oligarchiques. Il traduit en partiele succès de la communication par Internet audétriment des grands médias
4
sous la coupe desgouvernements et qui font du mensonge leur painquotidien. C’est aussi un test sur la docilité des troupes.Et de ce point de vue, les résultats ne sont pasfavorables pour les partisans d’une guerrebactériologique contre les populations. En effet, parexemple en France, sous la pression de son personnel,la Direction générale de la gendarmerie nationale vientde modifier son positionnement concernant lavaccination A/H1N1 des personnels civils et militaires
5
.Jusqu’ici prévalait la circulaire 106084 du 8 septembre2009, stipulant que les personnels de la gendarmerie« sont tenus de se soumettre à la vaccinationA/H1N1 ».Cela signifie à terme, qu’Internet sera suspendu
6
 certainement avant le déclenchement de la guerre civileeuropéenne. A ce jour, un haut responsable du milieubancaire nous assure que tous les réseaux Internet
4
 
L’on assiste à des réactions désespérées de « grandsnoms » de la presse insultant une partie de la population quirefuse de se faire vacciner. C’est ainsi que, par exemple, lesieur Jean-Marie Colombani, qui n’a jamais brilléintellectuellement, fustige ces Français qui refusent le vaccin,allant jusqu’à invoquer une régression des esprits. Si ce journaliste avait fait son travail objectivement, nous n’enserions pas là dans de nombreux domaines. Pas étonnant quecette clique parisienne d’une prétendue élite des caniveaux,irritée dès qu’elle n’est pas invitée pour briller comme deslucioles sur les plateaux du petit écran, vitupère contre lesréseaux d’information qu’ils ne contrôlent pas. Ces grandsexperts ignorent-ils que la plupart des épidémies de maladiesinfectieuses ont commencé leur décroissance avant lesvaccinations ?
 
5
 
Conformément au Code de la santé publique, Art L. 1111-4 :« Aucun acte médical, ni aucun traitement ne peut êtrepratiqué sans le consentement libre et éclairé de lapersonne ». Par message du 6 novembre 2009, le Chef duBureau du Renseignement de la Direction générale de lagendarmerie nationale S.O.E / S.D.D.O.P confirme « que
leplan de vaccination des personnels civils et militaires dela gendarmerie nationale a été suspendu
. Parallèlement, denouvelles dispositions internes, visant à soumettre lavaccination A/H1N1 au strict volontariat et à en préciser lesmodalités pratiques, sont en cours de signature au niveau desplus hautes autorités de la gendarmerie nationale ».
 
6
 
Le 16 novembre 2009, Washington a publié un documentavertissant qu’en cas de pandémie,
l’administration fédéralese réserve le droit de fermer les sites Internet
, faisanttoutefois une exception pour les sites boursiers… Lecommentaire des autorités signale l’importance du rôle dévoluau Department of Homeland Security dans ce genre decirconstances. [LIESI a publié un document sur le DHS – 7 €.]
 
 
3
hostiles à la vaccination sont inscrits sur un
listing noir 
.De même, les personnes qui refuseront, aprèsréception de leurs « bons de vaccination », de serendre au lieu qui leur est proposé pour se voir inoculerun vaccin dont le contenu est « secret », seront
fichées 
.Il ne faut pas pour autant paniquer de cet état de fait. Ilfaut simplement souhaiter que, comme pour lavaccination du bétail contre la fièvre catarrhale cetteannée, le nombre de réfractaires soit si élevé que larépression prévue sur le papier en devienneinapplicable. Nous sommes confrontés à des apprentissorciers qui se lancent dans un scénario dont ils nepourront pas contrôler les prochaines étapes.
Les prémonitionsLes prémonitionsLes prémonitionsLes prémonitionsdu journal britannidu journal britannidu journal britannidu journal britanniquequequeque
The SunThe SunThe SunThe Sun
 
