Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
10Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Institutions européennes et communautaires

Institutions européennes et communautaires

Ratings:

5.0

(1)
|Views: 356|Likes:
Published by tibo74
Cours d'institutions européennes et communautaires L2 Droit
Cours d'institutions européennes et communautaires L2 Droit

More info:

Published by: tibo74 on Jan 07, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOCX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/21/2011

pdf

text

original

 
Institutions Européennes etC ommunautaires
Introduction :
 
Les organisations internationales sont arrivées plus tardivement queles Etats (seulement au XIXème). Leur objet, au XIXème, est de régler des problèmes d’ordretechnique (l’Union Général des Postes en 1814 puis Union Postale universelle donc purementtechnique). La première organisation internationale politique est la SDN (1918) mais pasencore capable de parler d’organisation internationale à l’issue de la 1
ère
Guerre Mondiale.Une organisation internationale est une association d’Etats qui va donner naissance àune entité nouvelle dotée de la personnalité juridique internationale. Personnalité juridiqueinternationale capitale pour montrer que c’est une organisation internationale. Il faut lesdistinguer des ONG qui ne sont pas des organisations internationales car c’est une associationde personnes (physiques ou morales), et non d’Etats, appartenant à des nationalitésdifférentes. De plus, les ONG ne sont pas dotées de la personnalité juridique internationale.Elles ont une personnalité juridique de Droit interne. L’ONG est peut être un acteur de lascène international mais n’est jamais un sujet juridique de la société internationale. Seules lesorganisations internationales ont la double casquette de sujet et d’acteur.Il y a beaucoup d’organisations internationales très rones et en fortdéveloppement. On est donc tentés de créer des typologies. 2 classifications :Organisations à vocation régionale/universelleOrganisations dites classique/celles cites supranationales decoopération intégrée .Une organisation classique postule le strict respect de la souveraineté de l’Etatmembre. Cela se traduit par le non pouvoir pour l’organisation d’adopter des actes juridiquement contraignants pour les Etats partis. Si on lui reconnait ce pouvoir, ces décisionsne s’appliquent que si chaque Etat y a consenti donc forcément adopté à l’unanimité.Le modèle de coopération intégré est un modèle dans lequel les Etats partis onttransféré des compétences pour que l’organisation puisse adopter, à la majorité, des actes juridiques contraignants à leur égard. Des organisations très classiques peuvent, danscertains cas, prendre des décisions juridiques contraignantes sans l’accord de tout les Etats.Et, en réalité, le modèle supranational n’existe pas à l’état pur.Exemple d’organisations européennes qui ne seront pas vu en cours :BENELUX qui est une OIG de type classiqueunissant 3 Etats. Elle est créée en 1921 avec une unionéconomique entre la Belgique et le Luxembourg. En 1944, lePays-Bas ingre cette organisation qui approfondie sescompétences et donc ses objectifs. Une union douanière estcréée (diminution des droits de douane, construction d’un frontcommun pour les exportations et les importations…). En 1958,les trois partenaires concluent un nouvel accord et créent unmarché commun (suppression des droits de douanes…). C’est lamise en place d’un mécanisme identique à celui de la C.E.E. Le Traité de Rome pose le principe de la compatibilité entreorganismes régionaux plus restreints et C.E.E. Le BENELUXdéveloppe des activités économiques et commerciales. Il s’agitégalement d’une structure de rencontre.Conseil Nordique créé en 1952. Il regroupe d’abordle Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande puis sera rejointpar la Finlande. En effet, la frontière avec l’URSS de la Finlandel’a obligé a passé des accords pour rester indépendant. Le faitd’intégrer une organisation européenne aurait pu donc être priscomme une menace par l’URSS. Le Conseil Nordique est une
 
organisation qui n’a pas de champ de compétence important, ellene sert que pour la concertation.C.E.I: (Communautés des Etats Indépendants) Elleest créée le 8 décembre 1991 par 3 républiques de l’URSS :Russie, Biélorussie et Ukraine. Conférence de MINSK qui dissouten plus l’URSS. 21 cembre 1991, traid’Alma-Ata aveccertains pays de l’ex URSS. Regroupe les pays du Caucase sansla Géorgie et d’autres pays de l’ex URSS. La Géorgie l’intègre en1993. Il y a un Conseil de Chefs d’Etat et un Conseil desMinistres. En son sein sont signés des accords tels que sur lapuissance nucléaire soviétique et sa répartition entre la Russie,l’Ukraine, la Biélorussie et le Kazakhstan. Il y a une instance decommandement unique des forces nucléaires stratégiques. LaCEI est une enceinte souple de coopération multilatérale au seinde laquelle il y a des accords entre tous les pays ou simplemententre certains pays. Elle est conçue comme une instance decoopération au départ. Cette coopération sévit essentiellementdans deux domaines :
Organisation du Traité de Sécurité Collective :En 1999, on sinterroge sur le traité de Tachkent et certains Etats choisissent deprolonger ce traité dans leurs relationsmutuelles par la signature d’un protocole quiprolonge le traide 5 ans. D’autres seretirent, notamment des Etats ayant desmauvaises relations avec la Russie commel’Azerbaïdjan, la Géorgie… En octobre 2002,un certain nombre d’Etats signe un nouveautraité avec l’essentiel du contenu de l’ancientraité de Tachkent mais en fait uneorganisation dotée de la personnalité juridique. Cette organisation fonctionnedepuis septembre 2003 et regroupe la Russie,la Biélorussie, l’Arnie… Statut officield’association à l’assemblée rale desNations Unies. Depuis mais 2007, discussionsouvertes sur la question de savoir si l’Iran nepourrait pas rejoindre cette organisation entant que pays n’étant pas membre de l’exURSS.
EURASEC : 1996 : traité sur l’intégrationapprofondie dans les sphères économique ethumanitaire signée entre les pays ayant déjàratifié l’union douanière de la CEI. En 1999,accord sur l’Union douanière et l’espacecommun. A partir de 2000, les Etats membresde la CEI s’interrogent sur la manière derelancer leur cooration économique.Création de l’EURASEC en 2004 qui est unevéritable organisation internationale qui seveut le pendant des organisations régionalesqui existent. Objectif de créer un espaceéconomique unifié et il y a une relance de lacoopération économique dans le cadre decette organisation qui s’est dotée d’une séried’objectifs économiques (lutte contre lacontrebande, marché commun de l’énergie,des transports, égalité des droits dansl’éducation et la santé entre les citoyens…).
 
