Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
2Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Résistivité -

Résistivité -

Ratings: (0)|Views: 1,520|Likes:
Published by darealg
tableau de la résistivité des matériaux
tableau de la résistivité des matériaux

More info:

Published by: darealg on Jan 15, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

01/15/2010

pdf

text

original

 
Résistivité - Wikipédiahttp://fr.wikipedia.org/wiki/Résistivité[23/12/2009 16:36:51]
Navigation
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils
Résistivité
La
résistivité
d'un matériau, généralement symbolisée par lalettre grecque 
rho 
(
 ρ
), représente sacapacité à s'opposer à la circulation du courant électrique. Elle correspond à larésistanced'un tronçonde matériau de 1 m de longueur et de 1 m de section ; elle est exprimée enohm-mètre
 (Ω·m). On
utilise aussi :
le Ω·mm
2
 /m = 10
-6
Ω·m ;le μΩ·cm = 10
-8
Ω·m.
La résistance
 R
(en ohms) d'une pièce rectiligne d'un matériau de résistivité ρ, de longueur 
 L
(enmètres) et de section droite d'aire
S
(en mètres carrés) vaut donc : .La résistance est la grandeur inverse de laconductance électrique(symbole :
G
).La résistivité des matériaux dépend de la température :Pour les métaux, à la température ambiante, elle croit linéairement avec la température. Cet effetest utilisé pour la mesure de température (sonde Pt 100)Pour lessemi-conducteurs, elle décroît fortement avec latempérature, la résistivité peut aussi dépendre de la quantité derayonnement(lumièrevisible,infra-rouge,etc.), absorbé par le composant.
Sommaire
 
Résistivités usuelles
Matériaux
2
 
Rechercher Autres langues
Lire Rechercher
 
Résistivité - Wikipédiahttp://fr.wikipedia.org/wiki/Résistivité[23/12/2009 16:36:51]
Nom du métalsistivité à 300 K
(Ω·m)
Argent16·10
-9
Cuivre17·10
-9
Or22·10
-9
Aluminium27·10
-9
Magnésium46·10
-9
Bronze50·10
-9
Zinc60·10
-9
Nickel70·10
-9
Laiton70·10
-9
Cadmium76·10
-9
Platine94·10
-9
Fer104·10
-9
Étain142·10
-9
Plomb207·10
-9
Germanium460·10
-9
Constantan500·10
-9
Mercure960·10
-9
Nichrome1000·10
-9
Carbone35 000·10
-9
L'argent métallique est le corps pur simple qui est le meilleur conducteur d'électricitéà températureambiante.
Isolants
nom du matériau
résistivité (Ω·m)
eau distillée10
9
verre10
17
airvariablepolystyrène10
20
Calcul de la résistivides cristaux
Dans le cas d'uncristalparfait, on peut calculer la résistivité en fonction des paramètres
1
 
Résistivité - Wikipédiahttp://fr.wikipedia.org/wiki/Résistivité[23/12/2009 16:36:51]
fondamentaux.
Cristaux covalents
Les cristaux covalents sont des isolants, labande interditeest large. Avec l'élévation de température,des électrons peuvent être suffisamment excités pour franchir le
gap 
. La conductivité suit donc une loienT
3/2
exp(-E
g
 /kT)T est latempérature absolue;E
g
est la largeur de la bande interdite ;k est laconstante de Boltzmann.
Cristaux ioniques
Dans les cristaux ioniques, la conduction se fait par migration de défauts. Le nombre et la mobilité desdéfauts suivent uneloi d'Arrhénius,la conductivité suit donc une loi similaire, en exp(-Q/RT)Q est l'énergie de formation ou de migration des défauts ;R est laconstante des gaz parfaits ; T est latempérature absolue.
Cristaux métalliques
Dans le cas des cristaux métalliques, la résistivité augmente avec la température ; la conductivitéaugmente linéairement avec T. Cela est dû à l'interaction entre les électrons et lesphonons.Le premier modèle utilisé considère que les électrons se comportent comme un gaz, le libre parcoursmoyen des électrons étant déterminé par les chocs avec les ions (atomes du réseau sans leursélectrons libres, réseau appelé « gellium »). On trouve une résistivivalantavecm : masse d'un électron ;N : nombre d'électrons par unité de volume, de l'ordre de 10
28
m
-3
;
τ : temps de relaxation, c'est-à-dire durée moyenne séparant deux collisions.
Mais ce modèle ne prend pas en compte l'effet de la température ni des impuretés.Selon larelation de Matthiessen, la conductivité comprend trois composantes :
ρ = ρ
T
+ ρ
i
+ ρ
D
avec
ρ
T
: contribution de l'agitation thermique ;
ρ
i
: contribution des impuretés, de l'ordre du μΩ
·
cm/% d'impureté ;
ρ
D
: contribution des défauts atomiques.Lemodèle de Drude prend en compte l'effet Joule,c'est-à-dire l'énergie cinétique que les électrons

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->