Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword or section
Like this
29Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Droit Civil

Droit Civil

Ratings:

5.0

(1)
|Views: 870 |Likes:
Published by tibo74
Cours Droit Civil L1 droit
Cours Droit Civil L1 droit

More info:

Published by: tibo74 on Jan 07, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOCX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/05/2012

pdf

text

original

 
Sophia Conus, L1 droit, 2007-2008
Droit civil
Introduction
Le droit est un paradoxe: on dit qu’on vit de règles de droit, le droit est partout. Mais pourtant la quasi-totalité des gens ignorent tout du droit. Or, nul n’est censé ignorer la loi. Donc personne ne peut sesoustraire à la loi, même si on l’ignore. Chacun est soumis à des règles dont il ignore l’existence. D’oùil y a des juristes pour leur expliquer.Le concept du ‘’droit‘’ est difficile à identifier, car il a plusieurs sens:- science du droit: système de pensés et d’idées dont l’objet est d’analyser et de mettre enœuvre un phénomène juridique.- Droit Objectif: ensemble des règles sociales qui gouvernent les rapports des hommes entreeux ou le rapport avec la puissance publique.- droits subjectifs: pouvoir qui appartient à une personne d’accomplir un acte. Une prérogativedont la personne peut se prévaloir.
Le Droit Objectif 
Il est subdivisé en deux branches:
droit public
et
droit privé
.-
droit public
: branche du droit qui régit les rapports entre: - un individu et l’État- l’organisation des pouvoirs publics- les rapports entre États. Nous trouvons dans le droit public plusieurs droits dont: - le droit administratif - le droit constitutionnel- le droit international public-
droit privé
: régit les particuliers entre eux. Nous trouvons dans le droit privé plusieurs droit dont: - le
droit civil
- le droit commercial- le droit du travail- le droit international- le droit pénal- la procédure civile
Le droit privé comprend le droit civil
essentiellement. Pendant longtemps le droit civil était seul,mais c’est à la suite d’un phénomène de spécialisation qu’ont apparu des branches particulières.
Le droit civil concerne les rapports des particuliers entre eux
. Il détermine les droits subjectifs dontchacun peut se prévaloir.Dans le droit civil, nous constatons deux distinctions:
les droits extrapatrimoniaux et patrimoniaux
.-
les droits extrapatrimoniaux
: ces droits n’ont pas de valeur pécuniaires (en argent) en eux même.On parle de droits extrapatrimoniaux car ils concernent ce qui est hors du patrimoine (ce qui regroupel’ensemble des droits et obligations pécuniaires d’une personne; chacun à un patrimoine même s’il n’ya rien dedans: même un bébé qui vient de naître à un patrimoine).Ces droits sont: le droit de la famille, le droit de la personne, le droit à l’intimité de la vie privée, etc.…-
les droits patrimoniaux
: ces droits ont une valeur pécuniaire, appréciable en argent. Ces droitss’exercent sur une chose (droit de propriété), mais aussi sur une personne (droit de créance). Nousdistinguons donc deux sortes de droits:-
le droit réel
(sur un bien)
 
- le droit personnel
(sur une personne).Le droit civil, c’est régir les droits patrimoniaux et extrapatrimoniaux.Des questions essentielles se posent:
I. Les sources du droit civil: Où se trouvent ces règles? Comment, par qui sont-elles posées?II. L’organisation judiciaire et le procès civil: Par qui, comment sont-elles mises en œuvre?III. Programme du droit civil en première année.
I. Les sources du droit civil: Où se trouvent ces règles? Comment, par qui sont-elles posées?
 Nous trouvons
trois sources essentielles du droit civil
:
1) La loi écrit2) La coutume3) La jurisprudence1) La loi écrite
 Nous pouvons la percevoir au
sens étroit ou large du mot
.-
sens étroit
: la loi s’entend des textes adopté par le pouvoir législatif, le parlement.-
sens large
: la loi désigne toute les règles écrite formulée par quelque organe que cesoit. Elle englobe les textes votés par le parlement mais aussi les lois écrites tellesque la constitution, les traités internationaux et les règlements.
Lorsqu’on parle de la loi, nous parlons au sens large du mot.
En ce qui concerne le droit civil, les règles écrites sont essentiellement contenues dans le codecivil qui a été promulgué en
1804
sous l’impulsion de
Napoléon Bonaparte
et que nousappelons aussi
code Napoléon
. Avec ce code de 1804, il s’était agit de rassembler toutes lesrègles régissant le droit civil. Aujourd’hui c’est toujours ce même code qui s’applique, mais ila été modifié.
2) La coutume
Elle consiste dans une pratique constamment observée bien qu’elle ne soit
contenue dansaucune loi écrite
et qui crée dans le public une croyance général en son caractère obligatoire.Elle est constituée de deux éléments:- un élément
matériel
(la pratique suivie,l’usage)- un élément
psychologique
(la croyancegénérale au caractère obligatoire de cet usage).Cette coutume, dans le droit contemporain, a une place extrêmement réduite. Avant il y avait par exemple une règle coutumière ‘’ un enfant prenait directement le nom de son père’’, de nos jours cela dépend si les parents sont mariés ou pas et même, l’enfant peux choisir d’avoir lenom de la mère ou du père.
3) La jurisprudence
On peut prendre ce mot dans deux sens différents:-
au sens large
: la jurisprudence est l’ensemble des décisions des juridictions,relativement il est question de droit.
LA
jurisprudence.-
au sens étroit
: la jurisprudence est la solution habituellement donnée par les juridictions à un problème de droit particulier. On parle alors d’
UNE
jurisprudence.
 
