Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Le programme musical des dévots croates, serbes, bosniaques, macédoniens et slovènes du 28/12/2009, à Prasanthi Nilayam

Le programme musical des dévots croates, serbes, bosniaques, macédoniens et slovènes du 28/12/2009, à Prasanthi Nilayam

Ratings: (0)|Views: 12|Likes:
Published by Pierre-Albert Hayen
Le jour de Vaikunta Ekadasi, les portes du Paradis s'ouvrent, paraît-il...
Le jour de Vaikunta Ekadasi, les portes du Paradis s'ouvrent, paraît-il...

More info:

Published by: Pierre-Albert Hayen on Jan 05, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

06/06/2013

pdf

text

original

 
LE PROGRAMME MUSICAL DES DEVOTSCROATES, SERBES, BOSNIAQUES,MACEDONIENS ET SLOVENESDU 28/12/2009A PRASANTHI NILAYAM
***************************************************************************Le 28 décembre 2009 revêtait une grande importance spirituelle pour tous les hindous et particulièrement pour ceux qui vénèrent le Seigneur Vishnu. C’était le jour de VaikuntaEkadasi et on croit ce jour-là que les portes du Paradis s’ouvrent et que l’accès n’est refusé à personne.Cette année 2009 a eu le privilèged’accueillir par deux fois VaikuntaEkadasi, la première, le 7 janvier. Dansl’histoire de l’Avatar Sathya Sai,Vaikunta Ekadasi revêt une importance particulière. C’est le jour où Swamiemmenait un groupe de dévots sur larive de la Chitravati et où Il créait une petite jarre remplie d’
amrith
ou denectar qu’Il distribuait personnellement à tous ceux quiétaient présents. Lisez ce petit extraitdu deuxième volume de
SathyamSivam Sundaram
écrit par le Prof.Kasturi pour avoir une idée de lamagnificence de cette journée.
‘’La première semaine de 1963, le six janvier pour être exact, Vaikunta Ekadasi devaitêtre célébré, d’après le calendrier. Le calendrier de Baba distingue ce jour comme le jour de l’
 Amrithodbhavam
, où le nectar divin émane de Sa main. Cette journée estcélébrée comme le jour où les portes du Paradis sont ouvertes pour tous dans le grandtemple vishnouite de Srirangam, où le Seigneur Ranganatha, le Directeur de la scène dumonde, préside au drame de la naissance et de la mort avec, entre les deux, quelquesscènes de vie. Pour tous ceux qui sont tout proches de ce Ranganatha sous formehumaine, les portes du Paradis s’ouvrent, lorsqu’Il leur donne le nectar qu’Il crée, ce jour-là.Le six janvier, Baba emmena de nombreux dévots à Mahabalipuram, sur la MerOrientale, un endroit où les vagues murmurent à l’homme les récits merveilleuxd’autrefois. C’est un endroit sanctifié par des siècles d’histoire. Ici, des ciseauxmanipulés par des mains habiles, inspirées par le
 Karma Yoga
, dirigées par des yeuxbrillant de la lumière du
 Bhakti Yoga
, et formées par des cerveaux éclairés par le
 JnanaYoga
ont façonné la roche rebelle en des voies empreintes de ravissement.
 
Lorsque le groupe s’installa autour de Baba sur le rivage et lorsqu’Il se mit à chanterdes
bhajans
, les vagues ont dû se souvenir d’une époque révolue où les déités des templesdu Tamil Nadu étaient installées sur la plage pour le culte et où la plage était remplie,non pas de foules ayant en tête de pique-niquer, mais de multitudes pleines de ferveur etd’humbles chercheurs de Dieu.L’une après l’autre, elles s’avancèrent en rangsserrés pour entrapercevoir Baba et pour entendrel’intonation du chant divin. Même les éléphants, lescervidés et les singes sculptés dans la pierres’efforcèrent de s’extraire de la roche pour venirs’asseoir tout autour. Ce soir-là, Baba créa troischarmantes idoles de Vishnu, Narayana et Krishna,et quand le groupe des dévots qui L’entouraient seréjouit en exultant de sa bonne fortune, l’imagemuette d’Arjuna faisant pénitence a dû seretourner et joindre les mains dans une inspirationsoudaine pour rendre hommage.Les trois idoles, expliqua Baba, symbolisaientl’aspect
 sattvique
de Dieu, l’aspect qui confèrel’
 Amritha
ou l’immortalité à l’homme. Vaikunta estle lieu ou le stade sans ‘’
kuntitha
’’, ou lourdeur oustupidité, mutilation ou souffrance. Le jourd’Ekadasi qui est consacré à gagner ce lieu, lesportes de Vaikunta sont ouvertes pour ceux qui ont remporté la victoire dans la luttepour surmonter le handicap de l’ignorance. ‘’Quand l’esprit obéit aux caprices des sens,vous êtes attaché ; quand l’esprit écoute les avertissements de son maître, la
buddhi 
ou laraison, vous êtes sauvé.Donc, entraînez l’esprit à prêter attention à l’intelligence et non pas aux divagations dessens’’, recommanda Baba. Après avoir accordé aux dévots Son
 Bodhamritham
, Babacréa l’
 Amritham,
qui est produit par les
 Devas
et par les
 Asuras
en ce jour auspicieux enbarattant l’Océan de Lait, comme cela est décrit dans le
 Bhagavatham
. Il en offrit à tousceux qui étaient présents, tout en les avertissant que la langue qui a goûté à l’
 Amritham
ne doit plus être contaminée par
 Anrtham
(le mensonge), par la suite.
Les dévots de plusieurs pays d’Europe de l’est – la Croatie, la Serbie, la Bosnie-Herzégovine,la Macédoine et la Slovénie – reçurent la bénédiction, en ce jour très spécial, de pouvoir 
 
monter leur programme musical en présence du Divin. A 16h20, Swami arriva pour le
darshan
. Déjà en passant près du groupe des dévotes, Il leur demanda d’où elles venaient etce qu’elles allaient chanter. Après avoir effectué le tour complet, Swami entra dans la pièceréservée aux interviews pour un bref moment. A 16h40, Il en sortit et Il prit Sa place sur lascène. Le chant des Védas battait son plein. Il appela près de Lui un des étudiants chanteurs ets’enquit de sa santé. Puis, Il matérialisa pour lui de la
vibhuti
et lui dit de la garder. Il parla àl’un des Croates, puis Il dit ensuite à l’étudiant qui était assis à côté de Lui d’aller chercher des paquets de
vibhuti
à l’intérieur.Puis Swami descendit la rampe et se dirigea vers le groupe des chanteuses. Par deux fois, Ilmatérialisa de la
vibhuti
pour les dames. Celles-ci étaient simplement ravies et extatiquesdevant l’expression d’une telle grâce ! Swami appela plusieurs dames et Il leur offrit de la
vibhuti
. Puis, Il se dirigea du côté des messieurs et Il remit cela ! A présent, c’était à leur tour d’être touchés par l’extase, pendant que Swami versait la cendre sacrée dans leurs paumes ensouriant. Cinq matérialisations en l’espace de cinq minutes, c’était quelque chose que personne n’avait jamais espéré ! Un des membres du groupe tendit à Swami la statuette d’unétalon blanc. Swami sourit, et en la bénissant, Il dit : ‘’Gardez-la chez vous.’’ Puis, en jetantun coup d’œil à la ronde, Swami appela un autre jeune garçon et Il matérialisa aussi de la
vibhuti
 pour lui. Et il semblait que Swami n’était toujours pas satisfait !

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->