Le bilan de la CEI est plutôt mitigé. En effet, sur 173 accords signés, seulement 8 ont puentrer en vigueur car seulement 8 ont obtenu la ratification de l’ensemble des Etatsconcernés. Ensuite, c’est plus de 1000 documents de coopération qui ont vu le jour mais seuleune dizaine a eu une partie effective. Certains Etats pensent que cette instance ne suffit paset qu’il faut plus. D’autres Etats l’ont quitté ou menacent de le faire. Ainsi, début 2005 le Turkménistan part puis revient mais avec cette fois un statut d’associé. En aout 2008, laGéorgie quitte la CEI pour protester contre l’invasion de leur territoire par les russes. LaGéorgie reçoit le soutien des USA.Conseil Baltique : créé en mars 1992 lors d’uneréunion à Copenhague entre 7 pays ayant la mer Baltique enpoint commun (Etats Baltes, Allemagne, Pologne, Suède,Finlande, Danemark, Norvège et la Russie). Cest uneconséquence de la chute de l’empire soviétique mais rassembledes Etats issus des ex blocs de l’Ouest et de l’Est. Structurelégère avec pour mission de partir de cette richesse commune(mer Baltique) pour organiser dans cet espace une coopérationdes Etats dans les domaines des communications, des transports,de l’environnement et de l’économie. En alité, cetteorganisation va aussi, et surtout, servir de cellule d’accueil, deparrainage des Etats occidentaux qui font déjà parti de l’UE et quivont velopper des coopérations avec des Etats qui, pourcertains, veulent absolument entrer dans l’UE et les aider dansleur transition économique et politique.Zone de coopération économique de la Mer Noire :Créée également grâce à la dissolution de l’URSS et nait en juin1992 à Istanbul. Elle est composée d’Etats riverains de la MerNoire et issus du démantèlement de l’URSS (Arménie, Moldavie,Azerbaïdjan, Ukraine, Russie) ainsi que la Grèce, la Turquie et 3Etats d’Europe centrale (Roumanie, Bulgarie, Albanie). Cadre decoopération très souple qui ne constitue pas encore uneorganisation internationale mais une instance. Elle est très peuinstitutionnalisée, n’a pas de siège et l’essentiel de sonfonctionnement institutionnel repose sur des réunions régulières(une fois par an environ) entre les Ministres des AffairesEtrangères. Le principe est d’établir une coopération économiqueavec pour objectif idéal une zone de libre échange. On ne sedonne pas comme objectif de mettre en place un marccommun comme l’UE mais il s’agit de réfléchir à des modalitésd’intégration économique au niveau des productions et pas auniveau des marchés.LAccord de Libre Echange Centre Européen :(ALECE) A l’ origine, on trouve une initiative de 3 Etats qui seréunissent à Višegrad (Pologne, Hongrie et Tchécoslovaquie). LesEtats fondateurs ont quitté cette instance car ils ont rejoint l’UEce qui était leur objectif premier. Aujourd’hui, Albanie,Macédoine, Bosnie Herzégovine, Serbie, Croatie, Monténégro, leKosovo et la Moldavie. Il sagit de mettre en place unecoopération économique inspirée du modèle de l’UE. En effet,elle a commenpar une suppression de certains droits dedouane, puis, l’ane suivante, calendrier de sarmementtarifaire (réduction des taxes sur des produits industriels). En1997, accord pour appliquer ce type de facilités, y compris sur lesproduits jusqu’à maintenant exclus (aciers, textiles…). Oncherche à créer une ingration économique régionale et ons’habitue à des instruments omniprésents dans la communauté.GUAN : (Organisation pour la mocratie et leveloppement). Elle nait en 1996 entre 3 Etats qui serontultérieurement rejoints par d’autres. D’abord, Géorgie, Ukraine etAzerbaïdjan. Organisation créée pour s’unir afin de rer le

Activity (10)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
Demel96 liked this
Demel96 liked this
Sfran Ovarim liked this
ronan75 liked this
ronan75 liked this
Rose Villeneuve liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->