II. L’organisation judiciaire et le procès civil: Par qui, comment sont-elles misesen œuvre?
1) L’organisation judiciaire (institution juridictionnelle)
 Nous percevons
deux ordres de juridictions
:
administratif 
et
 judiciaire
. Nous trouvons entre ces deux ordres de juridictions
le tribunal des conflits
, afin d’éviter qu’un conflitsoit dans les deux. Il est chargé de trier les conflits: dans quel ordre placer tel ou tel conflit?-
Les juridictions de l’ordre administratif 
concernent le droit public. (conseil d’État, cour d’administration, cour d’appel, tribunaux administratifs)-
Les juridictions de l’ordre judiciaire
: nous trouvons les juridictions répressives (droit pénal),tribunaux de police (contravention), cour d’assise (crimes).(mais ces juridictions répressives ne nous intéressent pas pour le droit civil)Pour le droit civil, ce sont les
 juridictions civiles de l’ordre judiciaire
qui nous intéressent. Nousconstatons une distinction fondamentale qui est celle qui oppose
les juges du fond
au
 juge du droit
qui est le cour de cassation.-
Les juridictions du fond
: elles sont chargées de donner une solution concrète aux litiges quiconnaissent de l’intégralité du procès en droit, mais aussi en fait. Ces juridictions du fond vont devoir apprécier les faits et y appliquer les règles de droit.- Par opposition,
LE juge du droit
qui est
la cour de cassation
n’est saisit que de l’aspect juridique del’affaire. Il doit vérifier si les juges du fond ont correctement appliqué la règle de droit. Il n’
examine
 pas l’ensemble des éléments du litige mais que
le raisonnement juridique des juges ayant statué surl’affaire.
La cour de cassation ne se livre pas à une nouvelle appréciation des faits, mais seulement à partir des faits tels qu’ils ont été constatés par les juges du fond.
Elle recherche si la règle de droit aété correctement appliquée.
-
Les juridictions du fond: la règle du double degré de juridiction
:Il existe deux degrés de juridiction du fond afin de permettre à tout plaideur dans le cas où il n’aurait pas obtenu satisfaction devant les premiers juges d’obtenir que l’affaire soit rejugée par les juges dusecond degré en faisant appel. Néanmoins,
ce principe ne s’applique pas dans tous les cas, il dépend également de l’importancedu litige
. Car en effet, lorsque le montant du litige est inférieur à un certain chiffre qu’on appelle letaux du ressort, les juges du premier degré statuent sans qu’un appel soit possible, on dit alors
qu’ilsstatuent en premier et dernier ressort.
-
Les juridictions du premier degré
:Ce qui nous intéresse sont les TGI (Tribunaux de Grande Instance) et les TI (Tribunaux d’Instance). Laloi des 2002: les juridictions de proximité.(Sinon, il y a encore les juridictions d’exception (compétente pour rien mais il y a des exceptions:tribunal de commerce, tribunal des affaires de sécurité social,…) et juridiction de droit commun(compétente partout).-
Les TGI
: il en existe au moins une par département (~200). Le taux d’appel est de 4’000euros, s’il est en dessous il n’y a pas d’appel. Il faut distinguer d’une part, certaines matièresayant une compétence exclusive (matière d’état des personnes, de propriété immobilière,…),d’autre part, en tant que juridictions de droit commun ayant une compétence générale(compétent pour tout le reste à moins que la compétence dévolue a une autre juridiction, ou bien en raison de la nature de l’affaire ou encore en raison de la faible importance de l’affaire).C’est ainsi que les petites affaires civiles sont de la compétence du TI si le montant est entre4’000 et 10’000 euros.
- Les TI
: Le taux d’appel est de 4’000 euros. Il y a une compétence exclusive et unecompétence générale pour les affaires civiles dont le montant ne dépasse pas 10’000 euros.

Activity (29)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
prosperazanman liked this
Neusa Sena liked this
Neusa Sena liked this
tocvr liked this
barassa liked this
Romanov VI liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->