Le 1er août 1989, le journal britannique
The Sun 
 publiait un article intitulé
Big Brother est à venir 
. Sonauteur, probablement informé par une source bienintroduite dans le milieu des familles oligarchiques,révélait les plans secrets du gouvernement de Londres
d’établir la vaccination obligatoire de toute lasociété, de sorte que chacun ait une micro puceimplantable
(ou NanoChip). La raison de cettevaccination de masse devait être « la protection contrela pandémie de grippe » ! Mieux encore, dans sonarticle, l’auteur, apparemment très bien renseigné,précisait même le nom de
« vaccins contre la grippeporcine, où est cachée la NanoChip »
.Selon
The Sun 
, l’objectif véritable de l’élite au pouvoirserait de prendre le contrôle total sur les citoyens. Cetémoignage sera confirmé en 2007 par Aaron Russo.Lui aussi avait été initié, par un membre de la dynastieRockefeller qui cherchait à l’introduire dans le cercledes « privilégiés » du CFR ( dont est membre la femmedu président Obama), au scénario d’injection d’unemicro-puce aux citoyens.Curieusement, vingt ans après l’article du
Sun 
, en2009, le scénario prend forme et la « pandémie degrippe » est au rendez-vous. La question de la pucen’est peut-être pas encore à l’ordre du jour, même sil’on ne peut pas l’écarter, mais elle peut fort biensurvenir dans le déroulement des prochaines étapes devaccination, cette fois à caractère obligatoire.Rappelons-le,
aujourd’hui l’objectif est de rendreacceptable le fait de payer et d’administrer aucontribuable cobaye un vaccin dont le contenudemeure secret, sans qu'il s'agisse du légitimesecret médical
. Que demain, un vaccin contienne dela nanotechnologie, présentée comme un outil de suivimédical personnalisé, ne gênera personne
7
.L’article du journal britannique
The Sun 
précisaitcependant que les médecins ne seraient pasconscients de ce fait. « En cas de découverte de lapuce implantée, il serait dit qu’il s’agit d’
un implantgénétique, conçu pour aider l’organisme àcombattre le virus
».
7
 
Ce sujet sera développé dans le prochain numéro de LIESI.
 
IBM savait…IBM savait…IBM savait…IBM savait…
En 2006, le géant international IBM mentionnait lasurvenance de la pandémie actuelle dans son bulletin
Global Procurement Service & M. ITO Europe / Aperçu du plan de lutte contre la pandémie.
Ce document,adressé aux dirigeants français, les informait qu’avec ladurée prévue de cette pandémie, l’on arriverait à unesituation où seulement 30 % des employés de la Firmeserait en mesure d’effectuer leur travail.Chacun appréciera la justesse de cette prédiction : «
Ily a cent pour cent de chances qu’une pandémieéclate au cours des cinq prochaines années.
Deuxvagues de pandémie sont attendues, chacune étantséparée par un délai de douze semaines. En premierlieu, l’entreprise (IBM) sera prévenue, sans doute,quelques jours avant l’appel officiel à ce sujet parl’OMS. Dans chaque pays où nous avons notre siège,nous allons répondre positivement à tous les besoinsde l’administration locale ».Ce document, adressé par un haut cadre d’IBM à notrerédaction, prouve que le scénario était bien ficelé etque les niaiseries des journalistes parisiensn’empêcheront pas de conclure à un COMPLOT deguerre bactériologique engagé par les eugénistes pourréduire la population en vue d’une banquerouteénergétique. Les familles du cartel bancaire contrôlantdes multinationales comme IBM devaient préparerl’exécutif de celles-ci afin d’anticiper ces événements etassurer le bon déroulement du scénario. Certainspourraient s’étonner du silence de ces grands patronsqui, eux, ne peuvent pas ignorer l’existence d’uncomplot synarchique. Quelques anciens responsablesde grosses sociétés internationales de l’industrie et dela banque nous ont confié que la plus grande majoritédes dirigeants appartiennent à des sociétés secrètes etpartagent ainsi l’idéologie sataniste de l’exécutif ducartel bancaire, directement sous la coupe du « ComitéX ». « Ils n’ont d’ailleurs pas le choix », nous confiait unancien responsable de la Société générale pour legroupe Amérique du Nord.
Joseph Moshe avertissaitJoseph Moshe avertissaitJoseph Moshe avertissaitJoseph Moshe avertissait----ililililque le cartelque le cartelque le cartelque le carteldispodispodispodisposait de l’ARME BIOLOGIQUEsait de l’ARME BIOLOGIQUEsait de l’ARME BIOLOGIQUEsait de l’ARME BIOLOGIQUE ????
 
Dans son précédent numéro, LIESI a évoqué JosephMoshe, un spécialiste de la guerre biologique etprobablement un agent des services secrets israéliens.Selon des commentaires publiés sur le site Web du
Huffington Post 
, Joseph Moshe a publiquement avertique BAXTER International avait fabriqué « une armebiologique » intégrée au vaccin qu’elle diffuse auprèsdes gouvernements et qui constituerait le fléau dedemain. Il circule aujourd’hui de nombreusesinformations plus ou moins farfelues, mais le pointmanifestement pertinent de Joseph Moshe est qu’ilaccusait tout spécialement la filiale de Baxter
enUkraine
(et pas ailleurs) d’être prête à utiliser cettearme biologique.
Ce commentaire de Joseph Moshea été fait au début du mois d’août 2009 ! C’est-à-dire PLUS DE DEUX MOIS AVANT que l’histoire ne

Activity (9)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
ouyguoygug liked this
zorro136 liked this
Tartuffe liked this
Alex Atioukpe liked this
RABAUL liked this
zdzdehezvkl liked this
Marcel Somvanh liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->