Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Chapitre 1 b

Chapitre 1 b

Ratings: (0)|Views: 42 |Likes:
Published by laghmi

More info:

Published by: laghmi on Jan 15, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOCX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

06/27/2010

pdf

text

original

 
Chapitre 1 b
Les Microcontrôleurs Flash ATMEL AVR 
1- L’architecture RISC
La technologie RISC consiste à déplacer les complexités majeuresdu hardware vers le software, ce qui est le contraire exact de latechnologie CISC (Complex Instruction Set Computer). Dansl’architecture CISC les concepteurs ont misé sur la réduction dunombre d’instructions nécessaires pour exécuter le programme, enconcevant des instructions très puissantes, ce qui a l’inconvénient dedevoir augmenter moyennement le nombre de cycles machinenécessaires pour compléter une instruction. Dans ce cas, lafréquence de travail du système est réduite car il faut introduire unephase d’interprétation du code machine à travers des microcodes.Par contre, dans l’architecture RISC, on mise beaucoup sur laminimisation du nombre des cycles machine et l’on rend la majeurepartie des instructions exécutables en un seul cycle d’horloge, ce quipermet d’augmenter la fréquence de travail du système. Ceci estpossible en éliminant la phase d’interprétation grâce à la simplicitédes instructions qui peuvent être décodées et exécutées directementpar une simple unité de contrôle câblée. La simplification des unitésde contrôle des machines de type RISC est particulièrementavantageuse pour la réalisation de la CPU sur un seul chip VLSI.L’économie d’espace obtenue permet, à zone de silice égale,d’augmenter sensiblement le nombre de registres internes et/oud’intégrer directement sur le chip la mémoire cache pour exploiter aumaximum la vitesse du microprocesseur. Malheureusement, latechnologie RISC a aussi des défauts. En effet, le nombre réduitd’instructions fait que le software résultant, à fonctions à accomplir égales, occupe plus de mémoire que celui d’une machine CISC,aussi bien statiquement que dynamiquement. Toutes les machinesRISC utilisent la technique du “pipelining” pour augmenter leursprestations en terme d’instructions exécutées dans l’unité de temps.
La famille AVR à 8 bits
Vous trouverez dans les tableaux1et2la liste des principales ressources internes de la famille des microcontrôleurs AVR.
 
Tableau 1 : Mémoire et prestations.Ce qui différencie les divers microcontrôleurs est le nombred’instructions Assembleur disponibles, la quantité de mémoire SRAMprésente et surtout le nombre de lignes d’entrées/sorties (E/S ou I/Opour Input/Output), ainsi que la présence ou l’absence depériphériques tels que le UART, le timer,le convertisseur A/D, etc.Par exemple le AT90S1200 est un microcontrôleurs qui possède 89instructions Assembleur, 1 kilobyte de mémoire programme, 15lignes de I/O, 64 bytes de EEPROM et 32 registres d’utilisationgénérale. Ce qui unie la famille entière est l’architecture avec laquelleces microcontrôleurs sont réalisés, le jeu d’instruction et lesdifférentes méthodes de placement de la mémoire et des registres.
 
Tableau 2 : Ressources internes.L’architecture se base, en particulier, sur le concept d’accès rapideaux registres. Les registres, comme vous le savez, sont des zonesde mémoire utilisées pour communiquer avec les périphériquesdisponibles à l’intérieur du microcontrôleur comme les compteurs, lestimers, les convertisseurs A/D et les ports d’I/O. Certains registrespeuvent être utilisés comme des pointeurs à placement indirect à 16bits pour communiquer avec de la mémoire : ces registres à 16 bitssont appelés registres X, Y, Z. Une autre caractéristique communeest le mode par lequel le microcontrôleur exécute les instructions. Onl’appelle instruction “pipelining” (chaîne de montage). Le “pipelining”consiste à exécuter une instruction et à aller chercher simultanémentl’instruction suivante.
Le microcontrôleur ATMEL AT90S8515
Cette brève introduction vous permet de comprendre qu’enapprenant la structure de n’importe quel microcontrôleur AVR, vousserez automatiquement en mesure de travailler avec la familleentière. C’est la raison pour laquelle tout le cours est basé sur unseul modèle de microcontrôleur. Le choix s’est porté logiquementvers le type le plus courant, c’est-à-dire le AT90S8515 dont leschéma synoptique est donné enfigure 1. Ce microcontrôleur,contenu dans un boîtier à 40 pattes, fournit un jeu de 118 instructions

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->